• Newscenter

News Filter



News

06.04.2020 Beat Wyssen: «Il nous faut attendre la décision de la CSN»
Beat5 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Beat Wyssen: L'organisateur du Trofeo Abarth

Les annulations du championnat suisse des slaloms touchent non seulement la Suzuki Swiss Racing Cup, mais aussi l'Abarth Trofeo. L'organisateur Beat Wyssen commente pour Auto Sport Suisse la situation actuelle.

Comme la Suzuki Cup, le Trofeo Abarth est également touché par les annulations dans le cadre du Championnat suisse des slaloms. Qu'est-ce que cela signifie pour vous?
Beat Wyssen:
L'annulation des slaloms est naturellement regrettable, mais dans la situation actuelle, elle est parfaitement compréhensible. Il est capital à présent que nous respections tous les mesures recommandées par l'OFSP.

Combien de courses sont nécessaires dans l'Abarth Trofeo pour que le championnat puisse faire l'objet d'un classement?
Notre règlement ne définit pas le nombre de courses de slalom nécessaires pour un championnat. Nous devons donc attendre et voir ce que la CSN décide et, au besoin, nous devrons adapter le règlement.

En supposant que la saison commence les 20/21 juin à Romont : combien de participants se sont déjà inscrits dans les trois catégories Abarth?
Actuellement, il y a deux inscrits dans la catégorie Abarth, quatre dans la catégorie Biposto et cinq dans la catégorie Corsa. Nous avons eu des contacts avec certains pilotes, mais aussi avec des personnes qui s'intéressaient à une nouvelle Abarth et qui voulaient participer au Trofeo Slalom Abarth. Toutefois, dans la situation actuelle, il s’est avéré que les gens ont d'autres priorités que les loisirs et l'achat d'une voiture.

Mais peut-on toujours s'inscrire?
Oui, on peut toujours s'inscrire et nous sommes heureux de chaque nouveau pilote d'Abarth. On peut s'inscrire à l'adresse suivante: https://www.abarthtrofeoslalom... Il n'est pas rare qu'au début de la saison, peu de pilotes soient inscrits. C'était déjà le cas ces dernières années. Mais ensuite, d'autres sont sans cesse venus s'y ajouter – surtout en Suisse romande.

Et que faut-il pour participer au slalom du Trofeo Abart?
Pour participer, il faut une Abarth, un permis de conduire de catégorie B valide, une combinaison de course, des chaussures fermées et bien sûr un casque de course reconnu (norme FIA). On a également besoin d'une licence de course dans la catégorie REG (licence de pilote invité), qui coûte environ 30.- CHF. L'inscription au slalom du Trofeo Abarth est gratuite. Le personnel d'Abarth Trofeo Slalom peut mettre à disposition des pilotes quelques combinaisons de course et des casques.

Foto Slalom Chamblon 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Abarth Trofeo 2019 lors du Slalom à Chamblon

Lien permanent

03.04.2020 Le Rallye du Chablais annulé
2019 05 RDCH 068a Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La prochaine annulation: Le Rallye du Chablais n'aura lieu que en 2021

Les organisateurs du Rallye du Chablais ont décidé: Le rallye prévu pour la fin du mois de mai, n'aura pas lieu avant 2021. Ainsi, le calendrier des rallyes 2020 (à ce jour) ne comporte que trois événements.

La propagation du coronavirus sera à l'origine de la prochaine annulation. Le Rallye du Chablais, qui aurait dû avoir lieu du 28 au 30 mai, ne sera plus organisé avant 2021. Cela a été annoncé ce matin par l'organisateur sous la direction d'Eric Jordan.

Dans une communiqué de presse l’organisateur écrit: «Durant cette crise sanitaire, les priorités sont ailleurs. Malgré les nombreux investissements mis en œuvre depuis des mois par l’équipe bénévole, nous estimons que cette décision est responsable et conséquente.»

«En effet, l’organisation d’un tel évènement nécessite une mise en œuvre opérationnelle dès le début avril. Etant donné la situation actuelle et son évolution, les conditions ne sont bien évidemment pas réunies pour mener à bien l'édition 2020.»

Le calendrier du championnat suisse des rallyes ne comprend plus (à ce jour) que trois rallyes: 26/27 juin Rallye du Tessin, 3-5 septembre Rallye du Mont-Blanc et 15-17 octobre Rallye du Valais.

