Les dernières nouveautés

22.10.2020 La course de côte virtuelle au Gurnigel est reporté
Simracing Bergrennen Gurnigel BMW 320 Judd V8c Racing Fuel Academy Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La course de côte virtuelle au Gurnigel a été reportée à une date indéterminée

La course de côte virtuelle au Gurnigel prévue ce week-end a dû être reportée en raison de la situation actuelle. Une autre date n'a pas encore été fixée.

La première course de côte virtuelle aurait dû avoir lieu ce week-end dans le Businesspark à Langenthal. Toutefois, en raison de la pandémie de corona, la course organisée par l'association de la course de côte au Gurnigel, la RacingFuel Academy et le Businessaprk Langenthal a dû être annulée. Une autre date n'a pas encore été fixée, mais sera communiquée lorsque la situation se sera calmée. Tous les pilotes enregistrés (jusqu'à présent environ 35 par jour) conserveront leur position sur la grille.

Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sous ce lien.

Lien permanent

22.10.2020 Fach a tout eu bien en main à Misano
Alexander Fach 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Alexander Fach a s'assuré le titre du Porsche GT3 Challenge suisse

Lors de la finale de la Porsche Sports Cup Suisse à Misano, Alexander Fach, le plus jeune pilote dans le championnat, a s'assuré le titre du Porsche GT3 Challenge suisse.

Alexander Fach, parrainé pour la première année par la Fédération des Clubs Porsche suisses et Porsche Schweiz AG, a remporté le titre GT3 Cup du Porsche Sprint Challenge Suisse. Le jeune homme de 18 ans a gagné la première des deux courses de sprint lors d’une finale passionnante qui s’est déroulée sur le Circuit mondial Marco Simoncelli de Misano, et il a terminé deuxième dans la deuxième manche. Il s’est imposé face à Dominik Fischli, 25 ans, et face à Antonio Teixeira, qui a conclu sa saison en remportant le deuxième sprint.

Dès les qualifications, Fach, du haut de ses 18 ans, n’a laissé planer aucun doute sur sa détermination: avec une avance de 0,634 seconde, il s’est assuré la pole position devant José Teixeira, frère aîné du troisième plus rapide, et devant Fischli. Et si Fach et Fischli se sont partagé la première ligne de départ lors du premier sprint, ils le doivent aux pneus Joker des frères Teixeira, qui ont valu à ces derniers d’être rétrogradés chacun de trois places.

Dès le premier tour, la question du titre a connu une avancée majeure : Fach a remporté le duel de départ et a pris la tête, tandis que Fischli, heurté par un concurrent, a été relégué en 16e position. Au terme d’une course-poursuite débridée, il s’est finalement retrouvé à la huitième place, tandis que Fach fêtait sa victoire sur Antonio Teixeira avec 2,170 secondes d’avance. Les places suivantes sont revenues à Gregor Burkard, José Teixeira et Peter Hegglin.

Pour le second sprint, Dominik Fischli a fait équiper son bolide de quatre nouveaux pneus Michelin, ce qui lui a valu d’être relégué à la 16e place sur la grille de départ. Mais dès le premier tour, ses pneus neufs lui ont permis de remonter en huitième position. Au neuvième tour, il était de nouveau en troisième position, juste derrière Alexander Fach, qui, après le départ, avait laissé filer un Antonio Teixeira particulièrement agressif pour se concentrer pleinement sur ses ambitions, et avec succès : à l’arrivée, la deuxième place a suffi au jeune homme originaire de Satteln pour remporter magistralement le titre.

«Au début de la première course, il y a eu un petit choc avec Dominik. Je ne sais pas vraiment comment c’est arrivé car je n’ai fait que conduire tout droit», a résumé Alexander Fach, ravi d’être le nouveau champion GT3 Cup. «Après ça, j’ai senti qu’une de mes roues était légèrement déséquilibrée, mais j’ai quand même réussi à filer. Dans la deuxième course, je me suis dépêché de laisser passer Antonio sans chercher ensuite à l’attaquer car je ne voulais plus prendre de risques par rapport au titre. Je suis vraiment très content d’avoir remporté le championnat dès ma première année de pilote junior. Et j’espère pouvoir défendre mon titre la saison prochaine.»

