• A vos marques, prêt, partez

Les dernières nouveautés

21.01.2020 Encore un pilote de kart qui passe à la course automobile
Mike Mueller 01 Kopie Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mike Müller: le champion KZ2 disputera la nouvelle Coupe VW en 2020

Jasin Ferati et Miklas Born ne sont pas les seuls à passer à la course automobile cette année. Le champion du KZ2, Mike Müller, ose lui aussi franchir ce pas et participera à la nouvelle VW Touring Car Junior Cup en 2020.

2019 a été un millésime exceptionnel et apparemment aussi un bon cru chez les pilotes de kart suisses. Après Miklas Born et Jasin Ferati (et peut-être aussi Léna Bühler), Mike Müller vient en effet de faire le grand saut dans le sport automobile. Le champion KZ2 de la saison passée participera à la nouvelle VW Touring Car Junior Cup en Allemagne en 2020.

Huit courses sont prévues pour la première saison dont six se tiendront en Allemagne (2x Oschersleben, 2x Lausitzring, Nürburgring et Hockenheim), deux en République tchèque voisine (Most) et aux Pays-Bas (Zandvoort). La conduite se fera avec un véhicule Cup basé sur la VW up ! GTI, d'une puissance d'environ 140 ch et d'un prix inférieur à 25 000 euros.

Müller pilotera pour l'équipe de Fabian Danz, dont le père, Robert, dirige l'équipe de course. «Je me réjouis de relever ce nouveau défi», déclare Müller. «Mon but est d'acquérir le plus d'expérience possible. Mais je veux naturellement aussi atteindre les meilleurs classements.» Müller bénéficie du grand avantage suivant: comme la série est partie de zéro, aucune équipe et aucun pilote n’a une avance en termes de connaissances.

La saison commencera du 19 au 21 juin à Most. Au moins deux journées d'essai officielles sont prévues avant cette date. «Nous devrions avoir la voiture en mars», se réjouit Müller, 17 ans. «Nous espérons ensuite pouvoir rapidement passer sur la piste d'essai.»

Outre la coupe de marque VW, Müller participera également à une ou deux courses de kart en 2020. Tout en haut de la liste figure la course ADAC à Wackersdorf les 25/26 avril. Müller annonce qu'il a encore un compte à régler à cet endroit et qu'il veut impérativement gagner cette course.

Permalink

21.01.2020 En 2020, il n’y aura plus de Young Driver Challenge
Apotheloz Gaillard Holdener Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les vainquers du YDC: Julien Apothéloz, Karen Gaillard et Oliver Holdener

Après trois années couronnées de succès, «AutoScout24 et CUPRA Young Driver Challenge» se retirent pour l’année 2020 des pistes de course.

Pierre-Alain Regali, directeur d’AutoScout24, constate ce qui suit: «Nous sommes fiers d’avoir recruté dans le cadre du Challenge de jeunes talents motivés et performants.» «C’est pourquoi nous sommes très heureux de pouvoir continuer à soutenir les vainqueurs Karen Gaillard et Julien Apothéloz également cette année.»

Nicolas Hobi, Head of Marketing de Seat et Cupra, remarque quant à lui: «Nous sommes heureux d’avoir permis avec notre projet à trois talents de course automobile très motivés à franchir une première étape pour effectuer une carrière de pilote de course. Avec Topcar Sport, où Julien Apothéloz et Karen Gaillard, deux gagnants du Young Driver Challenge sont sous contrat, Cupra restera également cette année fidèle à la course automobile.»

Le projet «AutoScout24 et Cupra Young Driver Challenge» a été créé pour la première fois en 2017 par AutoScout24, SEAT et Fredy Barth. Ce programme de promotion de la relève des pilotes de course a été soutenu depuis cette année par la filiale de SEAT, la nouvelle marque Cupra. Dans une série de compétitions en quatre parties, les jeunes âgés entre 16 et 21 ans avaient l’opportunité d’apporter la preuve de leur talent de pilotes de course automobile. Ceux et celles qui réussissaient à convaincre le jury pendant toutes les phases et faisaient preuve non seulement d’aptitudes de conduite, mais aussi d’une passion et d’une volonté inconditionnelles de se consacrer à la course automobile, avaient la possibilité de remporter comme prix principal le soutien financier et les conseils d’AutoScout24 et de Cupra pour continuer à s’engager dans la course automobile. Parmi les gagnants du YDC se trouvaient: Oliver Holdener (2017), Julien Apothéloz (2018) et Karen Gaillard (2019).

