• Newscenter

News Filter



News

28.03.2022 Hommage à Rolf Ehrbar
Ehrbar Rolf Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rolf Ehrbar 1954-2022

Le monde du sport automobile suisse est en deuil: avec Rolf Ehrbar un ancien champion Interswiss est décédé la semaine dernière à l'âge de 67 ans.

Ehrbar a remporté l'Interswiss Trophy en 2006 sur une Opel Kadett C, mais il avait déjà été actif pendant des années auparavant. Il a débuté sa carrière en 1980 lors de courses pour non-licenciés. Toujours présente: sa compagne Lis Buser, qui a elle-même pris le volant à partir de 1982 et avec laquelle Ehrbar a vécu 44 ans.

L'un des signes distinctifs du couple était le car postal transformé en camping-car, avec lequel Ehrbar et Buser se rendaient aux courses. A partir de 1990 environ, ils ont également participé en tant que licenciés à des courses sur circuit dans le cadre du championnat suisse. Ehrbar a participé à sa dernière course de côte en 2014. «Il y a quatre ans, il a vendu sa Kadett», explique Buser. «Pour des raisons de santé. Il ne pouvait plus faire de courses.»

Le marchand de pneus d'Herisau était considéré comme un type sociable. «C'était un homme au grand cœur, qui aimait manger et boire», se souvient Buser. «Cela se voyait aussi sur son visage. Grâce à notre passion commune, nous avons vécu beaucoup de choses.»

Auto Sport Suisse présente ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux amis du défunt, mais surtout à sa compagne Lis Buser. «Nous n'avions pas d'enfants», explique Buser. «Nos enfants étaient à quatre roues. Mais ils nous ont parfois causé des soucis!»

Lien permanent

28.03.2022 Les associations de sport automobile en Suisse – partie 9: Bödeli Racing Club
Boedeli Racing Club Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Bödeli Racing Club est originaire de l'Oberland bernois

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente épisodiquement. Pour la neuvième partie, nous nous rendons au Berner Oberland chez le Bödeli Racing Club.

Pour tous qui ne sont pas Bernois: le Bödeli est la région située entre les lacs de Thoune et de Brienz et c'est la patrie du Bödeli Racing Club, issu en 2002 de l'ancien Karting Club Bödeli.

La course à domicile du club de sport automobile de l'Oberland bernois était le slalom d'Interlaken. Depuis que celui-ci n'a plus lieu, le club n'est plus aussi actif, estime Roger Mühlemann, président du BRC jusqu'à récemment et aujourd'hui assesseur au comité directeur. Certes, le club est en bonne santé financière, «mais les deux dernières années ont laissé leur empreinte ».

Cela va sans doute à nouveau changer à l'avenir. Lors de la première assemblée après la pandémie du coronavirus, le club s'est réorganisé. Patrizia Balmer, qui avait déjà été une fois présidente par le passé, a repris cette fonction. L'association compte aujourd'hui 17 membres actifs et 25 membres passifs. Parmi les coureurs les plus connus figurent le mari de Patrizia, Christian Balmer, et Marcel Maurer, ce dernier étant membre passif. Hanspeter Thöni, sensationnel deuxième du championnat suisse de slalom en 2019, court également sous le drapeau du BRC.

Le Bödeli Racing Club n'organise pas de réunion mensuelle comme le font la plupart des autres clubs de sport automobile. «Celle-ci a été mise en veilleuse», explique Mühlemann. De même, le BRC n'a pas non plus pris de licence de candidat pour 2022. Mais cela aussi devrait (ou pourrait) changer à l'avenir.

L'Oberland bernois tient toutefois à une tradition. Les «Jeux olympiques», qui se déroulent au sein du club, ont pour but de promouvoir la cohésion. Les jeux sont ouverts aux membres actifs et passifs. Les résultats des courses ne sont pas pris en compte dans le classement final. Le vainqueur est celui qui a la plus grande habileté au mini-golf ou au bowling.

Parallèlement, le BRC organise bien sûr aussi un championnat de club pour les actifs. Chaque participant reçoit, en complément de la coupe obligatoire, un prix en nature. Tu trouveras des informations sur le championnat du club sur le site Internet: boedeli-racing-club.jimdofree.com

Le prix de l'adhésion au Bödeli Racing Club est de 70 francs pour les actifs et de 20 francs pour les passifs.

Lien permanent

25.03.2022 Que fait donc Patrick Heintz?
Heintz 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Patrick Heintz: le champion de rallye est devenu le patron de House of Cars © Eichenberger

Comme dans les derniers numéros, nous publions ici l'un ou l'autre article du magazine trimestriel de l'ASS. Partie 1: Que fait donc Patrick Heintz, l’ancien champion des rallyes?

Aucun autre n’y est parvenu: Patrick Heintz est le seul Alémanique à avoir remporté le championnat suisse des rallyes, en 2004, sur Subaru Impreza. Grâce à une victoire, deux 2e places et trois 3e places, le Zurichois s'était imposé avec succès face à la concurrence, Paolo Sulmoni en tête.

La carrière de Patrick Heintz s'est déroulée en deux phases. La phase 1 a duré jusqu'en 1990 et fut marquée par des engagements dans les coupes Peugeot et Daihatsu (champion en 1988). «Je n’y connaissais rien en botanique. C'est lors de mon premier rallye que j'ai sauté le plus haut. Ce qui m’a aussi valu un amortisseur cassé et la roue de secours envolée...»

Après 1990, Patrick Heintz a moins de temps à cause de ses études. Il se concentre donc sur des coupes Porsche et VW Polo disputées sur circuit. La phase 2 commence en 2001, avec le retour en rallye. «J'avais alors 37 ans et j'étais responsable du marketing chez Emil Frey. La possibilité de piloter pour Subaru ne se refusait pas et le soutien fut fantastique.»

Patrick Heintz apprend vite. Dès la deuxième année suivant son retour, il fête une première victoire dans le groupe N avec son copilote Roland Scherrer, un ancien camarade de classe au gymnase. Après le coup de maître de 2004, le duo tente de défendre son titre sans y parvenir tout à fait. Patrick Heintz, aujourd'hui âgé de 58 ans, garde néanmoins de bons souvenirs. «En 2006, nous avons disputé le Rallye Monte-Carlo, le Rallye de Corse et le Rallye d'Allemagne. Au Monte, nous avions terminé 3e chez les privés. Le prince nous avait invités au dîner de gala. Mais je n'avais pas de smoking, j'ai préféré fêter avec l'équipe...»

En 2008, après les deux 3e places de 2005 et 2007, Patrick Heintz met un terme à sa carrière, du moins en compétition «moderne». Car dès 2009, il est de retour et remporte le titre de la classe historique nouvellement créée, la VHC, au volant d’une Ford Escort RS1800 MKII.

Abstraction faite de ses victoires de 2009 et 2010 à l'Arosa ClassicCar, Patrick Heintz s'attaque également à la classe historique au niveau international. Lors du «Sanremo Rally Storico», il remporte une sensationnelle 4e place derrière trois Porsche. Il dispute sa dernière saison de rallye en 2012, sur une Ferrari 308 GTB.

Ferrari a également joué un rôle dans la carrière professionnelle de Patrick Heintz. En 2010, après son passage chez Emil Frey, il prend la direction du garage Foitek d’Urdorf. Et en 2016, Patrick Heintz fonde l'entreprise «House of Cars», à laquelle il se consacre à 100 % depuis 2018. Sur deux sites, à Hünenberg (ZG) et Uitikon-Waldegg (ZH), il s’occupe de la vente de voitures classiques, de sport, de course et de luxe. Avec le même enthousiasme qu'en 2004, lorsqu'il avait montré à ses collègues romands qu’un Alémanique pouvait aussi marcher fort en rallye.

Heintz coppa doro 2004 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Patrick Heintz a été sacré champion suisse des rallyes en 2004 sur Subaru © Kaufmann

Lien permanent

25.03.2022 Attribution des pneus CSK 2022

La Commission Sportive Nationale d’Auto Sport Suisse a discuté et validé lors de sa séance du mercredi 23.03.2022 de l’attribution des pneus pour l'année 2022 (voir la liste ci-joint).

Lien permanent

24.03.2022 Le Countdown des championnats a commencé
Ausruestung Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Votre équipement est-il encore conforme aux règles?

Les différents championnats automobiles suisses débutent en avril. De nombreux organisateurs sont plongés dans les préparatifs depuis des semaines et des mois. Vous aussi, en tant que pilote de course actif, êtes-vous prêt pour la nouvelle saison de course?

D'après les informations actuelles et les développements généraux dans le domaine de la santé, la saison de course des différents championnats suisses automobiles pourra enfin reprendre dans quelques semaines, après pratiquement deux ans de pause.

Outre le fait que les organisateurs sont depuis un certain temps déjà en plein travail de préparation, les pilotes doivent eux aussi se mettre définitivement «au travail». En plus de la condition physique et mentale, le matériel personnel (casque, combinaison, chaussures, etc.) doit être vérifié (date d'expiration!) et surtout le véhicule doit être remis en état.

Les éléments importants pour la sécurité (structure, sièges, extincteurs, etc.) nécessitent un contrôle approfondi et doivent être adaptés si nécessaire. Les différentes échéances sont mentionnées sur les différents équipements au moyen d'étiquettes normalisées et il est de la responsabilité du pilote de veiller à ce que son véhicule réponde aux exigences actuelles en matière de sécurité.

Au cours des deux dernières années, l'un ou l'autre élément a pu être oublié et c'est probablement l'un des derniers moments pour se procurer le matériel nécessaire afin que rien ne vienne entraver un début de saison réussi. Rien ne serait plus énervant que de devoir rentrer chez soi avant le départ dès la première manifestation en raison de l'absence de normes de sécurité valables.

Cliquez ici pour accéder aux règlements correspondants:

https://motorsport.ch/fr/automobile/licences-reglements

Lien permanent

23.03.2022 Journées des courses à Frauenfeld: accès libre pour le public
2022 03 22 04 Slalom Frauenfeld Suzuki Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les journées de courses automobiles à Frauenfeld auront lieu les 14 et 15 mai

Le slalom de Frauenfeld a été l'une des rares courses à avoir lieu en 2021. Malheureusement sans public. Il en sera autrement lors de la 22e édition, les 14 et 15 mai!

La date est correcte – exceptionnellement, les populaires journées de courses automobiles de Frauenfeld n'auront pas lieu en avril, mais à la mi-mai, comme c'était le cas de nombreuses années avant la pause forcée due à la Corona. Les participants et les spectateurs peuvent ainsi espérer vivre et apprécier les événements sportifs sur la Grosse Allmend par des températures plus chaudes et une lumière du jour plus longue.

Le clou du spectacle: le public aura libre accès aux deux courses! Les visiteurs pourront se déplacer librement dans les espaces réservés aux spectateurs et se restaurer comme d'habitude aux différents stands de restauration. Ils seront également informés en permanence par les deux speakers de parcours expérimentés, Christian Mettler et Marcel Muzzarelli, de tout ce qu'il faut savoir sur la course. Toutefois, cette année, il n'y aura pas de programme annexe ni de pitlane spécialement aménagé pour se concentrer sur la course.

Les pilotes pourront bientôt s'inscrire sur la plateforme en ligne www.go4race.ch. La date limite d'inscription est fixée au 18 avril à minuit. Le nombre de participants sur les deux jours est limité à 360. Les concurrents et les concurrentes peuvent se réjouir: comme de 2014 à 2016 ainsi qu'en juillet 2021, les courses se dérouleront sur un parcours rallongé de 500 mètres à l'arrivée, soit environ 3,2 kilomètres, avec 49 portes. La rapide ligne droite de départ et l'infield de la Grosse Allmend, très apprécié des spectateurs, restent inchangés.

La manifestation compte comme deuxième manche du championnat suisse de slalom 2022, et des points sont également en jeu pour la Suzuki Swiss Racing Cup et la Porsche Slalom Cup. Pour les deux coupes de marque, il y aura deux courses avec un classement séparé. Dans le cadre de la manifestation LOC du samedi, une épreuve de régularité pour véhicules historiques sera à nouveau organisée. Il ne s'agit pas de réaliser le meilleur temps, mais de réduire au maximum l'écart entre les deux temps de course. Le public peut se réjouir d'admirer de belles voitures anciennes roulant à vive allure. En outre, une classe d'initiation est à nouveau proposée aux débutants. Il n'y a pas de meilleure occasion de faire rouler sa voiture de tous les jours à la limite de la sécurité.

Vous trouverez de plus amples informations avant et après la manifestation sur le site Internet de l'ACS Thurgovie (www.autorenntage.ch).

Lien permanent

22.03.2022 Les préparatifs du rallye battent leur plein
FR COMTE SCHNEEBERGER Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Steeves Schneeberger est devenu troisième au Rallye Franche-Comté © Cornevaux

De nombreux pilotes de rallye suisses ont pris le départ à l'étranger ce week-end en vue de l'ouverture du rallye suisse le 9 avril. Certains d'entre eux y ont remporté de grands succès.

Dans un peu plus de 14 jours, le Critérium jurassien donnera le coup d'envoi du championnat suisse des rallyes de cette année. Certains pilotes ont profité de rallyes dans les pays voisins pour se préparer à l'ouverture du championnat.

Grégoire Hotz et son copilote de longue date Pietro Ravasi ont démontré l'importance de l'expérience en rallye lors du Rallye Pays du Gier. Dans un peloton de 117 véhicules, le duo Skoda s'est imposé avec une immense avance de 1:45,3 min. Le deuxième Suisse du peloton, Jonathan Scheidegger (sur Peugeot 208 T16), a terminé huitième au classement général.

Des pilotes de rallye suisses ont également pris le départ du Rally Vigneti Monferrini en Italie. La victoire n'a pas été au rendez-vous. Jonathan Michellod/Stéphane Fellay (Skoda Fabia Rally2) étaient en tête après deux étapes, mais ont ensuite subi une crevaison et ont dû se contenter de la 14e place. Olivier Burri (VW Polo) est lui aussi apparu en haut du classement scratch. Malheureusement, ce n'était pas lors de la dernière étape, mais déjà lors de la sixième. Le Jurassien était en route pour une place sur le podium qu'il pensait acquise lorsqu'il s'est cassé la suspension en touchant un mur à 600 mètres de l'arrivée. La troisième place est ainsi revenue à Ivan Ballinari/Marco Menchini.