Dans la catégorie GT4 Clubsport, le titre est revenu comme prévu à Francesco Fenici. Au volant de sa Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport MR, le Romain n’a laissé aucune chance à ses concurrents sur le circuit de l’Adriatique et a signé deux victoires impeccables. La deuxième place de ce championnat est revenue à Laurent Misbach, qui s’est classé deux fois deuxième à Misano. C’est Habib Fadel, pilote libanais de la Porsche 911 GT3 R, qui est sorti vainqueur de la course finale de deux heures. Dans la Porsche Drivers Competition Suisse, Daniel Bütler a réitéré son succès de Mugello, tandis que Peter Gafner a réussi à défendre sa première place au classement général.

Vous trouverez tous les résultats de Mugello sous le lien suivant.

Lien permanent

21.10.2020 Müller renonce aux 24h de Spa
Spa Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Un des points forts: les 24 heures de Spa

Ce week-end, un prochain grand classique du sport automobile va avoir lieu. La course des 24 heures se déroulera à Spa-Francorchamps. Onze pilotes suisses s'y affronteront dans quatre classes différentes. Nico Müller n'en fera pas partie.

Nico Müller aurait en réalité dû partager une Audi R8 LMS GT3 de l'équipe Audi Sport Team Sainteloc Racing avec Markus Winkelhock et Christopher Haase lors de la course des 24 heures à Spa-Francorchamps. Mais quatre jours avant cette course classique dans les Ardennes, Audi a retiré ses trois fers de lance DTM que sont Müller, Robin Frijns et René Rast. La raison officielle: ces trois pilotes doivent pouvoir se concentrer de manière optimale sur la grande finale du DTM à Hockenheim du 6 au 8 novembre. Le trio va être remplacé par Dennis Marschall (D), Matthieu Vaxivière (F) et Dorian Boccolacci (F).

En l’absence de Müller, il restera encore onze pilotes suisses qui visent la victoire au classement général ou par catégorie à Spa. Il est difficile de prédire lequel de ces onze pilotes a les meilleures chances. Avec les conditions météorologiques sans cesse changeantes, le déroulement de cette course à Spa est bien trop incertain pour permettre des pronostics. Mais si tout se déroule normalement, Edoardo Mortara dans une Audi R8 LMS GT3 du Belgian Audi Club Team WRT, Louis Delétraz dans une Porsche 911GT3-R de GPX Racing, vainqueur de l'année dernière, et Raffaele Marciello dans une Mercedes-AMG GT3 du Mercedes-AMG Team AKKA ASP figurent parmi les favoris.

Mais nous croisons les doigts pour les autres équipes. Tout d'abord Emil Frey Racing, qui engagera deux Lamborghini Huracan GT3, Ricardo Feller brandissant le drapeau suisse sur la voiture portant le n°14. «Après le week-end de course performant à Barcelone, j'ai maintenant vraiment hâte d'aller à Spa», déclare le pilote natif d'Argovie, qui partage sa Lambo avec Norbert Siedler et Mikaël Grenier. «À mon avis, nous sommes bien préparés. Et nous allons certainement continuer à peaufiner le réglage du véhicule. C'est particulièrement important compte tenu de la longue durée de cette course et des conditions météorologiques changeantes.»

Patric Niederhauser (Audi R8 LMS GT3 de l’équipe Audi Sport Attempto Racing) et Alexandre Imperatori (Porsche 911GT3-R de l’équipe KCMG) s'affronteront également pour la victoire finale.

Deux Suisses (dans la même équipe) visent la victoire dans la Silver Cup. Le Tessinois Alex Fontana partagera une Mercedes AMG GT3 avec le jeune pilote romand Lucas Légeret. Christoph Lenz partage également sa Lamborghini Huracan avec un compatriote: Lucas Mauron d'Abtwil, qui a récemment remporté haut la main le Trophée DTM, participera à la Coupe Am avec Lenz pour l’équipe Raton Racing. Enfin, Daniel Allemann. Le pilote Pro-Am prendra le départ avec une Porsche 911 GT3-R de Herberth Motorsport.

