• Newscenter

15.11.2019 Buemi cherchera à remporter le titre à tout prix
Buemi sebastien 2019 nissan Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sébastien Buemi: L`un des quatre Suisses dans la Formule E

Dans une semaine débutera la sixième saison de Formule E en Arabie Saoudite. Alors qu’aucune course de Formule E n’est prévue dans notre pays, pas moins de quatre pilotes suisses y prendront le départ, à savoir Sébastien Buemi, Edoardo Mortara, Neel Jani et Nico Müller. Auto Sport Suisse vous présente le quatuor individuellement. Commençons par Buemi, le roi de la Formule E.

Ce Romand âgé de 31 ans est le pilote de Formule E le plus titré. Il a obtenu le titre en 2016. En 2015, 2017 et 2019, il a été à chaque fois vice-champion. Au niveau des victoires (13) et des pole positions (14), ce père de deux enfants, domicilié à Aigle, est également en tête. Buemi fait une fois de plus partie des favoris de cette année. Son équipe Nissan e.dams a connu une saison difficile. Le décès du chef d`entreprise Jean-Paul Driot a laissé des traces, même si la saison passée, Driot n`était plus aussi activement impliqué dans les affaires quotidiennes qu`il l`était au début de la Formule E.

L`équipe de Buemi a également dû constamment affronter des hostilités au cours de l`année écoulée. Nissan a récemment utilisé ce qu`on appelle un bimoteur, ce qui a déplu aux autres équipes. Sur le papier, l`équipe de Buemi était pourtant conforme aux règles. Sa voiture a été homologuée en août 2018 comme toutes les autres. La principale pierre d`achoppement était le manque de clarté au niveau de l`utilisation des deux unités MGU. Selon le règlement technique, l’unité moteur/génératrice ne peut être utilisée que pour convertir l`énergie, mais pas pour la stocker. Mais c`est exactement ce qui s`est passé chez Nissan.

En fin de compte, la FIA s`est prononcée contre le bimoteur. Nissan a donc dû se rééquiper pour cette saison. Reste à voir quelle sera l`ampleur de ce désavantage. Mais, grâce à l`expérience et à l`ambition de Buemi, Nissan va sans doute très rapidement se hisser de nouveau au sommet. Comme signe d`un «nouveau départ», Nissan a présenté peu après les essais officiels à Valence des voitures Gen2 dans une nouvelle robe rouge-noir-blanc qui, vue d’en haut, ressemble à un kimono.

Buemi, qui avait terminé deuxième du championnat lors de la dernière course de la saison (à New York), ne se contente en tous les cas pas d`attendre avec impatience le début de la nouvelle saison. Ce pilote qui participe également pour Toyota au championnat du monde des voitures de sport et qui a toujours été d`une grande aide dans le simulateur de Red Bull ces dernières années, est impatient prendre le départ dans le désert: «C`était épatant de remporter la deuxième place à la dernière seconde l`an dernier», constate Buemi. «Mais cette année, je vais clairement me battre pour remporter le titre.»

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Zum Newscenter

Associés

Équipementier