• Ça va être officiel ici

Les dernières nouveautés

25.06.2020 FIA lance une étude pour mieux positionner le sport automobile
FIA Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La FIA a lancé une enquête globale

Quelle est l'importance de l'industrie du sport automobile sur le plan économique? Pour le savoir avec précision, la FIA lance une enquête mondiale. Les Suisses sont également invités à participer à l'étude.

L'autorité automobile FIA a commandé une étude mondiale pour déterminer l'importance de l'industrie du sport automobile sur le plan économique. L'objectif de l'étude est d'améliorer le positionnement du sport automobile et de tous ses acteurs à l'échelle mondiale, ce qui sera encore plus pertinent que par le passé, notamment en ces temps difficiles (mot-clé COVID-19).

L'Association Auto Sport Suisse vous invite donc à participer à cette enquête le plus nombreux possible. Plus le grand sera le nombre des pilotes, organisateurs et officiels suisses qui répondront aux questions, qui prendront environ 15 minutes, plus ils auront de chances d'exercer un impact sur le cours des choses au niveau national.

L'enquête est actuellement disponible en français, en anglais et en espagnol. Une version allemande et italienne est en cours de préparation. Le lien vers l'enquête se trouve ici.

Les principaux résultats de cette étude mondiale seront ensuite mis à la disposition du public.

Lien permanent

19.06.2020 Le nouveau magazine est en route
ASS Magazin 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Bientôt dans votre boîte aux lettres: le nouveau magazine d'Auto Sport Suisse

Ces jours-ci, le nouvel hebdomadaire d'Auto Sport Suisse va paraître. Avec la nouvelle couverture, nous souhaitons déjà susciter votre curiosité et votre envie de le découvrir. Nous vous souhaitons d'ores et déjà bonne lecture.

Nous aurions certes aimé vous proposer dans le deuxième numéro du magazine ASS 2020 le récit de plus de courses palpitantes. Mais le COVID-19 nous en a empêchés. Au lieu de comptes rendus des courses actuelles, l'article de couverture tourne autour de la question de savoir quelles conséquences le coronavirus aura sur les courses.

Mais la nouvelle édition n'est pas uniquement consacrée au virus qui nous empêche de pratiquer notre loisir préféré. Nous avons également discuté avec un ancien champion du monde de karting et continuons nos rubriques «Que fait donc?» et «One to watch».

Et puis il y a cette histoire de deux contraires: les courses automobiles et McDonald's...

Dans l'espoir de pouvoir passer complètement sous silence le coronavirus dans le prochain numéro, nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro!

Lien permanent

12.06.2020 Voici comment Auto Sport Suisse va résoudre le problème des frais
Lizenzen Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Des licences délivrées par Auto Sport Suisse

Ces dernières semaines, le COVID-19 a paralysé l'ensemble du monde sportif ainsi que le karting. Pendant cette période, la question suivante s'est posée à maintes reprises: comment va être réglé le problème des frais? La direction d'Auto Sport Suisse propose désormais les solutions suivantes.

Sachant parfaitement que satisfaire tout le monde est une mission impossible, la direction d'Auto Sport Suisse s'est efforcée de prendre des décisions judicieuses et proportionnées pour gérer cette situation (de crise) difficile et pour tenir compte d'un maximum de paramètres afin d'offrir aux conducteurs une solution positive.

La pandémie a incontestablement paralysé (jusqu'à présent) une grande partie du secteur des courses en 2020. Toutes les courses de côte du championnat suisse ont été annulées par les organisateurs. Seul l'organisateur du Slalom de Drognens (26/27 septembre) maintient encore la date de la dernière course du championnat suisse des slaloms, tous les autres organisateurs ont annulé leurs projets. Avec les slaloms LOCaux prévus ainsi que d'autres manifestations (Arosa Classic Car, Bernina Gran Tourismo, etc.) en automne, de nombreux pilotes auront toutefois encore l'occasion de participer à des compétitions de sport automobile en Suisse en 2020. Les pilotes qui conduisent à l'étranger (notamment sur les circuits) ont déjà la possibilité de reprendre activement la conduite de leur véhicule. Selon toute probabilité, trois courses auront également lieu dans le secteur des rallyes et dans le championnat suisse de karting autobau et diverses séries de karting devraient également pouvoir organiser les courses prévues.

Les pilotes qui ont déjà obtenu leur licence jusqu'à présent ou qui la demanderont encore ont assuré la pérennité de l'association Auto Sport Suisse. Notre sport ne fonctionne en effet que si Auto Sport Suisse peut servir de plaque tournante entre les autorités, les organisations et les groupements d'intérêt. ASS remplit cette tâche conformément au Code civil (CC) art. 66 et suivants en tant qu'association à but non lucratif.