Deux Suisses sont également montés sur le podium du 40e Rallye régional de Franche-Comté: Steeves Schneeberger et son copilote Aubry Gaëtan sur Ford Fiesta R5. Sacha Althaus et sa copilote Lisiane Zbinden ont également réalisé une belle performance en se classant 5e sur leurs Renault Clio Rally4. Jean-Marc Salomon a également fait son retour. Le Jurassien, qui avait dû être hospitalisé lors du Rallye du Valais en raison d'un caillot de sang, a pris la onzième place finale avec David Comment. En revanche, un triomphe suisse a eu lieu en France dans la catégorie des voitures de rallye historiques VHC. Eddy Bérard/Florence Bérard (Opel Ascona) ont remporté la victoire. La troisième place est revenue à Didier Galard/Luis Peralta (Ford Sierra Cosworth).

Lien permanent

22.03.2022 autobau reste partenaire du Championnat Suisse de Karting

Une nouvelle réjouissante juste avant le début de la saison : autobau Erlebniswelt à Romanshorn prolonge son partenariat avec Auto Sport Suisse (ASS) et continuera donc à donner son nom au autobau championnat suisse de karting en 2022.

Depuis 2012, Fredy Lienhard est le sponsor principal du Championnat suisse de karting, d'abord avec la marque LO (Lista Office) et depuis 2016 avec son imposant "autobau Erlebniswelt" à Romanshorn, conjointement avec son fils Fredy Alexander. Ce partenariat va maintenant entamer sa onzième saison en 2022.

"Nous sommes très fiers de ce partenariat", déclare Paul Gutjahr, président d'Auto Sport Suisse. "En des temps comme ceux-ci, c'est aussi un signal clair que nous nous efforcerons également en 2022 d'organiser un autobau championnat suisse de karting de haut niveau. Auto Sport Suisse profite de l'occasion pour remercier chaleureusement les Lienhard père et fils".

Fredy et Fredy Alexander Lienhard se réjouissent également de la poursuite de leur collaboration. "La promotion de la relève a toujours été très importante pour nous. Le fait que nous entamions déjà notre onzième année avec le autobau championnat suisse de karting nous réjouit bien sûr tout particulièrement".

Le sponsoring de la visière fait également partie de la collaboration avec le monde de l'aventure autobau. Auto Sport Suisse communiquera en temps voulu les conditions auxquelles les pilotes inscrits pourront en profiter.

La première manifestation de l'autobau CSK aura lieu les 16/17 avril 2022 à Franciacorta (ITA) et il est possible de s’y inscrire via www.go4race.ch.

La clôture des inscriptions pour la première course est fixée au 10.04.2022, 24h00.

Tu as par ailleurs la possibilité de t’inscrire maintenant pour toute la saison et cela également via le portail www.go4race.ch. En cas d’inscription à toute la saison, 1 des 5 courses est gratuite.

Capture Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Lien permanent

22.03.2022 Rapport du week-end 04/2022
Jani Neel Sebring 2022 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Neel Jani (au centre) fait la fête avec Bamber, Lynn et Ganassi

Les pilotes de course suisses engagés sur le plan international ont remporté quelques succès ce week-end, à commencer par Neel Jani, qui a remporté la course de 12 heures à Sebring.

Les choses peuvent aller tellement vite: il y a dix jours, le Danois Kevin Magnussen espérait encore pouvoir courir pour Ganassi Racing lors des 12 heures de Sebring. Puis HaasF1 l'a fait revenir en Formule 1 et Neel Jani s'est donc retrouvé sur la brèche.

Il était évident que l'homme de 38 ans était un pilote de réserve plus que méritant. Mais que Jani gagne avec ses deux coéquipiers Alex Lynn et Earl Bamber a transformé cet événement en un véritable conte de fées. En effet, Jani n'est que le troisième suisse à avoir remporté Sebring, après Jo Siffert (1968) et Marcel Fässler (2013). Jani a déclaré: «L'équipe a fait un excellent travail et j'ai savouré chaque minute de ce week-end. Cette victoire me fait un grand effet!»

Parallèlement à la course de 12 heures, la course des 1000 miles, qui marque le début du WEC, s'est déroulée elle aussi à Sebring. Une victoire suisse a même failli y avoir lieu. Sébastien Buemi a terminé deuxième avec son équipe favorite Toyota. Le pressentiment de Buemi que cette fois-ci, la victoire ne serait pas au rendez-vous s'est donc avéré exact. La victoire est revenue à la voiture LMP2 d'Alpine, classée en hyperclasse.

Parmi les autres Suisses qui ont excellé à Sebring, on compte Louis Delétraz (quatrième en LMP2 aux 1000 miles) et Rahel Frey (cinquième en GTE-AM aux 12 heures).

Ralph Boschung a également réalisé un bon début de saison. Le Valaisan a terminé deux fois quatrième lors de l'ouverture de la Formule 2 à Bahreïn et se retrouve aujourd'hui quatrième du classement général. Grégoire Saucy a lui aussi réalisé une excellente performance. Le Jurassien, nouveau pilote de Formule 3 FIA, s'est battu vaillamment pour remonter après un abandon lors de la première course et a terminé troisième de la deuxième course ! Le meilleur pilote de Jenzer lors de la course de F3 à Bahreïn a été William Alatalo, qui s'est hissé aux 11e et 9e places.

Saucy Gregoire Bahrain 2022 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grégoire Saucy troisième lors de la première course de F3 à Bahreïn

Lien permanent

18.03.2022 L'ASS dispense de frais d'inscription
Hero Paint Verband Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Cette année, nous voulons tous vivre à nouveau une saison de course plus au moins normale. Auto Sport Suisse apporte également sa contribution en exonérant les frais d'inscription à de nombreuses manifestations du calendrier pour 2022.

Après deux années très difficiles pour le sport automobile et le karting suisses, nous espérons tous qu'une saison (à peu près) normale pourra à nouveau être organisée en 2022. Nous savons qu'il faudra beaucoup d'engagement et de volonté, mais aussi du soutien, pour que les organisateurs puissent à nouveau aborder la saison 2022.

Lors de sa réunion du lundi 14 mars 2022, la direction d'Auto Sport Suisse a discuté en détail de la saison 2022 et du «redémarrage». Après ces discussions intensives et en connaissance des difficultés financières de nombreux organisateurs, mais aussi d'Auto Sport Suisse, la direction a néanmoins décidé d'exonérer en 2022 les droits d’inscription pour les manifestations de calendrier suivantes:

Rallye:
Critérium Jurassien, Rallye du Chablais, Rallye del Ticino, Rallye du Valais.

Slalom:
Bière, Frauenfeld, Ambri, Bure, Chamblon, Seewen, Ybrig, Bas-Monsieur, Wangen

Courses de côte:
Hemberg, La Roche – La Berra, Ayent-Anzère, Les Rangiers – St Ursanne, Oberhallau, Gurnigel, Les Paccots

Historiques:
Arosa ClassicCar, Bernina Gran Turismo

Cette concession pour la «réactivation» de votre manifestation en 2022, d'un montant total d'environ CHF 66'000.-, est à considérer sans préjudice pour les années à venir.

Nous espérons vivement que cette concession financière permettra d'alléger quelque peu la charge financière des manifestations.

Auto Sport Suisse et la direction en particulier apprécient beaucoup l'engagement des organisateurs pour le bien du sport automobile suisse et les remercient ici très chaleureusement. MERCI A TOUS!

«Après ces deux années très difficiles pour les organisateurs, mais aussi pour tous les autres participants, la direction d'Auto Sport Suisse a tenu à donner le coup d'envoi du ‹redémarrage› du championnat 2022 et à donner une nouvelle fois un signal», a declaré le directeur Paul Gutjahr. «Les organisateurs sont les pierres angulaires du sport automobile suisse et c'est grâce à eux, aux pilotes, aux commissaires de piste et à tous les autres bénévoles ainsi qu'aux spectateurs, que ces superbes manifestations peuvent avoir lieu.»

Lien permanent

18.03.2022 Le magazine pour le début de saison
Magazin 01 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le nouveau magazine d'Auto Sport Suisse est arrivé

Enfin, une saison de course normale! C'est sous ce slogan que se présente le nouveau magazine d'Auto Sport Suisse que vous, chers licenciés, recevrez dans votre boîte aux lettres dans ces jours.

Il semble que Corona nous accompagnera encore un certain temps. Mais ce virus gênant ne nous gâchera (espérons-le) plus notre sport bien-aimé. En 2022, il devrait à nouveau y avoir un championnat suisse normal dans toutes les catégories. Les préparatifs sont en bon train. Pour la première fois depuis deux ans, des cours de formation des fonctionnaires ont pu avoir lieu. Nous avons assisté à l'un d'entre eux. Vous découvrirez dans le nouveau magazine à quel point il y fait chaud.

Mais ce n'est pas tout, loin de là! Nous avons également rendu visite à Jenzer Motorsport. L'équipe de course bernoise est LA fabrique de talents suisse par excellence. Ce qui n'avait jamais été envisagé à Hinwil a été mis en œuvre de manière conséquente à Lyss. En 2022, le 56e Suisse prendra place dans un cockpit de Jenzer Motorsport. Cela vaut plus qu'une histoire!

A propos: le magazine d'Auto Sport Suisse est également disponible en abonnement pour les non licenciés. Le prix en Suisse est de 25 CHF/an (frais de port inclus), les intéressés de l'étranger paient le même prix (plus frais de port). Si vous êtes intéressés, consultez info@motorsport.ch

Lien permanent

16.03.2022 Plus de course de côte à Massongex!
Ronnie Bratschi à Massongex © Trusk Images Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La course de côte de Massongex: C'était autrefois... © Trusk Images

La course de côte Massongex-Vérossaz est annulée. Et elle n'aura plus lieu non plus à l'avenir. Les organisateurs s'efforcent toutefois de trouver un remplaçant chargé d'histoire.

La dernière course de côte à Massongex a eu lieu en 2019. A l'époque, personne ne se doutait qu'il s'agirait de la dernière édition. Il est désormais clair que non seulement aucune course n'aura lieu à Massongex en 2022, mais que le parcours de 3150 mètres au-dessus de Saint-Maurice ne figurera plus au calendrier du championnat suisse à l'avenir. C'est ce qu'a communiqué l'organisateur (Chablais Racing Team) à Auto Sport Suisse.

«Au nom du comité d'organisation Chablais Racing Team, je vous informe que nous renonçons à l'organisation de la course de côte Massongex-Vérossaz pour 2022 et les années à venir. L'urbanisation du village de Massongex et de ses environs ne permet plus le stationnement de plus de 100 voitures de course avec toutes les infrastructures y relative. Nous le regrettons vivement, mais après une étude minutieuse du terrain en question, nous devons nous rendre à l'évidence et constater l'impossibilité d'organiser une telle manifestation.»

Cette mauvaise nouvelle a toutefois un bon côté. Les organisateurs ont trouvé une solution en cherchant une éventuelle manifestation de remplacement. «Le comité ne baisse pas les bras et planche sur l'organisation d'une future course de côte Ollon-Villars, arrêtée après 1971, sur le parcours Ollon-Humémoz, pour début juillet 2023 », explique Yvan Gaiillard du CO Chablais Racing Team.

Auto Sport Suisse a pris connaissance de cette décision avec beaucoup de regret. «C'est un coup dur pour le championnat suisse de courses de côte 2022 et bien sûr pour le Chablais Racing Team», déclare son directeur Patrick Falk. «Nous comprenons parfaitement les explications données et sommes conscients que cette décision regrettable n'a pas été facile à prendre pour le comité. Nous espérons vivement que le projet Ollon-Humémoz pourra se concrétiser et profitons de l'occasion pour remercier les efforts et l'organisation de la course de côte Massongex-Vérossaz ces dernières années.»

Avec les annulations de Massongex et de Reitnau, le Championnat suisse de montagne 2022 se compose (à ce jour) de sept manifestations. Le début de la saison aura lieu les 11 et 12 juin à Hemberg.

Championnat suisse de montagne 2022
11/12 juin, Hemberg
18/19 juin, La Roche – La Berra
23/24 juillet, Ayent-Anzère
19-21 août, St-Ursanne – Les Rangiers
27/28 août, Oberhallau
10/11 septembre, Gurnigel
17/18 septembre, Les Paccots

Lien permanent

15.03.2022 Coup d'envoi du championnat du monde d'endurance avec neuf Suisses
Buemi Sebastien Prolog Sebring 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sébastien Buemi entame sa 10e saison en WEC avec Toyota

Le championnat du monde d'endurance débute vendredi à Sebring/Floride. Neuf Suisses et Suissesses seront au départ.

Ce week-end, Sebring sera la Mecque des voitures de sport. Outre la course de 12 heures (départ samedi à 10h10 heure locale), le coup d'envoi du championnat du monde d'endurance 2022 sera donné vendredi (à partir de 12h heure locale). Neuf Suisses et Suissesses seront de la partie.

En premier lieu, Sébastien Buemi. Le Vaudois entame déjà sa dixième saison WEC avec Toyota. Après une année 2021 plutôt décevante, Buemi veut à nouveau se battre pour le titre cette saison et pour une quatrième victoire aux 24 Heures du Mans en juin. Les perspectives de succès sont bonnes, même si Buemi ne peut plus compter sur son coéquipier de longue date Kazuki Najaima au volant de la Toyota #8. Le Japonais a terminé sa carrière et est depuis cette année vice-président de Toyota Gazoo Racing Europe. Le troisième pilote, aux côtés de Buemi et Brendon Hartley, est désormais le Japonais Ryo Hirakawa.

Mais ce n'est pas la rotation des pilotes qui inquiète Buemi. Ce sont plutôt les 30 kilos supplémentaires (par rapport à l'année dernière) qui pourraient constituer un handicap. Les deux autres équipes classées dans l'hyperclasse, Alpine (1 voiture) et Glickenhaus (2 voitures), pourraient bien être la pierre d'achoppement de Toyota à Sebring, tout comme les 15 voitures LMP2. «Il semble qu'il sera difficile de se battre pour la victoire, car les LMP2 sont très rapides ici», a déclaré Buemi après le prologue à Sebring.