La course commencera le samedi à 15h30. Ceux qui souhaitent y assister «en direct» pourront le faire sur le site www.total24hours.com/live

Louis Deletraz Spa 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Une chance de gagner: Louis Delétraz est au départ pour le vainqueur de l'année dernière, GPX

Lien permanent

20.10.2020 Léna Bühler: «Les bons résultats sont encore à venir!»
Buehler Lena 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Léna Bühler dispute sa première saison en Formule 4 cette année

L'année passée, Léna Bühler (23 ans) a été la pilote la plus titrée du Championnat suisse de karting autobau. Cette saison, la Romande a osé faire le saut en Formule 4 espagnole.

L'année dernière, il a manqué à Léna Bühler neuf points pour remporter le titre en X30 Challenge Switzerland. Avec trois victoires finales, elle a été la meilleure pilote de sa catégorie. À Wohlen, elle a obtenu le maximum de 75 points. Depuis cette année, la rapide Léna ne sort le kart qu'à des fins d'essai et se concentre sur le championnat espagnol de Formule 4, où elle pilote pour l'équipe Drivex, qui a été fondée par l'ancien pilote de Sauber F1 Pedro de la Rosa.

Bühler a déjà effectué quatre des sept courses. Mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu. Bühler résume la moitié de la saison en ces termes: «Nous avons eu des hauts et des bas. Le début de la nouvelle saison a été excellent. Mais ce n'est pas le cas de la dernière course. Il y a eu quelques problèmes avec lesquels vous devez composer en course. Il s'agit parfois d'accidents malheureux, de problèmes mécaniques ou simplement d'un manque d'expérience. Mais en général, je suis très heureuse de mes progrès. La vitesse est bonne. Nous l'avons prouvé à plusieurs reprises lors des courses et des séances d'entraînement. Mais comme les résultats sont très serrés, la moindre erreur vous ramène loin derrière.»

Après quatre des sept week-ends de course, Bühler occupe la 20e place du classement intermédiaire. Elle a déjà marqué des points à trois reprises. Mais elle sait qu'il reste encore beaucoup de choses à améliorer. «Je n'ai pas encore atteint l'objectif que je m'étais fixé», déclare Bühler. «Mais il reste encore trois courses à faire et je suis certaine que les bons résultats sont encore à venir. Le championnat est âprement disputé et le niveau est élevé. Beaucoup de mes rivaux ont déjà plus d'expérience. Et il y a beaucoup de tests en cours.»

Le passage du karting aux voitures de formule a également pris du temps pour Léna. Maintenant, elle se sent à l'aise dans une voiture de course. Mais cela n'a pas été facile. «Quand on effectue les premiers tours, il faut un peu de temps pour s'habituer», constate Bühler. «Mais avec le temps, la routine s'installe. Et il y a une certaine logique dans la conduite. Il faut freiner en profondeur dans le virage. Mais toujours de façon dégressive. Et ensuite, il faut immédiatement appuyer à nouveau sur l'accélérateur. Ces voitures F4 n'ont pas beaucoup de puissance. Il faut donc toujours essayer de maintenir la vitesse. Comme il n'y a pratiquement pas d'aides à la conduite, la voiture est idéale pour apprendre.»

La question de savoir quels sont les projets de Bühler pour 2021 est toujours ouverte. La jeune pilote de 23 ans qui est originaire de Valeyres-sous-Montagny au bord du lac de Neuchâtel affirme qu'elle a bel et bien déjà quelques projets. «Mais je préfère me concentrer sur les courses finales, et ensuite nous verrons.» Bühler dispose en effet encore d'un peu de temps. La saison se terminera le 6 décembre.

Buehler Lena 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Léna Bühler conduit en Espagne pour l'équipe Drivex

Lien permanent

19.10.2020 Rapport du week-end 17/2020
Mueller Nico Zolder 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Nico Müller: Le chassé est devenu le chasseur

Les prétendants au titre, Nico Müller (DTM) et Patric Niederhauser (GT Masters), n'ont pas eu la tâche facile ce week-end. En revanche, un autre pilote a été convaincant : Lucas Mauron a été le grand vainqueur du Trophée DTM!

