• Newscenter

News Filter



News

24.01.2020 Vorschau auf die 24h von Daytona
Faessler Marcel Daytona 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Marcel Fässler sur sa nouvelle Corvette C8.R

Quatre Suisses prendront le départ aux 24 Heures de Daytona. Ont avant tout des chances de remporter la victoire de classe Marcel Fässler (Corvette) et Rolf Ineichen (Audi).

Ce week-end, deux grands classiques de la course automobile figurent au programme: le Rallye Monte Carlo et les 24 Heures de Daytona. Nous avons déjà commenté la 88e édition du rallye sans doute le plus célèbre et allons donc évoquer ici avant tout la traditionnelle course d’endurance en Floride.

Les Suisses n’auront pas voix au chapitre en matière de victoire générale car aucun Helvète ne sera au volant des huit prototypes qui prendront le départ dans la classe de pointe. Simon Trummer qui y avait encore participé l’année précédente pour Cadillac est passé dans la catégorie LMP2. Le pilote de l’Oberland bernois y roulera pour l’équipe PR1/Mathiasen Motorsport. L’enjeu consistera à battre quatre autres voitures LMP2.

Le vainqueur au Mans Marcel Fässler prendra le départ dans la classe GT-LM. Ce pilote de Schwyz continuera à miser sur Corvette Racing, mais cette année, il fera confiance au nouveau modèle, la C8.R. Les chances de Fässler de remporter une victoire de classe ne sont pas mauvaises. Lors des tests préalables, Tommy Milner, le collègue d’équipe de Fässler, a réalisé le troisième meilleur temps.

Le plus grand groupe est composé des véhicules GT-D. Deux pilotes suisses y prendront le départ: Rolf Ineichen, qui roule nouvellement pour l’équipe belge WRT, et Rahel Frey qui se partagera avec trois autres femmes une Lamborghini Huracan de l’équipe Grasser.

La course commencera à 13.35 heures, heures locales.

Permalink

23.01.2020 Attribution des pneus CSK 2020

Le Comité Karting d’Auto Sport Suisse a discuté lors de sa séance du mardi, 21.01.2020 de l’attribution des pneus pour l'année 2020 et élaboré une proposition (voir la liste ci-joint) à l’attention de la Commission Sportive Nationale (CSN).

Permalink

22.01.2020 Hommage à Georges Darbellay
Georges Darbellay Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Georges Darbellay, 1954-2020

Georges Darbellay, Champion suisse des rallyes de 1996, est décédé le 20 janvier après une longue maladie à l’hôpital de Martigny (VS) à l’âge de 65 ans.

Darbellay a gagné ses galons dans la Daihatsu Cup à la fin des années 80 et a ensuite conduit Opel pendant des années. Sur une Kadett GSI 16V il a d’abord il a pris la troisième place du championnat suisse en 1991 (sans podium). Plus tard, il a conduit une Astra GSi 16V avec qui il a célébré ses plus grands succès. En 1995, il a terminé deuxième du Rallye 111 Minuti en Italie avec sa copilote Vanessa Roduit. En 1996, il a remporté le Critérium Jurassien avec Roduit, après avoir déjà terminé deuxième à la Ronde d'Ajoie. Plus tard dans la saison, il a même obtenu le titre de champion suisse des rallyes grâce aux compétences de navigation de Sandra Arlettaz.

En dernier, Darbellay (avec sa copilote Sarah Buchard) a conduit une Peugeot 207 en 2015. Le pilote valaisan a participé au total à environ 80 rallyes.

Darbellay, dont le surnom était Zozo, laisse derrière lui sa femme Véronique ainsi que quatre enfants et un petit-enfant. Auto Sport Suisse présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses amis.

La cérémonie funéraire aura lieu le jeudi 23 janvier à 14h30 à l'église de Liddes (VS).

Permalink

21.01.2020 Encore un pilote de kart qui passe à la course automobile
Mike Mueller 01 Kopie Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mike Müller: le champion KZ2 disputera la nouvelle Coupe VW en 2020

Jasin Ferati et Miklas Born ne sont pas les seuls à passer à la course automobile cette année. Le champion du KZ2, Mike Müller, ose lui aussi franchir ce pas et participera à la nouvelle VW Touring Car Junior Cup en 2020.

2019 a été un millésime exceptionnel et apparemment aussi un bon cru chez les pilotes de kart suisses. Après Miklas Born et Jasin Ferati (et peut-être aussi Léna Bühler), Mike Müller vient en effet de faire le grand saut dans le sport automobile. Le champion KZ2 de la saison passée participera à la nouvelle VW Touring Car Junior Cup en Allemagne en 2020.

Huit courses sont prévues pour la première saison dont six se tiendront en Allemagne (2x Oschersleben, 2x Lausitzring, Nürburgring et Hockenheim), deux en République tchèque voisine (Most) et aux Pays-Bas (Zandvoort). La conduite se fera avec un véhicule Cup basé sur la VW up ! GTI, d'une puissance d'environ 140 ch et d'un prix inférieur à 25 000 euros.

Müller pilotera pour l'équipe de Fabian Danz, dont le père, Robert, dirige l'équipe de course. «Je me réjouis de relever ce nouveau défi», déclare Müller. «Mon but est d'acquérir le plus d'expérience possible. Mais je veux naturellement aussi atteindre les meilleurs classements.» Müller bénéficie du grand avantage suivant: comme la série est partie de zéro, aucune équipe et aucun pilote n’a une avance en termes de connaissances.

La saison commencera du 19 au 21 juin à Most. Au moins deux journées d'essai officielles sont prévues avant cette date. «Nous devrions avoir la voiture en mars», se réjouit Müller, 17 ans. «Nous espérons ensuite pouvoir rapidement passer sur la piste d'essai.»

Outre la coupe de marque VW, Müller participera également à une ou deux courses de kart en 2020. Tout en haut de la liste figure la course ADAC à Wackersdorf les 25/26 avril. Müller annonce qu'il a encore un compte à régler à cet endroit et qu'il veut impérativement gagner cette course.

Permalink

21.01.2020 En 2020, il n’y aura plus de Young Driver Challenge
Apotheloz Gaillard Holdener Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les vainquers du YDC: Julien Apothéloz, Karen Gaillard et Oliver Holdener

Après trois années couronnées de succès, «AutoScout24 et CUPRA Young Driver Challenge» se retirent pour l’année 2020 des pistes de course.

Pierre-Alain Regali, directeur d’AutoScout24, constate ce qui suit: «Nous sommes fiers d’avoir recruté dans le cadre du Challenge de jeunes talents motivés et performants.» «C’est pourquoi nous sommes très heureux de pouvoir continuer à soutenir les vainqueurs Karen Gaillard et Julien Apothéloz également cette année.»

Nicolas Hobi, Head of Marketing de Seat et Cupra, remarque quant à lui: «Nous sommes heureux d’avoir permis avec notre projet à trois talents de course automobile très motivés à franchir une première étape pour effectuer une carrière de pilote de course. Avec Topcar Sport, où Julien Apothéloz et Karen Gaillard, deux gagnants du Young Driver Challenge sont sous contrat, Cupra restera également cette année fidèle à la course automobile.»

Le projet «AutoScout24 et Cupra Young Driver Challenge» a été créé pour la première fois en 2017 par AutoScout24, SEAT et Fredy Barth. Ce programme de promotion de la relève des pilotes de course a été soutenu depuis cette année par la filiale de SEAT, la nouvelle marque Cupra. Dans une série de compétitions en quatre parties, les jeunes âgés entre 16 et 21 ans avaient l’opportunité d’apporter la preuve de leur talent de pilotes de course automobile. Ceux et celles qui réussissaient à convaincre le jury pendant toutes les phases et faisaient preuve non seulement d’aptitudes de conduite, mais aussi d’une passion et d’une volonté inconditionnelles de se consacrer à la course automobile, avaient la possibilité de remporter comme prix principal le soutien financier et les conseils d’AutoScout24 et de Cupra pour continuer à s’engager dans la course automobile. Parmi les gagnants du YDC se trouvaient: Oliver Holdener (2017), Julien Apothéloz (2018) et Karen Gaillard (2019).

Permalink

20.01.2020 En bref 02/2020
Pesci Alexandre Dakar 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Alexandre Pesci: P3 chez les rookies lors du Dakar

Chef de Rébellion, troisième meilleur débutant lors du Rallye Dakar
Le Rallye Dakar est considéré comme le rallye le plus difficile du monde. Sur son nouveau site en Arabie Saoudite aussi, ce rallye a été à la hauteur de cette réputation. Deux Suisses ont participé cette année à l'aventure: le chef de Rébellion Alexandre Pesci (avec son copilote Stephan Kühni) ainsi que le Genevois Rémy Vauthier, qui a terminé 19e l'année dernière. Cette année, Vauthier a eu moins de chance. Sa course dans le désert s'est terminée après la première étape déjà suite à une fuite de carburant. Pesci l’a en revanche achevée et a terminé son premier Dakar en tant que troisième meilleur débutant à la 41e place. Après 2010 et 2018, la victoire a été remportée par Carlos Sainz (Mini x-Raid) pour la troisième fois.

Jani Neel Chile 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Neel Jani: Pas de points au Chili

Les Suisses n'ont pas remporté de points au Chili

La fraction suisse est repartie les mains vides lors de la troisième manche de la Formule E au Chili. Bien que Sébastien Buemi ait terminé septième et remporté donc des points, il a écopé après coup d'une pénalité de 30 secondes parce que sa voiture avait régénéré trop d'énergie. Edoardo Mortara a également été performant pendant longtemps, mais il a ensuite pris du retard et a dû abandonner la course dans les stands en raison d'un problème de pneu. Quant à Neel Jani, il a connu pire encore. Le pilote d'usine Porsche a été impliqué dans une collision au premier tour sans qu'il y ait eu faute de sa part. Au final, le meilleur pilote suisse, Nico Müller, a remporté une onzième place peu brillante. La victoire au Chili est revenue à Maxi Günther (BMW). La prochaine course aura lieu le 15 février à Mexico-City.

Saucy Gregoire 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grégoire Saucy: Meilleur rookie en Nouvelle-Zélande

Saucy est le meilleur débutant en Nouvelle-Zélande

Pour Grégoire Saucy, le premier week-end des Toyota Racing Series en Nouvelle-Zélande s'est achevé par trois classements dans le top 5. Le Jurassien se situe donc à la quatrième place intermédiaire après le premier des cinq week-ends, ce qui fait de lui le meilleur débutant. Pour Axel Gnos, le deuxième Suisse du groupe, les choses ne se sont en revanche pas encore passées aussi bien. Le plus jeune coureur du groupe âgé de 16 ans a occupé les positions 16, 15 et 11.

Permalink

17.01.2020 Les licenciés NAT sont également en droit de s’inscrire
Rico Thomann c Eichenberger ASS Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le champion de 2019 Rico Thoman à Reitnau

Jusqu’à présent ne pouvaient participer au Championnat suisse de la Montagne juniors que ceux qui n’avaient jamais possédé une licence nationale d’Auto Sport Suisse. Pour la quatrième édition, les organisateurs autour d’Yves Meyer du Drivingcenter Event Seelisberg ont maintenant reçu une autorisation exceptionnelle. Jusqu’au 25 janvier, les finalistes ou titulaires d’une licence NAT qui couraient jusqu’ici dans d’autres catégories sont également en droit de s’inscrire à condition d’être âgés au maximum de 28 ans.

Ceux qui souhaitent donc encore s’inscrire peuvent le faire sous le lien suivant: https://www.drivingevent.ch/race-academy-schweizer-bergmeisterschaft-junior/

Dans le Championnat suisse de la Montagne juniors, les pilotes s’engagent avec une Toyota GT86 identique (env. 200 CV) selon le règlement de Supersérie. Quatre courses figurent au programme: Reitnau, Anzère, Oberhallau et Les Paccots. La participation à l’observation coûtera 185 francs (repas de midi y compris). Pour la saison complète (location du véhicule y comprise), 8865 francs seront facturés. Les précédents champions sont les suivants: Rolf Reding (2017), Thomas Schmid (2018) et Rico Thomann (2019).

Permalink

17.01.2020 Olivier Burri: «On ne s'ennuie jamais au Rallye du Monte Carlo»
Olvier Burri Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Olivier Burri a disputé le Rallye Hivernal du Dévoluy avec sa VW Polo R5

Du 23 au 26 janvier, Olivier Burri participera au Rallye de Monte-Carlo pour la 22ème fois! Le Jurassien bernois n'a pas prévu d'autres engagements pour le moment, notamment pas en Suisse.

Olivier Burri, Sacha Althaus et Ismaël Vuistiner représenteront les couleurs de la Suisse au Rallye Monte Carlo. Alors que ce sera la 22e participation de Burri, le vice-champion junior Althaus participera à la cette course classique pour la première fois, Vuistiner pour la deuxième fois après 2018. Auto Sport Suisse a parlé à Burri de la préparation et de ses objectifs au «Monte».

Tu es sur le point de prendre ton 22e départ au Rallye de Monte-Carlo. Qu'est-ce qui rend ce rallye si spécial pour que tu y participes encore et toujours?
Olivier Burri: Tout est spécial au Rallye de Monte-Carlo. Ce rallye est très complexe. Tout le déroulement vous garde sur le qui-vive. Et on y rencontre constamment des situations qui vous confrontent à un nouveau défi. Bref, on ne s'ennuie jamais au «Monte».

Te prépares-tu pour cette raison différemment pour ce rallye?
En décembre, j'ai déjà fait un rallye en France sur neige. Donc physiquement, je suis déjà bien préparé. Mais je me suis entraîné de façon très intensive pendant dix jours. Surtout avec le vélo. J'ai couvert facilement 1000 à 1300 mètres de dénivelé. J'ai aussi fait de l'entraînement de course. Et j'ai perdu quatre kilos depuis Noël. Il y a quelques jours, j’ai mis la pédale douce, de sorte que je me sens vraiment prête maintenant.

