• Newscenter

11.11.2019 Rebellion bat Buemi & Co.
Rebellion shanghai 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rebellion a ccélébré sa première «vraie» victoire au WEC en Chine

Lors de la troisième manche du Championnat du Monde d`Endurance à Shanghai, ce n`est pour une fois pas Toyota qui a remporté la victoire dans cette course de 4 heures, mais c`est Rebellion Racing. Après une victoire héritée à Silverstone l`an dernier, l`équipe suisse autour d`Alexandre Pesci et Bart Hayden a remporté par ses propres moyens sa première victoire en WEC. Les deux Toyota affaiblies par le système de handicap ont dû se contenter de la 2ème (Sébastien Buemi) et de la 3ème place et ont ainsi subi leur première défaite sur la piste depuis Austin en 2017.

Le trio de l`équipe Rebellion composé de Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato était déjà leader de la classe en qualifications. Dans la course, le pole-setter a d’abord pris du retard. Mais à partir de la moitié de la course, Rebellion s`est emparé du sceptre et a célébré avec exubérance la première «vraie» victoire.

«C`est un triomphe historique pour Rebellion Racing», déclare le directeur l`équipe Pesci. «Un grand merci à Toyota, qui nous a encouragés à nous surpasser constamment pour suivre le rythme. Malgré un départ non optimal dû à un problème de pneu, la course a ensuite connu un déroulement optimal pour nous. Un grand compliment à toute l`équipe!»

Le champion du monde en titre, Sébastien Buemi, a critiqué à Shanghai la nouvelle réglementation. Après 2,74 secondes de retard sur la voiture de Rebellion en qualifications, le pilote d’Aigle a déclaré: «Avec le lest à bord, j`ai parfois même du mal à dépasser les véhicules GT.» Mais la deuxième place à Shanghai a tout de même permis à Buemi de prendre la tête du classement général. Après trois des huit courses, Séb et ses coéquipiers Kazuki Nakajima et Brendon Hartley sont 62 points devant Toyota avec le numéro de départ 7 (59 points). Team Rebellion suit en troisième place avec 43 points.

Team Cool Racing n`a pas eu de chance en Chine en LMP2. Les pole setters avec les pilotes Nicolas Lapierre, Antonin Borga et Alexandre Coigny ont dû abandonner la course à cause d`un faisceau de câbles défectueux.

La prochaine course du WEC aura lieu à Bahreïn le 14 décembre.

Zum Newscenter

Associés

Équipementier