Lors de sa première séance après le déclenchement de la crise COVID-19, la direction a discuté de nombreux points en rapport avec la crise du coronavirus. En plus d'assurer la liquidité d'Auto Sport Suisse, une mission qui bénéficie actuellement de la plus haute priorité, on a également discuté des solutions (financières) pouvant être envisagées pour les pilotes/candidats/officiels. Bien qu'aucune disposition légale ou réglementaire ne prévoie de remboursement ou de réduction des frais dans un tel cas, la direction d'Auto Sport Suisse propose les solutions suivantes:

Redevances des pilotes d'automobiles
Tous les pilotes titulaires d'une licence LOCale (licence annuelle), d'une licence REGionale, d'une licence NATionale ou d'une licence de NAVigateur, qui ont obtenu leur licence pour l'année 2020 avant le 31 mars 2020 et n’ont pas l’utiliser (ni pour les entraînements, ni pour les Track-Days, ni encore pour les courses ou les manifestations assimilées à des courses) peuvent bénéficier des prestations ponctuelles suivantes en raison de la pandémie COVID-19:

Remboursement à 100% des frais d'assurance payés
Bon de réduction de 50% sur la redevance 2021 (selon le type de licence 2020)
Bon de réduction de 50% sur la licence de candidat privé 2021 (selon la demande 2020)

D’autres frais et des frais de licence effectives pour 2020, la contribution au fonds de sécurité ainsi que les coûts pour l’annuaire ne pourront en revanche pas être remboursés.

Les pilotes concernés recevront ces prochains jours par la poste une lettre et un formulaire de remboursement.

Redevances pour les pilotes de karting
Comme des courses à tous les niveaux de karting (Club, REGional, NATional et INTernational) sont encore annoncées et auront probablement lieu, aucun remboursement n'est pour l'instant (encore) prévu.

Frais Officiels
Pour les officiels qui ont déjà obtenu leur licence en 2020 (commissaires sportifs, directeurs de course, instructeurs), aucun remboursement n'est prévu. En cas de difficultés, la direction d'Auto Sport Suisse pourra toutefois en décider autrement sur demande.

Frais divers
Tous les autres frais (frais de calendrier, duplicata de licence, passeports techniques, modifications, etc.) restent inchangés. La réglementation selon laquelle, après le 1er septembre, les droits annuels de licence (REG-NAT-INT-NAV-Concurrents privés) et la prime d'assurance seront réduits de moitié reste applicable.

Les titulaires d’une licence INTernationale ne peuvent pas demander le remboursement des frais correspondants, car les manifestations INTernationales auront certainement encore lieu et il est par ailleurs impossible pour Auto Sport Suisse de contrôler les engagements (ou non-engagements). Un remboursement de la licence de candidat collectif est également impossible, les engagements des différents pilotes ne pouvant pas être contrôlés s’ils participent à ces courses/manifestations pouvant être assimilées à des courses /Trackdays/entraînements, car les informations correspondantes (classements, listes d’entraînements, etc.) ne sont pas envoyées à Auto Sport Suisse.

Nous vous remercions cordialement de votre engagement pour le sport automobile et le karting en Suisse et vous présentons nos meilleurs voeux de succès. Nous vous recommandons de continuer à respecter les prescriptions de la Confédération et des autorités et espérons pouvoir aborder en 2021 de nouveau une année de sport automobile « normale » et vous accueillir sur une des places de course.

Lien permanent

10.06.2020 99 ans de sport automobile dans l'optique de «Cima»
99 Jahre Motorsport Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
99 ans de sport automobile en trois volumes par Adriano Cimarosti

Grâce au COVID-19, nous sommes nombreux à disposer de plus de temps pour lire. C'est pourquoi Auto Sport Suisse vous recommande ici un livre qui ne vous décevra certainement pas.

Adriano Cimarosti, une véritable «encyclopédie ambulante du sport automobile», vous invite à un voyage personnel à travers le temps dans son nouveau livre intitulé «99 ans de sport automobile». Au premier plan, les courses de Grand Prix, mais aussi les courses d'endurance classiques, avec de courts détours dans le monde des rallyes. Les 99 ans d'histoire des courses automobiles, des débuts en 1894 jusqu'au milieu des années 90, sont racontés avec près de 900 photos exclusives et en partie inédites. Plus d'une centaine d'anecdotes de nombreuses époques viennent compléter cet ouvrage, qui est divisé en trois volumes.

«En fait, c'est ma femme Donatella qui est responsable de mon nouveau livre», dit Cimarosti. «L'idée de ce travail m'est venue lorsqu'on m'a demandé à plusieurs reprises de mettre un peu d'ordre dans mes archives. Tous mes livres, photos et documents évoquent une histoire de courses incroyablement excitantes et rapides que je souhaitais résumer dans une œuvre.»