Permalink

20.01.2020 En bref 02/2020
Pesci Alexandre Dakar 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Alexandre Pesci: P3 chez les rookies lors du Dakar

Chef de Rébellion, troisième meilleur débutant lors du Rallye Dakar
Le Rallye Dakar est considéré comme le rallye le plus difficile du monde. Sur son nouveau site en Arabie Saoudite aussi, ce rallye a été à la hauteur de cette réputation. Deux Suisses ont participé cette année à l'aventure: le chef de Rébellion Alexandre Pesci (avec son copilote Stephan Kühni) ainsi que le Genevois Rémy Vauthier, qui a terminé 19e l'année dernière. Cette année, Vauthier a eu moins de chance. Sa course dans le désert s'est terminée après la première étape déjà suite à une fuite de carburant. Pesci l’a en revanche achevée et a terminé son premier Dakar en tant que troisième meilleur débutant à la 41e place. Après 2010 et 2018, la victoire a été remportée par Carlos Sainz (Mini x-Raid) pour la troisième fois.

Jani Neel Chile 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Neel Jani: Pas de points au Chili

Les Suisses n'ont pas remporté de points au Chili

La fraction suisse est repartie les mains vides lors de la troisième manche de la Formule E au Chili. Bien que Sébastien Buemi ait terminé septième et remporté donc des points, il a écopé après coup d'une pénalité de 30 secondes parce que sa voiture avait régénéré trop d'énergie. Edoardo Mortara a également été performant pendant longtemps, mais il a ensuite pris du retard et a dû abandonner la course dans les stands en raison d'un problème de pneu. Quant à Neel Jani, il a connu pire encore. Le pilote d'usine Porsche a été impliqué dans une collision au premier tour sans qu'il y ait eu faute de sa part. Au final, le meilleur pilote suisse, Nico Müller, a remporté une onzième place peu brillante. La victoire au Chili est revenue à Maxi Günther (BMW). La prochaine course aura lieu le 15 février à Mexico-City.

Saucy Gregoire 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grégoire Saucy: Meilleur rookie en Nouvelle-Zélande

Saucy est le meilleur débutant en Nouvelle-Zélande

Pour Grégoire Saucy, le premier week-end des Toyota Racing Series en Nouvelle-Zélande s'est achevé par trois classements dans le top 5. Le Jurassien se situe donc à la quatrième place intermédiaire après le premier des cinq week-ends, ce qui fait de lui le meilleur débutant. Pour Axel Gnos, le deuxième Suisse du groupe, les choses ne se sont en revanche pas encore passées aussi bien. Le plus jeune coureur du groupe âgé de 16 ans a occupé les positions 16, 15 et 11.

Permalink

17.01.2020 Les licenciés NAT sont également en droit de s’inscrire
Rico Thomann c Eichenberger ASS Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le champion de 2019 Rico Thoman à Reitnau

Jusqu’à présent ne pouvaient participer au Championnat suisse de la Montagne juniors que ceux qui n’avaient jamais possédé une licence nationale d’Auto Sport Suisse. Pour la quatrième édition, les organisateurs autour d’Yves Meyer du Drivingcenter Event Seelisberg ont maintenant reçu une autorisation exceptionnelle. Jusqu’au 25 janvier, les finalistes ou titulaires d’une licence NAT qui couraient jusqu’ici dans d’autres catégories sont également en droit de s’inscrire à condition d’être âgés au maximum de 28 ans.

