Les dernières nouveautés

03.10.2022 Rally del Ticino: victoire de Gilardoni, Hirschi est champion
Kevin Gilardoni Portrait Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Kevin Gilardoni a remporté le Rally del Ticino ce week-end © Eichenberger

En terminant troisième au Rally del Ticino, Jonathan Hirschi a remporté avant l'heure le titre de Champion de Suisse des rallyes 2022. La victoire au Tessin est allée à Kevin Gilardoni devant l'ancien champion Grégoire Hotz.

Le suspense a été au rendez-vous de la 24e édition du Rally del Ticino. Avec le vainqueur Kevin Gilardoni et l'ancien champion Grégoire Hotz, qui s'est classé deuxième, deux pilotes sont venus bousculer les top 3 du Championnat suisse. Mais plus important encore que les places 1 et 2 de la «Ticino», c'est le titre remporté à l'avance par Jonathan Hirschi qui a fait sensation.

Le pilote neuchâtelois d'une VW-Polo et son co-pilote Michaël Volluz totalisent 166 points grâce à une troisième place – alors qu'il ne reste plus qu'une épreuve à courir, le Rallye du Valais. Si Hirschi n'y obtenait aucun point, il en conserverait 166. Son adversaire direct, Jonathan Michellod, pourrait le rattraper en cas de victoire au RIV. Le Valaisan obtiendrait alors 179 points. Mais comme il y a un résultat à biffer, Michellod perdrait à nouveau les 15 points qu'il a obtenus au Tessin en se classant sixième au classement des CS et arriverait à un maximum de 164 points. Dans le cas idéal, il manquerait donc toujours deux points à Michellod.

Jonathan Hirschi Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les nouveaux champions suisses: Jonathan Hirschi/Michaël Volluz © Eichenberger

Il en va de même pour le champion de l'année dernière Mike Coppens. Le troisième du Championnat suisse a 129 points au compteur après le Rally del Ticino. S'il remportait le RIV comme l'an dernier, il obtiendrait 171 points. Dans ce cas, Coppens verrait son mauvais résultat (Rallye du Chablais) annulé et obtiendrait au maximum 154 points. Il ne pourrait donc pas non plus rattraper Hirschi.

«Je suis vraiment heureux de ce titre du Championnat suisse», a déclaré Hirschi après avoir décroché son premier titre en rallye. «Je n'étais pas tout à fait sûr que cela suffise. Mais c'est agréable de savoir qu’on a le titre en poche.» Hirschi n'a pas pris les moindres risques au Tessin. «Je n'ai pas attaqué à fond. De plus, j'avais monté des pneus trop souples dans la Triple Isone. Nous les avons ensuite remplacés sur place pour la quatrième épreuve et cela s'est beaucoup mieux passé. En effet, les pneus étaient plus souples. En fin du rallye, j'ai tenté de gérer mon avance sur mes adversaires directs.»

Il a manqué à Hirschi 25 secondes sur Hotz/Ravasi et 31 secondes sur Gilardoni. Ce dernier est de nationalité italienne, mais vit dans les Grisons et court avec une licence suisse. Plus important encore: au Tessin, c'est Gilardoni, 30 ans, qui a été le plus rapide. Le pilote Skoda avec sa navigatrice Chiara Giardelli a pris la tête dès la première épreuve et ne l'a cédée que brièvement (dans l’ES 4) à Hotz. La décision s'est faite dans la cinquième épreuve (Valcolla 2). «Là, j’avais encore quelques secondes de retard sur Kevin», a déclaré Hotz, 48 ans, qui se réjouissait encore à midi de sa position de leader intermédiaire. «C'est amusant d’affronter des jeunes, même si la Triple Isone sur plus de 20 kilomètres m'a déjà poussé à mes limites physiques.»

IMG 8312 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'ancien maître Hotz (à gauche sur la photo) s'est fortement défendu contre les jeunes © Eichenberger

Derrière Gilardoni, Hotz, Hirschi et Coppens, le matador local Ivan Ballinari a obtenu la cinquième place du Championnat suisse. Le double champion suisse de rallye a disputé le «Ticino» par «simple plaisir». Le fait qu'il ait relégué Michellod à la sixième place avec 3,1 secondes d'avance a déterminé le championnat avant l'heure. «C'était déjà le deuxième rallye consécutif où nous aurions pu atteindre le niveau de Hirschi avec une préparation très poussée», explique Michellod. «Mais nous avons à nouveau rencontré un problème technique. Dans la cinquième spéciale, un roulement de roue a cassé et j'ai eu du mal à doser correctement les freins. Cela m'a fait perdre beaucoup de temps et une ou deux places.»