Lien permanent

02.04.2020 Suzuki Swiss Racing Cup: trois courses pour un championnat
Juerg Naef2 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Chef des relations publiques chez Suzuki: Jürg Naef © Jürg Streun

Quatre slaloms sont déjà annulés pour cause de COVID-19. Les coupes de marques suisses sont également concernées. ASS a voulu savoir de Jürg Naef, chef des relations publiques Suzuki, quelles répercussions ces annulations auront sur la Suzuki Swiss Racing Cup.

Les quatre annulations dans le Championnat suisse des slaloms touchent aussi la Suzuki Swiss Racing Cup. Que cela signifie-t-il concrètement pour vous ?
Jürg Naef: C’est naturellement pénible, car nous nous étions déjà réjouis énormément de voir commencer la saison et tel est naturellement encore plus le cas des pilotes. Maintenant, le coup d’envoi de la saison est malheureusement reporté et nous espérons simplement pouvoir encore participer à quelques courses pendant cette saison.

Combien de participants se sont inscrits pour la saison 2020 ?
45 inscriptions, soit un nombre encore plus élevé qu’en 2019.

Quelle est la composition du groupe en 2020 ?
Une grande majorité des conductrices et des conducteurs de 2019 se sont à nouveau inscrits et c’est naturellement le cas de tous ceux qui ont fait partie des leaders de la saison passée. Le seul qui fait exception à cette règle est Christian Zimmermann – il se chargera à partir de cette saison de la coordination sur place, contrôles techniques y compris. C’est pourquoi il ne peut naturellement plus participer lui-même à la course. Mais quelques nouveaux pilotes sont également venus nous rejoindre et cela nous réjouit énormément.

Avez-vous prolongé le délai d’inscription en raison des annulations pour cause de coronavirus ?
Non, car tous auraient dû être prêts pour le début de la saison– mais nous pouvons encore accepter de nouvelles inscriptions.

Avec une course à Anneau du Rhin le 29 août, la Suzuki Swiss Racing Cup arriverait à un total de cinq courses (situation actuelle). Cela est-il suffisant pour un championnat ?
Selon le règlement, il faut au moins trois résultats pour le championnat; le minimum est donc de 3 courses.

Pourrait-on envisager pour les courses qui auront effectivement lieu un autre mode de course et une autre attribution des points pour compenser les courses annulées ?
Actuellement, ce thème n’est pas d’actualité et le règlement est en réalité déjà en vigueur. Si nous pouvons effectuer trois courses, on n’y apportera aucun changement.

Es-tu déjà en mesure d’évaluer l’impact que cette situation exceptionnelle aura sur la Suzuki Swiss Racing Cup 2021 ?
Sous réserve que le coronavirus ne soit plus d’actualité en 2021 et que la saison puisse se dérouler normalement, cette situation ne devrait pas avoir un grand impact sur la prochaine saison. Nous engagerons toutefois en 2021 la nouvelle Swift Hybrid. Cela signifiera que les conductrices et conducteurs devront changer de véhicule. Mais nous allons certainement élaborer une offre attrayante pour leur faciliter ce changement. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour donner de plus amples informations à ce sujet. Nous le communiquerons en fin de saison dans le cadre de l’aperçu préalable de la saison 2021.

Muzzarelli Interlaken Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le champion Suzuki 2019: Marcel Muzzarelli © Suzuki

Lire la semaine prochaine: Voici ce que pense Beat Wyssen, organisateur de l’Abarth Trofeo, de la situation actuelle.

Lien permanent

31.03.2020 Bernina Gran Turismo maintient sa date
L1006111 20190930 1641512889 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Ensign N177 de Clay Regazzoni lors du Bernina Gran Turismo 2019

Dans une période où un nombre sans cesse croissant de manifestations de sport motorisé doit être annulé, il y a fort heureusement aussi de temps à autre de bonnes nouvelles à signaler. Tel est notamment le cas de la course Bernina Gran Turismo.

La situation des courses automobiles suisses au 31 mars est la suivante: les quatre premiers slaloms sont annulés. Le coup d'envoi du rallye à la mi-avril avec le Critérium Jurassien ainsi que le début de la saison de karting n'auront pas non plus lieu pour cause de COVID-19. Tel est également le cas de la traditionnelle course de côte de Reitnau à la fin du mois de juin qui est reportée à 2021.

