Les dernières nouveautés

27.01.2023 Mise à jour sur Hirschi/Volluz
Hirschi Feuer Monte Carlo 2023 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La VW Polo de Hirschi/Volluz a entièrement brûlé © Archives Hirschi

La voiture des champions suisses des rallyes Jonathan Hirschi et Michaël Volluz a pris feu lors du Rallye Monte-Carlo. Tous les deux, et plus particulièrement le copilote Volluz, se sont brûlés les mains et le visage.

Le champion suisse des rallyes Jonathan Hirschi et son copilote Michaël Volluz étaient dans le top 30 du Rallye Monte-Carlo lorsque leur VW Polo a pris feu de manière inattendue samedi matin dans la première spéciale entre Le Fugeret et Thorame-Haute. «Nous avons roulé peut-être à 70 ou 80 km/h», a déclaré Hirschi à Auto Sport Suisse. «Le feu s'est propagé à une vitesse fulgurante. Surtout du côté passager. Mon copilote Michaël est sorti de la voiture en courant. J'ai pu arrêter la voiture et j'ai sauté moi-même.»

Hirschi ne peut pas expliquer de manière définitive la raison de l'incendie. «Nous avions fait le plein au parc d'assistance – comme d'habitude. Et Michaël et moi avons eu l'impression, après quelques kilomètres, que la voiture sentait l'essence. Mais ce n'est pas inhabituel pour une voiture de rallye. Mais tout à coup, ça s'est mis à brûler.»

Volluz, qui ne portait pas de gants en tant que copilote (ils ne sont pas non plus obligatoires lors des manifestations du championnat du monde, car le copilote doit feuilleter ses notes), s'est brûlé aux mains et au visage, respectivement au troisième et au deuxième degré. Hirschi a eu un peu plus de chance, compte tenu des circonstances. «J'ai des brûlures au deuxième degré sur le visage.» Le soupçon que l'un des deux ait encore inhalé des vapeurs toxiques ne s'est heureusement pas confirmé. «J'ai immédiatement retenu ma respiration», explique Hirschi.

Les premiers soins ont duré 20 minutes. Volluz a ensuite été transporté par hélicoptère à l'hôpital de Nice. De là, il a été transféré à Sion respectivement à Sierre, où des spécialistes se sont occupés de lui. Entre-temps, Volluz a pu rentrer chez lui, dit Hirschi. Il doit toutefois se rendre tous les deux jours à l'hôpital pour des contrôles.

L'association Auto Sport Suisse et, avec elle, certainement toute la scène du rallye suisse, leur souhaitent un bon et, espérons-le, rapide rétablissement.

Rallye Michael Volluz Jonathan Hirschi Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Bon rétablissement à Michaël Volluz et Jonathan Hirschi!!! © Eichenberger

Lien permanent

26.01.2023 Attention à la peinture du casque!
Patrick Kraehenbuehl 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Il y a des directives à respecter pour peindre un casque © Archives Krähenbühl

De nos jours, un casque personnalisé est devenu «monnaie courante», même dans le sport amateur. Mais attention! L'utilisation inappropriée de peintures et de solvants peut compromettre les performances de sécurité du casque.

Dans le cadre des efforts constants de la FIA pour améliorer continuellement la sécurité, l'autorité suprême du sport automobile exige des participants aux compétitions inscrites au calendrier sportif international de la FIA qu'ils portent un casque approuvé par la FIA. En règle générale, le casque fait partie de l'équipement de sécurité que les participants aiment personnaliser. Il est toutefois important qu'ils s'assurent que la performance de sécurité d'un casque homologué ne soit pas compromise par une personnalisation.

Cette règle de sécurité concernant les casques s'applique également à tous les casques homologués actifs qui sont utilisés lors de courses en Suisse ou lors d'événements inscrits au calendrier suisse d'Auto Sport Suisse (ASS).

La forme la plus courante de personnalisation des casques est la peinture. Il convient de noter que la couleur correspond à la coque du casque et aux matériaux absorbant l'énergie (également appelés doublure du casque) et qu'elle peut nuire à l'effet protecteur si le mauvais type ou la mauvaise méthode d'application est utilisé.

L'article 1.6 «Casque – Décoration» du chapitre III «Équipement du pilote» de l'annexe L du Code sportif international (ISG) stipule que les modifications ne peuvent être effectuées que conformément aux instructions du fabricant du modèle de casque concerné. Cette règle s'applique également aux casques qui ne sont plus homologués par la FIA, mais qui peuvent encore être utilisés dans le sport automobile suisse conformément à la liste des casques du chapitre VII-B – Application des mesures de sécurité de l'ASJ.