Le top 8 du Rallye del Ticino a été complété par Franco Bernadazzi (Skoda Fabia) et Sergio Pinto sur son Alpine A110 GTR, légèrement endommagée dans la partie arrière. Il n'y a évidemment pas eu de points pour le pilote invité italien Gianluca Luchi, qui a terminé troisième au classement général, devant Hirschi.

La victoire chez les juniors et dans le Renault Clio Trophy Swiss est revenue sans concurrence à Yoann Loeffler (Renault Clio Rally5) après l'abandon dans l'ES6 de Guillaume Girolamo, déjà assuré du titre de champion.

Pour avoir de plus amples informations sur le Rally del Ticino, prière de consulter le site Internet www.rallyticino.com

Et voici la suite des événements:
13-15 octobre, Rallye International du Valais

Sergio Pinto Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sergio Pinto et son Alpine A110 RGT légèrement endommagée © Eichenberger

Lien permanent

29.09.2022 Voici les pilotes qui représenteront la Suisse aux FIA Motorsport Games
FIA Motorsport Games Gruppenfoto Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La délégation suisse aux FIA Motorsport Games: Dario Cabanelas (F4), Gabriel Lusquiños (TCR), Nicolas Maunoir (Drift), Elia Epifanio (Karting), Yannick Mettler (GT), Dexter Müller (GT) et Thomas Schmid (Esports)

Les FIA Motorsport Games vont se dérouler du 26 au 30 octobre au Castellet (F). La Suisse va elle aussi y envoyer une délégation. Sept pilotes prendront le départ en sept disciplines différentes.

Dans un peu moins d’un mois, le 26 octobre 2022, la cérémonie d’ouverture des FIA Motorsport Games va avoir lieu à Marseille. La Suisse y sera également présente avec une délégation. Sept pilotes se sont inscrits en sept disciplines différentes. Nous allons vous présenter les participants en commençant par le plus jeune parmi eux:

Elia Epifanio (13) sera aux FIA Motorsport Games notre représentant dans la discipline Kart Sprint Junior. Epifanio vient de Würenlos (AG) et participe cette année au Championnat suisse de karting autobau dans la catégorie des OK Juniors. Avant la finale à Wohlen du 8 octobre, Epifanio est le leader au classement général. L’année passée, Elia a remporté dans les Super Minis le deuxième rang au classement final.

Dans la catégorie de Formule 4, la Suisse sera représentée par Dario Cabanelas (16). En 2020, ce pilote de la relève en provenance de Pully dans le canton de Vaud a été troisième dans la catégorie des OK Juniors au Championnat suisse de karting autobau 2020. En 2021, Cabanelas est passé dans la course automobile et a remporté le 8e rang dans le Championnat français de Formule 4. Cette année aussi, ce Romand participe en France au Championnat de Formule 4. Il est déjà monté sur le podium pour la deuxième fois cette saison.

Dans la catégorie des voitures de tourisme, dans la catégorie TCR, la Suisse mise sur le pilote Seat-Cupra Gabriel Müller Agrelo Luisquiños (28). Ce double national brésilien suisse est né à Rio de Janeiro et participe cette année au Championnat TCR sud-américain. Le père de Müller est Espagnol, sa mère est Suisse. Comme Epifanio et Cabanelas, il a gagné ses galons en karting.

Yannick Mettler (32) et Dexter Müller (34) seront au Castellet les porte-étendards suisses en GT-Sport. Mettler va participer aux deux disciplines: la course de sprint et la course de cup. Müller ne participera quant à lui qu’au concours de cup. Les deux pilotes participent en 2022 sur une Mercedes AMG GT3 de SPS automotive le GT Open. Yannick Mettler de Kriens, qui a participé par le passé à la Formule 3 allemande, compte depuis des années parmi les meilleurs pilotes de courses à longue distance de Suisse. Le Zurichois Dexter Müller a débuté en 2019 dans la course automobile aux côtés de Mettler au Michelin Le Mans Cup.

En 2019, Yves Meyer a encore représenté la Suisse à Rome dans les concours de drift. Cette fois-ci, ce spécialiste en drift originaire de Suisse centrale jouera le rôle de coach. Pour cela, il ira au Castellet à la chasse aux médailles avec Nicolas Maunoir (32) avec sa Nissan S15. Maunoir fait comme Meyer partie des meilleurs pilotes de drift de Suisse, mais le Genevois ne s’est plus profilé depuis un certain temps déjà. En 2017, il a été troisième au classement général des Drift Kings of the European Series.