Il en a résulté un ouvrage extraordinaire: de la simple mais aventureuse course de côte au glamoureux Grand Prix et aux courses d'endurance, le livre, divisé en trois volumes, donne un aperçu complet de 99 ans d'histoire des courses.

Cimarosti, qui a vécu son premier Grand Prix à Bremgarten à l'âge de dix ans, doit la touche personnelle du livre à son fils Arrigo. «Il m'a encouragé à plusieurs reprises à raconter des histoires de plusieurs décennies de sport automobile sous forme de courtes anecdotes.» Aussitôt dit, aussitôt fait: pendant d'innombrables heures de travail de nuit, «Cima» a mis sur papier une centaine de nouvelles amusantes.

Vendu au prix de 199 francs, la dernière œuvre de Cimarostis n'est certes pas tout à fait bon marché. Néanmoins, elle en vaut la peine. «Cima» est en effet l'un des rares témoins contemporains de cette époque. Ses histoires ne valent pas seulement la peine d'être lues, elles vous ramènent aussi à une époque où les courses avaient encore une autre signification et dont les protagonistes étaient de vraies personnalités.

L'ouvrage en trois parties peut être commandé à l'adresse électronique suivante: 99jahremotorsport@gmail.com

Adriano Cimarosti Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'auteur: Adriano Cimarosti © Arrigo Cimarosti

Lien permanent

03.06.2020 Que se passera-t-il avec les droits de licence?
Lizenzen Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Des licences délivrées par Auto Sport Suisse

Certains pilotes ont voulu savoir s'ils pouvaient se faire rembourser leurs droits de licence puisqu'ils ne pourront participer aux courses en 2020 que de manière limitée.

La direction d'Auto Sport Suisse est responsable des différentes réglementations en matière de taxes et se réunira ces prochains jours pour la première fois physiquement depuis le début de la crise. Lors de cette séance, le plan de liquidité 2020 sera examiné et les différentes options concernant les éventuels remboursements seront discutées. Toutefois, on ne sait pas encore à l'heure actuelle si une décision finale pourra déjà être prise, car les conséquences possibles pour l'année d'exploitation 2020 ne peuvent pas encore être évaluées de manière définitive en juin.

Andreas Michel, président de la Commission sportive nationale (CSN) et membre de la direction d'Auto Sport Suisse, commente ainsi cette situation pas tout à fait simple: «Ce n'est pas une nouveauté que la course automobile soit un passe-temps coûteux. Les droits de licence font partie de ce sport et servent également à maintenir en vie l'Association Auto Sport Suisse, ce qui est dans l’intérêt fondamental de tous les licenciés. Nous avons déjà fait examiner la situation juridique dans ce domaine et il n'existe fondamentalement aucun droit réglementaire ou juridique permettant d'exiger le remboursement des droits de licence. Nous avons certes intérêt à donner satisfaction aux pilotes ici dans la mesure du possible, mais si nous mettons en danger la pérennité d'Auto Sport Suisse dans ce processus, nous devrons prendre une décision dans l'intérêt de l'association et garantir la liquidité en 2020 en maintenant ces taxes. Par le passé, nous avons vu de nombreux exemples où le pilote a subi une panne de moteur majeure lors de la première course de la saison (il y avait aussi de nombreuses autres pannes de véhicules) et où la saison s'est terminée après 30 secondes. Ce pilote n'a pas été remboursé alors qu'il était en fait dans l'impossibilité de conduire.»

Les dépenses mensuelles d'Auto Sport Suisse atteignent au minimum un montant à six chiffres (assurances, loyers, salaires, taxes FIA, homologations, infrastructures, etc.) et la majorité de ces dépenses continuent à devoir être payées mensuellement, en dépit de la crise du coronavirus. Si Auto Sport Suisse veut rester solvable, il faudra veiller à ce que les fonds reçus en 2020 soient également utilisés pour payer les dépenses.

Il est certainement dans l'intérêt de toutes les parties concernées qu'Auto Sport Suisse puisse assurer sa pérennité, car – ce que différentes personnes semblent parfois l'oublier – sans Auto Sport Suisse, il n'y aurait pas de courses automobiles en Suisse. Pour que l'on puisse également à l'avenir pratiquer les courses en Suisse, notre association est aussi nécessaire que les commissaires de piste, pilotes, équipes, candidats, organisateurs, sponsors, partenaires et de de nombreuses autres personnes.

La direction mettra certainement tout en oeuvre pour contenter sous une forme ou une autre les pilotes qui ont obtenu leur licence en 2020, mais qui ne pourront participer à aucune course. Dès qu'une décision correspondante aura été prise, elle sera communiquée à tous les pilotes par les voies habituelles et d'ici là, il importe de rester calme et patient - comme cela a déjà été nécessaire ces dernières semaines et mois en 2020 en raison de la crise du COVID-19.

Lien permanent

Associés

Équipementier