• A vos marques, prêt, partez

Les dernières nouveautés

27.01.2020 24h Daytona: Deux Suisses sur le podium
Ineichen Rolf Daytona 2 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rolf Ineichen: Pour la troisième fois en suite sur le podium

Dans l’optique suisse, il n’y a pas eu de gros succès aux 24 heures de Daytona. Avec Simon Trummer et Rolf Ineichen, cependant, deux Suisses sont montés sur le podium.

Pour Simon Trummer, les choses se sont longtemps très bien passées dans la classe LMP2. Ce pilote de l’Oberland bernois et son équipe PR1/Mathiasen avaient mis le cap sur la victoire lorsque, peu avant midi le dimanche, l’équipe a été contrainte de marquer une pause pour faire réparer le véhicule, les deux barres stabilisatrices devant être remplacées. Cela a fait perdre à Trummer et son équipe deux tours, raison pour laquelle elle n’a remporté finalement «que» la deuxième place dans la classe LMP2 (derrière l’équipe victorieuse Dragon Speed), respectivement la 10ème place au classement général. Pour l’ancien pilote GP2 Trummer, c’était la première place sur le podium dans une course IMSA.

Trummer Simon daytona Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Deuxième au LMP2: Simon Trummer (deuxième à droite)

Rolf Ineichen est lui aussi monté sur le podium dans son deuxième engagement WRT. Dans un finish serré, le Lucernois a réussi avec ses collègues d’équipe Mirko Bortolotti (I), Daniel Morad (CDN) et Dries Vanthoor (B) à dépasser la Porsche de Wright Motorsports qui était dans le même tour, en dépit d’un problème à l’aile arrière. Cet exploit en série d’Ineichen est impressionnant. Après les victoires de classes remportées en 2018 et 2019 (avec la Grasser-Lamborghini), le gentleman-driver est monté sur le podium à Daytona pour la troisième fois consécutive.

La nouvelle Corvette CR.8 a marqué un bon début. Malheureusement Marcel Fässler se trouvait dans l’optique suisse dans la mauvaise Corvette. Pendant la nuit, la CR.8 grise avec le numéro de départ 4 a en effet été longtemps immobilisée au stand à cause d’une fuite d’huile. Fässler a malgré tout terminé la course, mais avec un retard de 325 tours. Mais ce pilote qui a gagné au Mans peut malgré tout se réjouir à l’avance d’autres engagements. La voiture identique a remporté en effet la 4èeme place en GTLM et a talonné jusqu’à la fin les top 3.

Rahel Frey est la seule à avoir fait exception. La Soleuroise qui a pris le départ dans une équipe entièrement féminine a dû voir le dimanche sa collègue d’équipe Christina Nielsen arrêter sa Lamborghini Huracan avec la partie arrière en feu.

La victoire a été remportée pour la troisième fois en quatre ans par Cadillac. L’équipe victorieuse a battu avec 833 tours (4772,48 km) un nouveau record de distance (jusqu’ici 808 tours).

Permalink

27.01.2020 Burri meilleur amateur, Vuistiner monte sur le podium
Burri Olivier c Jean Baptiste Cornevaux Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Olivier Burri: l'amateur le plus rapide au Rallye Monte Carlo

Deux Suisses sur trois n’ont pas seulement atteint leur but dans la Principauté du Liechtenstein lors du 88e Rallye Monte-Carlo, ils étaient même en tête de leur classe dans ce légendaire rallye.