Une catégorie qui a déjà été âprement disputée il y a trois ans à Rome est celle des E-Sports. Le pilote saint-gallois Thomas Schmid (27) y représente la Suisse. Schmid est champion suisse en titre de Simracing, mais il a également de l’expérience en «real racing». Ce pilote suisse oriental a été en 2018 champion junior dans le Championnat suisse des rallyes et de la course de côte. De plus, il compte dans la Formule Student parmi les meilleurs pilotes de sa discipline.

Les FIA Motorsport Games auront lieu en 2022 pour la deuxième fois. À l’époque, la première édition s’est déroulée en 2019 à Rome avec six disciplines différentes. À l’avenir, les FIA Motorsport Games auront lieu tous les deux ans.

Vous trouverez de plus amples informations sur les FIA Motorsport Games sous le lien www.fiamotorsportgames.com. L’Association Auto Sport Suisse va vous informer régulièrement sur les évènements pendant et après les concours.

Motorsport Games 2022 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les deuxièmes FIA Motorsport Games auront lieu au Castellet (F)

Lien permanent

28.09.2022 Aperçu Rally del Ticino: forte concurrence pour Hirschi et compagnie
Hirschi myrally ch Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jonathan Hirschi vise un hat-trick au Tessin © myrally.ch

Le vendredi/samedi prochain, la cinquième manche du Championnat suisse des rallyes de cette saison se déroulera au Tessin. Presque tous les grands noms du rallye suisse y prendront le départ.

Le Championnat suisse des rallyes aborde sa phase décisive. Vendredi prochain débutera la cinquième et avant-dernière manche, le Rally del Ticino (sur 80,22 kilomètres). Le vainqueur de la 24e édition pourra empocher 35 points. Il y aura encore 42 points lors de la finale, le Rallye International du Valais, qui se déroulera du 13 au 15 octobre.

Pour le leader du classement général, Jonathan Hirschi, le Rally del Ticino est un territoire inconnu. Cela ne semble pourtant pas inquiéter le Neuchâtelois. Hirschi comptait également parmi les novices lors des courses d'Alba et du Mt Blanc. Il s'y est assuré pourtant la victoire de manière souveraine. Au Tessin, le pilote de la VW Polo GTI de l'équipe Sarrazin Motorsport ambitionne un troisième triomphe consécutif. Un triplé lui permettrait d'atteindre 176 points au classement général.

Il est possible que Hirschi soit déjà champion avant terme au Tessin, mais c'est peu probable. Il faudrait pour cela que les deux pilotes Skoda Jonathan Michellod ainsi que Mike Coppens qui aura Gaétan Lathion comme copilote au Tessin, réalisent les deux zéros points. Si les poursuivants rentraient effectivement bredouilles, même une troisième place au Tessin suffirait à Hirschi. Mais de tels calculs n'intéressent ni Hirschi, ni ses deux adversaires valaisans. «Mon but est de réaliser un bon rallye, de me trouver rapidement dans le rythme et de marquer un maximum de points», déclare le leader du classement, qui mise également sur les compétences de navigation de Michaël Volluz au Tessin.

Ballinari Haenggi Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le héro local Ivan Ballinari a déjà gagné deux fois © Hänggi

Alors que Hirschi court pour la première fois au Tessin, Michellod (cinq participations) et Coppens (quatre départs) ont acquis une grande expérience dans ce canton. On peut cependant douter qu'elle leur soit utile. La course de championnat au Tessin porte bien son nom de «New Rally del Ticino». Signalons parmi les nouveautés, la super-spéciale «Chico d'Oro», le vendredi soir, et la «Penz», disputée le samedi (ES2 et 7). De même, la SP4 (Isone triple) et la SP5 (Isone double) n'ont jamais été courues de cette façon en tant que Super Spéciale.

Ivan Ballinari pourrait bien donner du fil à retordre aux trois premiers du Championnat suisse des rallyes. Le matador local a remporté le classement du Championnat suisse de son rallye à domicile en 2017 ainsi qu'en 2018. Avec son copilote Marco Menchini, il ouvrira le rallye sur une Skoda Fabia Rally2 portant le numéro 1. «Pour nous, le plaisir est prioritaire lors du rallye à domicile», déclare Ballinari. «Je ne ressens aucune pression. Nous prenons ce rallye avant tout comme une préparation au Rallye Terra Sarda en Italie.»