Au Rallye Hivernal du Dévoluy dont tu as parlé, tu as piloté la VW Polo R5 pour la première fois et tu es devenu deuxième. Comment était-ce?
Ça s'est très bien passé. Nous avons trouvé une bonne base et avons procédé à un réglage dont je suis très satisfait.

En quoi la Polo diffère-t-elle de la Skoda Fabia R5 que tu as conduite pour la dernière fois au Rallye du Valais?
La plus grande différence se situe au niveau du châssis. La Polo a des avantages évidents par rapport à la Skoda. Le moteur et la boîte de vitesses sont très similaires.

Quel est ton objectif pour la 88ème édition du «Monte»?
Je voudrais gagner la classe amateur. Bien que le terme amateur doive être utilisé en l’occurrence avec prudence. En 2019, j'ai été battu par Stéphane Sarrazin, un ancien pilote de F1 et de WRC. En 2018, Kalle Rovenperä a été plus rapide. Il est également un excellent pilote de rallye. Et en 2017, c'est Jan Kopecky qui m'a fait de l'ombre. Et cette année, Oliver Solberg avec qui je devrais probablement me mesurer.

Tu as mis un point final après ta neuvième victoire au Rallye du Valais. Du moins pour le «Valais». Est-ce qu'en revanche, on aura le plaisir de te voir participer cette année au Critérium Jura ou au Rallye du Chablais?
Pour l'instant, je n'ai pas encore fait de projets. Mais je ne pense pas que je vais y participer.

Permalink

16.01.2020 En bref 01/2020
Jasin Ferati Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jasin Ferati dispute la Formule 4 en Italie pour Jenzer en 2020

Le champion de karting électrique roule en Formule 4

La Suisse possède de nouveau un nouveau pilote de Formule. Jasin Ferati de Winterthur passe du karting à la Formule 4. Il y disputera pour Jenzer Motorsport le Championnat italien. Ferati qui est devenu l’année passée champion de karting électrique est considéré comme un talent très prometteur. En décembre, ce pilote âgé de 16 ans a déjà effectué des tests pour Jenzer à Imola, Misano et Barcelone et y a laissé une forte impression. Pour Ferati, le championnat commencera en Italie les 16 et 17 mai à Monza.

Axel Gnos c free Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Axel Gnos: L'un des deux Suisses en Nouvelle-Zélande

Deux Suisses en Nouvelle-Zélande

La Toyota Racing Series a chaque année lieu en Nouvelle-Zélande; il s’agit d’une série de Formule junior avec des voitures identiques. Pour la première fois depuis 2014 (Levin Amweg), deux Suisses, à savoir Axel Gnos (16) et Grégoire Saucy (20) y prendront de nouveau le départ. Les deux Romands ont roulé en 2019 en Formule 4. Gnos en Espagne (deux podiums, trois tours les plus rapides), Saucy en Allemagne (également deux podiums). La première course aura lieu ce weekend au Highlands Motorsport Park à Cromwell.

Simon Trummer Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Simon Trummer: LMP2 au lieu de LMP1

Trummer recule d'un pas
Simon Trummer a trouvé aux Etats-Unis une seconde patrie. Ce pilote de l’Oberland bernois apprécie «l’American way of life». Depuis deux ans, cet ancien pilote de GP2 court pour l’IMSA. Malheureusement, la saison passée s’est avérée si décevante qu’il passe cette année de la classe des prototypes de pointe LMP1 à la LMP2. Trummer mise pour cela sur l’équipe PR1 Mathiasen Motorsport. Parallèlement, ce pilote de 30 ans participera à l’European Le Mans Series (ELMS) avec Pro Algarve. Il faut encore y ajouter ses engagements pour le VLN dans l’équipe Octane126 de Wallisellen dans le canton de Zurich.

Permalink

13.01.2020 Dubaï: Des Suisses sur le podium
24 Dubai 07 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
P3 au GT3-AM: Mauro Calamia, Ivan Jacoma, Stefano Monaco et Roberto Pampani

Les 24h de Dubaï se sont finalement résumées à une course de sept heures seulement. De fortes pluies ont en effet contraint les organisateurs à l’interrompre. Cinq Suisses ont malgré tout réussi à monter sur le podium.

Les 24 heures de Dubaï, qui représentent en quelque sorte le coup d’envoi de la saison des courses sur circuit, sont tombées littéralement dans l’eau. Elles n’ont finalement duré que sept heures lorsque la direction de la course a été contrainte de prendre la décision d’interrompre la course en raison de fortes pluies et d’inondations.

Au moment de l’interruption, l’équipe Black Falcon (Mercedes-AMG GT3) avec le Suisse d’adoption Manuel Metzger au volant menait la course. La place 2 a été remportée par l’équipe MS7 by WRT (Audi R8) suivie au rang 3 par une autre Mercedes (SPS Automotive Performance). Les meilleurs Suisses ont décroché la place 5: Rolf et Mark Ineichen ont mené la course pendant un court moment et avaient un retard d’un tour lorsque la course a été interrompue. Directement derrière eux, il y avait la Lamborghini de Barwell Motorsport avec le pilote lucernois Adrian Amstutz. Son équipe était en tête pendant près de 60 tours et, dans des conditions normales, elle aurait certainement eu de bonnes chances de remporter la victoire.

Mais cette interruption n’est pas intervenue au moment le plus défavorable pour tous les Suisses. En GT3-AM, les Suisses Ivan Jacoma, Maurizio Calamia et Stefano Monaco avec l’Italo-Suisse Roberto Pampanini et le Danois Mikkel Overgaard Pedersen ont remporté la position 3.

24h Dubai 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
P3 chez les voitures de tourisme: Yannick Mettler et Miklas Born

Dans le groupe des voitures de tourisme, les Suisses ont également eu de quoi jubiler. La VW Golf GTI TCR d’Autorama Motorsport avec le vainqueur de l’année précédente Yannick Mettler et la jeune recrue Miklas Born a également remporté le troisième rang. La deuxième Golf de l’équipe de Wetzikon se situait à la place 7 lorsque la course a été interrompue, une position derrière la Cupra de Topcar Sport avec Fabian Danz et Ronny Jost.

Dans la classe GT4, où des Suisses étaient également présents avec Rahel Frey et les frères Kroll, on a fait chou blanc. Frey était avec son Audi R8 à la place 8, lorsque la course a été interrompue; Michael et Martin Kroll sur BMW de Hofor Racing étaient en 10e place.

En revanche, Julien Apothéloz n’a pas participé à cette course. Pour des raisons budgétaires, le jeune pilote zurichois, qui avait remporté l’année précédente la deuxième place parmi les voitures de tourisme, a dû renoncer à prendre le départ dans le désert.

Permalink

10.01.2020 Hommage à Philippe Ecabert
Ecabert SW Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philippe Ecabert, 1958-2020

Le sport automobile suisse est une fois de plus endeuillé. Une semaine seulement après Jean-Jacques Baume, Philippe Ecabert, un autre fonctionnaire suisse très engagé est décédé à l'âge de 61 ans.

Ecabert était commissaire technique depuis 2003 et participait chaque année à entre six à dix courses, souvent aussi en tant que responsable de la CT.

Ses compétences de mécanicien de précision ont toujours été très utiles aux commissaires techniques d'Auto Sport Suisse. «Philippe a développé lui-même de nombreux instruments de mesure ou les a réparés s'ils étaient défectueux», explique Heinz Waeny, président de longue date de la CT, membre du comité technique d'Auto Sport Suisse et compagnon d'Ecabert. «Nous avons toujours apprécié son travail consciencieux et son grand engagement. Il nous manquera beaucoup, notamment à la communauté francophone du sport automobile.»

Ecabert, qui s'est également fait un nom en tant que restaurateur de voitures historiques, était originaire de Neuchâtel. Lui-même n'a pas participé à des courses automobiles, mais en tant que mécanicien passionné, il a soutenu de nombreux pilotes, dont son fils Ludovic dans ses engagements dans le championnat suisse des slaloms.

Ecabert, domicilié à Grône, a dirigé jusqu'à la fin le garage Sud à Granges (VS) spécialisé dans la marque Citroën. Il laisse derrière lui deux enfants, sa « fille de cœur « et cinq petits-enfants. Auto Sport Suisse présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses amis.

La cérémonie funèbre a eu lieu dans le cercle familial le plus proche.

Permalink

08.01.2020 Hommage à Jean-Jacques Baume
Baume Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jean-Jacques Baume, 1940-2019

Peu avant la fin de l'année, le 28 décembre, Jean-Jacques Baume, l'un des chefs instructeurs les plus expérimentés de l'ACS, est décédé à l'âge de 79 ans après une longue maladie.

Baume était diplômé en génie mécanique et a suivi une formation complémentaire en sciences de gestion et en cybernétique aux États-Unis. De retour à Bâle, sa ville natale, il a travaillé avec succès en tant que conseiller en gestion indépendant dans le domaine de l'ingénierie financière. Ses passe-temps étaient entre autres le ski et la course automobile.

En tant que pilote de course, Baume a rejoint l'Ecurie Basilisk en 1985. Il a acquis ses premières expériences en slalom. Il a célébré ses plus grands succès en 1994 en remportant le championnat de club sur une Honda Civic et la troisième place des voitures de série dans le championnat suisse derrière le champion Daniel Hadorn et le vice-champion René Lüthi. Sur le tard, lorsque ses occupations professionnelles ont quelque peu diminué, il a également participé activement à des courses d'endurance.

En tant qu'instructeur en chef et membre du Comité de formation, Baume était très estimé de tous. Des messages clairs, formulés dans un ton poli, mais aussi ferme, ont toujours été sa marque de fabrique. «À l'occasion des nombreux cours que nous avons suivis ensemble et de nos rencontres, j'ai toujours été fasciné par la passion que Jean-Jacques vouait à la course automobile», se souvient son compagnon de longue date, Andreas Michel, président de la CSN. «Sa famille partageait cette passion pour la course et il s'y est consacré encore à fond comme instructeur dans ses dernières années, même si sa santé était déjà fragile.»

Baume laisse derrière lui deux filles et trois petits-enfants. Auto Sport Schweiz présente à sa famille, ses proches et ses amis ses sincères condoléances.

Permalink

07.01.2020 Nouvelle liste des interdictions en ligne
Doping 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Fort heureusement, le dopage dans le sport motorisé n’est que très rarement un thème d’actualité

Comme chaque année, l’Agence mondiale antidopage (WADA) publie la nouvelle liste des interdictions qui entre généralement en vigueur au 1er janvier. Vous trouverez le lien correspondant chez nous.

Fort heureusement, le dopage dans le sport motorisé n’est que très rarement un thème d’actualité. Les cas qui font la une des journaux concernent en règle générale d’autres disciplines sportives. En dépit de cette constatation, chaque pilote de course devrait se tenir sur ses gardes. Bien des athlètes ont en effet déjà trébuché sur des substances qu’ils considéraient comme «anodines». C’est pourquoi il vaut toujours la peine de jeter un coup d’oeil sur la liste mise à jour.

Pour la liste des interdictions 2020, la WADA a procédé en majorité à des adaptations formelles et les a complétées par des exemples de substances interdites ou leurs synonymes. Toutes ces substances étaient déjà interdites auparavant en raison de leur «structure chimique similaire», respectivement «leur effet biologique similaire». En pratique, cela signifie que les adaptations n’ont pas de répercussions sur le statut de dopage des médicaments en vente en Suisse. Mais les médicaments nouvellement prescrits, respectivement recommandés, doivent continuer à faire impérativement l’objet d’un contrôle avant leur utilisation sur la base de données sur les médicaments Global DRO publiée sur le site www.antidoping.ch ou via l’appli mobile.

Sur ce site, vous trouverez la liste des interdictions 2020: www.antidoping.ch/fr/lois-et-reglements/droit-prive/liste-des-interdictions

D’ailleurs: les contrôles antidopage effectués en 2019 à l’occasion du Championnat suisse de la montagne à Massongex et aux Rangiers ont tous été négatifs.

Les pilotes contrôlés (Eric Berguerand, Ronnie Bratschi, Thomas Kessler, Roger Schnellmann et Marcel Steiner) ont tous été «propres».

Permalink

06.01.2020 24h de Dubaï: les Suisses ont de bonnes chances de gagner
Rolf Ineichen Dubai 2019 Vorschau Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rolf Ineichen vise sa deuxième victoire à Dubai

Le grand moment est une fois de plus venu: les 24 heures de Dubaï du 9 au 11 janvier annoncent le début de la saison 2020 des courses sur circuit international. Plusieurs Suisses vont également y prendre le départ.

On est particulièrement impatient de voir la performance de Rolf Ineichen. Après quatre années passées sur Lamborghini dans l'équipe autrichienne de Gottfried Grasser, ce gentleman driver à succès est passé au sein de l'équipe belge WRT. Le Lucernois et son frère Mark y prendront place dans une Audi R8 LMS avec le numéro de départ 31. Ses autres coéquipiers à Dubaï seront le champion ADAC GT Masters Kelvin van der Linde (ZA) et Mirko Bortolotti (I). Il s'agit donc d'un quatuor performant qui, si la technologie tient la route, a de réelles chances de remporter la victoire finale.

Également présent dans la GT3-Pro: Adrian Amstutz. Le pilote Lamborghini roulera pour l'équipe britannique Barwell Motorsport aux côtés de Patrick Kujala (FIN), Jordan Witt (GB) et Dennis Lind (DK). En 2014, Amstutz et les frères Ineichen avaient remporté la course à Dubaï au volant d'une Porsche 997 GT3 R.

