• Newscenter

25.10.2021 Coppens remporte la victoire et le titre au Valais
Coppens Roux Kaufmann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Champion suisse: Mike Coppens (g.) avec son copilote Christophe Roux © Kaufmann

Mike Coppens est le nouveau champion suisse des rallyes. Le pilote local a bénéficié au Rallye International du Valais d'un abandon de Sébastien Carron, qui menait souverainement jusqu'à la neuvième étape.

Sébastien Carron a détenu tous les atouts lors de la 61e édition du Rallye International du Valais. Jusqu'à la neuvième spéciale, ce pilote de Vétroz (VS) était confortablement installé en tête. Pendant ce temps, Mike Coppens (Skoda Fabia) et Michaël Burri (VW Polo GTI) se battaient pour la deuxième place avec un retard respectable de 50 secondes sur Carron.

Mais lors de la dixième étape, de Mollens à Montana, Carron, qui avait déjà remporté trois rallyes du Championnat suisse cette année, a commis une erreur. Il a endommagé les jantes avant et arrière du côté gauche de sa Skoda Fabia. Pour Carron, cela a signifié la fin du rallye et de la course au titre. 20 ans après ses débuts au RIV, il a toutefois fait preuve de calme et d’un esprit sportif. «Le moral de l'équipe est bon malgré la défaite», a déclaré Carron. «On ne peut pas toujours gagner. Félicitations à Mike et à son copilote Christophe Roux.»

Néanmoins, le rallye est resté palpitant. Coppens et Burri se sont livré un duel spectaculaire jusqu'à la fin. Avant la dernière spéciale, seulement 2,2 secondes séparaient les deux leaders. Au final, Coppens a gagné avec 4,4 secondes d'avance sur Burri. Jonathan Michellod (Skoda Fabia) a terminé en troisième position (1:24 min derrière). La quatrième place est revenue à Sergio Pinto sur une Alpine A110 RGT - devant le Belge Pieter Tsjoen (Skoda Fabia).

Burri Michael Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Juste battu: Michaël Burri avait 4,4 secondes de retard à l'arrivée © Eichenberger

Comme Burri conduisait avec une licence française, Michellod et Pinto sont passés respectivement à la deuxième et troisième place du classement suisse. Cela a eu un effet secondaire positif, notamment pour le jeune Valaisan Michellod. Avec les 35 points ainsi gagnés, il a dépassé au classement général Ivan Ballinari, absent au Rallye du Valais, et s'est assuré ainsi la troisième place finale du Championnat suisse des rallyes 2021.

Pour le nouveau champion suisse des rallyes Mike Coppens, deux rêves se sont réalisés avec sa première victoire au Rallye international du Valais et le premier titre du Championnat suisse qu'il a remporté par la même occasion: «J'avais l'habitude de regarder Philippe Roux et Jean-Laurent Girolamo rouler sur nos routes. Et je voulais faire la même chose. Le fait d'avoir gagné le doublé, c'est-à-dire le RIV et le Championnat suisse des rallyes, est indescriptible. Je pense qu'il faudra encore quelques jours pour que je réalise vraiment mon exploit.»

Vuistiner Ismael Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le vainquer du Clio Trophy Suisse: Ismaël Vuistiner © Eichenberger

Le Championnat suisse des rallyes juniors a déjà été tranché. Le Neuchâtelois Jérémie Toedtli était déjà champion avant la dernière manche en Valais. Mais c'est précisément Toedtli qui s'est fait pincer avec sa Renault Clio RSR lors de l'inspection post-rallye au RIV en raison d'une infraction technique et qui a été disqualifié. La question de savoir si cette disqualification aura un impact sur le classement final du championnat reste ouverte à ce stade. Guillaume Girolamo a remporté la victoire dans la catégorie junior. La deuxième place est revenue à Thibaut Maret. Dans le Clio Trophy Suisse, c'est Ismaël Vuistiner qui l'a emporté. Girolamo était deuxième et Maret troisième.

Aurélien Devanthéry et Nicolas Lathion se sont également livré un duel passionnant pour la victoire dans le Trophée Michelin Suisse, Lathion finissant par avoir le dessus. La troisième place dans cette catégorie est revenue au Français Thomas Battaglia, qui était déjà champion avant le Rallye international du Valais.

Lovey Gratien Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Gratien Lovey sur BMW M3 E30 a remporté la classe historique © Eichenberger

Dans la classe historique, Guy Trolliet (Porsche 911 Carrera) a assuré le titre de champion avec une deuxième place au classement du Championnat suisse devant Claude-Alain Cornuz (Ford Escort RS) et Jean-Romain Cretegny (Ford Escort MKII). La victoire de la 4e édition de la classe historique en Valais est revenue à Gratien Lovey (BMW M3 E30). La classe internationale (ERC Historic), qui se déroulait pour la première fois au Valais, a été remportée par le Tchèque Vojtech Stajf sur son Opel Kadett GT/E contre deux Ford Escort anglaises.

Il y a encore eu une bien mauvaise nouvelle en marge de la RIV: Jean-Marc Salomon (59 ans) a dû se faire retirer un caillot de sang à l'hôpital de Sion vendredi matin. Le Jurassien, vice-champion de Suisse des rallyes en 2019, affirme être sur la voie de la guérison. «Je n'ai plus d'appareil autour de moi», a déclaré Salomon à Auto Sport Suisse aujourd'hui (lundi). «Je peux à nouveau me tenir debout et je pense que ça va dans le bon sens.»

L'équipe d'Auto Sport Suisse souhaite à Jean-Marc un prompt rétablissement et de pouvoir bientôt reprendre place dans sa Ford Fiesta R5!

Vous trouverez de plus amples informations sur l'internet à l'adresse suivante: www.riv.ch

Lien permanent

Zum Newscenter

Associés

Équipementier