Le point de la situation en ce qui concerne la course de côte de Hemberg aura également lieu cette semaine. Cependant, selon le chef du Comité d'organisation Christian Schmid, on ne fera qu'échanger les points de vue sur la situation actuelle lors d'une séance. La décision définitive d'organiser ou non la course ne sera pas prise. Nous attendrons le 19 avril pour voir comment le gouvernement fédéral envisage la situation.» Les organisateurs du Rallye du Tessin suivent la même stratégie. Le patron du Tessin, Max Beltrami, a récemment déclaré à Auto Sport Suisse qu'il déciderait à la mi-avril de la marche à suivre.

Les organisateurs de la course Bernina Gran Turismo (17-20 septembre) ont annoncé dans une brève déclaration qu'ils poursuivent la planification. «Pour l’instant, nous partons du principe que la course Bernina Gran Turismo 2020 se déroulera sans aucune restriction. C'est pourquoi nous poursuivons comme d'habitude tous les préparatifs nécessaires.»

Comme pour l'Arosa ClassicCar, les inscriptions pour la course Bernina Gran Turismo sont également ouvertes. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.bernina-granturismo.com

À cette occasion, nous aimerions également faire référence au livre de photos récemment publié. Sur 112 pages, on a rassemblé sous le titre «Bernina Gran Tursimo – Edition photo 2014-2019» les meilleures prises de vues des années passées de sept photographes. Vous trouverez également l'adresse où commander ce livre et de plus amples informations sur le magazine sur le site web.

Lien permanent

30.03.2020 Situation actuelle dans le sport automobile et le karting suisse en raison du coronavirus
Hero Paint Antidoping Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Chers/chères pilotes, Mesdames, Messieurs,

Pour la première fois de notre vie, nous sommes tous confrontés à une situation que nous n'avons jamais connue auparavant. C'est pourquoi nous ne saurions vous proposer comme par magie un concept approprié. Les restrictions imposées aux manifestations par l'État s’imposaient pour contrer la propagation du coronavirus et protéger la santé de notre population.

C’est pourquoi nous lançons un appel à tous ceux qui partagent notre passion pour le sport automobile et le karting: suivez les ordres des autorités - pour votre santé et pour celle des autres. Nous vous en remercions.

Cependant, les manifestations et Auto Sport Suisse sont confrontés à de très gros défis. Les coûts persistent alors que les revenus manquent. Nous sommes aussi tous fortement touchés dans de nombreux domaines de notre vie privée – vous n'êtes notamment pour l'instant plus autorisés à pratiquer votre passe-temps favori – le sport motorisé. Nous espérons que les mesures prises à partir du 20 avril 2020 nous permettront d'estimer quand les courses pourront à nouveau avoir lieu en Suisse et dans les pays voisins.

Le championnat suisse des slaloms compte actuellement encore 4 courses à son calendrier. Le statut de championnat n'est donc plus garanti. La Commission Sportive Nationale (CSN) examinera cette situation et la procédure à suivre lors de sa prochaine séance. Le même problème se pose pour le Rallye, le Rallye Junior, les courses de côte et le karting. Dans ces championnats aussi, il faut s'attendre à d'autres annulations de manifestations et la question du statut du championnat se posera.

Ces annulations de manifestations sportives signifient que d'une part, les organisateurs ne pourront pas organiser leurs manifestations de la manière habituelle et que, d'autre part, leurs principales sources de revenus (droits d'inscription, revenus de sponsoring, revenus des spectateurs) seront perdues. Pourtant ces recettes sont absolument nécessaires pour la survie des manifestations. On peut faire valoir qu'on n'engagera pas non plus des dépenses. Mais la préparation d'une manifestation suppose un travail des mois à l'avance. Sans revenus, les trous dans les caisses seront donc inévitables.

Parallèlement, de nombreux pilotes s'abstiennent logiquement d'acheter leur licence. Lorsqu'il n'est pas possible de conduire, il n'est pas non plus nécessaire d'acheter une licence et d'engager des frais. Il en va de même pour les sponsors et partenaires qui suspendent temporairement leurs paiements en raison de la situation économique tendue ou qui n'ont tout simplement plus les moyens de les effectuer. Plusieurs pilotes ont par ailleurs déjà réglé leur licence et ne peuvent actuellement pas s'en servir. Ici aussi, la patience est en l’occurrence de mise et dès que les courses reprendront, la situation changera immédiatement pour eux aussi.