Deletraz Louis Prolog Sebring 2022 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Louis Delétraz est l'un des quatre Suisses en LMP2

Si Buemi a raison de dire cela, il devra affronter quatre Suisses en LMP2. Outre Louis Delétraz (Prema Orlen Team), Nico Müller (Vector Sport) et Mathias Beche (ARC Bratislava), Fabio Scherer (Inter Europol) participera également à la course WEC. Le Lucernois, qui habite à Engelberg, remplace Alex Brundle, atteint de la maladie de Corona, chez Euro Interpol, l’écurie avec qui Scherer va courir aussi en ELMS. Scherer est ainsi, avec Delétraz, l'un des deux Suisses à prendre le départ des deux courses à Sebring. En effet, après la course de 1000 kilomètres du vendredi, tous deux participeront également le lendemain à la course de 12 heures comptant pour l'IMSA.

Quatre autres Suisses seront au départ dans la catégorie amateure du LMGTE. Christoph Ulrich et Thomas Flohr prendront le départ pour AF Corse sur deux Ferrari 488 GTE différentes. Rahel Frey est également engagée sur Ferrari 488 GTE. La Soleuroise forme une équipe exclusivement féminine avec Michelle Gatting et Sarah Bovy chez Iron Dames. Le quatrième pilote est Niki Leutwyler, qui s'aligne sur une Porsche 911 RSR.

A propos des 12h de Sebring: outre Scherer et Delétraz, la Suisse a encore deux autres fers au feu: Neel Jani remplace Kevin Magnussen, parti en Formule 1, chez Cadillac. Et Philip Ellis est un candidat sérieux à la victoire de classe en GTD chez Winward Racing sur une Mercedes AMG GT3.

Beche Mathias Prolog Sebring 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mathias Beche roule pour l'équipe ARC Bratislava

Lien permanent

14.03.2022 Feller: en plus du DTM, également l'ADAC GT Masters
Feller Audi 2022 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
DTM et ADAC GT Masters: Feller disputera deux championnats en 2022

Ricardo Feller ne s'attaquera pas seulement au DTM en 2022. L'Argovien tentera également de défendre son titre en ADAC GT Masters.

Ricardo Feller ne peut pas se plaindre d'un manque de temps de piste cette année. L'Argovien de 21 ans ne particepra pas seulement pour la première fois en DTM, il tentera également de défendre son titre en ADAC GT Masters. Cette histoire ne sera toutefois pas facile. Feller sait déjà qu'il devra renoncer à deux courses de l'ADAC GT Masters en raison d'un chevauchement de dates. Du 20 au 22 mai, il ne participera donc pas au GT Masters sur le Red Bull Ring, mais au DTM à Lausitz. Il en sera de même pour la course du 23 au 25 septembre au Sachsenring. Là aussi, Feller sera remplacé par le Belge Dries Vanthoor au GT Masters et participera à la place au DTM au Red Bull Ring.

Cette année, Feller dispute déjà sa troisième saison dans l'ADAC GT Masters avec Land-Motorsport. Malgré son jeune âge, le champion de l'année dernière peut déjà se targuer d'une carrière réussie en GT et, grâce à ses performances convaincantes, Audi l'a appelé à faire partie de l'équipe des pilotes d'usine en 2022. «Le fait que j'ai maintenant un contrat Audi ne change pas grand-chose à mon travail. J'arrive sur le circuit, je donne le meilleur de moi-même et je repars. Ce qui est nouveau, en revanche, c'est mon rôle dans l'équipe. Jusqu'à présent, j'étais toujours le jeune pilote dans la voiture et j'avais un routinier à mes côtés. Maintenant, je suis celui qui assiste un jeune pilote et l'aide à s'améliorer.»

Le coéquipier de Feller dans l'ADAC GT Masters est le jeune Allemand Jusuf Owega. L'année dernière, le jeune homme de 19 ans roulait encore aux côtés de Patric Niederhauser. À propos de Niederhauser: après une saison chez Phoenix Racing, ce dernier retournera en 2022 chez son ancienne équipe championne Rutronik.

Nous tenons d'ores et déjà les pouces aux deux Suisses!

Niederhauser Rutronik 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Audi R8 de Patric Niederhauser

Lien permanent

11.03.2022 autobau CSK 2022 : Inscris-toi maintenant!
Flyer22 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

La première manifestation de l'autobau CSK aura lieu les 16/17 avril 2022 à Franciacorta (ITA) et il est possible de s’y inscrire via www.go4race.ch.

La clôture des inscriptions pour la première course est fixée au 10.04.2022, 24h00.

Tu as par ailleurs la possibilité de t’inscrire maintenant pour toute la saison et cela également via le portail www.go4race.ch. En cas d’inscription à toute la saison, 1 des 5 courses est gratuite.

Sois de la partie et mesure-toi avec de nombreux autres pilotes pour remporter des victoires et des points!

Nous nous réjouissons de recevoir ton inscription à l’autobau Championnat Suisse de Karting 2022 et nous tenons avec plaisir à ta disposition pour tout renseignement complémentaire.

Lien permanent

10.03.2022 Onze Suisses au Mans
Vector Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Oreca LMP2 de Nico Müller pour les 24h du Mans

La Suisse sera également bien représentée lors de la 90e édition des 24 Heures du Mans. Onze pilotes seront au départ les 11 et 12 juin dans la Sarthe.

Ces deux dernières années, les 24 Heures du Mans n'ont eu lieu qu'à la fin de l'été. Cette année, la classique revient à sa place initiale dans le calendrier, en juin. Et plus précisément les 11 et 12 juin.

Onze Suisses figurent sur la première liste des engagés de l'ACO. En tête, Sébastien Buemi, qui vise avec Toyota sa troisième victoire au classement général dans la catégorie supérieure, les hypercars.

C'est en LMP2 que l'on trouve le plus grand nombre de voitures et de pilotes suisses. Vingt-sept voitures sont inscrites. Sept pilotes suisses espèrent remporter une victoire dans cette catégorie. Pour Nico Müller (Team Vector), il s'agit de sa première participation à la classique française d'endurance. Le pilote DTM Rolf Ineichen participe lui aussi pour la première fois à la deuxième division (chez WRT). Fabio Scherer (Euro Interpol), Louis Delétraz (Prema) et le revenant Mathias Beche (TDS Racing) ont déjà un peu plus d'expérience. Les champions des Asian Le Mans Series, Sébastien Page et David Droux (Graff Racing), seront également au départ.

Trois autres Suisses tenteront de décrocher des lauriers en LMGTE AM. Tous trois sur Ferrari 488 GTE; mais dans des équipes différentes: Thomas Flohr (AF Corse, #54), Rahel Frey (Iron Dames) et Christoph Ulrich (également AF Corse, mais sur la voiture #21).

Buemi Sebastien 05 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sébastien Buemi vise sa quatrième victoire au général © Red Bull

Lien permanent

10.03.2022 Les associations de sport automobiles en Suisse – partie 8: Racing Club Airbag
Racing Club Airbag Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Racing Club Airbag compte environ 70 membres

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente épisodiquement. Pour la huitième partie, nous nous rendons à Altwis (LU) chez le Racing Club Airbag.

Le Racing Club Airbag a été fondé en janvier 2006. Ses membres fondateurs, Tom Huwiler, Roger Lüthi, Christian Gerber, Marcel Wiedemeier et Denise Huwiler qui sont tous les cinq passionnés de voitures, se connaissaient déjà depuis longue date et forment un groupe de jeunes ou d'anciens fans de sport automobile. A l’heure actuelle, le club compte environ 70 membres.

L'objectif du RCA n'est pas seulement de s’adonner au plaisir du sport automobile, mais les «Airbagers» accordent aussi une grande importance à l'aide aux nouveaux venus et aux personnes qui reprennent le volant, à la participation à des manifestations, aux excursions communes, à un championnat interne du club et à la camaraderie.

Le président du RCA est depuis cette année Mario Leupi. Tom Huwiler a quitté sa fonction après 16 ans, un peu comme Angela Merkel... «Je pense qu'il est temps de faire souffler un vent nouveau», estime Huwiler, qui continuera toutefois à jouer un rôle important au sein du club en tant que conseiller et qui continuera bien sûr à participer aux courses de côte au volant de sa BMW E30.

Comme la plupart des autres clubs, le Racing Club Airbag organise des rencontres mensuelles entre ses membres. «En fait, nous nous sommes toujours rencontrés le premier mercredi du mois», explique Huwiler. «Malheureusement, cela n'a longtemps plus été possible à cause du coronavirus, mais nous efforçons à renouer avec cette habitude et à retrouver une vie associative normale après ces deux années difficiles.»

Le visage le plus connu du Racing Club Airbag est celui de Philip Egli. Avec ses 38 victoires du jour, le pilote glaronais de formule 3 compte parmi les pilotes de slalom les plus performants de Suisse.

Mais les nombreux membres LOC sont aussi encore et toujours particulièrement importants pour l'ancien président Tom Huwiler qui fait savoir que: «Nous sommes une association qui est née de la scène LOC et nous cultivons aussi ces racines.»

À propos d'adhésion: le Racing Club Airbag possède une licence de candidat. Pour les actifs, l'adhésion coûte 120 CHF. Sans licence de candidat, la cotisation annuelle est de 70 CHF. Les non-membres du club peuvent également prendre une licence. Le Racing Club Airbag propose la licence de candidat pour 55 francs. Important: ce montant ne comporte que le prix de la licence de candidat et pas l'adhésion au club ni la participation au championnat interne.

Autre chose: il existe aussi une adhésion passive au RCA. «Mais nous n'avons guère de membres qui ne veulent pas prendre le volant eux-mêmes ou participer activement à la vie du club», constate Huwiler en riant.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site Internet www.racingclubairbag.ch. Il va de soi que le RCA – comme tous les autres clubs de sport automobile en Suisse – accepte les membres (à partir de 18 ans) de tous les cantons. En outre, on trouve sur le site Internet, sous la rubrique «Place du marché», de nombreuses offres en rapport avec le sport automobile.

Lien permanent

08.03.2022 Pas de course de côte à Reitnau cette année
Roger Schnellmann Eichenberger ASS Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La course de côte de Reitnau n'aura pas non plus lieu en 2022 © Eichenberger

Une décision difficile à prendre pour l'Automobile Club de Suisse (ACS) à Aarau. L'ACS renonce à organiser la course de côte de Reitnau cette année, malgré une amélioration considérable de la situation de la Corona.

Pendant longtemps, l'avenir de la traditionnelle course de côte de Reitnau n'a pas été clair. Cette course du championnat suisse manquait d'ailleurs déjà au début de l'année dans le calendrier des courses publié pour 2022. «Mais à ce moment-là, aucune décision n'avait encore été prise», explique Thomas Kohler, directeur de l'ACS à Aarau et organisateur de l'événement. «Au cours des dernières années, nous avons annoncé deux fois l'événement et l'avons annulé deux fois. Nous ne voulions pas annoncer l'événement tant que nous n'étions pas certains qu'il serait possible de le réaliser.»

Actuellement, pour la première fois depuis 2019, plus rien ne s'oppose à la tenue de l'événement grâce aux mesures Corona. En 2020 et 2021, aucune autorisation n'a pu être accordée par le canton d'Argovie en raison des prescriptions en vigueur. Malgré cela, l'ACS devra renoncer à l'organiser en 2022. Actuellement, il manque clairement le soutien et la volonté à court terme des sponsors de s'engager à nouveau dans le «sport automobile moderne» à cette échelle. «L'organisation pure est routinière et pourrait être mise sur pied sans problème, même à court terme. Ce sont surtout les moyens financiers qui sont actuellement loin d'être disponibles», explique Kohler. «Pour cela, il faut plus de temps de préparation et surtout une confiance à long terme dans la planification.»

Dans les mois à venir, le temps sera mis à profit pour réorganiser l'événement de manière attrayante et adaptée à l'avenir pour 2023 et de nombreuses autres années. Des discussions avec d'éventuels sponsors sont en cours. «De nombreux changements sont prévus et doivent maintenant être également discutés avec toutes les personnes concernées sur place», a déclaré Kohler.

Lien permanent

08.03.2022 Inscrivez-vous dès maintenant à la 18e édition d'Arosa ClassicCar
IMG 2706 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Arosa ClassicCar aura lieu du 1er au 4 septembre © Eichenberger

Actuellement, il y a encore beaucoup de neige à Arosa. Mais dans moins de 180 jours, il y aura déjà de l'essence dans l'air: l'Arosa ClassicCar de cette année aura lieu du 1er au 4 septembre 2022. Les inscriptions sont ouvertes dès maintenant.

L'Arosa ClassicCar fait battre le cœur de tous les pilotes de course: le circuit de 7,3 kilomètres avec 76 virages et un dénivelé de 422 mètres mène de Langwies jusqu'au centre d'Arosa. Ce circuit unique est même la seule course de montagne de Suisse à disposer d'un parcours en descente de 1,2 kilomètre.

Cette année, la 18e édition aura lieu du 1er au 4 septembre. Les pilotes de course passionnés et les amateurs de voitures anciennes peuvent s'inscrire dès maintenant à la course sur invitation dans les quatre catégories Compétition et Competition Formula, Régularité (Arosa Classic et Sport Trophy) et la classe de démonstration (Alpine Performance).

Des informations sont disponibles sur www.arosaclassiccar.ch. L'inscription se trouve sous le lien suivant.

IMG 2746 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Une Alfa Romeo 2000 lors de l'édition 2021 © Eichenberger

Lien permanent

07.03.2022 FIA Cross Car Academy 2022
Autocross 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La FIA organisera également une Cross Car Academy en 2022

Cette année encore, la FIA organise une Cross Car Academy pour les jeunes de 13 à 16 ans. Ceux qui sont intéressés peuvent s'inscrire auprès d'Auto Sport Suisse jusqu'à fin avril.

Les courses de rallycross ou d'autocross sont spectaculaires. Et il vaut la peine, comme en général dans le sport automobile, de s'y mettre tôt. Après une première saison réussie en 2021, la FIA a donc décidé de reconduire cette année sa FIA Cross Car Academy et recherche des pilotes âgés de 13 à 16 ans. Des connaissances en sport tout-terrain sont un avantage, mais l'Academy est également ouverte aux novices. Tout ce que les personnes intéressées doivent faire, c'est s'inscrire auprès de l'association Auto Sport Suisse (info@motorsport.ch). Nous transmettrons les candidatures à la FIA. Au total, 20 pilotes sont recherchés. Auto Sport Suisse peut inscrire un ou plusieurs pilotes. La date limite d'inscription est fixée à fin avril.