La classe GT3-AM comptera pas moins de trois pilotes suisses dans une même équipe. L'équipe Dinamic Motorsport composée d’Ivan Jacoma, de Mauro Calamia et de Stefano Monaco y prendra le départ.

Les pilotes suisses sont également représentés dans le GT4. Les espoirs reposent principalement sur l'équipe Hofor Racing avec les frères Martin et Michael Kroll. Mais ce n'est pas seulement l'équipe BMW d'Eggenwil, dans le canton d'Argovie, qui espère remporter une place sur le podium. La pilote Audi Rahel Frey (dans l’équipe Heide Motorsport) ambitionne elle aussi de briller à Dubaï.

Tanner Born Mettler Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Veulent gagner la classe TCR: Stefan Tanner, Miklas Born et Yannick Mettler

Mais il y a aussi de bonnes chances que la Suisse s'impose au TCR. En tant que détentrice du titre, l’équipe Autorama Motorsport by Wolf-Power Racing de Stefan Tanner compte bien défendre la victoire de l'an dernier avec ses deux Volkswagen GTI TCR portant les numéros de départ 112 et 114. Neuf pilotes se partageront les deux voitures, dont le vétéran Yannick Mettler. Mais le Lucernois ne sera pas le seul Suisse de la troupe de Wetzikon à prendre le volant. Miklas Born, un jeune pilote prometteur du monde du karting, y fera lui aussi ses débuts en course. Le seul jeune Bâlois qui n'a que 17 ans a attiré l'attention chez Trackdays et espère prendre pied dans la course automobile internationale.

L'un des grands adversaires d'Autorama sera l’équipe Topcar avec sa Cupra TCR. Fabian Danz, vainqueur de l’an dernier, et Julien Apothéloz s’y relaieront sur la Cupra TCR.

Le début des 24h de Dubaï de cette année aura lieu le vendredi à 15h. La course pourra être suivie dans son intégralité en livestream sur Facebook. Consultez le site www.24hseries.com

Permalink

27.12.2019 Cédric Betschen: «Je n’en avais pas la moindre idée!»
Bild1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Cédric Betschen: Vainquer de la coupe des rallyes 2019

Partie 8 de notre série «Portrait des champions suisses»:

Cédric Betschen a remporté la Coupe Suisse des Rallyes 2019 avec son épouse et copilote Mirjam lors de sa première saison complète. Il s'agit là d'un succès qu'il n'aurait jamais osé imaginer il y a dix ans.

Quand Cédric Betschen (31 ans) évoque ses débuts en sport automobile, cela le fait rire. Ce sont sans doute sa passion ainsi que son art de l'improvisation qui lui ont finalement permis de s’en tirer aussi bien. Le Lausannois d'origine était en effet aussi éloigné d'une attitude professionnelle que Greta Thunberg de l'achat d'un jet privé. «Lors de mon premier slalom à Carouge en 2007, j'ai pris le départ dans la voiture avec laquelle je me rendais aussi au travail», raconte Betschen. «J'avais mon casque de cyclomoteur avec moi. Je n'avais pas la moindre idée des exigences de ce sport. Je n'avais jamais été sur un circuit avant, pas même en tant que spectateur.»

Betschen s'est depuis toujours passionné pour le rallye. Très jeunes, lui et son frère ainé ont été trainés par leur père à des rallyes. Au début, le petit Cédric n'était pas particulièrement emballé. Il s'ennuyait ferme pendant les pauses d'attente, «surtout quand il faisait froid». Néanmoins, son père lui a transmis le virus. «Je me suis juré qu'un jour, je participerais moi aussi à des rallyes», dit Betschen, qui s'est recyclé il y a des années de menuisier en conducteur de locomotive aux CFF.

Après ses premières expériences en slalom et en course de côte en 2008, le grand temps était enfin venu en 2009: Betschen a disputé son premier rallye. Il ne faut d’ailleurs pas s’étonner que son choix se soit porté sur le «Chablais». Betschen a vécu pendant un certain temps le long d’une étape spéciale au-dessus des Diablerets. Il connaissait le terrain. Et pourtant, tout était nouveau pour lui. Betschen se rappelle: «J'ai lu tous les règlements pendant l'hiver, pour connaître au moins la théorie.» Mais la conduite pratique était une autre paire de manches. Avec des pneus usés et le cousin sur le siège du copilote, le rallye s'est finalement terminé dans un fossé. «Après cet accident, il nous a fallu un an pour remettre la voiture en état.»

En 2010, Betschen a fait son retour au Rallye du Chablais. Cette fois avec son père comme copilote et avec un frein fictif dans l’esprit. «Je savais qu’il fallait éviter à tout prix de finir encore une fois dans les décors. Je ne pouvais pas me permettre de causer d'autres dégâts. J'ai donc fait preuve d'un plus grand calme.»

Chaque rallye a permis à Betschen d’en apprendre davantage. Il s'est accroché à de petits succès. Au début de la saison 2014, il a de nouveau changé de copilote: sa femme Mirjam a dès lors pris la place à ses côtés. A partir de ce moment-là, sa carrière a décollé. «Au Rallye du Chablais 2015, nous avons eu des pneus neufs pour la première fois», sourit Betschen. «Cela a fait une énorme différence. Au début, j’avais l’impression que la voiture ne bougeait pas sur ses nouvelles semelles. Mais ensuite, j'ai compris que je devais conduire différemment parce que j'avais beaucoup plus d'adhérence. Soudain, nous avons été beaucoup plus rapides.»

Avec sa femme à bord, la coopération fonctionne à merveille. Il constate qu’ils sont vraiment sur la même longueur d’ondes. Mais comment convaincre votre femme de s'asseoir sur le siège à côté en tant que copilote? «Mirjam assistait déjà aux rallyes en tant que spectatrice avant d’entrer elle-même en action. J'ai sans doute tellement parlé de rallyes à la maison qu'un jour, elle a fini par me proposer d'être ma copilote.» Depuis, les Betschen parlent quasiment que de rallyes. «En rallye, je trouve que c'est un avantage de bien se connaître», constate Cédric. «La conduite de rallye est en grande partie une question de confiance. C'est pourquoi j'ai toujours compté sur les copilotes de ma famille. Avec Mirjam, bien des choses ont été facilitées. On a la possibilité de discuter constamment et n’importe où de la prochaine étape ou d'une note.»

En s'attaquant au Championnat suisse junior en 2016, Betschen a fait un grand pas en avant dans sa carrière de pilote de rallye. «Pour la première fois, je faisait partie d’une équipe, ce qui m’a aidé à bien des égards.» Entre autres choses: savoir gérer un accident. «Il s’est produit de nouveau au rallye du Chablais», dit Betschen. «Nous roulions à une bonne allure quand je suis entré dans une ornière. Je ne pouvais plus corriger le tir et nous avons embouti un arbre et atterri la tête la première.»

En 2017, Betschen ne pouvait plus rouler avec les juniors en raison de son âge. Mais il s'est offert une Renault Clio R3 Maxi plus puissante. «Avec elle, je pouvais conduire sans pression.» En même temps, il se demandait que faire de sa Clio d'origine. «J'avais deux options: la vendre ou la remettre en état. J'ai choisi cette dernière option.»

C'était la bonne décision. Bien qu'en 2018, Betschen ait, sous la pression de son épouse Mirjam, aussi participé à un rallye avec la Renault Clio R3 Maxi (P8 au Chablais), Cédric a misé en 2019 tout sur sa Clio originale et a ainsi remporté la Coupe Suisse des Rallyes. «Cette année, c’est la première fois que nous avons terminé une saison complète», dit Betschen. «Dans ces conditions, une telle victoire procure naturellement une satisfaction particulière.» La suite de sa carrière est encore ouvert. Lors d'un essai avec une Citroën DS3, Betschen d’expérimenter la conduite d’une R5. Mais il n'a pas les moyens requis pour participer avec elle à des rallyes. «Nous louerons probablement une voiture pour certains rallyes», dit Betschen. Il ne pourra plus compter sur sa Clio. Comme beaucoup de voitures de champions célèbres, celle-ci a été vendue quelques jours après sa derniére course.

Cédric Betschen
Titre: Vainqueur de la Coupe suisse des rallyes
Age: 31
Origine: Reconvilier (BE)
Véhicule: Renault Clio N3

2007 Premiers slaloms
2008 Premières courses de côte
2009 1er rallye (Chablais) avec une Renault Clio N3
2010-2015 Divers rallyes avec une Renault Clio N3
2016 Championnat Suisse des Rallyes Junior sur Peugeot 208 R2
2017 Championnat Suisse des Rallyes sur Renault Clio R3 Maxi
2018 Championnat Suisse des Rallyes sur Renault Clio R3 Maxi et N3
2019 Vainqueur de la Coupe Suisse des Rallyes sur Renault Clio N3

https://www.facebook.com/AutoS...

https://motorsport.ch/fr/autom...

Permalink

24.12.2019 Course des côtes: Les meilleures photos de l'année
Berg Facebook Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les meilleures photos de l'année, part 5

L’année touche à sa fin et il est temps de passer en revue l’année écoulée. Pour faire le pont jusqu’à Noël, nous avons sélectionné à votre intention les meilleures photos de 2019. Dans la partie 5 nous montrons les meilleures photos du Championnat suisse course des côtes.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en consultant la galerie de photos sur le site https://motorsport.ch/fr/automobile/galerie et remercions cordialement tous les photographes!!!

Permalink

23.12.2019 Hommage à Daniel Fausel
Fausel Daniel 2018 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Daniel Fausel, 1945-2019 © Kaufmann

Le samedi 14 décembre, la course automobile suisse a perdu une icône avec Daniel Fausel (73). Tout au long de sa vie, ce Romand s'est engagé dans le sport automobile. Quelques jours avant sa mort, Fausel était encore à Paris au Conseil Mondial. On l’y a confirmé pour une autre période dans ses nombreuses fonctions internationales.

Dans les cercles de course, Fausel était considéré comme une véritable encyclopédie ambulante. Personne ne connaissait les règlements aussi bien que lui et personne ne les a fait respecter aussi systématiquement que lui. On comprend certes que cela ne lui ait pas valu que des amis. Néanmoins, il prenait toujours à coeur les préoccupations des pilotes et des organisateurs. Franz Tschager, ancien champion de la montagne qui a accompagné longtemps Fausel lors de nombreuses courses en Europe, l'a bien exprimé dans ses condoléances: «Daniel a toujours eu une oreille ouverte pour nous, les pilotes et il a toujours cherché à trouver la meilleure solution possible à un problème.»

La carrière de Fausel dans le sport automobile s'étend sur plus d'un demi-siècle. En 1966, en tant qu'employé de commerce, il occupe un poste de secrétaire au sein du service technique de l'ACS, l'autorité sportive de l'époque. Son amour de la course et la véritable passion que Daniel lui a vouée lui ont ouvert presque toutes les portes. Bientôt, il était devenu impensable de se passer de Fausel en termes de connaissances spécialisées, même s'il n'avait pas eu de formation technique. Il a toujours misé sur la formation sur le tas et intériorisé cette devise jusqu'à la fin.

Daniel a acquis une expérience pratique de la course à la fin des années 60 en tant que pilote et copilote dans des rallyes suisses. De 1970 à 1997, Fausel a également été chronométreur au niveau national et international. Au début des années 80, sa renommée s'est étendue bien au-delà des frontières suisses. En tant que chronométreur en chef, il n'a pas seulement été en action lors du dernier Grand Prix de Suisse de Formule 1 à Dijon en 1982, il a également assuré le chronométrage des courses de F1 à Hockenheim et Zeltweg.

Afin de préparer l'avenir, un soutien plus large de la souveraineté sportive s'imposait. Avec la création d'une association indépendante de sport automobile, soutenue par diverses parties intéressées, cet objectif a été atteint en 2004.

Le passage à une nouvelle association détenant la souveraineté sportive a demandé beaucoup d'énergie et Fausel a joué un rôle important à cet égard. Dans sa nouvelle fonction de directeur, il a contribué de manière significative au succès de l'organisation. C'est à lui que l'on doit en grande partie le fait que l'organisation, le financement et le personnel d'Auto Sport Suisse sont assurés.

La Fédération automobile internationale FIA a également bénéficié à maintes reprises du savoir-faire de Fausel au cours des dernières décennies - que ce soit en tant que commissaire sportif, président de la commission d'homologation ou en tant que membre de divers groupes de travail et de diverses commissions dans le domaine des voitures de tourisme ou du sport GT.

Paul Gutjahr est une personne qui a pu accompagner Daniel Fausel pendant des décennies. L'ancien commissaire de course de la FIA avait fait la connaissance de Fausel au milieu des années soixante-dix dans sa fonction de président sportif de la section bernoise. Jusqu'à la mort de Fausel, ils étaient étroitement liés et pas seulement par la course. «Daniel était comme un frère pour moi», dit Gutjahr. «Depuis que je suis devenu président de la CSN en 1980, le contact est devenu de plus en plus étroit. La fondation d'Auto Sport Suisse nous a vraiment soudés.»

Au nom d'Auto Sport Suisse, Patrick Falk, directeur depuis 2010 et donc successeur de Fausel auprès d'ASS, déclare: «Avec Daniel, nous avons non seulement perdu un véritable expert de la course, mais aussi un ami fidèle et un grand promoteur.»

Permalink

22.12.2019 Secrétariat d’Auto Sport Suisse – Heures d’ouverture
Nissan Leaf Christmas tree Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Auto Sport Schweiz vous souhaite joyeuses fêtes

Le secrétariat d’Auto Sport Suisse sera fermé dans la période entre Noël et Nouvel An. Vous pourrez nous joindre avant et après les jours de fête comme suit :

Lundi, 23.12.2019, ouvert jusqu’à 15.00 heures
Lundi, 06.01.2020 ouvert dès 08.00 heures

Ensuite, nous nous tiendrons à nouveau à votre disposition aux heures d’ouverture des bureaux habituelles.

