• Newscenter

21.11.2019 Porsche et Jani n’auront-ils au début que des chances d’outsiders?
Jani neel 2019 valencia Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Avec Porsche en Formule E: Neel Jani

Neel Jani est le quatrième Suisse à prendre le départ dans une course de Formule E. Mais en réalité, il n`est pas un débutant pour autant. En 2017, ce pilote du Seeland a disputé le doublé à Hong Kong pour Dragon Racing. Mais la coopération n`a pas duré longtemps. Jani et le Dragon avaient des points de vue différents et Jani, qui travaillait déjà à l`époque pour Porsche, a quitté l`équipe après une seule course.

Aujourd`hui, le vainqueur du Mans de 2016 revient en Formule E en tant que pilote d`usine pour Porsche. Ce sera un gros défi. Les exigences sont élevées. Même si on cherche à ne pas se faire trop d`illusions au sein de l`équipe. Mais Porsche ne participe pas pour finir deuxième.

Les essais de conduite ont montré qu`il faudra au début se contenter de petits exploits. Avec Jani et André Lotterer, un pilote expérimenté en Formule E, Porsche s`est retrouvé constamment en fin du milieu du groupe. «Nous ne nous étions pas préparés à ce résultat», explique Jani, «Mais Porsche est une nouvelle venue. Et les autres équipes ont beaucoup plus d`expérience. C`est pourquoi il ne faut pas s`étonner des résultats du test.»

Les deux accidents des nouveaux venus n`ont pas été programmés non plus. Jani a déformé la Gen2 de l`équipe de Zuffenhausen dès le premier jour et Lotterer a causé le deuxième jour une collision. Mais Jani estime malgré tout que cela leur a permis de récolter beaucoup de données. «Nous avons trouvé les réponses à de nombreuses questions. C`est probablement le logiciel qui comporte encore la plus grande partie du potentiel.»

Jani et Lotterer se connaissent parfaitement. Les deux pilotes concourent ensemble au Mans depuis trois ans et se sont croisés aussi à d`autres occasions à plusieurs reprises. «Le courant passe», disent les deux à l`unisson et Jani pourra le cas échéant encore tirer plus de bénéfices de Lotterer que l`inverse. «C`est naturellement un atout pour nous d`avoir quelqu`un comme André dans l`équipe. Depuis deux ans, il roule aux côtés du champion de Formule E Jean-Eric Vergne, ce qui lui a permis bien entendu d`acquérir beaucoup d`expérience.»

Jani n`a pas d`objectif concret pour la saison. Sa devise initiale sera la suivante: Arriver, apprendre et marquer des points régulièrement. Mais s’inspirer seulement de l`idée olympique ne suffira sans doute pas. L`enjeu est trop important pour Porsche. Avec Mercedes, BMW et Audi, toutes les autres marques premium allemandes sont représentées dans la série électrique. Or c`est Porsche qui a le moins d`expérience. «Nous avons eu 15 jours de tests et nous verrons où nous en sommes vendredi après la première course à Riyad», déclare Jani.

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Zum Newscenter

Associés

Équipementier