Cinq courses sont prévues en Allemagne (coup d'envoi le 26 juin), aux Pays-Bas, en République tchèque, en Italie et en Espagne. L'un des formateurs est la superstar du rallye Thierry Neuville.

Pour plus d'informations sur l'Academy, voir www.xcacademytrophy.com Le constructeur des voitures fournit des détails sur la technique sur www.life-live.be

Lien permanent

04.03.2022 Liste des participants aux journées d'essai d'Ambri
IMG 3742 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les tests auront lieu les 2 et 3 avril à Ambri © Eichenberger

Dans moins d'un mois, le sport automobile suisse reprendra enfin ses droits! Avec les journées test de slalom organisées par l'Equipe Bernoise à Ambri.

Les 2 et 3 avril, c'est enfin le grand retour! Le sport automobile suisse sort de son sommeil hivernal avec les journées d'essai de slalom à Ambri.

Pour connaître les participants, consultez les listes ci-jointes. Une seule chose: la ruée vers les places disponibles a été énorme. Après l'ouverture des inscriptions auprès de l'organisateur, l'Equipe Bernoise, il n'a pas fallu plus d'une heure pour que toutes les places pour les journées de test soient réservées.

Si cela n'est pas de bon augure pour la saison 2022!

Lien permanent

04.03.2022 Les associations de sport automobiles en Suisse – partie 7: MB Motorsport
Logo MB Motorsport Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'association MB Motorsport a été fondée en 2007

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente épisodiquement. Pour la septième partie, nous nous rendons au lac de Thoune chez MB Motorsport.

La plupart des associations de sport automobile en Suisse comptent plus de membres passifs que de membres actifs. Tel n'est pas le cas de MB Motorsport. Fondée en 2007, l'association compte actuellement 24 pilotes actifs et dix autres membres passifs. «Nous sommes une association qui fait bouger les choses, pas une réunion de seniors», déclare en rigolant le président Martin Bürki qui a donné son nom à l’association.

Tout a commencé avec sept pilotes. Dès la première année, un championnat interne de l'association a été organisé. Depuis, c'est devenu une tradition. Un an après la création de l'association, Bürki & Co a tenu sa première assemblée générale et en 2008 également, MB Motorsport a demandé avec succès une licence de candidat.

Outre les courses, l'essentiel pour MB Motorsport est la convivialité. «Nous nous soutenons mutuellement», dit Bürki. «Il n'y a pas de verre de bière tant que le dernier de nos pilotes n'a pas franchi la ligne d'arrivée. Et si l'un d'entre eux est immobilisé, nous l'aidons. Chez nous, personne ne pousse seul sa voiture de course en panne à travers le paddock!»

Bürki attache donc aussi de l'importance aux activités en dehors du circuit. «Nous allons parfois ensemble en montagne ou nous rencontrons pour d’autres activités», déclare le huit fois champion suisse de slalom. Parmi ces autres activités, on trouve par exemple des courses de go-kart, des journées d'essai sur l'aérodrome de St. Stephan ou le slalom sur glace à la patinoire artificielle de Thoune, qui a eu lieu pour la dernière fois en 2019, mais qui devrait être resuscitée. «Nous aurions aimé l'organiser à nouveau cette année», explique Bürki. «Mais la demande devait être soumise avant fin janvier. Et à ce moment-là, personne ne savait encore ce qu'il adviendrait du coronavirus.»

Bürki accorde également une grande importance aux rencontres mensuelles. Non seulement la convivialité y est importante, mais on y discute aussi de tous les thèmes liés au sport automobile et aux courses à venir.

En matière de restauration, MB Motorsport est également très à la pointe. «Le confort physique sur le circuit ne doit pas être néglig», explique Bürki. «C'est pourquoi nous nous sommes dotés d'une cuisine bien équipée.»

Le coût de l'adhésion à MB Motorsport est de 100 francs. Peu importe que l'on soit actif ou passif. Cela montre que tout le monde est traité de la même manière. Et cela est particulièrement important pour Bürki.

Vous trouverez de plus amples informations sur Internet à l'adresse www.mb-motorsport.ch

Lien permanent

02.03.2022 Les mesures de la FIA s'appliquent aussi aux manifestations INTernationales en Suisse
FIA Ukraine Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'emblème de la FIA aux couleurs de l'Ukraine

Hier, le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, a pris position sur la situation actuelle en Ukraine lors d'une séance extraordinaire du World Motor Sport Council.

La guerre en Ukraine a déjà engendré de nombreuses sanctions contre la Russie ces derniers jours. Hier soir, l'autorité suprême de l'automobile, la FIA, sous la direction de son nouveau président Mohammed Ben Sulayem, a décidé elle aussi de nouvelles mesures lors d'une séance extraordinaire du Conseil mondial du sport automobile. De plus, le président a condamné avec la plus grande fermeté l'attaque contre l'Ukraine dans son discours d'ouverture.

Conformément aux recommandations du Comité international olympique, plus aucune compétition sanctionnée par la FIA ne pourra se dérouler sur le sol russe ou biélorusse jusqu'à nouvel ordre. Parallèlement, les drapeaux et les hymnes nationaux de ces deux pays ne pourront plus être utilisés lors des compétitions de la FIA. Les pilotes de ces deux pays doivent participer sous le drapeau neutre de la FIA, à condition de s'engager expressément à respecter les principes de paix et de neutralité politique de la FIA.

Les équipes nationales russes et biélorusses ne peuvent pour l'instant plus participer aux FIA Motorsport Games par exemple. Les prescriptions de la FIA s'appliquent également aux manifestations INTernationales en Suisse, donc par exemple au Rallye du Chablais (événement FIA) ou à la course St-Ursanne-Les Rangiers, qui fait partie du championnat européen de la montagne.

Le Grand Prix de Formule 1 de Russie a déjà été annulé vendredi dernier par le détenteur des droits. La FIA a confirmé cette mesure en avançant la raison de la force majeure. Il en va de même pour les courses d'autres séries comme la Formule 2, le WTCR et la Drift Cup internationale.

Auto Sport Suisse condamne également avec la plus grande vigueur l'attaque contre l'Ukraine et soutient pleinement les sanctions prononcées par la FIA et, en partie, aussi par Swiss Olympic à l'encontre des athlètes russes et biélorusses.

Lien permanent

02.03.2022 Deux Suisses à la FIA Academy
Baettig Kuzhnini Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les Suisses de la FIA Academy: Chiara Bättig et Tiziano Kuzhnini

La Suisse sera représentée en 2022 lors des courses du FIA Karting Academy Trophy par Chiara Bättig et le champion Super-Mini Tiziano Kuzhnini.

Deux Suisses ont réussi à se faire une place dans le peloton du FIA Karting Academy Trophy, qui en est à sa 13e édition. Il y a d'une part Chiara Bättig (11 ans), qui s'est recommandée et qualifiée en tant que deuxième du programme «Girls on Track» de la FIA. D'autre part, Tiziano Kuzhnini (12), qui a été intégré dans le groupe des participants en tant que champion suisse de karting chez les Super Minis 2021.

Les trois manifestations suivantes font partie du Trophy:

12-15 mai 2022, Genk (B)
16-19 juin 2022, Adria (I)
1-4 septembre 2022, Le Mans (F)

Le FIA Karting Academy Trophy est une compétition internationale pour les jeunes talents du karting. Les trois compétitions du Trophy sont exclusivement réservées aux 51 participants au maximum et se déroulent sur des karts OK Juniors uniformes. Les karts sont préparés par un prestataire de services central et attribués aux pilotes par tirage au sort lors des compétitions. Les compétitions comprennent un essai libre et un entraînement de qualification, puis les qualifications. La course finale se déroule sur 25 km. Le vainqueur le plus connu de l'Academy Trophy était en 2011 l'actuel pilote Ferrari Charles Leclerc.

FIA Karting Academy Trophy Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le FIA Academy Trophy se déroule avec des karts uniformes

Lien permanent

01.03.2022 Cours spécialisation rallye à Savigny: 26.03.2022

Le cours de formation pour spécialisation rallye est organisé au Centre de Formation Routière (CFR) de Savigny le samedi 26 mars 2022.

L'organisation et le contact du cours sont comme suit:
Yves Cutullic
Directeur des cours ASS/AOR
Route du Montagnier 116
1868 Collombey
078 638 96 80
ycutullic@accontrole.ch

Vous trouvez tous les informations nécessaires dans le bulletin d'inscription ci-après.

Lien permanent

01.03.2022 Hirschi fait son retour en championnat suisse des rallyes
Hirschi Jonathan 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La VW Polo de Hirschi aux couleurs de son sponsor Hifi Filter © Sarrazin Motorsport

Le Neuchâtelois Jonathan Hirschi fait son retour dans le championnat suisse des rallyes. Le Neuchâtelois pilote déjà une VW Polo GTI R5 au Critérium Jurassien.

Jonathan Hirschi est un véritable touche-à-tout. Le Neuchâtelois de 36 ans a débuté en Formule Renault 2.0. Il a ensuite piloté des voitures de sport pendant des années, il a participé huit fois aux 24 Heures du Mans et a également participé à des rallyes en parallèle. En 2014, il a notamment terminé quatrième au Rallye du Valais. En 2015, il a pris le départ de quelques manches du championnat du monde en WRC2.

Aujourd'hui, Hirschi fait son come-back. L'équipe Sarrazin Motorsport de l'ex-pilote de Formule 1 Stéphane Sarrazin prépare une VW Polo GTI R5 pour le pilote polyvalent suisse en vue du championnat suisse des rallyes. Dès la première course, le Critérium Jurassien du 9 avril, Hirschi prendra le départ avec la Polo aux couleurs de son sponsor Hifi Filter.

Michaël Volluz sera le copilote de Hirschi. Le Valaisan était dernièrement copilote d'Aurélien Devanthéry dans le Trophée Michelin Suisse.

Hirschi Jonathan Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jonathan Hirschi: du circuit de retour au rallye © Archives Hirschi

Lien permanent

28.02.2022 Emil Frey Racing au départ avec trois voitures en 2022
Emil Frey Racing 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Emil Frey Racing veut continuer à rendre fiers les fans suisses en 2022

En 2022, Emil Frey Racig aura une double orientation. Outre le GT World Challenge, l'écurie de Safenwil participera pour la première fois à l'ADAC GT Masters.

Emil Frey Racing s'engagera dans de nouvelles voies en 2022. Pour la première fois de son histoire, l'équipe se lance dans le très disputé ADAC GT Masters avec trois Lamborghini Huracán GT3 EVO, et ce, à nouveau avec le soutien de l'usine Lamborghini de Sant'Agata Bolognese. En plus de sa première saison dans le championnat allemand, l'équipe continuera cette année à courir dans le GT World Challenge Europe, où elle se concentrera sur l'Endurance Cup et les 24 Heures de Spa.

L'équipe disputera donc douze week-ends de course au cours de la saison 2022, soit deux de plus que l'année précédente. La première course de la GT World Challenge Europe Endurance Cup aura lieu le premier week-end d'avril. Trois semaines plus tard, la saison des GT Masters débutera à Oschersleben.

L'entrée de l'équipe dans l'ADAC GT Masters est un nouveau défi passionnant pour les pilotes comme pour les ingénieurs, notamment en ce qui concerne le règlement sur les pneus. Contrairement au GT World Challenge Europe, les pneus du GT Masters ne peuvent pas être préchauffés. Cela signifie que l'on accorde beaucoup plus d'importance au réglage optimal et au bon équilibre pour les pilotes, ce qui est décisif pour un bon résultat.

Alors que le GT Masters représente de nouveaux défis, l'équipe connaît bien le GT World Challenge Europe après avoir remporté la Silver Cup en 2021 dans le classement des pilotes et des équipes, ainsi que la Silver Cup dans la Sprint Cup et l'Endurance Cup.

Pour la saison 2022, Emil Frey Racing pourra à nouveau compter sur l'expérience et le talent de l'équipe de pilotes d'usine de Lamborghini Squadra Corse. Mirko Bortolotti et Albert Costa prendront le départ du GT World Challenge avec le numéro 63, en compagnie du pilote de l'équipe de l'année dernière, Jack Aitken. Aitken et Costa participeront également ensemble aux GT Masters dans la même voiture.

Aucun pilote suisse n'a encore rejoint l'équipe (à ce jour). Vous trouverez plus d'informations sur le nouveau site Internet www.emilfreyracing.com

Lien permanent

28.02.2022 Secrétariat: retour à la normale
Hero Paint Autosport Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Après presque deux ans de restrictions décrétées, le secrétariat d'Auto Sport Suisse renoncera à la plupart des mesures liées à la pandémie COVID-19 à partir du 1er mars 2022, suite aux décisions du Conseil fédéral du 17 février 2022.

Comme on peut partir du principe que la saison de course 2022 pourra se dérouler à peu près «normalement», les heures d'ouverture connues du secrétariat seront à nouveau en vigueur à partir du 01 mars 2022:

du lundi au vendredi de 08h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00.

Le standard téléphonique sera pour l'instant ouvert de 09h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00 (Ces heures sont également considérées comme des heures de visite). Il s'agit ici d'attendre les développements pour l'année en cours et de vérifier en permanence si les plages horaires téléphoniques doivent être adaptées après le début de la saison. En fonction de l'état des commandes et de l'évolution des horaires de travail, il faudra décider en permanence si l'ensemble de l'entreprise ou certaines branches de l'entreprise continueront à pratiquer le chômage partiel.

Les visites au bureau sont à nouveau possibles et il n'est pas nécessaire de porter un masque. Comme auparavant, des plexiglas sont utilisés comme protection (dans l'entrée) et il est recommandé de respecter une distance de 1,50 mètre. En règle générale, il est judicieux de s'annoncer brièvement au préalable par téléphone ou par e-mail.

Lien permanent

25.02.2022 Retour avec l'ex-champion
Michael Beat Maurer Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le fils conduit, le père visse: Michael et Beat Maurer © Maurer

Après presque dix ans, l'équipe suisse Maurer Motorsport est de retour sur les circuits! Deux Astra TCR seront engagées dans l'ADAC TCR Germany au cours de la saison 2022.

Dans le cadre de l'ADAC GT Masters, l'équipe de course prendra le départ de sept week-ends de course en Allemagne et en Autriche et participera à un total de 14 courses de l'ADAC TCR Germany.