Olivier Burri a participé pour la 22e fois au Rallye Monte-Carlo. Cela signifie que ce Jurassien bernois a participé très exactement à un quart de ces rallyes légendaires à la Côte d’Azur – ce qui frise un record. Et lors de l’édition de cette année, il a atteint son objectif ambitieux de devenir enfin le meilleur amateur. Celui qui a remporté à neuf reprises le Rallye du Valais et son copilote français Anders Levratti étaient dans leur classe le duo R5 le plus rapide et ont franchi le but en 18e position au classement général. Le retard sur le vainqueur belge Thierry Neuville n’a été que d’un peu plus de 27 minutes ce qui représente une performance très remarquable compte tenu de la vitesse vertigineuse atteinte par les leaders. Burri est passé pour le «Monte» à une VW Polo R5 préparée par Roger Tuning, un changement qui a porté ses fruits. «La Polo est vraiment la voiture idéale pour le Rallye Monte Carlo et ce résultat me ravit vraiment. Le Rallye Monte Carlo est le rallye le plus difficile de tout le calendrier des CM et il est appelé à le rester», constate Burri.

Mais Burri n’a pas été le seul à pouvoir se réjouir. Le pilote de Renault-Clio Ismaël Vuistiner et sa copilote Florine Kummer ont également eu de bonnes raisons de jubiler dans le port de Monaco. Le duo valaisan a occupé au décompte final la place 31 – et plus important encore: le rang 2 dans la classe RC3. Il ne manquait que de peu pour que les vainqueurs de la Renault Clio Alps Trophy 2019 montent sur le sommet du podium. Le binôme victorieux RC3, composé de Jérémy Caradec et de Cedric Amoros, n’avait à l’arrivée qu’une avance d’une demi-minute sur Vuistiner. «Je suis très satisfait du résultat que nous avons réalisé», constate Vuistiner. «Monter sur le podium à côté de tous ces superstars est une expérience sensationnelle.» Pour Vuistiner, il s’agissait de la deuxième participation au «Monte». En 2018, ce pilote de Vercorin a toutefois été obligé de terminer prématurément le rallye après une sortie de piste.

Sacha Althaus n’a pas eu de chance lors de sa première. Le Vice-champion junior de Moutier a dû abandonner durant la spéciale 15 à cause d’une défectuosité mécanique sur sa Peugeot 208 R2. Lui et sa copilote Lisiane Zbinden se situaient à ce moment-là au cinquième rang de la classe RC4.

Permalink

24.01.2020 Vorschau auf die 24h von Daytona
Faessler Marcel Daytona 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Marcel Fässler sur sa nouvelle Corvette C8.R

Quatre Suisses prendront le départ aux 24 Heures de Daytona. Ont avant tout des chances de remporter la victoire de classe Marcel Fässler (Corvette) et Rolf Ineichen (Audi).

Ce week-end, deux grands classiques de la course automobile figurent au programme: le Rallye Monte Carlo et les 24 Heures de Daytona. Nous avons déjà commenté la 88e édition du rallye sans doute le plus célèbre et allons donc évoquer ici avant tout la traditionnelle course d’endurance en Floride.

Les Suisses n’auront pas voix au chapitre en matière de victoire générale car aucun Helvète ne sera au volant des huit prototypes qui prendront le départ dans la classe de pointe. Simon Trummer qui y avait encore participé l’année précédente pour Cadillac est passé dans la catégorie LMP2. Le pilote de l’Oberland bernois y roulera pour l’équipe PR1/Mathiasen Motorsport. L’enjeu consistera à battre quatre autres voitures LMP2.

Le vainqueur au Mans Marcel Fässler prendra le départ dans la classe GT-LM. Ce pilote de Schwyz continuera à miser sur Corvette Racing, mais cette année, il fera confiance au nouveau modèle, la C8.R. Les chances de Fässler de remporter une victoire de classe ne sont pas mauvaises. Lors des tests préalables, Tommy Milner, le collègue d’équipe de Fässler, a réalisé le troisième meilleur temps.

Le plus grand groupe est composé des véhicules GT-D. Deux pilotes suisses y prendront le départ: Rolf Ineichen, qui roule nouvellement pour l’équipe belge WRT, et Rahel Frey qui se partagera avec trois autres femmes une Lamborghini Huracan de l’équipe Grasser.