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes et une bonne et heureuse nouvelle année 2019!

Auto Sport Suisse

Permalink

20.12.2019 En bref – 12/2019
Deletraz Louis Abu Dhabi Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Louis Delétraz va continuer au Formule 2 en 2020

Delétraz est de retour chez Charouz
En 2020, le Genevois Louis Delétraz effectuera sa quatrième saison en Formule 2. Cette année, le huitième du championnat misera sur l'équipe Charouz pour laquelle il a déjà piloté en 2018. «Nous avons toujours un compte ouvert», dit Delétraz, qui a récemment réalisé des temps de pointe avec Charouz lors de tests à Abu Dhabi. Son grand objectif consiste toujours et encore à remporter le titre de champion. De plus, Delétraz est toujours en attente de sa première victoire en F2 après 62 courses.

Emil Frey avec «Ricky» Feller
Emil Frey Racing n'a pas seulement remporté le titre par équipe lors du GT Open de cette année, l'équipe de Safenwil a également décroché la première et la deuxième place parmi les pilotes. Le passage à une autre catégorie est donc plus que logique. En 2020, l'équipe d'Emil Frey prendra donc le départ au GT World Challenge Europe - anciennement Blancpain GT Series. Elle sera renforcée par deux pilotes du GT Masters: l'Argovien Ricardo Feller formera une équipe avec les pilotes actuels Mikaël Grenier et Norbert Siedler. Le Français Franck Perera partagera la deuxième Lamborghini Huracan GT3 Evo avec Albert Costa et Giacomo Altoè.

Permalink

20.12.2019 Quatre livres recommandés pour Noël

Êtes-vous encore à la recherche d’un cadeau de Noël adéquat? Pas de problèmes. Nous vous suggérons quatre livres qui vont plaire à tous les coups.

Rennsport 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Annuaire du sport automobile suisse
L’annuaire du sport automobile suisse qui paraît depuis 1984 est pour les fans du sport motorisé suisse un «must have» absolu. Sur environ 400 pages, Peter Wyss et de nombreux auteurs invités passent en revue la saison 2019. Personne n’y est négligé. Qu’il s’agisse des championnats nationaux ou internationaux à deux ou des quatre-roues, ce livre célèbre tous les succès suisses. Il est complété par une statistique détaillée.

356 pages, plus de 550 photos, prix: 65 francs. Disponible en librairie ou sur le site www.aktivverlag.ch, ISBN 978-3-909191-75-4

Ticinese 1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Pilotes de Grand-Prix tessinois
De nombreux pilotes de course automobile sont déjà issus du canton méridional de la Suisse. Le plus célèbre parmi eux est sans doute Clay Regazzoni. Mais il existe encore un grand nombre d’autres pilotes de Grand-Prix tessinois. L’ouvrage en langue italienne et richement illustré «Piloti ticinesi da Grand Prix» de Giorgio Keller en fournit la preuve. Ce livre comporte le portrait de plus de 40 pilotes et une rétrospective sensationnelle qui aborde dans la dernière partie du livre aussi les pilotes tessinois qui ont pris le départ au Mans.

385 pages, plus de 1200 photos, prix: 58 francs. Disponible auprès de l’Edizioni Fontana (www.fontanaedizioni.ch, Mail: piloti.ticinesi@bluewin.ch), ISBN 978-88-8191-538-5

Siffert 1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Jo Siffert
Aimez-vous les bandes dessinées? Êtes-vous par ailleurs un fan de Jo «Seppi» Siffert? Alors il y a fort à parier que cette bande dessinée dans le style Michel-Vaillant vous plaira. Olivier Marin et Michel Janvier y évoquent l’histoire de ce talent fribourgeois sortant du lot depuis ses débuts jusqu’à sa mort tragique par accident à Brands Hatch. Les photos et citations d’origine de contemporains célèbres, intégrées dans les différents chapitres, montrent qu’il ne s’agit pas exclusivement d’une bande dessinée.

64 pages, prix: 22 francs. Disponible en librairie ou sur le site www.editionspaquet.com/catalogue-bd/jo-siffert, ISBN 978-28- 8890-741-1

Wyss 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Le «magicien» suisse
Le surnom d’Edi Wyss était «The Swiss Wiz». Il était un mécanicien suisse de véhicules de course qui s’occupait dans les années 1970 en Angleterre auprès de McLaren des voitures de Denny Hulme, Peter Gethin et d’autres personnalités célèbres. Dans son autobiographie, Wyss raconte comment sa passion pour les véhicules de course et de sport l’a conduit d’abord sur la scène de course suisse et par la suite sur la scène internationale tout autour du globe.

304 pages, prix: 79,90 Euro, disponible en librairie ou sur le site www.rallyandracing.com, ISBN 978-3-9471-5622-1

Permalink

19.12.2019 Rallye: Les meilleures photos de l'année
Rallye Facebook Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les meilleures photos de l'année, part 4

L’année touche à sa fin et il est temps de passer en revue l’année écoulée. Pour faire le pont jusqu’à Noël, nous avons sélectionné à votre intention les meilleures photos de 2019. Dans la partie 4 nous montrons les meilleures photos du Championnat suisse des rallyes.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en consultant la galerie de photos sur le site https://motorsport.ch/fr/automobile/galerie et remercions cordialement tous les photographes!!!

Permalink

18.12.2019 Le sport automobile suisse maintenant aussi sur Wikipédia
Wikipedia Bild Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le sport automobile suisse sur wikipédia

Ceux qui recherchent sur Internet des informations fiables sur l'historique du sport automobile suisse vont rapidement devoir déchanter. On n’y trouve en effet pas beaucoup d'informations. Quelques organisateurs offrent certes sur leurs pages les résultats des dernières années et certains tiennent même des listes de gagnants. Mais les aperçus exhaustifs sont peu nombreux. Le sport de rallye fait exception à cet égard. Le site ewrc-results.comest très exemplaire. On y trouve non seulement tous les résultats, mais on peut également y rechercher des pilotes suisses (et même leurs copilotes).

L'annuaire d'Auto Sport Suisse, publié en mars, est également une source fiable. Sous la rubrique «Le Livre d'Or», toutes les règles sont publiées ainsi qu'une liste des champions suisses des dix dernières années.

«Rennsport Schweiz» est naturellement aussi un bon ouvrage de référence. Cette «bible des courses suisses», publiée depuis 1984, propose non seulement de nombreux articles sur l'année écoulée, mais comporte aussi une rubrique statistique complète. Le numéro actuel sera présenté d'ailleurs à Seelisberg le 19 décembre.

Mais qui a tous les bons ouvrages de référence à portée de main lorsqu'il se trouve au centre de presse du Rallye du Valais? Ou encore lorsqu'il n'est pas d'accord avec ses collègues à la table des habitués quand il s'agit de savoir qui a remporté la «Coupe suisse de la montagne» en 1978? Pour consolider l'historique des courses suisses et simplifier la recherche, Auto Sport Suisse a donc publié trois pages sur Wikipédia, la plus grande encyclopédie libre au monde. Les liens suivants fournissent non seulement les détails les plus importants sur les championnats respectifs, mais aussi la liste complète des champions:

https://de.wikipedia.org/wiki/Schweizer_Rallyemeisterschaft

https://de.wikipedia.org/wiki/Schweizer_Bergmeisterschaft

https://de.wikipedia.org/wiki/Schweizer_Slalommeisterschaft

Comme chaque utilisateur a la possibilité de contribuer sur Wikipédia à une encyclopédie aussi complète que possible, les contributions peuvent et doivent donc être complétées. Chez Auto Sport Suisse, nous continuerons également à y travailler. S'il y a des erreurs ou des ambiguïtés, nous vous prions de bien vouloir nous en informer. Nous allons alors approfondir la question!

La préparation des pages françaises prendra encore un certain temps, mais suivra au plus vite.

Permalink

17.12.2019 autobau CSK 2020: Calendrier/catégories

Calendrier du Championnat Suisse de Karting 2020

  1. 05.04.2020 7 Laghi / Castelletto di Branduzzo (ITA)
  2. 10.05.2020 Mirecourt (FRA)
  3. 07.06.2020 Levier (FRA)
  4. 28.06.2020 Château Gaillard (FRA)
  5. 23.08.2020 7 Laghi / Castelletto di Branduzzo (ITA)
  6. 12.09.2020 Wohlen (CHE)


Catégories CSK 2020

Super Mini / Année civile du 8 anniversaire jusqu’à l’année civile du 12 anniversaire
OK Junior / Année civile du 12 anniversaire jusqu’à l’année civile du 15 anniversaire
X30 Challenge Switzerland / dès année civile du 14 anniversaire
OK Senior / dès année civile du 14 anniversaire
KZ2 / dès l’âge de 15 anniversaire

Permalink

17.12.2019 Slalom: Les meilleures photos de l'année
Slalom Facebook Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les meilleures photos de l'année, part 3

L’année touche à sa fin et il est temps de passer en revue l’année écoulée. Pour faire le pont jusqu’à Noël, nous avons sélectionné à votre intention les meilleures photos de 2019.Dans la partie 3 nous montrons les meilleures photos du Championnat suisse des slaloms.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en consultant la galerie de photos sur le site https://motorsport.ch/fr/automobile/galerie et remercions cordialement tous les photographes!!!

Permalink

16.12.2019 Information sur l'inhumation de Daniel Fausel
LOGO ASS SW Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Notre chagrin est immense et nous ne pouvons pas encore vraiment réaliser que Daniel Fausel, un excellent ami, collègue, soutien et un des meilleurs connaisseurs du sport automobile nous ait définitivement quittés. «Thats life», comme le constatait généralement Daniel et c’est selon cette devise que nous allons devoir poursuivre notre chemin...

La famille en deuil Fausel nous a fait savoir qu’à la demande expresse de Daniel, il n’y aura PAS d’obsèques publiques. L’ensevelissement de l’urne de Daniel aura lieu dans le cercle très restreint de sa famille

Comme l’inhumation est prévue dans une sépulture collective, on est prié de ne pas non plus faire livrer des fleurs, couronnes ou compositions florales. Dans l’esprit du défunt, on est invité à soutenir la Fondation « Le Petit-Cœur » par un don sur le compte: IBAN: CH53 0900 0000 6164 5019 7, Mention D. Fausel.

Permalink

16.12.2019 Buemi deuxième au Bahreïn
Buemi Sebastien Bahrain 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sébastien Buemi: «C'était une course difficile pour notre voiture»

Toyota a eu la partie facile lors de la course des 8 heures à Bahreïn dans le cadre du Championnat du Monde d'Endurance (WEC). Comme la Rebellion avec le numéro de départ 1 et la Ginetta avec le numéro de départ 5 se sont gênées l'une l'autre en début de course, la Toyota avec le numéro de départ 7 a pris la tête et l'a conservée jusqu'à l'arrivée.

Pour la voiture identique avec Sébastien Buemi au volant, la dernière course de 2019 s'est terminée à la deuxième place, après que Buemi ait été impliqué sans faute dans la collision au départ et a dû éviter la Rebellion qui avait fait un tête à queue. Comme le Vaudois a été accroché par un concurrent lors de sa remise en piste de son véhicule, il a dû prendre aux stands une nouvelle partie frontale de voiture. Buemi & Co. n'ont plus été en mesure de combler le retard qu'ils avaient accumulé de la sorte.

«Cela a été une course difficile pour notre voiture», a déclaré Buemi, qui a dû partir à Bahreïn avec le plus gros handicap (+2,72 seconde par tour). «J'ai pu éviter de justesse la collision au départ, mais quand je suis revenu sur la piste, il y a eu un contact. Il n'existait aucun moyen de l'éviter. A partir de ce moment-là, il était difficile de suivre la voiture identique. Mais c'est une double victoire pour l'équipe, ce qui était notre but.»

Au classement général, Buemi est désormais, après Bahrein, deuxième derrière ses coéquipiers Toyota Conway/Kobayashi/Lopez qui ont gagné à Bahreïn. La prochaine course aura lieu le 23 février à Austin/Texas.

A 700 kilomètres au sud-est de Bahreïn, la course annuelle de 12 heures s'est déroulée ce week-end à Abu Dhabi. La victoire y a été remportée par l'équipe allemande d’Attempto Racing. La 3ème place est allée à la superstar de la moto Valentino Rossi sur une Ferrari 488 GT3 engagée par Kessel Racing.

Pas de chance pour l'équipe féminine composée de Rahel Frey, Michelle Gatting et Manuela Gostner. Au début de la deuxième moitié de la course, les pilotes rapides dans leur Ferrari rose d'Iron Lynx étaient encore en P4 au classement général. Mais leurs espoirs de remporter une place sur le podium se sont évanouis quand Gatting est entrée en collision avec une Aston Martin de la catégorie GT4 pendant une manœuvre de dépassement et la suspension de roue arrière gauche s’est affaissée.

Permalink

14.12.2019 Daniel Fausel décédé
Fausel Nov 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Daniel Fausel, 1945-2019

Daniel Fausel (73 ans), directeur de longue date d'Auto Sport Suisse et membre actuel de la direction, est décédé le samedi 14 décembre 2019 dans la matinée, après un court séjour hospitalier.

Il y a quelques jours à peine, il était à Paris au Conseil Mondial FIA 2019 et a été confirmé pour une autre période dans ses différents fonctions internationaux.

Auto Sport Suisse offre ses plus sincères condoléances à son épouse Andrée, à ses enfants et petits-enfants bien-aimés, à sa famille et à ses proches.