Une Astra TCR sera pilotée par Vincent Radermecker, rien de moins. Au volant de la Maurer-Chevrolet-Lacetti, ce Belge de 54 ans a décroché la couronne de champion de la série ADAC Procar lors de la saison 2006. Radermecker peut se targuer de nombreux podiums et d'innombrables expériences acquises lors de diverses courses. Ce pilote expérimenté assistera le nouveau venu et deuxième pilote de l'Astra TCR, le Suisse Michael Maurer, dans sa première saison de course.

«Après le retrait de Chevrolet du marché européen, nous avons longuement et très intensément réfléchi à comment, où et avec quoi nous voulions continuer. Puis, à la fin de la saison 2012, nous avons décidé de mettre en pause nos projets actifs de sport automobile. Il est maintenant définitivement temps de reprendre la compétition», explique Beat Maurer, directeur de Maurer Motorsport GmbH. L'écurie de course a pu fêter de nombreux succès dans le passé, en plus de diverses places sur le podium, elle a également remporté les championnats ADAC Procar et DPM. À l'époque, avec le soutien d'usine de MG Rover et Chevrolet.

Ce nouveau projet est désormais mené en autopromotion, sans le soutien du constructeur. «Je suis heureux de retrouver de nombreux visages et partenaires connus dans l'équipe et dans notre nouveau défi. Nous voulons renouer avec les succès passés et je suis convaincu qu'avec notre programme, nous disposons des bons outils pour y parvenir.»

Le début de la saison aura lieu fin avril à Oschersleben.

Astra Rear Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Avec cette Astra, Maurer s'attaque au TCR Germany © Maurer

Lien permanent

24.02.2022 Rencontre des organisateurs 2022

Après 2 années de restrictions importantes pour le sport automobile suisse, d'annulations, de reports et de suppressions, la décision du Conseil fédéral du 17 février 2022 a ouvert les possibilités pour que nous puissions à nouveau pratiquer raisonnablement le sport automobile et le karting à partir de 2022. Une certaine "normalité" revient, les sportifs automobiles à tous les niveaux doivent être à nouveau "activés" et motivés afin que le plus grand nombre possible de passionnés retrouvent le chemin des circuits et des pistes de course. Pour que ces courses aient à nouveau lieu à l'avenir, nous avons besoin d'organisateurs motivés et actifs et nous vous serions très reconnaissants de pouvoir compter sur votre précieuse collaboration à l'avenir également.

Nous avons le plaisir de vous informer que la prochaine rencontre d'information a été fixée, pour la Suisse romande, au

MERCREDI 23 MARS 2022 A 19H15
Restoroute Motel de la Gruyère, Le Restoroute 174, 1644 Avry-devant-Pont

Les organisateurs ont reçu un e-mail à cet effet, accompagné d'une lettre d'information et d'un talon d'inscription par courrier électronique.

Lien permanent

23.02.2022 Les associations de sport automobiles en Suisse – partie 6: l'Atelier de la Tzoumaz
Logo Tzoumaz Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'association Atelier de la Tzoumaz a été fondée en 1994

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente épisodiquement. Pour la sixième partie, nous nous rendons en Valais, à l'Atelier de la Tzoumaz.

En 2019, à savoir dans l'année avant que le coronavirus nous submerge, l'Atelier de la Tzoumaza a connu de nombreux succès. Ce club de sport automobile le plus connu et le plus grand du Valais ne s’est pas seulement distingué par le sixième titre de champion suisse de la montagne remporté par son pilote vedette Éric Berguerand, mais le titre de champion suisse des rallyes juniors est également revenu à un pilote de l'équipe de la Tzoumaz, c’est à dire à Jonathan Michellod.

L'association a été fondée en 1994 par quelques amis de la région d'Ayent qui se sont regroupés en un club de passionnés de voitures. En 2002, l'Atelier de la Tzoumaz a franchi un pas de plus en s'inscrivant comme écurie officielle auprès d'Auto Sport Suisse. Depuis cette date, les membres du club ont pu courir sous les couleurs de la Tzoumaz lors de compétitions officielles.

Aujourd'hui, le club compte environ 160 membres, dont un quart environ participe activement à des courses. En dehors de Berguerand et Michellod, d'autres coureurs connus font partie de l'équipe de «La Tzoumaz», par exemple: Sébastien Berner, Aurélien Devanthéry ou Nicolas Lathion. Comme pour tous les autres clubs que nous avons présentés jusqu'à présent, le canton d'origine ne joue aucun rôle. La majorité des membres sont certes valaisans, mais l'association a adopté la devise selon laquelle tout le monde est le bienvenu.

Un maximum de fun pour une cotisation minimale (50 francs par an), telle est la devise de «La Tzoumaz», qui n'a d'ailleurs strictement rien à voir avec la station de ski de La Tzoumaz, liée à Verbier. En Valais, il existe plusieurs La Tzoumaz. «Ce terme désigne une halte entre l'étable et l'alpage pour les troupeaux de vaches», nous apprend Lise Gaudin, présidente du club depuis novembre 2018.

Comme la plupart des clubs, l'Atelier de la Tzoumaz propose à ses membres diverses attractions. Le club vient justement d'inviter ses membres à faire du drift sur glace sur le circuit de la Flaine. Mais cela ne s'arrête de loin pas là. Depuis deux ans, le club propose «La Balade de la Tzoumaz», une randonnée gourmande et ludique sur les routes des légendaires rallyes du Valais.

La relève n'est pas non plus négligée par l'association valaisanne de sport automobile. Cette année, on a décidé d'offrir la licence à tous les pilotes et copilotes de moins de 28 ans déjà membres du club grâce à un fonds créé ces dernières années pour soutenir les jeunes pilotes de course.

L'Atelier de la Tzoumaz est également coorganisateur de la course de côte Ayent-Anzère. Pour les membres actifs, cela signifie que ceux qui veulent participer au championnat interne n'obtiennent des points que s'ils ont travaillé bénévolement d'une manière ou d'une autre pour la «course de côte Ayent-Anzère».

Vous trouverez de plus amples informations sur «l’Atelier de la Tzoumaz» (également sur l’adhésion) sur le site www.atelier-tzoumaz.ch

Lien permanent

21.02.2022 Titre asiatique pour Droux et Page
David Droux Sebastien Page Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Champions d'Asie: David Droux et Sébastien Page (sur le "1" à gauche et à droite)

Les deux romands David Droux et Sébastien Page ont remporté le titre dans le classement amateur de l'Asian Le Mans Series.

David Droux et Sébastien Page sont les premiers Suisses à remporter un titre en 2022. Dans le cadre de l'Asian Le Mans Series, qui se déroule sur deux week-ends et quatre courses, le duo vaudois a remporté le titre dans le classement amateur des LMP2. Droux et Page n'ont rien lâché lors des courses 3 et 4 à Abu Dhabi, s'assurant non seulement la victoire dans leur catégorie lors des deux manches, mais montant également deux fois sur la troisième marche du podium au classement général.

Avec une première et une deuxième place à Dubaï, lors du coup d'envoi des Asian Le Mans Series 2022, le duo Graff-Racing a presque atteint le maximum de points. La victoire finale en LMP2 est revenue à l'équipe Nielsen Racing, qui s'est ainsi assuré une place sur la grille de départ des 24 Heures du Mans (11 et 12 juin).

Lien permanent

21.02.2022 Le DTM avec trois Suisses
Ineichen Rolf DTM 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rolf Ineichen pilotera une Lamborghini de Grasser en DTM en 2022

Les fans suisses de DTM peuvent se réjouir. Cette saison, trois pilotes suisses seront au départ: Nico Müller, Ricardo Feller et Rolf Ineichen.

En 2022, la Suisse sera représentée en DTM par pas moins de trois pilotes. Outre Ricardo Feller, qui a signé son contrat avec l'équipe ABT Sportsline il y a déjà plusieurs semaines, les contrats de Nico Müller (Team Rosberg) et de Rolf Ineichen (Grasser Racing Team) sont désormais dans la poche.

Pour le Lucernois Ineichen, le DTM sera une nouvelle expérience. Jusqu'à présent, le pilote Lamborghini a toujours partagé son cockpit, que ce soit dans l'ADAC GT Masters ou dans le GT World Challenge. Désormais, il se retrouve seul. «Le DTM me fascine depuis de nombreuses années», déclare Ineichen. «Chez Grasser Racing, j'ai beaucoup appris ces dernières années et je me sens prêt à m'attaquer à une nouvelle aventure passionnante en DTM.»

Le DTM est tout sauf nouveau pour Nico Müller. En plus de ses participations au WEC, le Bernois disputera en 2022 sa neuvième saison dans la série de voitures de tourisme la plus populaire d'Europe. Et Müller veut tout mettre en œuvre pour faire mieux que l'année précédente. «La saison dernière a été décevante», estime Müller. «Hormis la course d'ouverture à Monza, nous n'avions aucune chance réelle de monter sur le podium. Cette année, nous espérons être plus forts – grâce à davantage de tests et à l'expérience de l'année précédente.»

On peut être très curieux de voir les résultats de Ricardo Feller. Le jeune Argovien, qui a remporté l'ADAC GT Masters en 2021, a trouvé chez Abt un environnement de premier choix. Avec Kelvin van der Linde et René Rast, trois fois champion DTM, Feller a deux pilotes de haut niveau absolus à ses côtés. «C'est tout simplement cool que ce rêve devienne réalité. Je veux me mesurer aux meilleurs en DTM, et chez ABT Sportsline, je suis à la bonne place.»

Par contre Philip Elis ne fait plus partie du DTM. Le Zougois dispute le championnat américain des voitures de sport dans la catégorie GTD en tant que pilote d'usine GT fraîchement diplômé de Mercedes-AMG Motorsport.

La saison DTM débutera les 30 avril et 1er mai à Portimão.

Mueller Nico DTM 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
En 2022, les choses ne peuvent que s'améliorer pour Nico Müller en DTM

Lien permanent

18.02.2022 Le Rally Di Alba une semaine plus tôt
Rally Di Alba Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Rally Di Alba a été une nouvelle fois reporté

Les organisateurs du Rally Di Alba, la troisième manche du Championnat suisse des rallyes 2022, ont encore repoussé leur date.

Le Rally Di Alba, troisième manche du Championnat suisse des rallyes 2022, aura lieu une semaine plus tôt que prévu. Les organisateurs avaient déjà repoussé la date une fois. Désormais, le rallye devrait définitivement se dérouler les 24 et 25 juin.

Voici encore une fois un aperçu des dates actualisées:

8/9 avril, Critérium Jurassien
2-4 juin, Rallye du Chablais
24/25 juin, Rally di Alba (I)
8-10 septembre, Rallye du Mont-Blanc (F)
30 septembre-1er octobre, Rally del Ticino
13-15 octobre, Rallye International du Valais

Lien permanent

17.02.2022 Jenzer mise sur un talent suisse
Ischer Ethan Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Andreas Jenzer avec sa nouvelle recrue Ethan Ischer

Jenzer Motorsport est connu pour promouvoir les talents suisses. En 2022, cette tradition sera poursuivie – avec l'ancien pilote de karting Ethan Ischer.

La liste des jeunes talents suisses qui prennent le volant pour Jenzer Motorsport s'allonge d'un nom: Ethan Ischer. Le Vaudois de 15 ans, originaire de Bavois, participera en 2022 à la Formule 4 italienne pour l'équipe de Lyss.

Ces deux dernières années, Ischer a participé avec succès à des championnats de karting en Suisse et s'est bien comporté au niveau international (il a notamment terminé 10e des IAME Euro Series à Zuera (E)). L'hiver dernier, il a commencé à faire des essais dans des voitures de formule et cette année, il participera pour la première fois à une saison complète dans une voiture de course de formule 4. «Ethan se prépare physiquement de manière sérieuse et vient régulièrement dans notre atelier pour des entraînements sur simulateur», explique le chef d'équipe Andreas Jenzer. «Nous sommes heureux d'accueillir Ethan en tant que rookie dans notre équipe et nous nous réjouissons de cette nouvelle saison commune!»

La saison débutera les 7 et 8 mai à Imola (I).

Ischer Ethan 2021 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
En 2021, Ischer courait encore chez les juniors en CSK © Eichenberger

Lien permanent

16.02.2022 Les associations de sport automobiles en Suisse – partie 5: l’Ecurie Basilisk
Ecurielogo Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Ecurie Basilisk existe depuis 1956

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente épisodiquement. Pour la partie 5, nous nous rendons dans le nord-ouest de la Suisse, à l'Ecurie Basilisk.

L'Ecurie Basilisk est la plus ancienne association de course automobile de Suisse alémanique. Pour le plaisir de la course automobile, sept collègues se sont réunis le 11 janvier 1956. Aujourd'hui, l'Ecurie Basilisk compte 135 membres.

Le club de sport automobile le plus traditionnel du nord-ouest de la Suisse propose aux pilotes de course actifs et aux passionnés de sport automobile un éventail attrayant de différentes offres et manifestations. Sur la page d'accueil de l'Ecurie Basilisk, on peut lire que la pratique du sport automobile actif est au premier plan. La première priorité est donc accordée aux intérêts des pilotes actifs. L'objectif est de les soutenir au mieux et de leur permettre de réussir leur carrière de pilote. De nombreux membres du club, qui étaient actifs sur les circuits dans le passé, le sont aujourd'hui en coulisses et aident leurs jeunes collègues en leur prodiguant conseils et assistance.

L'Ecurie Basilisk accorde également une grande importance à la camaraderie entre ses membres. Les membres se rencontrent régulièrement lors de manifestations organisées par le club et deux fois par mois pour passer un moment convivial – le premier mardi du mois au Racing Lounge à Pratteln et le troisième mardi du mois au restaurant Pantheon à Muttenz.

L'Ecurie Basilisk organise également un championnat de plaisir. Il s'agit d'un événement dans une gravière dans le cadre de la fête de la nuit d'été, d'une course de karting le 1er mai et d'une course de simulateur pour le «Niggi Näggi» (Père Noël en bâlois).

A la fin de la saison, l'Ecurie Basilisk honore également le champion de l'Ecurie, le champion du championnat du plaisir et décerne la coupe «Cup Heini Walter» au meilleur pilote licencié au niveau national ainsi que la «Coupe des Présidents» au meilleur pilote licencié au niveau régional au sein de l'Ecurie Basilisk.