Ceux qui souhaitent donc encore s’inscrire peuvent le faire sous le lien suivant: https://www.drivingevent.ch/race-academy-schweizer-bergmeisterschaft-junior/

Dans le Championnat suisse de la Montagne juniors, les pilotes s’engagent avec une Toyota GT86 identique (env. 200 CV) selon le règlement de Supersérie. Quatre courses figurent au programme: Reitnau, Anzère, Oberhallau et Les Paccots. La participation à l’observation coûtera 185 francs (repas de midi y compris). Pour la saison complète (location du véhicule y comprise), 8865 francs seront facturés. Les précédents champions sont les suivants: Rolf Reding (2017), Thomas Schmid (2018) et Rico Thomann (2019).

Permalink

17.01.2020 Olivier Burri: «On ne s'ennuie jamais au Rallye du Monte Carlo»
Olvier Burri Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Olivier Burri a disputé le Rallye Hivernal du Dévoluy avec sa VW Polo R5

Du 23 au 26 janvier, Olivier Burri participera au Rallye de Monte-Carlo pour la 22ème fois! Le Jurassien bernois n'a pas prévu d'autres engagements pour le moment, notamment pas en Suisse.

Olivier Burri, Sacha Althaus et Ismaël Vuistiner représenteront les couleurs de la Suisse au Rallye Monte Carlo. Alors que ce sera la 22e participation de Burri, le vice-champion junior Althaus participera à la cette course classique pour la première fois, Vuistiner pour la deuxième fois après 2018. Auto Sport Suisse a parlé à Burri de la préparation et de ses objectifs au «Monte».

Tu es sur le point de prendre ton 22e départ au Rallye de Monte-Carlo. Qu'est-ce qui rend ce rallye si spécial pour que tu y participes encore et toujours?
Olivier Burri: Tout est spécial au Rallye de Monte-Carlo. Ce rallye est très complexe. Tout le déroulement vous garde sur le qui-vive. Et on y rencontre constamment des situations qui vous confrontent à un nouveau défi. Bref, on ne s'ennuie jamais au «Monte».

Te prépares-tu pour cette raison différemment pour ce rallye?
En décembre, j'ai déjà fait un rallye en France sur neige. Donc physiquement, je suis déjà bien préparé. Mais je me suis entraîné de façon très intensive pendant dix jours. Surtout avec le vélo. J'ai couvert facilement 1000 à 1300 mètres de dénivelé. J'ai aussi fait de l'entraînement de course. Et j'ai perdu quatre kilos depuis Noël. Il y a quelques jours, j’ai mis la pédale douce, de sorte que je me sens vraiment prête maintenant.

Au Rallye Hivernal du Dévoluy dont tu as parlé, tu as piloté la VW Polo R5 pour la première fois et tu es devenu deuxième. Comment était-ce?
Ça s'est très bien passé. Nous avons trouvé une bonne base et avons procédé à un réglage dont je suis très satisfait.

En quoi la Polo diffère-t-elle de la Skoda Fabia R5 que tu as conduite pour la dernière fois au Rallye du Valais?
La plus grande différence se situe au niveau du châssis. La Polo a des avantages évidents par rapport à la Skoda. Le moteur et la boîte de vitesses sont très similaires.

Quel est ton objectif pour la 88ème édition du «Monte»?
Je voudrais gagner la classe amateur. Bien que le terme amateur doive être utilisé en l’occurrence avec prudence. En 2019, j'ai été battu par Stéphane Sarrazin, un ancien pilote de F1 et de WRC. En 2018, Kalle Rovenperä a été plus rapide. Il est également un excellent pilote de rallye. Et en 2017, c'est Jan Kopecky qui m'a fait de l'ombre. Et cette année, Oliver Solberg avec qui je devrais probablement me mesurer.

Tu as mis un point final après ta neuvième victoire au Rallye du Valais. Du moins pour le «Valais». Est-ce qu'en revanche, on aura le plaisir de te voir participer cette année au Critérium Jura ou au Rallye du Chablais?
Pour l'instant, je n'ai pas encore fait de projets. Mais je ne pense pas que je vais y participer.

Permalink

Associés

Équipementier