Permalink

13.12.2019 autobau soutiendra le championnat suisse de karting également en 2020
Autobau 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'autobau Erlebniswelt est le sponsor principal du CSK depuis 2012

L'autobau Erlebniswelt à Romanshorn n'est pas seulement une destination d'excursion populaire au lac de Constance (cf. ci-dessous). Grâce à ses propriétaires Fredy Lienhard sr. et Fredy Lienhard jr., autobau est également le sponsor principal du Championnat suisse de karting. Ce partenariat, qui existe depuis 2012, entrera dans sa neuvième année en 2020.

L'année prochaine, l'autobau Erlebniswelt ne se contentera pas mentionner le nom des sponsors, mais poursuivra également son sponsoring de la visière, qui est très apprécié. Cela signifie que ceux qui disputent toute la saison avec le logo autobau sur la visière de leur casque et qui s'inscrivent pour toute la saison ne doivent payer les frais d'inscription que pour quatre courses au lieu de six. Au cours de la dernière saison, pas moins de 40 pilotes ont bénéficié de cette offre. De plus, chaque pilote qui participe à cette campagne reçoit une carte d'entrée annuelle pour l'autobau Erlebniswelt.

La saison du championnat suisse de karting débutera le 5 avril à 7-Laghi, en Italie. Les autres dates sont les suivantes : 10 mai, Mirecourt (F) ; 7 juin, Levier (F) ; 28 juin, Château Gaillard (F) ; 23 août, 7-Laghi (I) et 12 septembre, Wohlen en Suisse. L'ouverture de saison initialement prévue à Franciacorta (I) n'aura pas lieu. La piste et l'infrastructure sont encore en cours de construction et ne seront pas terminées à temps pour le championnat suisse de karting qui aura lieu au début du mois d'avril.

Auto Sport Suisse tient à remercier autobau Erlebniswelt et en particulier Fredy Lienhard sr. et jr. de leur généreux soutien. Nous nous réjouissons d'ores et déjà de vivre une année 2020 passionnante et pleine d'action avec le plus grand nombre possible de participants.

Plus d’informations sur l’autobau Erlebniswelt:
L'entreprise autobau AG à Romanshorn est une entreprise consacrée entièrement à l'enthousiasme pour l'automobile et la course automobile et son but consiste à rendre cette fascination tangible pour les visiteurs. Cette entreprise est unique dans son genre et fait preuve d’un grand dynamisme. Chez autobau AG, la fascination des voitures caractérise toutes les manifestations. Sur le site industriel désaffecté, cette entreprise réunit un musée de l'automobile stylé qui fait également partie du site événementiel autobau erlebniswelt unique en Suisse, au bord du lac de Constance. À cela s'ajoute l’autobau Factory, un centre commercial moderne des entreprises automobiles spécialisées, et l'autobau Carlounge avec ses parkings professionnels, sécurisés par alarme. L'ancien réservoir de stockage de Romanshorn, rénové dans les règles de l'art, offre un cadre passionnant dans cette ville suisse importante pour l'histoire des transports.

Au cœur d'autobau AG se trouve l'incroyable collection de voitures de Fredy Lienhard, entrepreneur, pilote de course suisse et fondateur de l'entreprise. Les voitures de course, les voitures de sport, les voitures classiques et les véhicules anciens y sont présentés de manière extrêmement stylée et avec un grand flair pour le sport automobile dans les cinq halles d'exposition d'autobau erlebniswelt qui compte au total huit espaces d'exposition. L'exposition d'automobiles est unique dans son genre et se trouve dans le périmètre direct de Saint-Gall, Winterthour, Zurich et Kreuzlingen ainsi que de Constance, mais aussi à proximité de Bade-Wurtemberg, de la Bavière et du Vorarlberg.

Fredy Lienhard, un pilote de course automobile passionné, a eu l’idée de fonder autobau AG après une expérience clé. Lorsqu'il a, sur demande, fait visiter à des enfants d'une quatrième classe sa collection de voitures privées et lorsqu'il leur a raconté l'historique de nombreuses voitures, il a été stupéfait et ravi par l'enthousiasme et la joie des enfants. Cette expérience a poussé Fredy Lienhard à rendre sa collection accessible au public et à donner également aux autres la possibilité de vivre la fascination des voitures et des courses automobiles. Depuis toujours, il a eu pour vocation de rendre le design, la technologie et la course automobile tangibles. Voir aussi: https://www.autobau.ch/

Permalink

13.12.2019 International: Les meilleures photos de l’année
Facebook Bild International Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les meilleures photos de l’année, part 2

L’année touche à sa fin et il est temps de passer en revue l’année écoulée. Pour faire le pont jusqu’à Noël, nous avons sélectionné à votre intention les meilleures photos de 2019. Cette fois il s’agit des pilotes suisses qui courent dans les championnats internationaux.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en consultant la galerie de photos sur le site https://motorsport.ch/fr/automobile/galerie et remercions cordialement tous les photographes!!!

Permalink

11.12.2019 Fabio Scherer passe au DTM
Scherer DTM 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Fabio Scherer va conduire pour l'écurie belge de WRT

Nico Müller ne sera plus le seul à défendre les couleurs de la Suisse dans le DTM 2020. Fabio Scherer (20 ans) sera le deuxième pilote suisse à participer à la série de voitures de tourisme la plus populaire d'Europe. Tout comme Müller, Scherer pilotera également une Audi RS5 et cela auprès de l'équipe belge WRT, aux côtés de l'Américain Ed Jones, qui prendra lui aussi pour la première fois le départ dans le DTM.

«Je suis heureux de pouvoir laisser cette année derrière moi et de me tourner vers l'avenir», déclare M. Scherer. «Je suis ravi d'avoir trouvé chez WTR une place dans le DTM. Un rêve devient réalité pour moi. J'aimerais remercier tous ceux qui croient en moi et me rendent cela possible.»

Scherer a participé à la Formule 3 de la FIA en 2019, mais y a rarement eu l'occasion de prouver son talent dans le Junior Team Sauber en partenariat avec Charouz. Une septième et une huitième place à Monza ont été ses meilleurs résultats. L'année précédente, ce Lucernois domicilié à Engelberg avait participé au Championnat d'Europe F3 où il a réalisé son meilleur résultat avec une 2e place à Spa-Francorchamps. Scherer peut se prévaloir d'un total de quatre années d'expérience en Formule.

Avant sa carrière dans la course automobile, Scherer avait participé au championnat suisse de karting qu'il a gagné deux fois.

Pour Scherer, la saison commencera le 24 avril à Zolder. Il fait actuellement des essais à Jerez (E).

Permalink

11.12.2019 CSK: Les meilleures photos de l’année
Facebook Bild Kart Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les meilleures photos de l’année, part 1

L’année touche à sa fin et il est temps de passer en revue l’année écoulée. Pour faire le pont jusqu’à Noël, nous avons sélectionné à votre intention les meilleures photos de 2019. Commençons par le Championnat suisse de karting qui a proposé cette année beaucoup de spectacles sensationnels et d’action.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en consultant la galerie de photos sur le site https://motorsport.ch/fr/karti... et remercions cordialement tous les photographes!!!

Permalink

10.12.2019 Swiss-rookies assure la promotion de deux nouveaux talents
Anderrueti Mettler Lovrenovic Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Leandro Anderrüti, Yannick Mettler et Levin Lovrenovic

Le Motorsport-Förderverein Swiss-rookies a ajouté deux nouveaux candidats à son programme de formation et de développement: Leandro Anderrüti (canton de Schwyz) et Levin Lovrenovic (canton de Schaffhouse) ont démontré leur talent par de bonnes performances et, en novembre 2019, ils ont réussi à se faire admettre aux Swiss-rookies.

Les candidats ont passé un test d'entrée sur deux demi-journées. On a testé leur condition physique sportive (force et endurance), leur faculté de s'exprimer devant une caméra, leur intelligence et leurs compétences de pilotage sur des simulateurs de course de la RacingFuel Academy à Horgen. La préparation comprenait une analyse détaillée de la piste dans laquelle les points de freinage et de virage étaient déterminés. Sur les simulateurs, les deux personnes testées ont ensuite suivi deux séances de préparation, une manche de qualification et une course avec Yannick Mettler, entraîneur des pilotes et membre du jury.

Pour les deux pilotes de karting sélectionnés, les mois d'hiver seront maintenant consacrés à des séances d'entraînement qui devraient leur permettre de porter une voiture de course sur le circuit à ses limites.

Vous trouverez de plus amples informations sur le Swiss-rookies Motorsport Club sur Internet à l'adresse www.swiss-rookies.ch

Permalink

09.12.2019 De Silvestro revient en Europe
De Silvestro Porsche Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Simona De Silvestro participe au GT Masters 2020

La pilote automobile suisse sans doute la plus rapide de ces dernières années, Simona De Silvestro, revient en Europe. A côté de son travail de pilote d'essai et de développement en Formule E chez Porsche, cette pilote originaire de Thoune prendra le départ à l'ADAC GT Masters. De Silvestro partagera dans la série que son compatriote Patric Niederhauser a remporté cette année une Porsche 911 RSR avec l'Autrichien Klaus Bachler dans l'équipe de l'ancien pilote d'usine Porsche Timo Bernhard.

Pour De Silvestro, la plupart des pistes seront nouvelles. Agée de 31 ans, elle n'a passé qu'un an en Europe (2005 en Formule Renault italienne) avant d'émigrer en Amérique à 17 ans. Là, elle s'est classée quatrième au classement général lors de la première année de Formule BMW. Elle a ensuite passé trois ans en Formule Atlantique (3e place en 2009) avant de devenir la première femme suisse à prendre pied dans la série IndyCar. Son meilleur résultat remporté là-bas est une 2ème place à Houston en 2013.

Sa carrière a ensuite peiné à progresser. En 2014, «Swiss Miss» espérait remporter une place en Formule 1, mais la collaboration avec Sauber en tant que «Affilated Driver» a pris fin après quelques mois seulement. Après un nouveau détour par l'Indy 500 avec Andretti Autosport 2015 (P19), De Silvestro a disputé une saison de Formule E pour la même équipe. Mais cette aventure n’a pas été couronnée de succès. En dix courses, elle n’a remporté que deux neuvièmes places. De Silvestro a ensuite émigré en Australie où elle a piloté une Nissan de la série V8 Supercars pendant trois ans. Meilleur résultat: une septième place à Auckland en 2019.

En 2020, un autre défi attend donc maintenant De Silvestro. Simona n'a pas beaucoup d'expérience en sport GT. En 2019, elle est passée tout de même sur une Honda NXS GT3 dans une équipe exclusivement féminine aux 24h de Daytona.

La saison débutera pour la pilote suisse à Oschersleben du 24 au 26 avril.

Permalink

05.12.2019 Notre nouveau site web est en ligne!
Header Santa News Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le nouveau site d'internet d'Auto Sport Suisse

«Toc Toc Toc – qui frappe à notre porte ce soir? Saint-Nicolas!
Mais au lieu de mandarines, pains d’épices et de poires,
il sort de son sac un nouveau site web pour parfaire notre gloire.»

Pour être honnête: ce n'est pas Saint-Nicolas qui nous a apporté notre nouvelle page web. Mais la date à laquelle nous avons mis en ligne notre nouveau site est bel et bien le 6 décembre. Depuis plus d'un an, nous travaillons sur ce nouveau look. Maintenant le chat est sorti du sac, ce qui nous ramène au sujet de Saint-Nicolas...

Le look de notre nouveau site web est clair et soigné. Nous avons opté pour une optique résolument moderne. En plus de ce relookage, le nouveau site Web est à la fine pointe de la technologie. Nous avons mis l'accent sur un guidage intelligent de l'utilisateur et une qualité élevée en termes de convivialité, de compatibilité du navigateur et de vitesse de chargement.

Un autre aspect important pour nous a été la conception du site Web dans ce qu'on appelle le «Responsive Web Design». Cela signifie que le nouveau site Web s'adapte automatiquement aux affichages et aux résolutions d'écran, que vous soyez assis devant votre PC ou que vous utilisiez votre smartphone ou votre tablette en déplacement.

Même après la relance, le travail continuera pour nous. Au cours des prochains mois, nous optimiserons continuellement le contenu, ajouterons de nouvelles fonctions et fonctionnalités et incorporerons vos commentaires.

Nous espérons que vous apprécierez notre site Web et attendons vos commentaires avec impatience!

Permalink

05.12.2019 Ballinari au Rallye Show de Monza
Ivan Ballinari 1 c RK Photography Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Ivan Ballinari: Ce weekend le champion suisse des rallyes est en action à Monza

Le sport automobile marque une pause hivernale. La troisième manche du championnat du monde d`endurance à Bahreïn (avec Buemi, Rebellion et Cool Racing) mise à part, il n`y aura pas de spectacles à admirer avant Noël. Mais il reste encore une manifestation passionnante à ne pas manquer et de surcroît avec la participation de pilotes suisses. Du vendredi au dimanche, le Rallye-Show annuel aura lieu à Monza. Sera également présent: le champion suisse Ivan Ballinari.

Avec son copilote Andrea Togni sur sa Skoda Fabia, le Tessinois affrontera pas moins de 58 autres R5. La superstar Valentino Rossi ne prendra pas le départ cette année. Il ne figure en tous les cas pas sur la liste de départ. Mais Ballinari peut aussi compter sur d`autres stars internationales. Andreas Mikkelsen (CMR-4), Dani Sordo (CMR-8), Craig Breen (CMR-14) et Niclas Grönholm (fils de Marcus Grönholm) comptent entre autres parmi les participants.

