• Newscenter

21.07.2020 Patric Niederhauser: «J'entrevois 20 candidats à la victoire et 10 candidats au titre»
Niederhauser Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Patric Niederhauser veut défendre son titre en 2020

La saison des ADAC GT Masters commencera au Lausitzring le premier week-end d'août. De nombreux Suisses y prendront le départ. Parmi eux se trouve le champion en titre Patric Niederhauser qui a répondu à nos questions après les essais officielles.

Avec Rahel Frey, Simona De Silvestro, Nikolaj Rogivue, Ricardo Feller, Rolf Ineichen, Philipp Frommenwiler, Jeffrey Schmidt et bien sûr le défenseur du titre Patric Niederhauser, pas moins de huit pilotes suisses seront au départ de l'ADAC GT Masters le premier week-end d'août. En comptant aussi Raffaele Marciello, qui partira pour l'Italie, et Philip Ellis, qui a grandi à Zoug, il y aura même dix pilotes suisses. Ces deux derniers ont été les plus rapides lors du test de deux jours à Lausitz. Patric Niederhauser les a suivis de près. Nous avons voulu savoir du champion de l'année dernière quelles sont les chances qu'avec autant de pilotes suisses, il y ait une chance de célébrer une victoire en 2020.

Fin septembre 2019, tu as disputé ta dernière course. Comment as-tu réussi à occuper ton temps pendant cette pause si longue?
Patric Niederhauser: J'ai fait encore quelques tests en février/mars. En ce sens, la pause a été certes très longue, mais j'ai malgré tout piloté déjà ma voiture cette année. Sinon, j'ai naturellement pratiqué du Simracing comme beaucoup d'autres.

As-tu complètement retrouvé tes automatismes dans ta voiture dès le premier instant?
Je me suis effectivement demandé: sais-tu encore faire cela ? Mais après deux tours déjà, j'ai retrouvé les automatismes.

L'année dernière, vous avez commencé la nouvelle saison en tant qu'outsiders. Toi et ton coéquipier Kelvin van der Linde êtes considérés comme les favoris cette fois-ci. En quoi cela change-t-il votre approche?
En fait, elle n'est pas très différente. La plus grande différence est probablement que nous disposons de plus de données et d'expérience qu'au début de la saison 2019, ce qui signifie que tout le monde dans l'équipe sait à quoi s’attendre. Nous connaissons les quelques faiblesses que nous avons eues l'année dernière et nous avons en même temps pris conscience de nos points forts. Je pense que si nous abordons les choses avec la même humilité que l'année dernière, nous avons déjà opté pour la bonne attitude.

Par le passé, jamais un pilote n’a réussi à défendre son titre avec succès dans les Masters ADAC GT. Quelle est votre stratégie pour être encore en tête de liste à la fin de l'année?
Défendre ce titre sera un défi de taille pour la bonne raison que personne n’y est parvenu jusqu’ici. Faire preuve de constance sera également important cette année. Parfois, il faut aussi savoir se contenter d'une quatrième ou d'une cinquième place et ne pas paniquer si quelque chose ne fonctionne d'emblée.

Les résultats du test de Lausitz laissent à penser que la bataille sera de nouveau très rude en 2020. Qui comptes-tu parmi tes adversaires les plus redoutables?
J'entrevois 20 voitures capables de gagner et 10 qui pourraient remporter le titre. C’est tout dire: je ne pense pas qu’un seul duo qui puisse dominer tout le championnat. Si un même duo devait obtenir quatre victoires, cela m’étonnerait déjà beaucoup. Il y aura sans doute de nombreux gagnants différents. Je pense que Mercedes est particulièrement performant. Le duo Marciello/Ellis était également juste devant nous au test. Mais les performances des Audi de l’écurie Land Motorsport sont également spectaculaires et il ne faut pas oublier Corvette. Ils ont certes commis un peu trop d'erreurs en 2019. Mais s'ils ont en ont tiré les leçons, on ne devra également pas les sous-estimer.

Et qui parmi les pilotes suisses pourrait te rendre la vie difficile?
Jeffrey (Schmidt) sur Corvette sera un adversaire de taille. Ricky (Feller) va sans doute lui aussi faire des exploits. Quant à Rolf (Ineichen), je ne le considère depuis longtemps plus comme un « gentleman driver « car il forme un solide duo avec son partenaire Mirko Bortolotti. Je peine en revanche à évaluer Philipp (Frommenwiler). Son équipe, Schütz Motorsport, n'a pas participé à l'essai. Au début, Simona (De Silvestro) n'aura certainement pas la tâche facile. Elle manque encore d'expérience, mais avec Klaus Bachler, elle a un bon coéquipier. Je ne pense pas que Rahel (Frey) et Nikolaj (Rogivue) feront partie des leaders. Mais encore une fois: les performances du groupe sont si proches et personne n'aurait misé sur nous non plus au début de la saison 2019. Même moi, je ne pensais pas que nous puissions devenir champions.

Niederhauser Patric Test 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Niederhauser et sa Audi R8 LMS

Lien permanent

Zum Newscenter

Associés

Équipementier