• C'est ici que naissent les talents

Les dernières nouveautés

20.01.2023 Les dates des cours d'essai de karting sont fixées
Schnupperkurs 2022 03 Leuenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Visages satisfaits lors du cours d'essai du BKRC © Leuenberger

Le Berner Kart Racing Club organise chaque année, avec le soutien d'ASS, des cours d'initiation pour les futurs pilotes de karting âgés de 7 à 11 ans. Voici les quatre dates pour 2023.

Le karting n'est pas seulement une activité très amusante, c'est aussi une bonne école de vie. Pour faciliter les débuts des futurs pilotes de kart, le Berner Kart Racing Club organise chaque année des cours d'initiation sur la piste de karting de Lyss (BE) avec le soutien d'Auto Sport Suisse. Les enfants âgés de 7 à 11 ans et mesurant au minimum 1,25 mètre et au maximum 1,50 mètre peuvent y participer. Les courses se déroulent avec des karts de course Super Mini équipés d'un moteur à deux temps de 60 cm3. Le cours comprend de la théorie et de la pratique.

Le nombre de participants par cours est limité. Il est donc recommandé de s'inscrire rapidement. Les frais de cours s'élèvent à 120 CHF. Le cours a lieu le mercredi de 13h30 à 17h30. Les cours sont donnés en allemand. En cas de très mauvais temps, une nouvelle date sera fixée.

En 2023, les dates suivantes sont valables:
17 mai
28 juin
9 août
13 septembre

Pour plus d'informations, consultez ce lien.

Schnupperkurs 2022 02 Leuenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les cours d'initiation ont lieu sur la piste de karting de Lyss © Leuenberger

Lien permanent

17.01.2023 Plus que 75 jours jusqu'au début de la saison

La saison du championnat suisse de karting autobau débutera le 2 avril aux 7 Laghi, en Italie. Nous vous mettons d'ores et déjà dans l'ambiance et nous réjouissons d'une annonce particulière.

Plus que 75 jours – et le coup d'envoi du nouveau championnat suisse de karting autobau sera donné à 7 Laghi. Nous nous réjouissons déjà de voir beaucoup d'action, de superbes duels et, nous l'espérons, une saison aussi passionnante que celle de 2022. Pour rendre compte de ce qui se passe sur et en dehors de la piste, nous avons fait appel à notre cinéaste italien Massimiliano Tuzzolino pour toute la saison. Nous nous réjouissons de travailler avec lui. Et surtout de ses clips, que nous publierons après chaque course et qui, nous l'espérons, seront partagés, likés ou autres par vous, pilotes, mécaniciens, chef d'équipe et parents, sur tous les canaux de médias sociaux possibles et imaginables...

Auto Sport Suisse vous souhaite une bonne préparation jusqu'au début de la saison! Rendez-vous le 1er avril (sans blague!) à Castelletto di Branduzzo!

Lien permanent

06.01.2023 Cours de licence karting 2023
IMG 1034 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Dans ce cours, vous pourrez vous entraîner sur le circuit de karting renommé de Lyss, vous recevrez des conseils de "pros" et aurez l'occasion de vous perfectionner dans la conduite d'un kart de compétition. Vous allez de la sorte non seulement acquérir une plus grande sécurité de conduite et trouver plus de fun en pilotant votre véhicule, mais pourrez aussi directement obtenir de la sorte votre licencen de course.

Le cours de licence Karting aura lieu le mercredi 22 mars 2023 sur la piste de karting de Lyss.

L’inscription peut être faite sous le lien suivant : https://motorsport.ch/fr/association/course-jobs

Le délai d’inscription fixé au mercredi 10 mars 2023.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à nous contacter.

Lien permanent

23.12.2022 One to watch – Kian Fardin
Fardin 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Kian Fardin a commencé sa carrière à Spreitenbach © Archives Fardin

Comme lors des dernières éditions, nous publions ici l'un ou l'autre article du magazine trimestriel de l'ASS. Partie 1: one to watch – Kian Fardin.

Il y a des noms dont il faut se souvenir. Comme celui de Kian Fardin. L’adolescent de Rudolfstetten (ZH) a eu 12 ans le 11 octobre. Et peu avant cet anniversaire, il a écrit une page d’histoire. Lors de la finale de championnat du monde de karting FIA, à Sarno (I), Kian a décroché - pour la première fois - la pole position dans la catégorie OK Junior, dans un peloton international de haut niveau totalisant près de 40 pilotes. Un jalon important dans la courte carrière du jeune espoir zurichois.

Kian est venu au karting par hasard. Arman, son père, n'avait que peu ou pas d'affinités avec le sport automobile avant que son fils ne s’installe pour la première fois au volant d’un kart, à l'âge de 4 ans. Mais une banale excursion dominicale, tirée d’un guide des loisirs en famille, a conduit les Fardin à Spreitenbach. Et Kian a d’emblée mordu à l’hameçon. «Sa vitesse, ses trajectoires et ses dépassements étaient très impressionnants dès le début», explique le papa.