L'utilisation inappropriée de peinture entraîne l'annulation de l'homologation FIA. Il est de la responsabilité du participant de s'assurer que toute décoration de son casque est faite en accord avec les directives du fabricant. Ces directives sont généralement incluses dans le manuel d'utilisation du casque, publiées sur le site web du fabricant du casque et disponibles directement auprès du fabricant sur demande. Les officiels de la FIA et/ou de l'ASN peuvent refuser un casque s'il a été mal adapté (par exemple, si les officiels de la FIA et/ou de l'ASN voient des traces de peinture sur la doublure du casque ou des signes indiquant que le matériau absorbant l'énergie a été retiré et remis en place, le casque peut être refusé lors de l'inspection).

Points importants concernant la peinture du casque:

  • Vérifiez toujours les directives du fabricant du casque ou, en cas de doute, contactez le fabricant avant de peindre le casque afin de vous assurer que vous suivez ses recommandations.
  • Assurez-vous que l'intérieur du casque est entièrement protégé en scellant soigneusement TOUTES les ouvertures, car les vapeurs de peinture peuvent également endommager la doublure intérieure (mousse absorbant l'énergie) du casque.
  • En règle générale, il est recommandé d'utiliser une peinture acrylique ou polyuréthane séchant à l'air MAIS chaque produit de peinture doit être conforme aux recommandations du fabricant du casque.
  • Avant de peindre, retirer toute la quincaillerie de l'extérieur du casque, comme la pince M6 du casque 8858-2010 et les vis de fixation de la visière, et s'assurer que les ouvertures sont correctement scellées. (Remarque: le terminal du casque M6 avec l'homologation 8858-2002 ne peut pas être retiré et doit être correctement recouvert).
  • Couvrez toutes les parties non amovibles et les pièces mobiles.
  • La couleur choisie doit être difficilement inflammable.

Évitez:

  • Ne retirez en aucun cas les éléments permanents du casque, tels que la mousse absorbant l'énergie, les joints en caoutchouc, la jugulaire, les rivets de fixation, etc. (Remarque: Il est strictement interdit de retirer la mousse à absorption d'énergie ou les joints en caoutchouc, car ils sont solidement fixés au casque. Les joints en caoutchouc garantissent l'étanchéité de la visière et le bon fonctionnement du mécanisme d'ouverture de la visière.)
  • Exposer le casque à des températures élevées (c'est-à-dire qu'il est interdit d'exposer le casque à une source de chaleur supérieure à 50°C / 122°F).
  • Enlever le revêtement d'origine du casque appliqué par le fabricant.
  • Peindre des parties de la visière et/ou du mécanisme de la visière.
  • Exposer le casque à des solvants chimiques ou à leurs vapeurs.

Pour de plus amples conseils, nous vous renvoyons volontiers au spécialiste: Patrick Krähenbühl de www.pa-design.ch

Patrick Kraehenbuehl 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Patrick Krähenbühl fabrique depuis des années des casques personnalisés pour des pilotes nationaux et internationaux © Archives Krähenbühl

Lien permanent

25.01.2023 Rallye de Monte-Carlo: la Polo de Hirschi en feu
Hirschi Monte Carlo Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michaël Volluz et Jonathan Hirschi, à gauche, la Polo en feu © Eichenberger/Facebook

Les Champions suisses des rallyes Jonathan Hirschi/Michaël Volluz a été contraint à l'abandon au Rallye Monte-Carlo en raison de l'incendie de leur véhicule. Le copilote Volluz a dû être hospitalisé pour des brûlures aux mains.

Pour Jonathan Hirschi et son copilote Michaël Volluz, le Rallye Monte-Carlo a pris fin brutalement dès la première épreuve spéciale du samedi matin. La VW Polo GTI du Neuchâtelois, qui roule pour l'équipe française Sarrazin Motorsport, a complètement brûlé suite à un problème technique.

Le pilote et le copilote ont pu s'en sortir. Le copilote Volluz s'est cependant brûlé les mains et le visage en essayant d'éteindre la voiture. Il a également inhalé des fumées toxiques et a donc été transporté à l'hôpital de Nice, d'où il est sorti en fin d'après-midi et transporté à Sion.