Le membre le plus connu et le plus performant de l'Ecurie Basilisk était Heini Walter. Né à Alpthal (Schwyz), Walter a été trois fois champion d'Europe de la montagne (1960, 1961 et 1964) et cinq fois champion de Suisse. Peter Sauber a également couru sous les couleurs de l'Ecurie Basilisk lorsqu'il est devenu champion suisse en 1970. Le dernier champion suisse issu de l'Ecurie Basilisk est Giuliano Piccinato, en 1993. Le membre actif le plus connu aujourd'hui est sans doute Bruno Ianniello. Et aujourd'hui encore, Marc Surer est lié à l'Ecurie Basilisk en tant que membre d'honneur.

Les membres actifs paient 150 CHF par an à l'Ecurie Basilisk. Les membres passifs 100 CHF. En tant que membre libre, on paie 75 CHF. Le statut de membre d'honneur est gratuit. Les apprentis d'une entreprise d'un membre actif ne doivent pas non plus payer.

Vous trouverez de plus amples informations sur l'Ecurie Basilisk sous www.ecurie.ch

Lien permanent

14.02.2022 Grand Prix Erlen – un tri-ovale en Thurgovie
S1 GP Erlen Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le circuit d'Erlen a été utilisé de 1948 à 1951

Le Grand Prix d'Erlen a été disputé à quatre reprises entre 1948 et 1951 et cela sur un circuit qui ne comportait en réalité que trois virages. Auto Sport Suisse est parti à la recherche de ses traces.

C'est à peine croyable, et pourtant c'est vrai: celui qui roule aujourd'hui sur la route principale 14 de Romanshorn à Frauenfeld se trouve, peu après avoir passé le club de golf d'Erlen, sur un ancien circuit de Grand Prix. Le départ et l'arrivée se trouvaient à l'endroit où se situe aujourd'hui l'école Erlen. Dans le sens de la marche, à gauche, se trouvait la tribune principale couverte. Les représentants de la presse prenaient place sur le côté opposé. Une simple clôture en bois faisait office de «protection». On n'ose imaginer ce qui serait arrivé si une voiture ou une moto s'était échappée vers la gauche ou vers la droite sur la chaussée alors très accidentée...

S'agissait-il d'une piste pour voitures ou motos? Question justifiée, car la course était ouverte aux véhicules à deux et quatre roues. En 1948 et 1949, on se limitait à un statut national. En 1950 et 1951, on invita également des concurrents internationaux. Derrière ce projet ambitieux se trouvait le l'association des courses sur circuit d’Erlen, fondée spécialement pour cette manifestation. La souveraineté sportive était assurée par l'ACS Thurgovie (pour les automobiles) et l'Association des motards de Suisse orientale (pour les motos).

S2 GP Erlen Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le départ et l'arrivée se trouvaient sur la route principale de 1,2 km (en haut). Sur la gauche, on voit la tribune principale. Les spectateurs n'étaient séparés de la piste que par une clôture en bois. A droite, les représentants de la presse pouvaient prendre place. Aujourd'hui, l'école d'Erlen se trouve à la hauteur du panneau des 50 (en bas à droite) © Grand Prix Suisse/Eichenberger

Le premier «Grand Prix de Suisse orientale» a eu lieu le 8 août 1948. Les spectateurs n’ont pas été très nombreux, notamment en raison du mauvais temps, ce qui a creusé un trou considérable dans la caisse de l'association. Sur le plan sportif, un homme a pris le dessus: Toulo de Graffenried. Ce Fribourgeois a été relégué en queue de peloton peu après le départ à la suite d’une crevaison, mais il s'est battu pour revenir en tête et a remporté le Grand Prix de Thurgovie après 50 tours (= 139,25 km) sur sa Maserati 4CL.

La vitesse moyenne de Graffenried était alors de 102 km/h, ce qui était une bonne vitesse; même s’il s'agissait la plupart du temps d'une ligne droite. En effet, le tracé rappelle un tri-ovale. La ligne droite de départ/arrivée était longue de 1,2 kilomètre. A la fin, les véhicules tournaient à droite dans la Bahnhofstrasse, à la hauteur de la boucherie qui n'existe plus de nos jours. Ce virage était appelé le virage Riedt.

Sur le chemin de la gare, à l’endroit où se trouve aujourd'hui un magasin de pneus discount, il y avait un petit virage à droite juste avant la tribune Wacker. Celui-ci était plein et conduisait les véhicules le long de la gare, sous un viaduc, vers le deuxième virage. A cet endroit se trouvent encore aujourd'hui des bâtiments de l'époque. Le «Statiönli» par exemple ou l'ancien hangar de la gare en face de l'actuelle succursale de Lista à la Fabrikstrasse 1.

Le virage 2 débouche encore aujourd'hui sur la Poststrasse. C'est là que se trouvait la « tribune du virage en S ». Mais ce virage à gauche ne ralentissait pas vraiment les voitures. Les véhicules fonçaient devant des jardins sur la Poststrasse en direction du virage Kradolfer et donc de la rue principale. Le trio-val était alors bouclé.

S3 GP Erlen Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grand Prix «de l’Ostschweiz» 1951: Maurice Trintignant (Gordini, #26), le futur vainqueur Peter Whitehead (Ferrari, #34) et Toni Ulmen (Veritas, #14) au virage Riedt, l'entrée de la Bahnhofstrasse à la hauteur de la boucherie (en haut). Et voici à quoi ressemble le premier virage aujourd'hui, 70 ans plus tard (à droite) © Archiv Schuler/Eichenberger

Comme le parcours n'était pas très sélectif, mais que les différences entre les véhicules étaient énormes dans les années 1950, le suspense des courses qui se sont déroulées en Thurgovie de 1948 à 1951 était limité. La course la plus passionnante fut sans doute la dernière. En 1951, six constructeurs différents prenaient alors le départ dans la catégorie reine, la Formule 2. Outre HWM, Gordini, Veritas, AFM et OSCA, deux Ferrari d'usine étaient également au départ. L'une d'entre elles, pilotée par l'Anglais Peter Whitehead, a remporté la course devant le Schaffhousois Rudolf Fischer, qui conduisait également une Ferrari. Stirling Moss, qui avait décroché la pole position, a abandonné avant la mi-course au volant de sa HWM.

Diverses courses de voitures de sport ont également eu lieu à Erlen dans le cadre du programme-cadre. Toujours en tête: le Zurichois Willy Peter Daetwyler qui, sur sa Alfa Romeo 412 de grosse cylindrée, établit en 1951 le record du tour non officiel de 1:22,2 min (= 121,970 km/h) lors des essais et triompha également en 1951 sur le trio-val thurgovien, après sa victoire en 1950.

Pour des raisons budgétaires, on renonça à une 5e édition du «Grand Prix de Suisse orientale» en 1952. Lorsqu'il fut question d'une nouvelle édition en 1953, on a dû y renoncer pour des raisons de sécurité. Il aurait fallu moderniser le circuit, mais les moyens financiers requis manquaient. L'association s'est donc dissoute en 1954. Mais il nous reste les photos de l'époque. Auto Sport Suisse a pu en obtenir quelques-unes grâce aux archives de l'ancien pilote de Frauenfeld Hans Schuler (cf. également Facebook). Elles sont non seulement la preuve que le sport automobile en Suisse a une longue tradition, mais permettent également de se souvenir avec nostalgie des endroits où il serait aujourd'hui inimaginable d'organiser des courses automobiles!

S4 GP Erlen Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Thurgovien Hans Schuler (Vertitas, #28) devant le passage à niveau à l'entrée de la Poststrasse (en haut). En arrière-plan, on voit le restaurant «Station», qui existe toujours aujourd'hui, mais avec moins de fenêtres (à droite). Les 2,8 kilomètres du circuit n'étaient sécurisés que par des planches de bois et des sacs de sable © Archiv Schuler/Eichenberger

Lien permanent

14.02.2022 Rapport du week-end 03/2022
Mortara Edorado Mexiko 2022 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Edoardo Mortara a défendu sa position de leader du championnat du monde de Formule E

Edoardo Mortara reste le leader du championnat du monde de Formule E après la troisième course au Mexique. De plus, le week-end a été marqué par des victoires suisses dans les Asian Le Mans Series.

Edoardo Mortara a réussi à défendre sa position de leader du championnat du monde de Formule E dans l'air raréfié de Mexico City. Malgré sa deuxième place au départ, le Genevois n'a pas réussi à remporter une nouvelle victoire. Pour cela, il a dû économiser trop d'énergie dans la phase finale. «J'ai certes mené pendant 19 tours, mais nous n'avions pas le rythme pour monter sur le podium cette fois-ci», a déclaré Mortara.

La victoire au Mexique est revenue à l'ancien pilote Sauber Pascal Wehrlein. Avec la deuxième place d'André Lotterer, Porsche a ainsi célébré le premier doublé de l'histoire de la Formule E. Mortara est en tête du classement général avec 43 points. Le deuxième est le champion de l'année dernière Nyck de Vries (cinq points derrière).

Sébastien Buemi s'en est un peu mieux sorti que précédemment. Parti de la 18e place sur la grille, l'ancien champion de Formule E a tout de même réussi à se classer 8e, marquant ainsi ses quatre premiers points de la saison. «Je suis assez satisfait de ce résultat», déclare Buemi. «Surtout si l'on considère d'où nous sommes partis.»

La Formule E se poursuivra les 9 et 10 avril avec une double course à Rome (I).

Une victoire suisse a été fêtée à Dubaï lors de la première course de 4 heures des Asian Le Mans Series. David Droux et Sébastien Page ont remporté une victoire de classe dans la catégorie amateur des LMP2. L'équipe de Loris Kessel a également pu se réjouir dans la catégorie amateur. La #57 a même remporté les deux courses lors de l'ouverture de l'Asian Le Mans Series.

David Droux Sebastien Page Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Première victoire dans la première course pour David Droux et Sébastien Page

Lien permanent

11.02.2022 Séries de courses automobiles – Autorisations 2022
Hero Paint Verband Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Lors de sa réunion du 02 février 2022, la Commission sportive nationale (CSN) a approuvé les séries de courses automobiles 2022 suivantes:

Renault Classic Cup, visa n° RC2201 /NAT

Suzuki Swiss Racing Cup, visa n° SSRC2202 /REG

Les règlements des séries de course «Porsche Cup Suisse 2022» ne sont pas encore parvenus et seront approuvés ultérieurement.

Selon les informations de l'organisateur de «l'Abarth Trofeo Slalom», il sera renoncé à l'organisation du Trofeo en 2022 suite à la situation COVID-19.

Auto Sport Suisse a en outre décidé de faire un geste pour les organisateurs de manifestations inscrites au calendrier automobile officiel de l'ASS pour l'année 2022 et de ne facturer les frais de calendrier dus immédiatement après l'inscription qu'après le déroulement effectif de la manifestation.

Lien permanent

11.02.2022 Communiqué et rectification n° 2 concernant Swiss Legends Racing / Auto Sport Suisse
Hero NSK white Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Malheureusement, Auto Sport Suisse se voit une nouvelle fois contraint de publier un communiqué et une rectification dans l'affaire Swiss Legends Racing. Les affirmations fausses et répétées de l'association Swiss Legends Racing dans son "communiqué de presse de février" ne peuvent malheureusement pas rester sans commentaire.

Une nouvelle fois, l'association Swiss Legends Racing a répandu des affirmations mensongères. Il ne s'agit en effet pas «d'un cas où le doute doit bénéficier à l'accusé», car ni la Commission de la concurrence ni le Tribunal de commerce du canton de Berne ne sont entrés en matière sur les demandes de mesures provisionnelles, les conditions procédurales n'étant remplies. L'association Swiss Legends Racing, représentée par un avocat, et ses représentants n'ont notamment pas réussi à démontrer de manière crédible au Tribunal de commerce du canton de Berne et à la Commission de la concurrence qu'Auto Sport Suisse a enfreint le droit en vigueur d'une de quelque manière que ce soit (première condition) et que l'association Swiss Legends Racing risque de subir un préjudice difficilement réparable (deuxième condition). Le Tribunal de commerce du canton de Berne n'est pas du tout entré en matière sur certaines requêtes juridiques "faute de précision des demandes de cessation" et, après constatation claire et sans équivoque, d'autres requêtes juridiques ne remplissaient déjà pas la première condition («Dans l'ensemble, les requérants n'ont pas rendu vraisemblable la violation d'un droit qui leur revient à l'égard de la défenderesse»). Par conséquent, il n'est pas nécessaire qu'Auto Sport Suisse fasse d'autres commentaires sur les deux procédures et nous nous référons en principe au communiqué et à la rectification du 1er février 2022, qui peuvent être consultés sur le site Internet d'Auto Sport Suisse.

Auto Sport Suisse défend le fair-play dans le sport automobile et ne peut et ne veut pas tolérer les «fautes» grossières. Notre association n'empêche pas ceux qui souhaitent organiser des manifestations de sport automobile en dehors de ses règles ou y participer en tant que titulaire d'une licence d'Auto Sport Suisse. Mais il est exclu de donner l'impression qu'une telle manifestation est liée à Auto Sport Suisse ou à ses règles. Pour la protection des participants et aussi dans l'intérêt d'Auto Sport Suisse, il doit être clairement précisé dans tous les cas si une manifestation se déroule dans le cadre ou en dehors des règles d'Auto Sport Suisse. Ceux qui souhaitent organiser des manifestations sportives automobiles dans le cadre d'Auto Sport Suisse ou participer à de telles manifestations doivent toutefois accepter sans réserve les règles en vigueur d'Auto Sport Suisse ou de la Fédération Internationale de l'Automobile.

Le reproche selon lequel Auto Sport Suisse refuserait un entretien équitable n'est pas fondé. Par le passé, Auto Sport Suisse s'est montré ouvert et pragmatique envers l'association Swiss Legends Racing et ses représentants. Le Tribunal de commerce du canton de Berne a même constaté qu'avant l'adoption de la décision disciplinaire, Auto Sport Suisse avait contacté à plusieurs reprises l'association Swiss Legends Racing et ses représentants et avait cherché un règlement à l'amiable de cette affaire. Toutefois, Auto Sport Suisse est lié à ses règlements et les applique. L'association Swiss Legends Racing a manifestement du mal à s'y faire et tente par tous les moyens – même déloyaux – de dénier à Auto Sport Suisse son droit à l'existence. Auto Sport Suisse s'y oppose.