La course commencera à 13.35 heures, heures locales.

Permalink

22.01.2020 Hommage à Georges Darbellay
Georges Darbellay Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Georges Darbellay, 1954-2020

Georges Darbellay, Champion suisse des rallyes de 1996, est décédé le 20 janvier après une longue maladie à l’hôpital de Martigny (VS) à l’âge de 65 ans.

Darbellay a gagné ses galons dans la Daihatsu Cup à la fin des années 80 et a ensuite conduit Opel pendant des années. Sur une Kadett GSI 16V il a d’abord il a pris la troisième place du championnat suisse en 1991 (sans podium). Plus tard, il a conduit une Astra GSi 16V avec qui il a célébré ses plus grands succès. En 1995, il a terminé deuxième du Rallye 111 Minuti en Italie avec sa copilote Vanessa Roduit. En 1996, il a remporté le Critérium Jurassien avec Roduit, après avoir déjà terminé deuxième à la Ronde d'Ajoie. Plus tard dans la saison, il a même obtenu le titre de champion suisse des rallyes grâce aux compétences de navigation de Sandra Arlettaz.

En dernier, Darbellay (avec sa copilote Sarah Buchard) a conduit une Peugeot 207 en 2015. Le pilote valaisan a participé au total à environ 80 rallyes.

Darbellay, dont le surnom était Zozo, laisse derrière lui sa femme Véronique ainsi que quatre enfants et un petit-enfant. Auto Sport Suisse présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses amis.

La cérémonie funéraire aura lieu le jeudi 23 janvier à 14h30 à l'église de Liddes (VS).

Permalink

21.01.2020 Encore un pilote de kart qui passe à la course automobile
Mike Mueller 01 Kopie Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mike Müller: le champion KZ2 disputera la nouvelle Coupe VW en 2020

Jasin Ferati et Miklas Born ne sont pas les seuls à passer à la course automobile cette année. Le champion du KZ2, Mike Müller, ose lui aussi franchir ce pas et participera à la nouvelle VW Touring Car Junior Cup en 2020.

2019 a été un millésime exceptionnel et apparemment aussi un bon cru chez les pilotes de kart suisses. Après Miklas Born et Jasin Ferati (et peut-être aussi Léna Bühler), Mike Müller vient en effet de faire le grand saut dans le sport automobile. Le champion KZ2 de la saison passée participera à la nouvelle VW Touring Car Junior Cup en Allemagne en 2020.

Huit courses sont prévues pour la première saison dont six se tiendront en Allemagne (2x Oschersleben, 2x Lausitzring, Nürburgring et Hockenheim), deux en République tchèque voisine (Most) et aux Pays-Bas (Zandvoort). La conduite se fera avec un véhicule Cup basé sur la VW up ! GTI, d'une puissance d'environ 140 ch et d'un prix inférieur à 25 000 euros.

Müller pilotera pour l'équipe de Fabian Danz, dont le père, Robert, dirige l'équipe de course. «Je me réjouis de relever ce nouveau défi», déclare Müller. «Mon but est d'acquérir le plus d'expérience possible. Mais je veux naturellement aussi atteindre les meilleurs classements.» Müller bénéficie du grand avantage suivant: comme la série est partie de zéro, aucune équipe et aucun pilote n’a une avance en termes de connaissances.

La saison commencera du 19 au 21 juin à Most. Au moins deux journées d'essai officielles sont prévues avant cette date. «Nous devrions avoir la voiture en mars», se réjouit Müller, 17 ans. «Nous espérons ensuite pouvoir rapidement passer sur la piste d'essai.»

Outre la coupe de marque VW, Müller participera également à une ou deux courses de kart en 2020. Tout en haut de la liste figure la course ADAC à Wackersdorf les 25/26 avril. Müller annonce qu'il a encore un compte à régler à cet endroit et qu'il veut impérativement gagner cette course.

Permalink

Associés

Équipementier