Pour le deuxième Suisse, Olivier Burri, la 25e participation s'est terminée à la 59e place. Burri est sorti de la route dans la quatrième spéciale au volant de sa Hyundai i20N, ce qui lui a fait perdre beaucoup de temps.

La victoire de la 91e édition du Rallye Monte-Carlo est revenue pour la neuvième fois (!) à Sébastien Ogier.

Olivier Burri MC 2023 Cornevaux Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Olivier Burri a terminé son rallye anniversaire à la 59e place © Cornevaux

Lien permanent

24.01.2023 24h Daytona: Toutes les bonnes choses vont par trois
Louis Deletraz Daytona 2023 Acura Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Louis Delétraz vise la victoire au classement général à Daytona © Acura

Seuls deux Suisses ont remporté les 24h de Daytona: Jo Siffert en 1968 et Fredy Lienhard en 2002. Ce week-end, est-ce le tour du Genevois Louis Delétraz?

Le dernier week-end de janvier aura lieu la 61e édition des 24 heures de Daytona. 61 équipes se sont inscrites à la course en Floride. Des pilotes suisses seront également présents dans quatre des cinq catégories. Grâce à Louis Delétraz, qui participe pour la première fois à la catégorie GTP, la catégorie reine, il existe même une chance de remporter une victoire suisse au classement général. Ce ne serait que le troisième triomphe suisse après 1968 (Jo Siffert) et 2002 (Fredy Lienhard). Et les chances ne sont pas mauvaises. Delétraz a à ses côtés trois coéquipiers de renom, Filipe Albuquerque (P), Brendon Hartley (NZ) et Ricky Taylor (USA), dont deux (Albuquerque et Taylor) ont déjà inscrit leur nom au palmarès. De plus, Delétraz est depuis cette année le pilote d'usine d'Accura, le constructeur qui a remporté les deux dernières courses à Daytona. Et Acura semble être en bonne forme. La voiture de Delétraz, #10, s'élancera de la troisième position sur la grille de départ. Sa voiture sœur, la #60, est en pole position.

La performance de Raffaele Marciello est également attendue avec impatience. Le Tessinois, qui fait habituellement sensation en GT3, prendra place à Daytona dans une LMP2-Oreca de High Class Racing. Neuf adversaires doivent être battus dans la deuxième catégorie la plus élevée. Nous croisons les doigts pour que Marciello y parvienne du premier coup!

Nous croisons également les doigts pour les trois Suisses qui s'affrontent en GTD. Rolf Ineichen prendra le départ avec la #19 de l'équipe Iron Lynx sur une Lamborghini Huracan. Philip Ellis pilote une Mercedes AMG GT3 de l'équipe Winward. Et Rahel Frey est l'une des quatre ladies de l'équipe Iron Dames (également sur une Lamborghini Huracan).

Le départ de la course sera donné le samedi 28 janvier à 13h30. Pour plus d'informations (y compris le livetiming), rendez-vous sur www.imsa.com

Philip Ellis Daytona 2023 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philip Ellis est en pole position dans la catégorie GTD © Winward Racing

Lien permanent

23.01.2023 Changement de marque chez Emil Frey Racing
Ferrari 296 gt3 1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
EFR mise à l'avenir sur la Ferrari 296 GT3 © Ferrari

Après quatre années de succès avec la Lamborghini Huracán GT3, Emil Frey Racing ouvre un nouveau chapitre. À l'avenir, l'équipe de Safenwil se déplacera avec la Ferrari 296 GT3.

Un nouveau chapitre s'ouvre pour Emil Frey Racing. Après quatre années de succès avec Lamborghini, l'écurie de Safenwil passe à Ferrari. L'équipe se réjouit de ce nouveau défi et profitera du peu de temps disponible jusqu'au début de la saison pour se familiariser avec la nouvelle voiture, la Ferrari 296 GT3.

Lorenz Frey-Hilti, chef de l'équipe: «Depuis octobre 2022, le Groupe Emil Frey peut représenter la marque Ferrari à Munich (D). Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec Ferrari dans le domaine du sport automobile. Il nous reste très peu de temps avant le début de la saison. Malgré le peu de temps de préparation, nous sommes confiants d'être bien préparés avant la première course avec la toute nouvelle Ferrari 296 GT3 et notre longue expérience dans le domaine du GT3.»

Les détails concernant l'engagement à venir seront annoncés prochainement. L'année dernière, EFR a d'emblée remporté le classement par équipe de l'ADAC GT Masters.

Lien permanent

Associés

Membre de

Équipementier