• Newscenter

09.09.2021 Nico Müller: «C'était un problème caché!»
Mueller Nico 2021 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Des nuages sombres sur Nico Müller: Les choses ne se sont pas passées comme prévu en DTM jusqu'à présent

Les choses ne se passent pas comme prévu pour Nico Müller en DTM. Après cinq des huit courses, le pilote bernois n'occupe que la neuvième place. Plus récemment, au Red Bull Ring, il n’a même pas marqué des points.

Après deux titres de vice-champion en DTM, tu n’es pas capable de te battre pour le podium cette année. Tu as dû l'imaginer différemment.
Nico Müller:
Certainement. Bien sûr, il y avait quelques points d'interrogation avant la saison. La première course à Monza a été un nouveau départ pour tout le monde. Cependant, avec une 7ème et une 2ème place, je semble avoir réussi à m'adapter aux voitures GT3. Mais malheureusement, nous avions tort.

Quelle est la raison pour laquelle tu ne puex pas te battre pour la victoire avec l'équipe Rosberg, qui a remporté le championnat?
Monza n'a pas révélé un problème que nous avions eu avec la voiture en raison des caractéristiques de la piste. Nous n'en avons pris conscience qu'à Lausitz. Je ne peux pas entrer dans les détails. Ce n'est pas un défaut de conception et on ne peut blâmer personne dans l'équipe pour cela. C'était quelque chose de caché. C'est pourquoi nous avons dû repartir de zéro lors de la troisième course à Zolder.

Cela a-t-il un rapport avec le Balance of performance?
Non, bien que cela n'entre pas dans nos cartes non plus, bien sûr. Nous l'avons vu très récemment au Red Bull Ring.

Tu n’as même pas marqué des points pour la première fois de la saison.
Oui, bien que ce soit prévisible à cause de la BoP. L'Audi R8 est meilleure sur les pistes techniques. Les virages à vitesse lente et moyenne la conviennent mieux. Elle est aussi généralement fort sur les freins. Au Red Bull Ring, il y a de nombreuses sections d'accélération. Nous savions dès le départ que ce serait difficile. Et nous étions encore plus pire que nous le sommes en ce moment.

Y a-t-il des raisons d'espérer pour les trois courses restantes?
Je ne doute pas que je puisse être fort avec une R8. Mais nous avons encore beaucoup de travail à faire. Assen et Hockenheim devraient convenir, bien que Hockenheim pourrait également être problématique dans le deuxième secteur avec la longue ligne droite. Si tu es dans une voiture qui ne peut pas aller tout droit, il est difficile d'aller à l'avant.

Qu’est-ce que ça signifie pour la finale au Norisring?
Cela pourrait être problématique. En fait, là aussi, c'est tout droit...

Quel est le désavantage que ton coéquipier américain Dev Gore ne soit pas une grande aide?
C'est comme ça. Et je ne veux pas mâcher mes mots. La situation est un désavantage par rapport aux autres équipes où les pilotes se poussent les uns les autres. Nous ne pouvons pas envoyer une voiture aux essais avec une configuration de base et essayer quelque chose avec l'autre. Je suis plutôt seul là-bas.

Quelqu’un qui le fait mieux est ton compatriote Philip Ellis. Comment évalues-tu sa performance? Après tout, il a déjà remporté une course, il est monté sur le podium dans deux autres et il occupe la cinquième place du classement intermédiaire.
Je ne suis pas tellement préoccupé par les autres. Mais bien sûr, je vois aussi qu'il fait du bon travail. Je ne suis pas surpris par cela. Il a beaucoup d'expérience en GT3 et est bien placé chez Mercedes. Pourtant, il n'est pas acquis qu'il puisse suivre des pilotes aussi expérimentés que Götz ou Auer. Disons-le ainsi: si je serai dans la lutte pour le championnat, j'aimerais l'avoir derrière moi. Mais vu la façon dont les choses se passent en ce moment, je peux être heureux pour lui. Je préfère que c’est lui qui gagne que n'importe qui d'autre…

Mueller Nico 2021 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Müller (à droite) dit qu'il est reparti de zéro à Zolder

Lien permanent

Zum Newscenter

Associés

Équipementier