Auto Sport Suisse devra donc également compter avec une énorme perte de revenus. Contrairement à d'autres associations, qui sont principalement financées par les cotisations des membres, les cotisations versées par les clubs, les fonds des arbitres, les manifestations des équipes nationales, etc., Auto Sport Suisse dépend financièrement des courses automobiles courantes. S'il n'y a pas de courses/championnats, alors les revenus sont pratiquement inexistants ou très faibles. Le «Pandemic Leadership Staff ASS» d'Auto Sport Suisse a analysé la situation en coopération avec notre société fiduciaire et fait le constat suivant: Grâce à une gestion prudente et avisée ces dernières années, nous devrions pouvoir nous en tirer en 2020 à relativement bon compte sur le plan financier et être en mesure d'assurer des liquidités requises pour les semaines et les mois à venir.

Même si nous ne pouvons actuellement pas pratiquer la course automobile dans cette situation exceptionnelle, nous lançons un appel à tous de bien vouloir s'acquitter de leurs obligations par solidarité. Si vous avez encore des dettes envers les organisateurs, votre concurrent, Auto Sport Suisse ou d'autres institutions qui vous soutiennent dans les courses d'automobiles et de karting, réglez-les. Le paiement de ces contributions permettra de garantir la liquidité de chacun le plus longtemps possible. Si votre situation financière personnelle le permet, montrez-vous solidaire avec vos passionnés de sport motorisé, car ce sont les organisateurs, les sponsors, Auto Sport Suisse mais aussi tous les pilotes qui enrichissent votre vie sociale, qui soutiennent les jeunes talents et qui inspirent les jeunes et les moins jeunes pendant des années.

Ces derniers jours, on a également beaucoup parlé et informé sur les aides d'État. La Confédération soutient le sport suisse avec 100 millions de francs pour protéger les organisations sportives de l'insolvabilité. Sur ce montant, 50 millions de francs sont actuellement affectés au sport professionnel et 50 millions de francs à des subventions en cas de menaces existentielles pour les organisations basées sur le bénévolat et promouvant principalement le sport de masse.

C'est à ce segment qu'appartiennent précisément les courses automobiles et le karting suisse et Auto Sport Suisse a déjà adressé une demande correspondante à l'Office fédéral du sport (OFSP) et s'est engagé pour ses organisateurs et continuera à le faire.

Un groupe d'experts composé de représentants de la Confédération et de Swiss Olympic élabore les conditions et le processus afin de pouvoir apporter un soutien efficace le plus rapidement possible. Ce travail prendra quelques jours, et l'Office fédéral du sport demande de faire preuve de la patience requise.

Lien vers l'info sur le soutien à l'OFSPO: https://www.baspo.admin.ch/fr/... Dès que des informations concrètes seront disponibles auprès de l'OFSPO, les organisateurs recevront les documents correspondants.

Nous attirons ici une fois de plus votre attention sur les informations importantes suivantes:

Lien vers l’OFSP : https://www.bag.admin.ch/bag/f... L'Office fédéral de la santé publique publie quotidiennement des informations sur les derniers développements concernant le coronavirus et les mesures à prendre.

Lien vers Auto Sport Suisse: https://motorsport.ch/fr/

Le site d'information motorsport.ch sera immédiatement mis à jour en cas de changement de situation, d'annulation de manifestations, de nouvelles sur la situation générale du sport automobile et du karting, etc.

Il n’existe pour l’instant ni solutions concrètes, ni approches fiables ou une éventuelle allocation de soutien. Beaucoup de questions restent ouvertes, comme c’est le cas dans la situation générale. Dans le domaine des courses automobiles notamment, nous voulons travailler avec tous les acteurs concernés pour surmonter la situation précaire actuelle de la manière la plus positive possible. Cela ne peut se faire que si nous sommes solidaires !

Chers/chères pilotes, chers concurrents, chers organisateurs, officiels et fonctionnaires - nous vous remercions de votre attention, de votre engagement, de votre prudence, de votre solidarité et aussi de votre patience dans cette situation difficile. Puissions-nous reprendre le contrôle du virus et par conséquent de nos vies, et puissions-nous bientôt nous retrouver sur les différents circuits de course à travers le pays.

Prenez soin de vous et restez en bonne santé

Avec nos salutations sportives

AUTO SPORT SUISSE

Paul Gutjahr, Président Fédération ASS
Andreas Michel, Président CSN
Patrick Falk, Directeur

Lien permanent

30.03.2020 Lukas Eugster: «Je m’étais tellement réjoui de voir arriver la nouvelle saison!»
Eugster Lukas Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Lukas Eugster: La saison aurait commencé à Interlaken ce week-end

C’est en 2918 que Lukas Eugster s’était inscrit au Championnat suisse des slaloms. Il s’était tellement réjoui à l’avance d’aborder la nouvelle saison. Mais maintenant, seul le coronavirus sait quand ce coup d’envoi aura réellement lieu.