Grégoire Hotz a lui aussi deux victoires au Tessin à son actif. Elles remontent toutefois à un certain temps. Huit fois champion suisse des rallyes, il avait gagné en 2008 et 2009 et attaquera ce week-end avec son copilote Pietro Ravasi sur une Skoda Fabia Rally2. L'ancien champion du canton de Neuchâtel a déjà prouvé à deux reprises cette année qu'il est toujours à la hauteur. Lors des rallyes du «Pays du Gier» en France et de la «Valle Intelvi» en Italie, qui ne comptent pas pour le championnat suisse, Hotz a remporté à chaque fois la victoire finale.

Hotz Kaufmann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Une image de 2019: Grégoire Hotz sur Skoda Fabia © Kaufmann

Il convient également de suivre de près Kim Daldini et Kevin Gilardoni (tous deux sur Skoda Fabia Rally2). Le second est certes de nationalité italienne, mais il habite en Suisse et court avec une licence suisse. En 2016, 2017 et 2018, il a remporté le Ticino (sous le drapeau italien). L'année dernière, il a manqué le podium de misérables 4,2 secondes.

Au classement junior, le Ticino sera à nouveau marqué par un duel entre Guillaume Girolamo et Yoann Loeffler (tous deux sur Renault Clio Rally5). Mais Girolamo a déjà le titre en poche.

Après le «Ticino», il y aura probablement aussi un nouveau leader au classement général du Michelin Trophy Alps. Le leader français Éméric Rey sera absent au Tessin. C'est pourquoi Sergio Pinto (dans la classe Open) et/ou le compatriote de Rey, Thomas Battaglia (2WD) peuvent passer devant le leader.

La classe historique VHC ne compte que trois véhicules et Jean Romain Cretegny sur une Ford Escort sera le seul Suisse au départ.

Le Rally del Ticino débutera le vendredi soir vers 21 heures avec une Super Spéciale de 3,4 kilomètres à Chiasso. La première véritable épreuve se déroulera samedi matin à partir de 9 heures. Vers 18h30, tous les participants devraient être de retour au parc d'assistance de Mendrisio.

Vous trouverez de plus amples informations sur le Rally del Ticino sur le site Internet www.rallyticino.com. L'horaire et la liste de départ sont annexés.

Dates du Championnat suisse des rallyes 2022
9 avril, Critérium jurassien
3/4 juin, Rallye du Chablais
24/25 juin, Rally di Alba (I)
9/10 septembre, Rallye du Mont-Blanc Morzine (F)
30 septembre/1er octobre, Rally del Ticino
14/15 octobre, Rallye International du Valais

Gilardoni Archives Gilardoni Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Lui aussi est en lice pour la victoire: Kevin Gilardoni © Archives Gilardoni

Lien permanent

27.09.2022 Le champion suisse de la montage Berguerand participera à la finale de karting à Wohlen
Eric Berguerand Karting Lyss 2022 rk photography ch Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Il le fait toujours très bien: Berguerand en avril 2022 à Lyss © rk-photography.ch

Eric Berguerand, qui a été sept fois champion suisse de la montagne, participera à la finale du Championnat suisse de karting autobau du 8 octobre dans la catégorie KZ2, des karts à changement de vitesse.

Eric Berguerand a déjà remporté sept fois le Championnat suisse de la montagne dans la catégorie des voitures de course. Le pilote de la Lola FA99 a remporté son dernier titre il y a dix jours lors de la course de côte du Gurnigel et cela en un temps record, comme il se doit pour Berguerand!

Le Valaisan de 43 ans a déjà prouvé à plusieurs reprises qu'il est un pilote de course à part entière. Il relève maintenant un nouveau défi. Le 8 octobre, lors de la finale du Championnat suisse de karting autobau, Berguerand sera le pilote VIP de la catégorie KZ2 (karts à changement de vitesse). Berguerand sera assisté par l'équipe Spirit Racing. «À Wohlen se déroulera la finale et la seule course du Championnat suisse de karting autobau sur sol suisse», déclare le chef d'équipe Ken Allemann. «C'est pourquoi nous avons prévu de mettre sur pied quelque chose de spécial. Le fait que Éric ait répondu favorablement nous fait très plaisir. Il est une icône dans le milieu du sport automobile suisse et un véritable héros dans les courses de côte depuis des années. Je suis très impatient de voir comment il se débrouille en KZ2. Nous allons en tout cas chercher à lui apporter le maximum de soutien!»

Berguerand Allemann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Eric Berguerand et Ken Allemann... © rk-photography.ch

Pour Berguerand, le retour au karting est aussi un évènement spécial. «Je crois que j'ai participé à la dernière course du Championnat suisse en 2005 et depuis, je n'ai pas beaucoup roulé. Mais je ne veux pas rater l'occasion d'y participer avec Spirit Racing. Je connais Ken de longue date et je l'ai toujours admiré pour ses performances extraordinaires.»