Paul Gutjahr, président de l'association Auto Sport Suisse et l'un des trois directeurs d'Auto Sport Suisse Sàrl, n'est pas particulièrement surpris par le comportement des représentants de Swiss Legends Racing: «Déjà lors des trois procédures clôturées, les représentants de l'association Swiss Legends Racing ont joué avec des moyens déloyaux et ont parfois diffusé des contre-vérités. Il est prouvé que celles-ci n'ont pas servi à influencer positivement les procédures en leur faveur. Il serait peut-être temps de regarder la vérité en face et de se concentrer de leur côté sur leurs tâches statutaires.»

En substance, tout a donc été dit et communiqué sur les trois procédures clôturées (Commission disciplinaire Auto Sport Suisse, Tribunal de commerce du canton de Berne, Secrétariat de la COMCO). Auto Sport Suisse renoncera à toute autre prise de position concernant ces trois procédures ou décisions, même si l'association Swiss Legends Racing devait continuer à répandre des contre-vérités dans ce contexte.

Lien permanent

10.02.2022 De 0 à 100 en 10 mois
D Auria Jean Luc Sospiri Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jean-Luc D'Auria avec le chef d'équipe Vincenzo Sospiri

Jean-Luc D'Auria est un pilote de course automobile suisse à la carrière comme il y en a peu aujourd'hui. Son ascension s’apparente véritablement à celle du vaisseau spatial Enterprise.

Dans les années soixante et au début des années soixante-dix, des motards ont de temps à autres réussi à passer avec succès de deux à quatre roues. L'exemple le plus connu est celui de John Surtees, qui a été le seul pilote à devenir champion du monde sur deux et quatre roues. Mike Hailwood était un autre champion d'exception à moto et en voiture. Et dans un passé plus récent, Stéphane Peterhansel est un autre exemple de réussite sur deux et quatre roues. Le Français a remporté 14 fois le Rallye Paris-Dakar, six fois à moto et huit fois en voiture. Et le champion du monde de Formule 1 Damon Hill (1996) a lui aussi commencé sa carrière sur deux roues. Le karting n'était pas son truc...

Le Suisse Jean-Luc D'Auria ne peut évidemment pas (encore) être comparé à de telles gloires du sport automobile. Mais le fait que quelqu'un comme lui ait fait du motocross jusqu'à récemment, qu'il n'ait pas participé à des courses de karting et qu'il ait tout de même décroché un contrat GT4 avec Lamborghini, laisse songeur.

Le talent de D'Auria a été découvert par hasard en 2020 sur une piste de karting par Daniele di Ninno, l'ancien manager de Randy Krummenacher. En l'espace de quelques mois, les premiers jours d'essai ont suivi et la victoire a été remportée lors de sa première course: les 12 heures de Bahreïn, auxquelles a d'ailleurs participé une autre superstar de la moto qui sait comment accélérer sur quatre roues: Valentino Rossi.

Dix mois après cette course de karting mémorable, D'Auria a donc décroché son premier contrat important de pilote de course. Le jeune homme de 22 ans originaire de Schinznach roulera en 2022 pour l'équipe VSR. Vincenzo Sospiri, qui a donné son nom à l'écurie et en est le propriétaire, est totalement séduit par le talent du jeune Argovien: «Nous sommes très heureux d'avoir conclu un accord avec Jean-Luc pour le championnat Lamborghini Super Trofeo de cette année. Nous sommes heureux et satisfaits pour la bonne raison que nous avons déjà effectué plusieurs tests avec Jean-Luc l'année dernière et que nous percevons en lui un talent très fort et un très jeune pilote de course qui va encore progresser.» Comme l'équipe VSR est considérée comme l'équipe de course officielle de la Lamborghini Squadra Corse, la possibilité est ouverte que D'Auria, en tant que pilote contractuel VSR, soit intégré dans un proche avenir au programme de promotion Lamborghini Junior Driver.

L'ascension fulgurante de D'Auria rappelle le vaisseau spatial Enterprise. Et ce n'est pas par hasard. Le père de Jean-Luc est un grand fan de Star Trek. Le prénom du junior n'est donc pas le fait du hasard. Le capitaine du vaisseau spatial sans doute le plus connu du grand écran s'appelait Jean-Luc Picard...

La prochaine mission de D'Auria, pour rester dans les termes de Star Trek, ne se fera pas attendre longtemps. Les deux prochaines semaines, le jeune talent qui, selon ses propres dires, s'est déjà cassé tous les os possibles et imaginables en faisant du motocross, s’entraînera dans le simulateur. Les premières journées d'essai officielles auront ensuite lieu en mars et le premier week-end de course se déroulera début avril à Imola.

D Auria Jean Luc Motocross Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Il y a peu, D'Auria faisait du motocross

Lien permanent

09.02.2022 Les associations de sport automobiles en Suisse – partie 4: la Squadra Corse Quadrifoglio
Squadra Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La squadra au trèfle à quatre feuilles a son siège à Biasca

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente épisodiquement. Pour la partie 4, nous nous rendons au Tessin pour rencontrer la Squadra Corse Quadrifoglio.

Le «Quadrifoglio», à savoir le trèfle à quatre feuilles en français, est une marque bien connue dans le milieu de la course automobile. Depuis 1923, c'est le logo de la marque Alfa Romeo. Mais Alfa Romeo n'est pas la seule société à arborer un trèfle à quatre feuilles comme emblème. Le club de sport automobile tessinois, la Squadra Corse Quadrifolgio, affiche également ce symbole.

Le club a été fondé à l'origine en 1989 à Sementina, près de Bellinzone, par un groupe de trois amis passionnés de voitures et de différents types de courses. Aujourd'hui, le siège social se trouve à Biasca et son président se nomme Mattia Stacchi.

Stacchi a repris le club en 2014. Le club compte aujourd'hui 38 pilotes, dont 26 étaient actifs en 2019 (dans l'année précédant le coronavirus). Stacchi annonce: «Nous avons des coureurs locaux et nationaux et nous participons à des courses de côte, des slaloms, des circuits et des rallyes.»

Le but principal du club est de permettre de se rencontrer à tous ceux qui se passionnent pour les moteurs et recherchent le fun. «Nous sommes généralement partisans de toutes les activités liées au soutien et au développement du sport automobile», explique Stacchi. «Mais en tant que club de sport automobile, nous attachons aussi de l'importance aux mesures visant à promouvoir la discipline sur la route.»

Comme de nombreux autres clubs, la Squadra Corse Quadrifoglio propose un championnat interne. Le classement se fait selon une formule précise, qui tient compte de la position du pilote, mais aussi du nombre de pilotes classés dans sa catégorie. En fonction de la discipline, il y a plus ou moins de points.

La majorité des membres du club sont évidemment originaires du Tessin. On trouve parmi eux des pilotes connus comme Christian Darani (deuxième du championnat suisse de slalom en 2021) ou le pilote de Formule 3000 Tiziano Riva. «Mais l'association est également ouverte aux passionnés de sport automobile vivant en dehors du Tessin», précise Stacci.

Les pilotes LOC qui souhaitent devenir membres de la Squadra Corse Quadrifoglio paient 100 CHF par an. Les coureurs qui possèdent une licence REG, NAT ou INT s'acquittent de 150 CHF par an. Pour de plus amples informations, prière de consulter le site www.squadracorsequadrifoglio.ch

D’ailleurs: bien que le club arbore le trèfle à quatre feuilles dans son sigle, il n'est pas impératif de conduire une Alfa Romeo. «Lorsque le club a été créé il y a plus de 30 ans, la plupart des pilotes roulaient certes en Alfa», constate en s’amusant Stacci qui conduit lui-même une BMW M3... «Mais au fil du temps, les véhicules ont changé et les pilotes sont passés à d'autres voitures.»

Le logo n'a toutefois jamais été modifié. «Aujourd'hui, il doit davantage évoquer la chance que la marque Alfa Romeo», estime Stacci. Jusqu'à présent, cela semble en tous les cas fonctionner. «Nos pilotes n'ont en effet jamais été victimes d'accidents graves.»

Lien permanent

07.02.2022 De nouveaux défis pour Fach et Sperandio
Maffi Racing Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Elia Sperandio avec Daniel Maffi du Maffi Racing

Bonne nouvelle pour les jeunes suisses. Alexander Fach (Porsche Carrera Cup) et Elia Sperandio (Formule 4 italienne) ont posé les jalons pour 2022.

Après deux titres consécutifs en Porsche Sports Cup Suisse, Alexander Fach passe cette année à la Porsche Carrera Cup allemande. Le jeune homme de 19 ans, originaire de Sattel dans le canton de Schwyz, disputera la saison pour l'équipe de son père du même nom et connaît bien sûr parfaitement l'écurie. «C'est vraiment une super opportunité», déclare Fach jr. «Pour moi, il était clair que si c'était possible, je voulais rouler chez Fach Auto Tech. Je connais très bien l'équipe pour avoir participé à la Porsche Sports Cup Suisse et aux 24 heures de Dubaï en janvier. Cependant, le plateau de la Carrera Cup est tellement relevé que ce ne sera pas facile pour moi. Mais je me réjouis de relever le défi.»

Fach a déjà acquis de premières expériences l'automne dernier. A Oschersleben et au Lausitzring, le jeune pilote Porsche a déjà pu humer l'air de la Carrera Cup Deutschland.

L'avenir d'Elia Sperandio est également très prometteur. Le jeune homme de 16 ans, originaire de Mels dans le canton de Saint-Gall, a trouvé refuge dans la nouvelle équipe suisse de Formule 4 Maffi Racing. Pour Sperandio, c'est la concrétisation d'un rêve longtemps attendu. «Je me réjouis de prendre le départ cette année avec Maffi Racing», déclare Sperandio. «Je vais donner le meilleur de moi-même et nous verrons ce que cette saison m'apportera.»

L'équipe genevoise est nouvelle en Formule 4 italienne. Derrière le projet se trouvent les frères Daniel et Cristian Maffi. Daniel est le fondateur et le chef d'équipe, Cristian s'occupe des affaires techniques. Le troisième membre du groupe est le cofondateur et le managing directeur Alex Thouvenin. Ensemble, ils veulent s'établir en Formule 4 (et en karting). «Nous voulons soutenir Elia du mieux possible pour qu'il puisse continuer à apprendre dans notre environnement et former une équipe solide pour grandir sur et en dehors de la piste et obtenir de bons résultats.»

Pour Sperandio, la saison commencera début mai à Imola. Le même week-end, Fach débutera lui aussi sa nouvelle aventure – dans le cadre du WEC à Spa-Francorchamps (B).

A Lexander Fach RBR 2021 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Alexander Fach jr. passe à la Porsche Carrera Cup allemande

Lien permanent

07.02.2022 Information CSK 2022 - 1

Lors de sa dernière réunion, le comité Karting d’Auto Sport Suisse à discuter des modifications du règlement technique 2022.

Par la présente, nous souhaitons vous informer des principales modifications pour l’autobau Championnat Suisse de Karting 2022 (sous réserve de l’approbation de la Commission Sportive Nationale/CSN).

En 2022, Auto Sport Suisse a décidé de suivre scrupuleusement les homologations CIK-FIA concernant les materiaux (Chassis, etc.) lors de l’autobau Championnat Suisse de Karting 2022. Votre matériel doit donc être homologué pour la période 2022 selon les différentes listes techniques de la CIK-FIA

Vous trouverez l’ensemble des listes techniques sur : https://www.fiakarting.com/pag...

Lien permanent

04.02.2022 Une équipe suisse à Euronascar
Racingfuel Euronascar Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Ferruccio Finkbohner (au centre) engage sa propre équipe dans l'Euonascar

Ferruccio Finkbohner, propriétaire de Racingfuel Motorsports GmbH, fera participer une équipe à l'Euronascar en 2022. Ceux qui sont intéressés peuvent s'adresser à lui.

La société Racingfuel Motorsports GmbH, établie en Suisse et dont le propriétaire Ferruccio Finkbohner dispose depuis plus de 20 ans déjà d'un vaste savoir-faire dans le domaine de la course automobile, s'est fixé pour objectif de faire participer une équipe suisse à l'Euronascar 2022.

«La Suisse n'a pas de courses sur des circuit, mais elle compte de très nombreux passionnés de sport automobile. En participant à l'Euronascar, nous avons trouvé le moyen idéal de permettre aux pilotes suisses passionnés d'accéder à une série de courses de renommée internationale. C'est en outre la possibilité idéale pour des pilotes jeunes, en devenir ou expérimentés de se mesurer au plus haut niveau du sport automobile international, et ce pour un investissement relativement avantageux», déclare Ferruccio Finkbohner, manager de l’écurie et propriétaire de Racingfuel Motorsport GmbH.

L'équipe de course, composée d'ingénieurs et de mécaniciens expérimentés au niveau international, s'est déjà formée et les préparatifs ont commencé. Deux places de pilote, une dans l'Euronascar 2 et une dans l'Euronascar Pro, sont encore à pourvoir sur les Chevrolet Camaro. Cette possibilité unique est ouverte aussi bien aux amateurs intéressés qu'aux pilotes professionnels. Les pilotes intéressés peuvent s'adresser par e-mail à ff@racingfuel.biz. Le coup d'envoi sera donné fin février 2022 avec le premier test de l'année à Hockenheim, où aura lieu la première course officielle en avril.

Aperçu des dates:
09/10 avril, Hockenheimring (D)
14/15 mai, Valence (E)
11/12 juin, Brands Hatch Indy Circuit (GB)
03/04 septembre, Most (CZ)
08/09 octobre, Zolder (B)
29/30 octobre, Grobnik (HR)

Lien permanent

04.02.2022 autobau CSK 2022: Attribution des pneus

Le Comité Karting d’Auto Sport Suisse a discuté l’attribution des pneus pour l'année 2022 et a élaboré une proposition (voir download) à l’attention de la Commission Sportive Nationale (CSN).

La proposition est valable sous réserve de l'approbation de la CSN.

Lien permanent

03.02.2022 Les associations de sport automobiles en Suisse – partie 3: le Rennclub Untertoggenburg
Logo RCU Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Rennclub Untertoggenburg compte plus de 200 membres

En Suisse, il existe de nombreuses associations qui se consacrent au sport automobile. Auto Sport Suisse vous les présente en vrac. Pour la deuxième partie, nous nous rendons à l’est de la Suisse, au Rennclub Untertoggenburg.

