• Newscenter

13.02.2020 Philipp Krebs: «Le prochain champion conduira une Clio III»
Podium Bergpokal Schoepfer Krebs Buerki Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philipp Krebs à côté de Stephan Schöpfer (à gauche) und Martin Bürki (à droite) lors du dîner des champions 2019

Les pilotes de la Renault Classic Cup ont voté. En 2020, il y aura trois classes au sein de la Coupe au lieu de deux. Nous avons demandé au champion Philipp Krebs quelles répercussions cette décision aura.

Cette année, la Renault Classic Cup sera divisée en trois classes au lieu de deux jusqu'ici. Cette décision a été prise par les conducteurs actifs lors de l'assemblée générale. Elle nécessite encore l'approbation officielle d'Auto Sport Suisse. Mais lorsque ce changement de réglementation entrera en vigueur, les pilotes de Clio II auront du mal à s'adapter. Philipp Krebs serait également touché. Nous avons discuté de cette nouvelle situation avec le champion suisse en titre et vainqueur de la Coupe de la montagne.

Philipp krebs renault clio rs 1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philipp Krebs et sa Renault Clio II

ASS: Jusqu'à présent, la Renault Clio II et la RS III Cup ont été regroupées en un seul classement. Tel ne sera plus le cas en 2020. Pour pouvoir marquer des points complets, il faudra désormais avoir au moins quatre adversaires dans sa classe. En 2019, cela n'a pas toujours été le cas avec les Clios II. Crains-tu à présent de ne plus pouvoir, à l'avenir, rouler que pour la moitié des points et de n'avoir par conséquent plus aucune chance de défendre ton titre ?
Philipp Krebs: Oui, cela m’en a bien l’air. En fait, il y a suffisamment de Clios II. Mais il est rare qu'elles soient toutes sur place. Je pense donc que le prochain champion de la Renault Classic Cup sera un pilote avec une Clio III. Mais à ce stade, je tiens à souligner une fois de plus que je ne suis pas «avide de titres». Quand j'ai senti l'année dernière que je pouvais gagner la coupe de la montagne ainsi que la Renault Classic Cup, ça m'a certes démangé. Mais à part cette chance de remporter un double titre, chance qui ne sera reproduira probablement pas, gagner un championnat n'est pas si important à mes yeux.

Peux-tu comprendre l'avancée des pilotes de Clio III ?
En tant que personne extérieure, oui, absolument. Il est juste que chacun participe à la compétition dans sa propre classe. Après tout, les Clio RS IV Cup plus récentes avec leurs moteurs 1600 turbo ont déjà participé à des compétitions dans leur propre catégorie. J'aurais peut-être plaidé plutôt pour quatre voitures au lieu de cinq. Mais il faut composer avec le fait qu'il faudra désormais cinq participants par classe pour obtenir le nombre total de points.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement pour toi ? Ta voiture de champion est à vendre - vas-tu passer aux Clios III pour avoir plus de chances de remporter le titre ?
Elle est à vendre, c'est vrai et si je peux en retirer un bon prix, je m'en séparerai. Il est possible que j'achète ensuite une Clio III. Si je ne vends pas ma voiture, je m’engagerai encore une autre saison avec la Clio II.

Quel sera l'impact de ces nouvelles règles sur les courses sur circuit de la Renault Classic Cup ?
Si les Clio II et III continuaient à rouler dans la même catégorie, elles recevraient normalement toujours des points complets. Mais maintenant, il doit y avoir au moins cinq participants dans les deux classes. S'il y en a moins, on n’attribuera que de demi-points. Comme les courses à l'étranger sont déjà associées à des coûts plus élevés, ce changement de règle pourrait bien exercer un impact négatif sur la décision de certains participants. D'autre part, il faut se rappeler que ceux qui effectuent des courses sur circuit ne se laissent généralement pas décourager. Nous verrons comment cela évoluera. Comme en 2019, je ne participerai de toute façon qu'à des slaloms et à des courses de côte, quelle que soit la voiture.

Zum Newscenter

Associés

Équipementier