• Newscenter

19.02.2021 Martin Bürki: «En cette période difficile, il nous faut être innovants»
Buerki Martin Siegerehrung Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Martin Bürki est un septuple champion suisse de slalom

Martin Bürki est le roi du Championnat suisse de slalom. Comme beaucoup de ses concurrents, il est impatient de reprendre les courses. Auto Sport Suisse a eu un entretien privé avec le coureur bernois.

A quel point les courses te manquent-elles à l'heure du coronavirus?
Martin Bürki:
Je pratique le sport automobile depuis plus de 30 ans. Alors il est évident qu'il me manque et pas seulement les courses, mais aussi les contacts humains. Mais j'ai quand même beaucoup roulé en voiture de course ces derniers mois. J'ai notamment apprécié de faire de la «conduite libre» sur les pistes de course internationales.

En 2021, six slaloms figurent au calendrier du Championnat suisse. Deux d'entre eux, à avoir Bure et Frauenfeld, ont vu leurs dates reportées plutôt qu'annulées en raison de la pandémie du coronavirus. C'est certainement encourageant dans une optique sportive, n'est-ce pas?
Oui, certainement. Et c'était déjà une bonne chose de publier un calendrier. Cela a permis d’émettre un signal positif.

Pour les pilotes comme toi, il y aura peut-être un programme chargé. De la fin juin (Reitnau) à la fin juillet (Anzère), il y aura une course tous les week-ends. T'en réjouis-tu?
Si le règlement général le permet et que nous pouvons réellement faire la course, ce sera certainement une période passionnante. La question est de savoir si cela sera possible. Et combien de pilotes viendront alors effectivement? Quant à moi, je sais que si un championnat est annoncé, je vais y participer à tous les coups.

Tu n'es pas seulement pilote, mais aussi chef d'équipe. Cela signifie que tu ne dois pas seulement maintenir ta propre motivation, mais aussi celle des autres en ces temps difficiles.
C'est vrai. Mon travail consiste en ce moment effectivement à motiver mon équipe. Et j'essaie de lui proposer de la variété. Si les assouplissements le permettent, je prévois de faire l'un ou l'autre test fonctionnel avec notre équipe MB Motorsport en mars/avril.

Les courses sans spectateurs sont-elles concevables pour toi en tant que pilote?
Oui, certainement. Nous devons composer avec cela.

Et comment l'envisage-tu dans l’optique d'un organisateur?
Si les spectateurs sont l'élément de soutien d'une manifestation, sa réalisation devient critique. Mais c'est toujours une question de marketing. Ces temps nous obligent à être innovants. Il existe d'autres championnats qui ont recours au Livestream. J'ai suivi quelques courses de côte à l'étranger de cette manière pendant la crise du coronavirus. La course de côte allemande offre elle aussi cette possibilité. Alors pourquoi n'y aurions-nous pas recours nous aussi?

Martin Buerki Eichenberger ASS Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Bürki en action: En l'état actuel des choses, le championnat de slalom doit commencer à Bière le 1/2 mai

Lien permanent

Zum Newscenter

Associés

Équipementier