Outre Ballinari, Aron et Mirko Puricelli sont deux autres pilotes tessinois à prendre le départ. Vous trouverez plus d`informations sur le Monza Rally Show sur le site www.monzarallyshow.it

Permalink

03.12.2019 Niederhauser devient pilote d'usine Audi
Niederhauser patric audi Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Peut envisager un avenir prometteur avec Audi: Patric Niederhauser

Mais est-ce donc déjà Noël? Pour Patric Niederhauser, c`est apparemment le cas. Après avoir remporté le titre ADAC GT Masters, le Bernois a été nommé pilote d`usine par Audi-Sport-customer-racing. «Pour moi, c`est un rêve qui se réalise», déclare Nidi, 27 ans, dont la carrière a atteint cette année un point culminant provisoire avec le titre dans la «Ligue des voitures de super sport».

Niederhauser fait donc désormais partie d`un pool de pilotes Audi qui sont intégrés dans le programme client au niveau mondial. En clair, cela signifie que Niederhauser sera à la disposition d`Audi pour des courses importantes, telles que les 24h de Daytona, les 24h de Bathurst, les 24h du Nürburgring ou les 24h de Spa. «L`endroit et le moment où je serai engagé restent à déterminer. Mais je suis vraiment heureux de cette opportunité. C`est ce à quoi je travaille depuis des années.»

En plus des engagements d`usine, Niederhauser veut bien sûr aussi, si possible, participer à toutes les courses d`un championnat en 2020. «J`aimerais défendre le titre dans l`ADAC GT Masters avec mon équipe HCB Rutronik Racing», déclare Niederhauser. Mais le dernier mot n`a pas encore été dit.

En plus de son statut de pilote d`usine, Niederhauser a un autre avantage. Alors que ses collègues comme Mattia Drudi, Christopher Haase, Pierre Kaffer, Christopher Mies, Frank Stippler, Dries Vanthoor, Frederic Vervisch, Markus Winkelhock et Mirko Bortolotti ont tous le statut platine ou or, Niederhauser restera également un pilote argent en 2020. Cela le rend particulièrement intéressant dans la composition des équipes clients d`Audi.

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Permalink

02.12.2019 Delétraz: objectif manqué, avenir ouvert
Deletraz louis 2019 monaco Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
A Monaco, les chronos de Delétraz et de Hubert ont été extrêmement proches...

Sur la scène de la course automobile internationale, Louis Delétraz est considéré comme un espoir suisse. Il y a un an, le pilote genevois de 22 ans avait déjà goûté à l`air de la Formule 1 lors des essais de HaasF1. Au service de Ferrari et Dallara, il a passé environ 30 jours dans le simulateur la saison dernière. Son intention pour cette année (dans l`équipe de champions Carlin) était de remporter le championnat de Formule 2. Mais Delétraz a raté cet objectif. Lors de la finale à Abu Dhabi, il s`est hissé à la huitième place grâce à deux résultats dans le top 6. Mais il n`a pas réussi à faire plus. Le champion de F2 Nyck de Vries a récolté 174 points de plus que lui. «J`ai eu à dix reprises zéro point cette année», explique Delétraz. «Avec cela, impossible de se battre pour le titre.»

Beaucoup de ces zéros relèvent de la responsabilité de l`équipe ou de l`organisateur. Pas moins de trois fois, l`électronique a pris feu, un défaut qui relève de la responsabilité du fabricant et non de l`équipe. Une fois le système de réduction de la traînée DRS a dysfonctionné et une fois les freins ont lâché. En fin de compte, cela a coûté environ 80 points à Delétraz. Une place dans le top 5 aurait été possible.

Pour Delétraz, c`était la troisième saison de Formule 2 et, si l`on y ajoute celle dans la Renault 3.5 (2016), Louis attend sa chance depuis quatre ans dans l`antichambre de la Formule 1. Il est monté trois fois sur le podium cette année. Mais il n`a jamais réussi à monter tout en haut du podium en Formule 2. C`est à Monaco que Delétraz a approché le plus la victoire. Au sprint, il a eu un retard de 0,059 seconde sur le vainqueur Anthoine Hubert qui devait décéder quelques mois plus tard à Spa. A Silverstone aussi, il a semblé longtemps que Louis allait remporter à coup sûr la victoire. Mais il a finalement dû céder la place au Britannique Jack Aitken. «Si tout avait joué, nous nous serions montés sur le podium ou aurions tout au moins été près du podium», constate Delétraz. «Malheureusement, il y a eu trop de week-ends où quelque chose a mal tourné.»

La manière dont Delétraz compte poursuivre ses activités en 2020 est encore incertaine. Dans l’écurie HaasF1, il a encore un pied à l’étrier. Louis suit également de près la Formule E et le Championnat du monde d`Endurance. Et une quatrième année en Formule 2 pourrait également être envisagée. Étant donné que l’année prochaine, la Formule 2 passera à des pneus de 18 pouces et qu`elle aura donc une année d`avance sur la Formule 1, Delétraz pourrait acquérir une expérience précieuse pour 2021.

Permalink

02.12.2019 Le calendrier du Championnat suisse Rallye Junior est fixé
Michellod jonathan gier 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jonathan Michellod: Champion suisse Rallye Junior 2019

Le calendrier du Championnat suisse Rallye Junior est maintenant connu. Cinq rallyes figurent au programme, les mêmes que dans le Championnat suisse des Rallyes. La saison commencera les 17/18 avril avec le Critérium Jurassien qui sera suivi par le Rallye du Chablais (28-30 mai) avant que les pilotes suisses de rallye se rendent au Tessin les 19-20 juin pour participer au Rallye del Ticino.

Le Rallye du Mont-Blanc qui aura lieu du 3 au 5 septembre est nouveau dans le calendrier. La finale aura comme d’habitude lieu à la mi-octobre avec le Rallye du Valais.

Seront admis au Championnat suisse Rallye Junior 2020 les pilotes nés après le 1er janvier 1992.

Cette saison aussi, cinq courses ont eu lieu. Avec quatre victoires et une deuxième place, le Valaisan Jonathan Michellod et son co-pilote Stéphane Fellay ont remporté le titre.

Permalink

29.11.2019 Demande de licence 2020

Ces prochains jours, nous allons envoyer aux pilotes qui ont possédé une licence en 2019 les demandes de licence pour 2020. Cette expédition a lieu sur la base des indications en provenance de l’année en cours.


Nous nous tenons naturellement avec plaisir à votre entière disposition pour toute question en rapport avec les innovations prévues en 2020.

IMG 2132 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Permalink

29.11.2019 Demande de licence 2020

Ces prochains jours, nous allons envoyer aux pilotes qui ont possédé une licence en 2019 les demandes de licence pour 2020. Cette expédition a lieu sur la base des indications en provenance de l’année en cours.


Nous nous tenons naturellement avec plaisir à votre entière disposition pour toute question en rapport avec les innovations prévues en 2020.

IMG 2131 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Permalink

26.11.2019 Remise des prix 2019: Cinq champions de karting rayonnants
Gruppenbild kart meister2 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les cinq champions suisse de karting: Mike Müller, Savio Moccia, Pascal von Allmen (derrière de gauche à droite) et Elia Sperandio et Roy Alan Shaw (Photo: Kaufmann)

Le samedi passé, la remise des prix du Championnat suisse de karting de cette année s’est déroulée dans les halles «d’autobau erlebniswelt» à Romanshorn.

uto Sport Suisse a envoyé les invitations et presque tous sont venus. Samedi soir, on a rendu hommage aux meilleurs pilotes de karting de Suisse dans «l’autobau erlebniswelt» à Romanshorn.

En dehors des nombreuses coupes, l`élite suisse du karting a également eu droit à des prix de 30`000 francs suisses sponsorisé par le TSC ainsi qu`à des montres du partenaire Formex d`une valeur totale de 6`000 francs suisses.

Les animateurs Fredy Lienhard junior et sénior ont créé l`ambiance idéale dans le cadre de «l’autobau erlebniswelt». Tous ceux qui le souhaitaient pouvaient participer par ailleurs à une visite guidée de la plus grande collection de voitures de course de Suisse avant la cérémonie de remise des prix. Nombreux ont été les juniors à rêver à la vue de différentes voitures de Formule 1. Pour de nombreux pilotes de karting, l`objectif est en effet de pouvoir faire carrière un jour dans la compétition internationale. En tant que sponsor du Championnat suisse de karting, autobau apporte sa contribution pour les y aider. Sachez qu`en 2020, chaque pilote qui s`inscrit pour toute la saison de karting pourra à nouveau profiter de deux «courses gratuites» grâce à «l’autobau erlebniswelt». Cela correspond à 600 francs par pilote , ce qui est beaucoup d`argent dans un sport où il n`est souvent pas facile pour les jeunes de trouver les fonds nécessaires.

Mais revenons à la cérémonie de remise des prix. Tout a commencé comme d`habitude avec les plus jeunes, les Super Minis. Cette année, c`est un Valaisan qui a remporté le titre, à savoir Roy Alan Shaw, qui pilote pour l`équipe KartBox.ch. Derrière Shaw, Elia Pappacena et Loris Achermann ont terminé 2e et 3e, mais il n`y avait pas que des coupes pour les 3 premiers. Auto Sport Suisse a remis des trophées jusqu`à la 10ème place. De plus, deux autres prix ont été décernés dans cette catégorie: Pappacena a été honoré comme la meilleure recrue. Et pour son comportement exemplaire lors d`une collision à Levier, Cédric Malk s`est vu remettre le trophée Fair Play par Andreas Michel, président de la CSN.

Dans la catégorie OK Juniors, celle des deuxièmes plus jeunes participants, le trophée pour la 1ère place est allé à Elia Sperandio. Le pilote saint-gallois (également de KartBox.ch) s`est imposé face à Sebastian Kraft, qui était absent à Romanshorn. Troisième dans cette catégorie, Hugo Giraud devance Florent Panès, vainqueur dans la sous-catégorie «OK Junior Academy». La meilleure recrue parmi les juniors a été le champion Sperandio.

Seulement neuf points séparent les trois premiers dans la catégorie X30 Challenge Suisse. Savio Moccia a remporté ce combat à trois excitant. Le pilote bernois de 17 ans de l’équipe MH Racing s`est donc réjoui de la coupe et a annoncé qu`il allait défendre le titre l`année prochaine. Rafael Aguiar s`est classé deuxième dans le groupe qui compte le plus grand nombre de participants. Au final, il ne lui a manqué que quatre points par rapport à Moccia. La 3ème place est revenue à Léna Bühler, qui a également remporté la catégorie féminine dans le Championnat suisse de karting. Le titre de «Rookie de l’année» a été attribué à Rafael Aguiar.

Parmi les plus anciens, les OK Seniors, Pascal von Allmen s`est finalement classé en tête après avoir remporté deux vice-championnats. La 2ème place derrière le pilote du Kart Club bernois est allée au champion de l`an dernier Patrick Näscher, qui n`avait terminé que cinq des six courses. La 3ème a été remportée par Timo Moser. La meilleure recrue (Samuel Sätteli) a terminé 6ème dans cette classe.

Dans la catégorie KZ2 des karts avec boîte de vitesses, le Kart Club bernois compte deux pilotes qui ont performé . Mike Müller a gagné souverainement devant Isabelle von Lerber. Vincenzo Alvaro a terminé troisième, suivi de près par Samir Ben, le nouveau venu le plus fort. Müller a ainsi remporté le titre dans toutes les catégories dans lesquelles il a concouru et cela toujours à un rythme bisannuel. Le Bernois envisage son avenir dans l`ADAC Kart Cup en 2020. «J`ai hâte de relever ce défi», déclare Müller. «Le but est de continuer ma série. Mais j`espère qu`il ne me faudra pas deux ans pour remporter le titre en Allemagne.»

Avis à tous ceux qui comptent participer au Championnat de karting de l`année prochaine: il recommencera le 5 avril 2020 à Franciacorta/Italie. Auto Sport Suisse se réjouit d’ores et déjà de pouvoir les y accueillir à nouveau.

Super Mini
1. Roy Alan Shaw, KartBox.ch
2. Elia Pappacena, Spirit-Racing.ch
3. Loris Achermann, Exprit Kart Team
Bester Rookie: Elia Pappacena, Spirit-Racing.ch

OK Junior
1. Elia Sperandio, KartBox.ch
2. Sebastian Kraft, Team Dieter Kraft
3. Hugo Giraud, Team Nicolas Giraud
Bester Rookie: Elia Sperandio, KartBox.ch

OK Junior Academy
1. Florent Panès, Team Daniel Panès
2. Mateo Lai, Team Danilo Lai
3. Valentin Steiger, Spirit-Racing.ch
Bester Rookie: Keine Preisvergabe

X30 Challange
1. Savio Moccia, MH Racing GmbH
2. Rafael Aguiar, Karting Team Saeba
3. Léna Bühler, Spirit-Racing.ch
Bester Rookie: Rafael Aguiar, Karting Team Saeba

OK Senior
1. Pascal von Allmen, Berner Kart Racing Club
2. Patrick Näscher, Team Näscher
3. Timo Moser, Moser Racing
Bester Rookie: Samuel Sätteli, Kart Republic

KZ
1. Mike Müller, Berner Kart Racing Club
2. Isabelle von Lerber, Berner Kart Racing Club
3. Vinzenco Alvaro, GS Karting
Bester Rookie: Samir Ben, Berner Kart Racing Club

Damen-Wertung
1. Léna Bühler, Spirit-Racing.ch
2. Isabelle von Lerber, Berner Kart Racing Club
3. Ekaterina Lüscher, Exprit Kart Team

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

https://motorsport.ch/de/kart/galerie

Permalink

25.11.2019 Remise des prix Auto Sport Suisse: À tout seigneur, tout honneur
Alle meister3 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les champions suisses 2019: Eric Berguerand, Stéphane Fellay, Jonathan Michellod, Andy Feigenwinter, Guisva Pagani, Ivan Ballinari, Martin Bürki et Rico Thomann

Le week-end dernier, Auto Sport Suisse a récompensé les champions automobiles suisses et les vainqueurs des coupes à l`hôtel Bellevue Palace à Berne.