«C’est vraiment désolant», constate Lukas Eugster. «Je m’étais tellement réjoui de voir arriver la nouvelle saison.» Mais comme tout le monde, ce pilote âgé de 30 ans de Herisau devra faire preuve de patience. «Après l’annulation de Bure, nous avons encore quatre courses au programme. J’espère vivement que celles-ci pourront au moins avoir lieu. Il n’est finalement pas si important de savoir si ces courses seront encore considérées comme un championnat ou non. Il existe certainement des solutions. Le principal est que nous puissions encore participer à quelques courses.»

Eugster a investi beaucoup de temps et de travail dans sa voiture comme c’est le cas de beaucoup de ses collègues du sport motorisé. «Je ne veux pas entrer dans les détails», dit-il. «Mais nous sommes certains qu’avec notre Ligier, nous avons fait un grand pas en avant. De plus, il s’agit de la première saison avec la même voiture que l’année précédente. Jusqu’ici, je devais chaque année faire de nouvelles expériences. Cette année, je pourrai tabler sur les expériences accumulées en 2019.» Eugster regrette le report du coup d’envoi de la saison pour cause de COVID-19, mais aussi pour une autre raison: «Nous aurions pu voir quelques innovations intéressantes à Interlaken ou au plus tard à Frauenfeld. Je pense notamment aux voitures GP3 de Hängärtner et de Bosshard. Cela promettait d’être intéressant.»

Mais tout l’espoir n’est pas perdu. Conformément à la situation actuelle, la saison commencera les 20/21 juin à Romont. Espérons simplement que cette date sera maintenue. D’ici là, Eugster passera ses loisirs avec des courses virtuelles à domicile. Ce n’est certes pas comparable, «mais cela aide à affuter ses réactions et à rester dans le coup».

On ne sait pas encore si Eugster, qui a été deuxième au classement général du Championnat de la montagne junior en 2017, va participer aussi à une course de côte ou deux si la saison des slaloms est raccourcie. «Pour l’instant, nous allons attendre pour voir», constate ce pilote suisse oriental qui travaille chez Mercedes. «Le slalom a priorité. Je suis certain que nous pourrons encore courir.» Eugster entrevoit une autre alternative dans ce qu’on appelle les Track-Days. Lukas en avait déjà organisé en 2019 «pour le fun». «Ma Ligier offre une place pour un passager. Nous avons déjà fait de bonnes expériences avec cela l’année précédente.»

Mais en définitive, ce ne sont que les courses réelles qui comptent. Eugster et consorts les attendent avec impatience.

Lien permanent

27.03.2020 Arosa ClassicCar: L’inscription est en ligne
Aussicht tribuene 1976403 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'Arosa ClassicCar aura lieu du 3 au 6 septembre

Les organisateurs de l'Arosa ClassicCar sont dans les plots de départ malgré le coronavirus. Désormais, toute personne intéressée peut s'inscrire à la 16e édition sur le page d’internet.

Cette année, l'Arosa ClassicCar, qui est désormais connue bien au-delà des frontières, aura lieu du 3 au 6 septembre. La route s'étend sur 7,3 kilomètres de Langwies jusqu’au centre d'Arosa. Il y a 76 virages, une différence d'altitude de 422 mètres et une descente de 1,2 kilomètre de long.

Les pilotes enthousiastes et les amateurs de voitures classiques peuvent désormais s'inscrire dans les catégories compétition et compétition Formule, régularité (Classic & Sport Trophy) ou classe de démonstration (Alpine Performance). L'inscription est désormais également disponible en anglais et s'adresse donc à un public international.

Les pilotes et les visiteurs intéressés trouveront de plus amples informations sur le page d’internet d'Arosa ClassicCar www.arosaclassiccar.ch ou peuvent poser des questions directement au secrétariat de la course.

Lien permanent

26.03.2020 Max Beltrami: «Nous restons optimistes!»
Beltrami Max Ticino Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le pouce en haut: Concernant le Rallye du Tessin Max Beltrami reste optimistique

Max Beltrami est l'organisateur du Rallye du Tessin. Il est lui aussi inquiet pour l'organisation de cette manifestation en raison de la pandémie du coronavirus, mais il reste optimiste. Auto Sport Suisse a parlé à ce Tessinois très dynamique.

