• Newscenter

31.05.2021 Carron ne lâche pas prise au Rallye du Chablais
Carron Sebastien Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Une fois de plus, il était dans le feu de l'action: Carron, vainqueur du Chablais © Eichenberger

Sébastien Carron a remporté la victoire pour lui-même et pour le sport automobile suisse en général. Le Rallye du Chablais a marqué ce week-end le retour à un certain niveau de normalité dans les courses.

La plus grande victoire de la 17ème édition du Rallye du Chablais revient à Eric Jordan et son équipe. L'organisateur de la plus grande manifestation de la région a maintenu l'organisation de ce rallye en dépit de la situation épidémiologique incertaine. Plus de 100 équipes ont enfin pu goûter de nouveau au sport automobile en Suisse. Et le long du parcours, il y avait aussi quelques spectateurs, qui ont profité de l'action tout en respectant la distance de sécurité nécessaire.

Malheureusement, le premier jour a été interrompu par trois incidents, de sorte que seule la moitié des tests a pu être réalisée. Nous profitons de l'occasion pour souhaiter un prompt rétablissement au duo Citroën C2 Patrick Bagnoud et Yvelyse Renna, qui a eu un accident au Col de la Croix. Il en va de même pour les partants du Trophée, Vincent Blanc et Sébastien Derivaz.

Sébastien Carron et son copilote Lucien Revaz avaient déjà pris la tête de la course à ce moment-là. Et le Valaisan de 43 ans, qui s'est retiré en réalité du rallye et ne le pratique plus que pour le plaisir, est resté en tête jusqu'à l'arrivée. Ce n'est que dans les deux dernières étapes sur dix qu'il a laissé son plus proche rival, Mike Coppens, prendre l'avantage. La joie de sa quatrième victoire au Chablais était donc grande. «Ça s'est super bien passé pour nous», a déclaré Carron. «Nous étions dans un assez bon rythme dès le début.» Pour Carron, qui n'a disputé qu'un seul rallye pendant la pause obligatoire imposée par le coronavirus, à savoir celui du «Mt. Blanc-Morzine» 2020, la victoire était également spéciale pour une autre raison: le champion suisse de 2014, 2016 et 2017 pilotait une Skoda Fabia R5 pour la deuxième fois seulement. «Nous avons fait un rallye en Italie en 2018 avec une Skoda. Mais ce n'était qu'un rallye de 50 kilomètres», explique Carron.

Coppens Mike Kaufmann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mike Coppens: sa première victoire n'est qu'une question de temps © Kaufmann

Pour Mike Coppens, la deuxième place était le maximum. Le pilote de la Skoda de Verbier a eu du mal, surtout le premier jour sur les spéciales «similaires à des autoroutes». Mais avec un écart de 37 secondes sur Carron à l'arrivée, Coppens était clairement plus rapide qu'Ivan Ballinari, troisième, qui, en tant que champion suisse en titre, a perdu 2:42 min sur le vainqueur. Cependant, Ballinari n'a également participé qu'à un seul rallye dans le cadre de la préparation du rallye du Chablais. «C'est pourquoi j'ai misé à court terme à nouveau sur la Skoda, alors que nous voulions en fait commencer avec une VW Polo. Mais après une si longue pause, j'ai préféré quand même opter pour la Skoda Fabia qui m'est familière.»

Un autre pilote valaisan aurait pu contester la troisième place de Ballinari jusqu'à la toute fin. Mais l'ancien champion junior Jonathan Michellod, troisième de la première spéciale, a abandonné samedi matin après un accident entre Collombey et Muraz. «C'était une petite erreur», a constaté Michellod. «Mais cela a anéanti tous nos espoirs. Nous espérons faire mieux la prochaine fois.»

Olivier Gillet est donc passé à la quatrième place du classement général sur la plus rapide des quatre Alpines A 110 RGT. Gillet, champion suisse en 2005, a fait parler de lui en signant le troisième temps sur deux étapes. Un autre ancien champion suisse a également fait la une des journaux. Cyril Henny, qui fait son retour après une pause de 20 ans, a terminé septième au classement général sur une Renault Clio S1600, derrière Joël Rappaz sur une Ford Fiesta R5 et le nouveau venu dans la catégorie, Alain Blaser, sur une Hyundai i20 R5. En tout cas, les organisateurs du Rallye du Valais peuvent d’ores et déjà se réjouir car le grand Henny va aussi compléter ce rallye. Et tous ceux qui ont observé Henny au «Chablais» ont du mal à imaginer qu'il ne reprendra le volant qu'en octobre...

Henny Cyril Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Cyril Henny a célébré un retour réussi © Eichenberger

La victoire dans le classement Junior et le Clio Swiss Trophy est revenue à David Erard et sa copilote Sarah Junod. Le pilote jurassien a bénéficié d'une glissade d'Ismaël Vuistinier. La deuxième place a été attribuée à Sacha Althaus dans un finish palpitant. Troisième, à seulement 0,6 seconde, Jérémie Toedtli, qui avait encore terminé 2e au classement général en 2019 sur une Skoda Fabia R5.

Dans le Trophée Michelin Suisse (pour les voitures à traction avant), la victoire a été remportée par la France. Walter Mathieu s'y est imposé face à Didier Postizzi sur une Renault Clio RS R3T identique. La troisième place est revenue à Maurice Brera sur une Peugeot 208.

Dans la classe des véhicules historiques, la VHC, un Français a également gagné: Stéphane Poudrel sur une Triumph TR7. Le champion en titre, Marc Valliccioni, a dû abandonner la course dans l'ES8 après un défaut mécanique. Pascal Perroud, qui s'était battu courageusement au début et qui, comme Valliccioni, pilotait une BMW M30 E30, a également dû abandonner après un défaut technique.

La victoire dans la catégorie VHRS (Véhicule Historique de Régularité Sportive) organisée pour la première fois au Rallye du Chablais) a été remportée par Jean-Luc George/Denis Giraudet sur une Ford Escort RS 2000.

Vous trouverez de plus amples informations sur le Rallye du Chablais sur le site Internet www.rdch.ch.

Les autres dates du Championnat suisse des rallyes 2021 sont les suivantes:
18-19 juin 2021, Rallye des Bornes (F)
2-4 septembre 2021, Rallye du Mont-Blanc Morzine (F)
2425 septembre2021, Rally del Ticino
21-23 octobre 2021, Rallye International du Valais

Erard David Kaufmann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
David Erard a remporté le classement junior © Kaufmann

Lien permanent

Zum Newscenter

Associés

Équipementier