Les chances de Nico Müller de remporter le titre de DTM restent intactes. Cependant, le pilote d'ABT Audi a perdu la tête du classement général lors du deuxième week-end de Zolder. Le nouveau leader du classement général est le champion de l'année dernière, René Rast, qui a remporté les deux courses, comme il l'avait fait une semaine plus tôt en Belgique. Müller a réussi à limiter les dégâts en remportant les places 6 et 2. Il a été particulièrement mécontent du résultat de la première course, car peu après le départ, il a été poussé sur le côté par deux concurrents et est ainsi retombé à l'avant-dernière position. Malgré un retard de 19 points, Müller n'a pas encore baissé les bras. «Tout est encore possible», dit ce pilote de Berne. «Il reste encore 53 points à gagner.»

Fabio Scherer est sorti ce week-end de l'ombre de Müller. Après avoir terminé sur la cinquième la semaine précédente, le Lucernois a de nouveau terminé cinquième dans la première course – devant Müller, qu'il a devancé pendant 30 tours. Lors de la deuxième course, Scherer a été brutalement écarté par Jonathan Aberdein au deuxième tour. Dans cette situation, Scherer a également mis Robin Frijns hors course. Le coéquipier de Müller, à 41 points derrière Rast, n'a plus qu'une chance théorique de remporter le titre.

Même sans la victoire de Müller, il y a eu un triomphe suisse à célébrer à Zolder. Dans le Trophée DTM, une série cadre avec des voitures GT4, Lucas Mauron s'est assuré deux fois la pole position, deux fois la victoire et deux fois le meilleur tour. «Après quelques revers, ça a enfin marché», a déclaré ce pilote d'Abtwil, qui conduit une Audi R8 LMS dans le Trophée. «La voiture a été parfaitement préparée et toute l'équipe a fait un excellent travail.» Avec sa triple victoire, Mauron a fait un énorme bond en avant au classement général et il est maintenant sixième au classement général. Le tenant du titre est déjà connu. Il sera attribué au pilote allemand Tim Heinemann.

Mauron Lucas 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Lucas Mauron a réalisé un triplé lors de la DTM Trophy

Les Suisses ont cette fois-ci eu moins de succès aux ADAC GT Masters. Patric Niederhauseret Kelvin van der Linde n'ont plus qu'un point d'avance sur Engelhart/Ammermüller au classement général. «C'était un week-end très moyen pour nous», a déclaré Niederhauser après deux huitièmes places. Le meilleur pilote suisse a été Raffaele Marciello qui a remporté la 64 place avec son coéquipier Philip Elis, qui a grandi à Zoug. Il n'y a pas eu de points pour les gagnants de la semaine précédente: Jeffrey Schmidt a dû se contenter de la 21e et de la 18e place. Quant à Philipp Frommenwiler, il n'a même pas pris le départ ce dimanche en raison des graves dégâts subis par sa Mercedes AMG – tout comme Simona De Silvestro (panne de moteur). Signalons par ailleurs qu’en raison du coronavirus, la prochaine course n'aura pas lieu à Zandvoort (NL), mais au Lausitzring (RFA).

Dans l'ADAC GT4 Allemagne, les choses ne se sont pas non plus déroulées comme prévu pour le leader Julien Apothéloz. Avec les rangs 8 et 6, le jeune pilote zurichois a défendu sa position dans le championnat quand-même.

Avec deux autres places sur le podium, Yannick Mettler a également bien réussi. Au GT Open de Spa-Francorchamps, le Lucernois a terminé 2e et 3e sur sa Bentley GT3. Au championnat, Mettler est déjà en 5e position et il reste encore une course à disputer.

Les deux pilotes suisses ont eu moins de chance au Petit Le Mans à Road Atlanta. Le pilote de Corvette Marcel Fässler est quatrième de sa classe. «C'était une course difficile. Nous avons perdu le contact avec les coureurs en tête et aurions de toute urgence eu besoin d'une phase de safety-car. Celle-ci est certes venue, mais malheureusement trop tard pour nous ». Simon Trummer a connu pire encore. Le pilote de Kanderthal a mené la course LMP2 pendant huit heures. Mais sa suspension s'est cassée 30 minutes avant que le drapeau à damiers ne tombe. La victoire chez les prototypes est revenue à Van der Zande/Briscoe/Dixon.

Cette semaine, nous aborderons encore plus en détail le Rallye de Luronne et la finale de la Porsche Sports Cup Suisse (le nouveau champion est Alexander Fach – nos félicitations !).

Trummer Simon Action Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Simon Trummer a raté la victoire en raison d'une suspension cassée

Lien permanent

Associés

Équipementier