Depuis lors, tout tourne autour du karting chez les Fardin. Depuis sept ans, ils voyagent d’un circuit à l’autre. «Nous sommes en route presque chaque week-end», poursuit Arman Fardin. En 2018, le fiston a couru en championnat suisse de karting, chez Spirit Racing. Il n'a toutefois roulé tout devant que lors de la première course, aux 7 Laghi. Ensuite, les Fardin ont déménagé à l'étranger.

Cette année, Kian Fardin a disputé de nombreuses courses et divers championnats. Qu'il s'agisse de la WSK, du championnat du monde de karting ou de «Champions of the Future», le jeune Zurichois d'origine russe enroule les kilomètres avec assiduité. A chaque course et à chaque nouveau championnat, l'environnement se professionnalise. Kian ne dispose pas seulement de son propre mécanicien, il peut aussi compter sur l'aide d’un coach personnel.

Pour pouvoir suivre à l'école, l’adolescent révise les cours dans sa chambre d’hôtel après les essais et les courses. Son père juge cela tout aussi important. «Quand on pratique un sport avec autant de passion que Kian, on ne sait jamais où cela peut mener. Je suis heureux qu'il bénéficie d'une solide formation parallèlement au karting.»

Kian s’est déjà fait remarquer en signant la pole position lors de la finale de championnat du monde. Mais abstraction faite de ce succès, il ne passe inaperçu. Son casque peint en rouge, avec la croix suisse à l'arrière, est sa marque de fabrique. Il est clair qu'il a encore un long chemin à parcourir. Mais sa devise donne bon espoir: «Quand je fais quelque chose, je le fais bien ou pas du tout!»

Fardin 06 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le signe distinctif de Fardin est le casque rouge avec la croix suisse © Archives Fardin

Lien permanent

20.12.2022 Sebastian Kraft: «Si une bonne offre est sur la table – pourquoi pas?»
Sebastian Kraft 2022 01 Champion Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sebastian Kraft: champion suisse de karting dans la catégorie KZ2 © Eichenberger

Sebastian Kraft (depuis dimanche 18 ans) a été le pilote KZ2 le plus titré du championnat suisse de karting autobau en 2022. Pour le Bernois, c'était le tout premier titre de sa fulgurante carrière de karting.

Quel soulagement as-tu ressenti après ton premier titre de champion suisse?
Sebastian Kraft:
Un soulagement assez grand. C'était un beau moment. Et c'était mon tout premier titre. Je voudrais aussi profiter de l'occasion pour dire «merci» à mon équipe SRP, à mes sponsors et à mes deux mécaniciens Antonino et Sepp. Sans eux, cela n'aurait pas été possible.

Avec un peu de recul, quel regard portes-tu sur la finale très controversée de Wohlen?
J'ai fait mon travail et mené ma course comme je l'avais prévu. Mon concurrent pour le titre a été impliqué dans une collision qui n'avait rien à voir avec moi. S'il avait continué, cela n'aurait pas marché pour moi, car j'ai eu un problème de moteur dans l'avant-dernier tour et j'ai dû abandonner la course.

Cette saison a été faite de hauts et de bas. Où vois-tu les raisons pour lesquelles les choses n'ont pas toujours été optimales pour toi?
Lors de la première course à Franciacorta, j'aurais dû obtenir le maximum de points. Mais je n'étais pas encore prêt dans ma tête. C'est pourquoi j'ai commencé à m'entraîner mentalement après ce week-end. Cela m'a énormément aidé. Mirecourt a ensuite été un week-end de haut niveau. Et à 7 Laghi, je savais que mon concurrent pour le titre, Frigomosca, aurait des avantages. Levier aurait dû nous être favorable, mais notre réglage moteur était trop riche. Ce n'est qu'en finale, lorsque j'ai réalisé le meilleur temps, que nous étions là où nous aurions dû être. Oui, et puis il y a eu Wohlen, avec de la pluie, ce qui n'est pas mon point fort. Mais d'une certaine manière, ça a marché.

En 2018, tu courais encore chez les Super Minis. Comment est-ce que tu es arrivé à passer les différentes catégories en accéléré?
Ce n'était pas intentionnel. Après les Super Minis, j'ai acquis de l'expérience chez les juniors et je me suis retrouvé dès le milieu de l'année 2020 dans un kart à changement de vitesses simulé avec 40 kilos de poids supplémentaire. C'était sur la piste de karting de Kerpen. Et cela a si bien fonctionné du premier coup que le passage à la nouvelle formule était une étape logique.

Cette année, tu as déjà beaucoup roulé à l'étranger, notamment au DSKC. Quels sont tes projets pour l'année prochaine?
J'aimerais bien participer à nouveau à la DSKC et y remporter la coupe de karting. En outre, j'aimerais participer aux championnats du monde à Wackersdorf. Avec l'objectif d'obtenir un bon classement.

Pourrais-tu t'imaginer te lancer dans la course automobile?
Oui, bien sûr. Si une bonne offre est sur la table, pourquoi pas?

Sebastian Kraft 2022 04 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sebastian Kraft, tel qu'on le connaît: toujours joyeux, toujours en place © Eichenberger

Lien permanent

Sponsors

Associés

Membre de

Équipementier