Comme beaucoup d'autres pilotes de course, Berguerand a commencé sa carrière en karting. C'est en 1990 qu'il a débuté. Dans le cadre du Championnat du Valais, il a remporté la catégorie Open après deux ans déjà. Après trois titres de vice-champion en 1996, 1999 et 2000, il a remporté le titre de champion suisse dans la catégorie A en 2001.

Eric Berguerand Ken Allemann Podium Archives Berguerand Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
...se connaissent encore très bien de leurs jours de karting communs (Berguerand à gauche, Allemann à droite) © Archives Berguerand

En début avril, lors du Season-Kickoff d'Auto Sport Suisse à Lyss, Berguerand a montré qu'il est toujours aussi doué en karting. En dépit des conditions difficiles, il a établi le deuxième temps le plus rapide… On attend donc avec impatience les chronos que «Bergus» réaliser à Wohlen. Pour les candidats au titre KZ2 Ethan Frigomosca et Sebastian Kraft, la présence de Berguerand sera en tous les cas un défi supplémentaire.

Un aperçu détaillé de la finale du Championnat suisse de karting autobau va suivre la semaine prochaine.

Eric berguerand Gurnigel 2022 rk photography ch Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
D'habitude, Berguerand conduit une Lola FA99 lors des courses de côte © rk-photography.ch

Lien permanent

26.09.2022 Porsche Sports Cup Suisse: Le titre remis à plus tard
Burkard Ferati Aeberhard Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Gregor Burkard, Jasin Ferati et le leader du classement général Jürg Aeberhard © Porsche

Lors du cinquième week-end de course de la Porsche Sports Cup Suisse au Mugello, Gregor Burkard et Jasin Ferati se sont partagé les lauriers. La décision concernant le championnat de la GT3 Cup a donc été reportée.

Une météo changeante avec un poker de pneus, de nombreuses batailles de positions et une course de rattrapage passionnante ont marqué la course sprint de la GT3 Cup au Mugello. Gregor Burkard en a profité: sur une chaussée encore humide, il avait fait monter des slicks sans profil sur sa Porsche 911 GT3 Cup d'environ 515 CV. Parti en quatrième position, il est revenu en deuxième position du premier tour. Ernst Keller, qui avait misé sur des pneus pluie, a d'abord pris la tête. Au quatrième tour, le champion de la GT3 Cup 2018 a toutefois dû laisser passer Burkard sur une piste qui séchait. A l'arrivée, le pilote de 34 ans originaire du canton de Zoug avait près de quatre secondes d'avance sur son poursuivant Jürg Aeberhard. Le premier du classement. A peine 26 secondes plus tard, Alexander Schwarzer a franchi la ligne d'arrivée en troisième position devant Jasin Ferati.

Dans la course d'endurance, Ferati a ensuite pris le dessus: Sous une pluie battante et à la tombée de la nuit, le jeune pilote de la 911 GT3 Cup a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur. Ilario Introna et Simone Iaquinta, partis en avant-dernière position, ont terminé deuxièmes de la course de 31 tours. Gregor Burkard a pris la troisième place du classement de la GT3 Cup, après avoir repris Jürg Aeberhard dans les derniers mètres pour 0,051 seconde.

Dans la compétition de sprint du groupe Open GT, Loïc Villiger s'est assuré la première place. Chez les voitures de course Cayman GT4 Clubsport, le vainqueur de la course de sprint dans la classe 10 pour les voitures avec package Manthey était le pseudonyme du pilote Boga. Dans la classe 11 pour 718 Cayman GT4 Clubsport sans équipement MR, c'est Jens Richter qui a pu faire la fête. En tant que Porsche à moteur central la mieux placée, Paolo Locatelli et Fabio Babini ont conduit leur 718 Cayman GT4 RS Clubsport à la huitième place du classement général lors de la course d'endurance. La classe 10 a été remportée par Patrick Hofmann et Alex Fontana, tandis que Pierre Hirschi a remporté la classe 11. Dans la Porsche Drivers Competition, Nicolas Garski a déjà défendu son titre au Mugello en remportant sa sixième course.

La finale de la Porsche Sports Cup Suisse aura lieu du 27 au 29 octobre 2022 à Misano.

PSCS Mugello 202214512 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les conditions de la course d'endurance étaient aventureuses... © Porsche

Lien permanent

Associés

Membre de

Équipementier