Vendredi soir dernier, près de 150 invités ont assisté à la cérémonie de remise des prix aux champions d`Auto Sport Suisse au vénérable Hôtel Bellevue Palace à Berne. Les gagnants des championnats automobiles de cette année ont été honorés dans neuf catégories. Lukas Studer, animateur sportif de la SRF, et Brice Zufferey, promoteur du Championnat suisse des Rallyes Junior et du Trophée Clio RT3 Alpes, ont animé le programme complet de la soirée.

À l`exception de deux pilotes de la fraction Rallye, tous les pilotes des différents championnats (rallye, slalom, montagne) ainsi que des coupes (coupe de montagne, coupe de rallye) étaient présents. Ils ont reçu leurs prix du président de la Commission sportive nationale (CSN), Andreas Michel, et de Mlle Yokohama, Kylie Raymund.

Martin Bürki a reçu deux prix en même temps. Ce pilote d`Uetendorf a remporté le Championnat suisse des slaloms pour la septième fois (et la sixième fois consécutive !). De plus, Bürki, presque 52 ans, s`est assuré la deuxième place de la Coupe suisse de la montagne derrière Philipp Krebs. Ce dernier a été ravi par cette distinction: « Jamais auparavant, un pilote n’a réussi à remporter ce classement avec un véhicule de coupe », a déclaré M. Krebs. « C`est la raison pour laquelle ce titre compte tant pour moi ». Hanspeter Thöni (deuxième en slalom) et Christian Darani (troisième) ont aussi fièrement accepté leurs coupes. Tous deux n`ont jamais été aussi bien classés dans le championnat suisse des slaloms. Et Thöni de dire : « Je suis heureux d`avoir pu prouver qu`on a aussi de bonnes chances avec une petite voiture ».

La performance d`Ivan Ballinari est sortie du lot dans la catégorie rallye. Le champion de rallye, qui a défendu avec succès son titre à partir de 2018, a fièrement agité un drapeau de son canton natal, le Tessin. Bien avant la fin de la saison déjà, on savait qu`il allait remporter pour la deuxième fois le titre. Néanmoins, « Bally » l`a célébré avec beaucoup d`enthousiasme. « Le sentiment n`est pas le même qu`en 2018, le premier titre a suscité plus d’émotions. Cette année, nous avons commencé la saison avec moins de pression. Mais je suis naturellement ravi que nous ayons ramené à nouveau le titre au Tessin. »

C’est aussi pour la première fois que Jean-Marc Salomon et son copilote David Comment sont montés sur le podium du Championnat suisse des rallyes. Les deux avaient remporté la deuxième place grâce à une performance extrêmement régulière pendant toute la saison. La 3e place est revenue à Michael Burri, le fils du vainqueur valaisan Olivier Burri. Christophe Parriaux/Bryan Villat étaient également sur le podium pour la première fois. Les Jurassiens ont pris la 3e place chez les juniors derrière Jonathan Michellod/Stéphane Fellay et Sacha Althaus/Lisiane Zbinden. Les autres vainqueurs sont les suivants : Marc Valliccioni/Marie-Josée Cardi (Rallye Historiques) et Cédric Betschen/Mirjam Betschen (Swiss Rally Cup).

Dans le Championnat suisse de la Montagne, le titre est allé à Eric Berguerand pour la sixième fois. Celui qui a dominé toute la saison passée a décroché son premier titre en 2005. Après cela, il a été intouchable de 2013 à 2016. Compte tenu de sa forme actuelle, il sera sans doute difficile pour ses concurrents d`écarter le Valaisan du trône en 2020. Lors de la cérémonie de remise des prix à Berne, Berguerand a averti : « En ce moment, je suis au sommet - c`est vrai. Mais en sport automobile, le vent peut tourner rapidement. C`est pour cette raison que je profite du moment et que j`attends la prochaine saison avec impatience. »

Derrière Berguerand, Marcel Steiner et Robin Faustini ont reçu leurs channes en argent pour les places 2 et 3. Si Steiner, en tant que multiple champion suisse, connaît très bien ce sentiment de gloire, c`était une première pour le jeune Faustini. « Mon objectif pour la saison était de remporter la troisième place », a déclaré modestement l’ Argovien. « Et j’ai atteint mon but. » Pour les amateurs de sport automobile suisse, la troisième place de Faustini semble prometteuse pour l`avenir. Beguerand lui-même a été heureux de voir ce nouveau pilote monter sur le podium. « C`est réjouissant de constater que la relève ne manque pas « , a dit le champion.

La famille Feigenwinter a également assuré une première. Pour la première fois, le père et le fils sont montés ensemble sur le podium du Championnat de la montagne. Jusqu`à présent, cela n`a été le cas que pour le Championnat suisse des rallyes. « Je suis fier d`être sur le podium avec mon fils Raphi », a déclaré Andy Feigenwinter, dont la Lotus Exige victorieuse se trouvait à l`entrée de l`hôtel Bellevue. Et son fils Raphaël d`ajouter : « Pour moi, il y a deux raisons d`être heureux : d`une part parce que je suis ici avec mon père et d`autre part parce qu`aucun pilote d`une voiture de deux litres ne s`est retrouvé dans le top 3 avant moi.

Il y avait aussi de la joie parmi les juniors des courses de côte. Le vainqueur Rico Thomann a été entouré de trois pilotes : Pascal Siegrist (2e) et Gianluca Forcella et Michael Müller (classé ex aequo troisièmes)

Le prix du meilleur pilote international a été décerné à Sébastien Buemi. Le champion du monde d’endurance avec Toyota et vice-champion de Formule E (Nissan e-dams) a remporté le Swiss Auto Sport Award pour la troisième fois après 2007 et 2014.


Coupe suisse de la Montagne
1. Philipp Krebs, RCC/Renault Clio
2. Martin Bürki, IS/VW Polo
3. Stefan Schöpfer, IS/Audi 50

Championnat suisse des Slaloms
1. Martin Bürki, E1/VW Polo
2. Hanspeter Thöni, ISN/Peugeot 106
3. Christian Darani, E1/Fiat X1-9

Coupe suisse des Rallyes Historiques VHC
1. Marc Valliccioni/Marie-Josée Cardi, J2/BMW M3
2. Alain Röthlisberger/Sarah Junod, I/Ford Escort
3. Eddy Bérard/Frédéric Rausis, J2/BMW M3

Coupe suisse des Rallyes
1. Cédric Betschen/Mirjam Betschen, N/Renault Clio Ragnotti
2. Laurent Bérard/Charlène Greppin, A/Honda Civic Type R
3. Patrick Aubort/Bruno Dos Santos, N/Renault Clio

Championnat suisse des Rallyes Junior
1. Jonathan Michellod/Stéphane Fellay, R2/Peugeot 208
2. Sacha Althaus/Lisiane Zbinden, R2/Peugeot 208
3. Christophe Parriaux/Bryan Villat, R2/Citroën C2

Championnat suisse des Rallyes
1. Ivan Ballinari/Giusva Pagani, R5/Skoda Fabia
2. Jean-Marc Salomon/David Comment, R5/Ford Fiesta
3. Michael Burri/Anderson Levratti, R5/Skoda Fabia

Championnat suisse de la Montagne Junior
1. Rico Thomann, SS/Toyota GT86 Race
2. Pascal Siegrist, SS/Toyota GT86 Race
3. Gianluca Forcella, SS/Toyota GT86 Race
3. Michael Müller, SS/Toyota GT86 Race

Championnat suisse de la Montagne des voitures de tourisme
1. Andy Feigenwinter, SSC/Lotus Exige
2. Roger Schnellmann, E1/Mitsubishi Lancer
3. Raphael Feigenwinter, SS/Honda Integra

Championnat suisse de la Montagne des voitures de course
1. Eric Berguerand, E2-SS/Lola FA99
2. Marcel Steiner, E2-SC/LobArt LA01
3. Robin Faustini, E2-SS/Reynard K01

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

https://motorsport.ch/de/automobil/galerie

Permalink

22.11.2019 L’Auto Sport Award 2019 est attribué à Sébastien Buemi
Buemi sebastien 2019 award Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sébastien Buemi a remporté le prix ASS pour la troisième fois

Un grand honneur est fait à Sébastien Buemi. Pour la troisième fois (après 2007 et 2014), le pilote suisse romand de 31 ans a reçu le très convoité Auto Sport Award lors du «Diner des Champions», la cérémonie officielle des champions.

Chaque année, l`Autorité suisse du sport automobile (ASS) et sa Commission sportive nationale (CSN) décernent l`Award du sport automobile en reconnaissance de services exceptionnels rendus au sport automobile suisse. Le jury l’a attribué à Buemi parce qu’il a remporté à nouveau le Championnat du Monde d`Endurance et gagné la légendaire course des 24 Heures du Mans.

Buemi commente ce prix comme suit: «C`est pour moi un grand honneur de recevoir ce prix pour la troisième fois déjà, il est très important à mes yeux, car c`est le prix le plus important qui existe en Suisse. J`aurais aimé recevoir le prix personnellement à Berne. Mais malheureusement, l`ouverture de la saison de Formule E m`en empêche.»

Avec ses coéquipiers Fernando Alonso et Kazuki Nakajima, Buemi a remporté cinq des huit courses du Championnat du Monde d`Endurance 2018/2019 sur sa Toyota TS050 Hybride dont justement aussi les 24 heures du Mans. Avec deux autres deuxièmes places, le trio s`est assuré souverainement le titre. Il s`agissait déjà du deuxième titre de Buemi au Championnat du monde d`endurance (WEC) après celui de 2014.

Buemi a fait sa première course de karting en 1994 à l`âge de six ans déjà. Son plus grand succès en karting fut le vice-championnat d`Europe de karting junior 2002 dans la classe ICA. En 2004, il est passé à la course de formule et a participé pour la première fois à la Formule BMW allemande. En 2006, Sébastien est passé à la Formule 3 Euro Series; l`année suivante à la GP2. En 2008, il était sixième au championnat avec deux victoires. La récompense de son bon travail a été un contrat de pilote d`essai de Red Bull en Formule 1.

En 2009, Buemi a reçu un cockpit de Formule 1 auprès de la Scuderia Toro Rosso, l`équipe sœur de Red Bull. Il est devenu ainsi le premier Suisse depuis Jean-Denis Délétraz en 1995 à disputer un Grand Prix de Formule 1. Déjà à son premier Grand Prix en Australie, Buemi a réussi à marquer deux points en septième position.

Buemi a conduit pour Toro Rosso pendant trois ans avant de passer à Toyota pour le Championnat du Monde d`Endurance. Il y est déjà depuis sept ans et a remporté 16 victoires. En 2018 et 2019, il remporte les 24 Heures du Mans. Parallèlement, Buemi mise sur la série électrique depuis la naissance de la Formule E. Son bilan impressionnant se résume en 13 victoires, un titre (2015/2016) et trois vice-championnats.

Aperçu des gagnants de l’Award
2007 Sébastien Buemi et Ulrich Giezendanner
2008 A1 Team Switzerland
2009 Fabio Leimer
2010 Peter Sauber
2011 Marcel Fässler
2012 (pas de prix)
2013 Fabio Leimer
2014 Sébastien Buemi
2015 Stefano Comini
2016 Neel Jani
2017 Paul Gutjahr et Daniel Fausel
2018 Mario Illien
2019 Sébastien Buemi

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Permalink

21.11.2019 Porsche et Jani n’auront-ils au début que des chances d’outsiders?
Jani neel 2019 valencia Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Avec Porsche en Formule E: Neel Jani

Neel Jani est le quatrième Suisse à prendre le départ dans une course de Formule E. Mais en réalité, il n`est pas un débutant pour autant. En 2017, ce pilote du Seeland a disputé le doublé à Hong Kong pour Dragon Racing. Mais la coopération n`a pas duré longtemps. Jani et le Dragon avaient des points de vue différents et Jani, qui travaillait déjà à l`époque pour Porsche, a quitté l`équipe après une seule course.

Aujourd`hui, le vainqueur du Mans de 2016 revient en Formule E en tant que pilote d`usine pour Porsche. Ce sera un gros défi. Les exigences sont élevées. Même si on cherche à ne pas se faire trop d`illusions au sein de l`équipe. Mais Porsche ne participe pas pour finir deuxième.

Les essais de conduite ont montré qu`il faudra au début se contenter de petits exploits. Avec Jani et André Lotterer, un pilote expérimenté en Formule E, Porsche s`est retrouvé constamment en fin du milieu du groupe. «Nous ne nous étions pas préparés à ce résultat», explique Jani, «Mais Porsche est une nouvelle venue. Et les autres équipes ont beaucoup plus d`expérience. C`est pourquoi il ne faut pas s`étonner des résultats du test.»

Les deux accidents des nouveaux venus n`ont pas été programmés non plus. Jani a déformé la Gen2 de l`équipe de Zuffenhausen dès le premier jour et Lotterer a causé le deuxième jour une collision. Mais Jani estime malgré tout que cela leur a permis de récolter beaucoup de données. «Nous avons trouvé les réponses à de nombreuses questions. C`est probablement le logiciel qui comporte encore la plus grande partie du potentiel.»

Jani et Lotterer se connaissent parfaitement. Les deux pilotes concourent ensemble au Mans depuis trois ans et se sont croisés aussi à d`autres occasions à plusieurs reprises. «Le courant passe», disent les deux à l`unisson et Jani pourra le cas échéant encore tirer plus de bénéfices de Lotterer que l`inverse. «C`est naturellement un atout pour nous d`avoir quelqu`un comme André dans l`équipe. Depuis deux ans, il roule aux côtés du champion de Formule E Jean-Eric Vergne, ce qui lui a permis bien entendu d`acquérir beaucoup d`expérience.»

