• Newscenter

18.01.2021 50e anniversaire de Horag – une vie consacrée au sport automobile, partie 2
Hotz Markus 04 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Markus et Benjamin Hotz, qui dirige aujourd'hui Horag Racing © Eichenberger

Dimanche dernier a marqué le 50e anniversaire de la fondation de l'entreprise Horag Hotz Racing SA. Son fondateur Markus Hotz (qui aura 80 ans en juillet) évoque les débuts et les meilleurs moments de ces 50 dernières années.

Lorsque la Formule 2 prend fin en 1984, Hotz fait une saison en Formule 3000. A partir de 1987, ce fils d'un simple forgeron de village se concentre sur les voitures de sport en CanAm. Sur la base des monocoques F3000, des voitures très réussies ont été construites avec lesquelles Horag remporte le classement général du championnat européen en 1995, 1996 et 1997.

Un autre jalon dans la carrière de Hotz est l'IMSA. En 1995, l'équipe Horag-Lista avec Fredy Lienhard et Didier Theys prend le départ de la série de prototypes américains sur une Ferrari 333SP. On célèbre la première victoire en 1997 à Zolder. L'année suivante, Horag obtient la deuxième place au classement général de l'International Sports Racing Series, le précurseur du championnat de voitures de sport de la FIA.

Hotz Markus 01 Hemberg 1975 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Hotz sur March lors de la course de côte St.Peterzell-Hemberg 1975

L'équipe de Thurgovie est alors depuis longtemps déjà considérée comme spécialiste des voitures de sport sur cette scène et elle célèbre également de nombreux succès dans la LMP2 et plus tard dans le Sports Car Challenge. Aujourd'hui encore, le thème des voitures de sport est omniprésent lorsqu’on visite la halle Horag à Sulgen. Non seulement parce que l'une ou l'autre voiture de sport décapotable vient d'être démontée et remontée, mais aussi parce que le fils Benjamin (38 ans) roule dans le Sports Car Challenge et est ravi de pouvoir taquiner des voitures de sport LMP beaucoup plus rapides avec sa petite Ligier propulsé par un moteur 1,6 litre turbo de Peugeot.

Benjamin est la deuxième génération à diriger Horag SA. Le nombre de courses a diminué sous sa direction. Aujourd'hui, leur financement est assuré par Trackdays et par l'entretien des voitures des clients. Hotz fournit également les pneus au Porsche Sports Cup Suisse. «C'est notre activité principale», souligne Hotz Jr., ce qui saute aux yeux quand on visite la halle Horag. En effet, la moitié de cette belle construction en bois à la Palmenstrasse 2 est remplie d'or noir.

Interrogé sur la meilleure période en ces 50 ans de Horag, le fondateur de l'entreprise répond spontanément: «La Formule Super V. C'était vraiment familial et malgré tout de la bonne course automobile. Je me rappelle avec plaisir des courses en Finlande. Le matin, nous prenions un sauna, l'après-midi nous nous battions sur la piste et ensuite, nous passions à nouveau la soirée ensemble.» Hotz a également de bons souvenirs de son passage en Formule 2, «même si nous y étions souvent à court d’argent. Tout était encore différent à cette époque. Les gens s'entraidaient. Cette entraide est devenue rare aujourd'hui.»

En définitive, les courses ont apporté beaucoup, voire tout, à la famille Hotz. «Dans le sport automobile, on apprend à prendre une décision rapidement», constate Hotz sénior. «Et même si cette décision n’est parfois pas la bonne, elle permet de progresser.» Tous ceux qui connaissent Hotz savent qu'à presque 80 ans, il est loin d'en avoir assez. «J’ai encore quelques projets dans le secteur de l'énergie sur les rails», annonce le jubilaire en souriant. Laissons-nous surprendre...

Hotz Markus 06 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La société Horag Hotz Racing AG à Sulgen (TG) © Eichenberger

Lien permanent

Zum Newscenter

Associés

Équipementier