Le Rennclub Untertoggenburg (RCU) est une communauté d'intérêts qui compte actuellement 210 passionnés de sport automobile, dont certains se réunissent (de mars à novembre) chaque premier vendredi du mois à partir d'environ 21 heures dans le local du club pour un «assemblé» commun. Sur les 200 membres, plus de 50 étaient actifs l'année avant que Corona ne commence à nous dicter sa loi. Les plus connus d'entre eux: Roger Schnellmann sur sa Mitsubishi Lancer Evo VIII et Hermann Bollhalder sur l’Opel Speedster.

Bien que le RCU accorde une grande importance à la convivialité, son objectif principal est de soutenir de son mieux les pilotes actifs du RCU, les jeunes et le sport automobile en général. Pour ce faire, le RCU achète chaque année auprès de l'ASS la licence de candidat international de la FIA (n° 33) afin de permettre à ses pilotes licenciés de participer à des événements de sport automobile nationaux et internationaux.

Le RCU organise également chaque année une coupe sportive. Ce championnat interne, auquel seuls les membres peuvent participer, permet de gagner jusqu'à 20 000 francs. «Sept courses comptent, peu importe lesquelles», explique Stephan Körnli, président du Rennclub Untertoggenburg depuis 1991. «Que ce soit le championnat suisse, le slalom, la course de côte, le circuit, le LOC, le DTM ou le VLN, tout ce qui a un classement compte.»

Outre la coupe sportive, le RCU organise également des manifestations récréatives. «En outre, nous organisons aussi des stages de pilotage en collaboration avec l'ACFL, l'Automobile Club de la Principauté du Liechtenstein. Deux fois par an, nous nous rendons sur un circuit de course. Par exemple en Autriche au Red Bull Ring ou au Salzburgring, à Varano/Italie ou à Hockenheim.»

Les membres passifs ne sont pas en reste au RCU. Bowling, karting, des courses comme spectacteurs, barbecues, randonnées etc. sont au programme – bien sûr toujours dans le cadre autorisé par Covid-19 au cours des 24 derniers mois. Le tout se termine par la soirée du père Noël, le dernier samedi de novembre.

Ceux qui, comme les anciennes superstars suisses Fritz Erb ou Bruno Eigenmann, souhaitent devenir membres du RCU, peuvent le faire sur www.rennclub-untertoggenburg.ch au moyen du formulaire d'inscription qui y est déposé. La cotisation est de 50 francs pour les membres individuels et de 80 francs pour les familles.

Lien permanent

02.02.2022 Burri jr.: «Si j'ai le budget, je roule pour le titre de champion de Suisse!»
Burri Michael Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michaël Burri/Jonathan Ruch sur la Subaru Impreza STi lors de la Ronde Régional © Christophe et Jean-Baptiste Cornevaux

En Suisse, Michaël Burri compte parmi les pilotes de rallye les plus rapides. Depuis 2020, il court toutefois avec une licence française. Mais cela pourrait peut-être changer à l'avenir.

Le fils d'Olivier Burri a montré son talent lors du dernier Rallye du Valais. Cela faisait deux ans qu'il n'avait pas participé à un rallye important avec une R5. Puis il a pris la deuxième place de la 61e édition du RIV, à seulement 4,4 secondes du vainqueur et nouveau champion suisse Mike Coppens. Et tout ça, après 178 kilomètres chronométrés.

Est-ce que tu penses encore de temps en temps à ta défaite lors du RIV?
Michaël Burri:
Oui, de temps en temps. C'était évidemment une déception. Cela fait mal de passer si près de la victoire finale. Mais c'était quand même une bonne expérience. Et bien sûr, cela nous pousse à y retourner et à essayer de nouveau.

Tu roules avec une licence française. Cette année aussi. Donc, tu as remis à plus tard le projet de remporter le titre de champion de Suisse.
Oui, tant que je n'ai pas réuni le budget pour une saison entière, je dois renoncer à ce rêve. Mais j'y travaille.

Tu participeras tout de même à quelques rallyes dans le cadre du championnat suisse 2022?
Oui, certainement le Critérium jurassien. Et ensuite, on verra. Comme je l'ai dit, j'ai encore des comptes à régler avec le RIV.

La dernière fois que tu as participé à la Ronde Régionale en France, c'était au volant d'une Subaru Groupe N. Comment cela s'est-il passé?
J'ai acheté la voiture l'année dernière. Et maintenant, j'ai roulé là-bas avec mon mécanicien Jonathan Ruch comme copilote. C'était son 30e anniversaire. C'était quasiment son cadeau d'anniversaire.

Et comment c'était?
C'était amusant. Et puis, j'ai acheté la voiture pour m'entraîner sur la neige. Malheureusement, nous sommes tombés en panne dans la dernière spéciale. Nous avons certes pu terminer la course. Mais il n'était pas possible de faire mieux que la troisième place dans le groupe N.

La Subaru est-elle désormais l'une de tes voitures préférées?
Cela reste plutôt la Peugeot 207 et la Skoda Fabia R5. Deux super voitures. Et puis, bien sûr, ma Saxo-Kitcar. Elle est très amusante.

Burri Michael Portraet Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michaël Burri sera également au départ du Critérium © Archives Burri

Lien permanent

01.02.2022 Communication et rectification concernant Swiss Legends Racing / Auto Sport Suisse
Hero NSK white Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Auto Sport Suisse a longtemps gardé volontairement le silence sur les procédures concernant Swiss Legends Racing. Avec le jugement de la Cour suprême du canton de Berne (du 30 août 2021) et la décision du secrétariat de la Commission fédérale de la concurrence (du 23 décembre 2021), le temps est venu de publier une mise au point.

Par décision de la Commission disciplinaire d'Auto Sport Suisse du 11 novembre 2020, l'Association Swiss Legends Racing a été condamnée à une amende de 5'000 CHF et à la prise en charge des frais de procédure en raison de diverses infractions au CSI et au RSN durant la saison 2020. Cette association n'a pas fait appel de cette décision, qui est donc devenue définitive.

Par jugement du 30 août 2021, le tribunal de commerce du canton de Berne a entièrement rejeté la demande du 16 mars 2021 de l'Association Swiss Legends Racing, d'Alain Chatton, de Hanspeter Sägesser, de Peter Sägesser et de Sägesser Motorsport GmbH visant à obtenir des mesures provisionnelles contre Auto Sport Suisse, dans la mesure où il a été entré en matière sur les requêtes.

En outre, l’Association Swiss Legends Racing et l’association Sägesser Motorsport Sàrl avaient déjà déposé une plainte contre Auto Sport Suisse auprès de la Commission fédérale de la concurrence (COMCO) le 19 février 2021. Par décision du 23 décembre 2021, le secrétariat de la COMCO est arrivé à la conclusion qu'il n'y avait en l'occurrence aucun signe de comportement abusif ou d'accord illicite sur la concurrence et qu'aucune procédure ne serait donc ouverte contre Auto Sport Suisse.

Paul Gutjahr, président d'Auto Sport Suisse, se montre satisfait: «Les deux décisions confirment à moi et à mes collègues que l'action d'Auto Sport Suisse était et reste appropriée et correcte.»

Pendant les deux procédures, Swiss Legends Racing a diffusé des déclarations non conformes au dossier et des contre-vérités sur divers canaux de communication et a alimenté une ambiance négative contre ASS. Jusqu'à la clôture définitive des deux procédures susmentionnées, ASS n'a pu et ni voulu commenter ces déclarations. Après les deux décisions positives pour ASS, nous pouvons maintenant répondre aux diverses demandes de prise de position.

1. Concernant la plainte devant la Commission fédérale de la concurrence (COMCO)
Dans sa plainte du 19 février 2021, l'Association Swiss Legends Racing et Sägesser Motorsport Sàrl (dénommées «plaignantes» dans la présente procédure) ont insinué qu'Auto Sport Suisse (ci-après «ASS») limitait de manière abusive les sportifs dans la pratique du sport automobile en Suisse en se prévalant d’une «souveraineté ou d’un pouvoir exclusifs usurpés dans la course automobile suisse».

Après examen des faits et des preuves, le secrétariat de la COMCO a constaté dans sa décision du 23 décembre 2021 qu'ASS a toujours donné aux plaignantes la possibilité d'organiser les courses prévues – pour autant qu'elles aient été demandées dans les règles – dans le cadre des règlements de l'ASS/FIA. Les séries demandées ont toujours été approuvées par ASS et l'inscription au calendrier des courses a toujours été possible pour les plaignantes. De plus, le secrétariat de la COMCO a constaté qu'il était toujours possible d'organiser des compétitions indépendamment d'ASS. Le secrétariat Comco a expressément reconnu à ASS la possibilité d’intervenir si l'on donnait l'impression que les compétitions étaient organisées sous les règlements d'ASS/de la FIA, ce qui était de prime abord le cas en l'occurrence. «Étant donné qu'il n'existe en l'occurrence aucun indice d'un comportement abusif d'une entreprise dominante sur le marché ou d'accords illicites en matière de concurrence, la Commission fédérale de la concurrence a renoncé à l'ouverture d'une procédure conformément aux articles 26 et suivants de la Loi sur les cartels.»

2. Concernant la procédure devant le tribunal de commerce du canton de Berne
En ce qui concerne le reproche d'avoir prétendument empêché des courses non reconnues, ASS a fait valoir que Swiss Legends Racing (appelée « requérante » dans cette procédure) voulait établir sa propre série de courses – indépendante de la FIA/d'ASS – avec des Legend Cars, mais qu'elle se référait dans ses règlements aux règles d'Auto Sport Suisse, c'est-à-dire au CSI et aux règlements de la CSN, donnant ainsi la fausse impression que cette série de courses était reconnue par Auto Sport Suisse. Le tribunal de commerce a reconnu que cette fausse impression et les doutes concernant la sécurité des véhicules (les Legend Cars ne sont pas homologuées et ne répondent pas aux critères de sécurité de la FIA) justifiaient l'adoption de la décision disciplinaire en question du 11 novembre 2020. Le tribunal de commerce a en outre constaté que, même en tenant compte de l'exposé très détaillé des motifs de la demande, il n'était pas évident de déterminer quel comportement Auto Sport Suisse devait concrètement s'abstenir d'adopter en ce qui concerne l'organisation de courses avec des Legend Cars. Dans cette mesure, le tribunal de commerce n’est pas entré en matière sur les demandes juridiques formulées par les requérants (de ne pas donner d'instructions aux requérants, de ne pas prononcer de désavantages, de ne pas donner d’instructions aux pilotes et de ne pas publier la décision de la Commission de discipline contre l’association Swiss Legends Racing et la suspension d’Alain Chatton comme fonctionnaire, etc.).

En ce qui concerne le reproche d'entrave à la mise en place d'une propre série de courses, il convient de prendre en considération le fait que l'Association Swiss Legends Racing a obtenu une autorisation d'Auto Sport Suisse pour les années 2019 et 2020 avec une série inscrite. Ce fait prouve déjà clairement à lui seul qu'Auto Sport Suisse ne voulait ou ne veut aucunement entraver les activités des requérants. Auto Sport Suisse s'efforce au contraire d'appliquer les réglementations en vigueur de manière constructive et pragmatique. Le Tribunal du commerce n’a lui non plus considéré qu’ASS avait adopté un mauvais comportement. Le Tribunal du commerce a fait savoir aux requérants qu’en se référant aux règlements d’ASS, ils devaient s’y soumettre et les respecter.

Le Tribunal du commerce a notamment confirmé qu’Auto Sport Suisse est constamment constructif et pragmatique en ce qui concerne le reproche de la publication prétendument illicite de la décision disciplinaire et de la suspension de Monsieur Chatton. Le tribunal constate explicitement qu'avant la publication de la décision disciplinaire et la suspension des fonctions de Monsieur Chatton, Auto Sport Suisse a cherché à plusieurs reprises un règlement à l'amiable. Les règlements 2020 de l'association Swiss Legends Racing (non approuvés par l'ASS) ayant été mis en ligne par cette dernière et pouvant donc être consultés par tout un chacun, le tribunal de commerce a estimé que les publications étaient admissibles à tous points de vue. Il ne peut donc pas être question d'une atteinte à la personnalité. Les requérants n'ont pas réussi non plus à rendre crédible qu'Auto Sport Suisse occupait une position dominante sur le marché et avait un comportement inadmissible. Au contraire, le tribunal de commerce a estimé que la démarche était compréhensible compte tenu des doutes exprimés de manière concluante sur la sécurité des véhicules.

Sur la base de ses explications, le tribunal de commerce a conclu que la demande de mesures provisionnelles des requérants contre Auto Sport Suisse devait être rejetée dans son intégralité dans la mesure où il est entré en matière. Par la suite, les requérants ont été condamnés à prendre en charge les frais de procédure à hauteur de 8'000 CHF et à verser à Auto Sport Suisse une indemnité pour les frais d’avocat de 28'440 CHF. L'indemnité susmentionnée pour les frais d’avocat est littéralement une «goutte d'eau dans l'océan», puisque l'ASS a dû financer jusqu'à présent des frais d'environ 100'000 francs dans ces deux procédures. Le tribunal de commerce a estimé que l'indemnité pour les frais d’avocat décidée représentait le maximum légal. Il convient en outre de mentionner que la procédure devant le Secrétariat de la Commission de la concurrence ne prévoit pas d'indemnisation pour les frais d’avocat.

3. Évaluation dans l’optique d‘Auto Sport Suisse
Pour conclure, Auto Sport Suisse espère que la situation va bientôt à nouveau se calmer et de pouvoir de concert avec ses collaborateurs, fonctionnaires, organisateurs et sportifs se consacrer à nouveau entièrement au sport automobile national et international et réaliser une saison de courses automobiles 2022 intéressante et sportive.

Lien permanent

31.01.2022 Cours de licence de karting 2022

Le cours de licence Karting aura lieu le mercredi 23 mars 2022 sur la piste de karting de Lyss.

L’inscription peut être faite sous le lien suivant : https://motorsport.ch/fr/association/course-jobs

Le délai d’inscription fixé au mercredi 9 mars 2022.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à nous contacter.

Lien permanent

Associés

Équipementier