Jani n`a pas d`objectif concret pour la saison. Sa devise initiale sera la suivante: Arriver, apprendre et marquer des points régulièrement. Mais s’inspirer seulement de l`idée olympique ne suffira sans doute pas. L`enjeu est trop important pour Porsche. Avec Mercedes, BMW et Audi, toutes les autres marques premium allemandes sont représentées dans la série électrique. Or c`est Porsche qui a le moins d`expérience. «Nous avons eu 15 jours de tests et nous verrons où nous en sommes vendredi après la première course à Riyad», déclare Jani.

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Permalink

21.11.2019 Gaillard remporte le Young Driver Challenge
Gaillard karen 2019 ydc Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La vainquer du Young Driver Challenge 2019: Karen Gaillard

Karen Gaillard est la gagnante du «Young Driver Challenge AutoScout24 et CUPRA» de cette année. La Fribourgeoise de 18 ans a convaincu le jury composé des entraîneurs Fredy Barth et Nico Müller et s`est ainsi rapprochée encore un peu plus de son rêve de faire carrière dans la course automobile. «Je suis bouleversée», déclare Gaillard, qui a participé cette année au Championnat suisse de karting (catégorie X30). «Pendant des années, j`ai rêvé d`une carrière professionnelle dans la course automobile. Cette victoire et le soutien des sponsors me rapprochent sensiblement de cet objectif.»

«Mon grand objectif est de pouvoir vivre un jour du sport», a déclaré Gaillard lors d`une interview accordée lors des qualifications nationales du Challenge en mai dernier. C’est un objectif ambitieux qui exige courage, volonté et persévérance, caractéristiques que la jeune femme possède incontestablement selon le juré et ancien pilote de course, Fredy Barth: «Karen est très ambitieuse et a connu un fort développement ces derniers mois. D`une part, elle l`a prouvé dans ses performances au volant, où elle n`a cessé de s`améliorer et toujours su appliquer les conseils de l`équipe et des entraîneurs. D`autre part, Karen a aussi évolué sur le plan personnel et est devenue plus mature.»

Les jurés du «Young Drive Challenge AutoScoute 24 et Cupra» ont pu directement comparer ses performances à celles de l`année dernière car Gaillard n`a pas participé à ce défi pour la première fois. L`année dernière déjà, elle avait affronté la concurrence et terminé parmi les 10 meilleurs. Un échec pour Karen: «J`étais déçue, mais dans ces moments-là, il faut garder la motivation pour revenir plus fort. Aujourd`hui, je suis consciente que je suis devenue plus forte et que cette nouvelle participation valait vraiment la peine.»

Gaillard a remporté la finale contre Mario Anderegg de Wald ZH et James Bischof de Staad SG. Barth a également trouvé des mots élogieux pour les deux: «Même si Mario et James n`ont pas remporté la victoire, ils ont prouvé qu`ils sont de bons pilotes en s`imposant devant plus de 1000 participants.»

Permalink

19.11.2019 Mortara: Percée grâce à la puissance de Mercedes?
Mortara edoardo 2019 valencia Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Edoardo Mortara: Grâce à Mercedes régulièrement dans les points?

Après Sébastien Buemi, Edoardo Mortara est le pilote suisse de Formule E le plus expérimenté. Le pilote genevois fait partie intégrante de l`équipe Venturi depuis 2017 et a remporté la première victoire de l`équipe monégasque à Hong Kong la saison passée. Avec 52 points, «Edo» occupe la 14ème place au classement général. «Il existe encore un potentiel d’amélioration», constate Mortara. Il a maîtrisé sur de longues distances son coéquipier Felipe Massa, l`ancien pilote de Formule 1, sur lequel il ne tarit pas d’éloges.

Pour la saison à venir, Venturi a des projets plus ambitieux. Un partenariat avec l`équipe Mercedes-Benz EQ doit l’aider à les réaliser. L`étendue des échanges techniques est énorme. Venturi a repris la chaîne cinématique du géant allemand de l`automobile ainsi que le système de refroidissement, le châssis arrière, la suspension arrière, les amortisseurs, le logiciel, l`électronique embarquée et les faisceaux électriques.

Et cela ne s`arrête pas là. Mortara a participé activement au développement de la Mercedes Silver Arrow 01. Les connaissances qu’il y a acquises permettront également à Mortara d`optimiser les performances de sa Venturi. Avec l`expérience de Venturi, qui est à bord depuis la naissance de la Formule E, il ne serait pas étonnant que l`équipe autour de la patronne Susie Wolff fasse mieux que l`équipe d`usine Mercedes, du moins au début.

Les tests officiels à Valence ont en tous les cas confirmé cette impression. Au niveau des chronos, Mortara et Massa ont toujours été au milieu du groupe, tandis que l`équipage de l`usine Mercedes (de manière semblable à Porsche) était parmi les retardataires. Mortara déclare: «Nous avons beaucoup essayé à Valence et il reste encore beaucoup de travail à faire. Mais j`étais satisfait de ce que nous avons accompli car nous nous sommes améliorés de jour en jour.»

L`expérience de Mortara en tant que spécialiste des parcours routiers est un grand atout. Il a déjà triomphé six fois à Macao et remporté également le DTM et la Formule 3 au Norisring. Il est donc grand temps pour lui de faire une percée en Formule E.

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Permalink

19.11.2019 Appel d`offres pour des livraisons de pneus 2020

Pour l’année 2020, le Comité Karting lance au nom de la CSN un nouvel appel d’offres pour la livraison des pneus de l’autobau Championnat Suisse de Karting pour les catégories Super Mini, Iame X30 Challenge Switzerland, OK Senior/Junior et KZ2.

Veuillez-trouver ci-joint les informations correspondants.

Auto Sport Suisse est à disposition pour tous les questions supplémentaires.

Permalink

18.11.2019 Qui pilotera où et quand en 2020?
Rallye mont blanc Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Depuis la dernière édition en 2016, le Rallye du Mont-Blanc ferra sa réapparition en 2020 dans le cadre du championnat suisse

Le calendrier des championnats suisses 2020 est désormais connu. Voici un aperçu des dates.

Calendrier courses de côte
21 juin, Hemberg (SG)
28 juin, Reitnau (AG)
12 juillet, Massongex (VS)
26 juillet, Ayent-Anzère (VS)
16 août, Les Rangiers (JU)
30 août, Oberhallau (SH)
13s septembre, Gurnigel (BE)
20 septembre, Les Paccots (FR)

Calendrier Slaloms
5 avril, Interlaken (BE)
26 avril, Frauenfeld (TG)
17 mai, Bière (VD)
24 mai, Bure (JU)
21 juin, Romont (FR)
28 juin, Chamblon (VD)
27 septembre, Drognens (FR)
11 octobre, Ambri (TI)

Calendrier Rallyes
17/18 avril, Critérium Jurassien (JU)
28-30 mai, Rallye du Chablais (VD/VS)
19/20 juin, Rallye Ronde del Ticino (TI)
3-5 septembre, Rallye Mont-Blanc (France)
15-17 octobre, Rallye International du Valais (VS)

Calendrier Karting
29 mars, 7-Laghi (Italie)
10 mai, Mirecourt (France)
7 juin, Levier (France)
28 juin, Château Gaillard (France)
23 août, 7-Laghi (Italie)
12 septembre, Wohlen (AG)

Pour les deux courses en Italie, nous n’avons pas encore reçu l’autorisation par l’ACI/CSAI (club d’automobilistes italien). Pour des raisons de coûts, on renoncera l’année prochaine à une course à Lignières.

Permalink

18.11.2019 Fun et frustration outre-mer
Autorama austin 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Du plaisir à Texas: Un autre titre pour l`équipe Autorama de Wetzikon

Loin de la Suisse, plusieurs équipes et pilotes suisses sont entrés en action ce week-end. Mais ils n’y ont pas tous eu l`occasion de jubiler. L`un d`eux a été Edoardo Mortara. Ce Genevois espérait une nouvelle victoire à Macao, mais il a dû enterrer tout espoir dans la course qualificative déjà. Percuté par son équipier Maro Engel, Mortara a été contraint d’abandonner la course sans que ce soit moindrement sa faute. Dans la course principale, Mortara est parti de la 14e position et, malgré une intervention de voiture de sécurité, il a réussi à se hisser à la 6e place. «Je suis naturellement très déçu», a déclaré Mortara, qui a déjà fêté six victoires (quatre en voitures de tourisme et deux en Formule 3) dans l`ancienne colonie de la couronne portugaise. «Que j`ai pu décrocher le 6e rang tient déjà du miracle.»

La victoire en Coupe du Monde GT de la FIA est revenue à Raffaele Marciello. Ce natif de Zurich, qui vit au Tessin, mais qui court pour l’Italie, a non seulement gagné les qualifications, mais aussi la course principale.

Alexandre Imperatori n`a pas non plus eu de chance dans la ville des joueurs. Ce Fribourgeois, qui vit à Shanghai, s`est créé une bonne position de départ avec une 6e place dans la course qualificative. Mais lorsqu’il a fallu jouer le tout pour le tout, il a été battu par un adversaire.

Le pilote Jenzer Arjun Maini a connu le même sort en Formule 3. Le pilot indien de l`équipe d`Andreas Jenzer est parti de la 8e position sur la grille de départ et s’est déjà classé en 6e position lorsque sa voiture s`est retournée dans le premier virage. Pour les deux autres pilotes Jenzer, les débuts de l`équipe suisse à Macao se sont terminés en 19e (Hon Chio Leong) et 20e position (Andreas Estner). La victoire est allée contre toute attente au Néerlandais Richard Verschoor.

L`équipe de l`Autorama a eu plus de raisons de faire la fête aux 24h d`Austin/Texas. Jérôme Ogay, Yannick Mettler, Constantin Kletzer, Roberto Ferri et Alberto Vescovi ont également remporté le titre par équipe au classement général TCE des Continents 24H SERIES grâce à leur troisième place sur le Circuit des Amériques après avoir remporté le titre européen.

Au Brésil, on a également jubilé. L`ancienne équipe Sauber a obtenu le meilleur résultat de la saison avec les places 4 (Kimi Räikkönen) et 5 (Antonio Giovinazzi). Une course avant la fin de la saison, l`équipe Alfa autour du patron Fred Vasseur a ainsi consolidé sa huitième place au Championnat du monde. Si l`équipe d’Hinwil réussit à nouveau un tel exploit lors de la finale à Abu Dhabi, elle pourrait même décrocher la septième place au Championnat du monde (actuellement 10 points de retard).

Permalink

17.11.2019 Müller: un pilote qui peut réserver des surprises
Mueller nico 2019 valencia Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Nico Müller dans sa Formule E de l`écurie Dragon Racing

Nico Müller spécule sur la Formule E depuis un certain temps déjà. En tant que pilote d`essai et pilote de remplacement pour l`équipe d`Ingolstadt, il se tient prêt depuis deux ans. Il n`a pas encore eu d’engagement, même pas cette année à Berne lors de sa course à domicile. Or les perspectives de faire partie de l`équipe Audi ne semblent pas meilleures pour cette sixième saison qui débutera vendredi prochain en Arabie Saoudite. Le Brésilien Lucas di Grassi est fermement en place. Il en va de même pour Daniel Abt, fils du chef d`équipe Hans-Jürgen Abt, raison pour laquelle Müller a cherché ailleurs et il a trouvé un cockpit libre auprès de Dragon Racing. Audi lui a donné le feu vert.

Müller n`a pas encore d`expérience en Formule E. C`est pourquoi il reconnaît ouvertement qu`il est un peu nerveux avant la première course à Riyad. «Cela fait six ans que je participe au championnat allemande des voitures de tourisme DTM», dit Müller. «Je sais donc entre-temps ce qui compte dans cette discipline. En Formule E, je suis en revanche un novice qui a encore beaucoup à apprendre.»

Les chances de Müller sont toutefois assez bonnes. Bien que Dragon n`ait pas de véritable fabricant derrière lui, la passion n’y fait pas défaut. L`équipe appartient à Jay Penske, le fils du légendaire pilote américain Roger Penske. Il a gagné toutes les séries auxquelles il a participé jusqu`à présent. Lors des tests officiels à Valence, Müller a déjà marqué les esprits. Après trois jours, le pilote de l`Oberland bernois s`est classé troisième. Seuls Pascal Wehrlein et le prédécesseur de Müller chez Dragon Racing, Maximilian Günther, étaient plus rapides. «Les tests se sont mieux déroulés que prévu», déclare le vice-champion DTM. «Notre base semble être excellente. Je pense que le plus grand potentiel se situe au niveau du logiciel et des réglages. Comme les capacités des pilotes du groupe sont toutes très proches, ce sont les détails qui décideront finalement de la victoire et de la défaite.»

Le fait que Müller et l’écurie Dragon n’ont pas accordé priorité à la qualification lors des essais les rend particulièrement confiants. De plus, Müller jouit d`une excellente réputation dans les cercles des véhicules électriques. Ce spécialiste en Audi est en effet réputé avoir une sensibilité particulière pour les bolides qui ne sont pas faciles à conduire. Son pronostic pour la saison à venir semble en tous les cas prometteur: «Nous avions beaucoup de questions avant les essais à Valence et nous y avons trouvé réponse à toutes.»

Dans le duel bernois interne qui l’opposera à Neel Jani qui prendra le départ pour Porsche, Müller semble mieux préparé pour l`ouverture de la saison. On verra si cela se confirme par la suite. Ce qui est drôle, c`est que Jani a fait ses débuts en Formule E auprès de Dragon Racing il y a deux ans et après une seule course, il a abandonné...

https://www.facebook.com/AutoSportSchweiz/

Permalink

Associés

Équipementier