Le nord de l'Italie et le Tessin sont particulièrement touchés par la crise du coronavirus. Tu te trouves au centre de cette crise. Comment vis-tu cette situation?
Max Beltrami:
C'est une situation difficile pour les Tessinois. Ils sont obligés de rester chez eux. Seuls les magasins de denrées alimentaires et les pharmacies sont ouverts. Et seuls les responsables de la fourniture de biens essentiels sont autorisés à travailler. Tout le reste est condamné à l'arrêt. Les personnes de plus de 65 ans ne sont pas autorisées à sortir, ce qui a bouleversé toute la vie. Nous espérons tous que cette situation se calmera très bientôt.

Tu es l'organisateur du Rallye du Tessin qui aura lieu les 26 et 27 juin. Que signifie pour vous cette situation exceptionnelle ?
Le coronavirus est un gros problème pour tous ceux qui veulent organiser une manifestation. Or avec les instructions de la Confédération suisse, il est peu probable qu'on puisse prévoir un rallye en juin. Mais nous restons optimistes.

Dans une telle situation, est-il tout de même possible de faire avancer la planification?
Oui, c’est possible. Nous sommes en effet tous des bénévoles et nous nous occupons actuellement des questions de sécurité. Nous allons en discuter avec les autorités. Tout va sans doute pouvoir s'arranger d'une manière ou d'une autre.

T'es-tu déjà fixé une date à laquelle tu vas décider de maintenir ou non le rallye?
Il va de soi que cela dépend de ce que le gouvernement décide et de ses instructions. Mais pour moi, le 15 avril est la date limite. À partir de cette date, il faudrait en effet commencer la planification opérationnelle. En d'autres termes, à partir du 15 avril, nous investirons de l'argent et à partir de ce moment-là, une décision devra de toute façon être prise.

Je crois savoir que tu as un plan B.
C'est exact. Si nous ne pouvons pas réaliser le rallye prévu les 26 et 27 juin, nous le reporterons à la fin du mois de septembre.

Tu as également prévu de prolonger le rallye. Il est question d'une centaine de kilomètres d'étapes spéciales.Oui, c'est exact. Nous allons augmenter le nombre de kilomètres d'étapes spéciales. Une étape spéciale de 25 kilomètres est prévue pour le vendredi. Cette étape sera parcourue une fois de jour, puis à nouveau le soir dans l'obscurité. Le parcours s'y prête vraiment très bien. Le samedi, les deux étapes traditionnelles suivront, à savoir Valcolla et Isone.

Lien permanent

24.03.2020 Slalom de Bure également annulé
Slalom Bure Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le slalom de Bure n'a pas lieu non plus

Après les slaloms d'Interlaken, de Frauenfeld et de Bière, Bure a également annulé la course des 23 et 24 mai. Cela réduit le calendrier actuel de huit à quatre manifestations.

D'abord Interlaken et Frauenfeld, puis Bière et maintenant aussi Bure. Le championnat suisse des slaloms doit faire face à une nouvelle annulation. La course dans le Jura près de la frontière française, qui était prévue pour les 23 et 24 mai, ne peut avoir lieu en raison du COVID-19. L'organisateur en a fait part aujourd'hui à Auto Sport Suisse.

Avec l'annulation de Bure, le calendrier passe de huit à actuellement quatre manifestations. Selon le règlement, cela signifie qu'on est en dessous du nombre de courses nécessaires pour organiser un championnat (5).

Patrick Falk, directeur d'Auto Sport Suisse: «Le fait que nous n'ayons actuellement que quatre courses au calendrier ne signifie pas forcément la perte du statut de championnat. Il est possible que la CSN, éventuellement sur les conseils de sa Task Force, soit encore en mesure d'ajuster en cours de saison les règlements concernant l'attribution des titres pour 2020 en raison de la situation particulière que nous vivons actuellement.»

Lien permanent

24.03.2020 Jeffrey Schmidt: De Mücke à Callaway
Schmidt Jeffrey Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jeffrey Schmidt disputera l'ADAC GT Masters 2020 sur une Corvette

Bonnes nouvelles pour Jeffrey Schmidt: ce pilote de Bâle Campagne, âgé de 26 ans, continue sa carrière dans l'ADAC GT Masters et passe de Mücke Motorsport à Callaway Competition.

Jeffrey Schmidt est une valeur sûre de l’ADAC GT Masters depuis 2017. Après une saison 2019 décevante chez Mücke Motorsport, ce pilote de grande taille de Liestal passe à Callaway Competition, où il partage une Corvette C7 GT3-R nouvellement construite avec l'Allemand Markus Pommer.

«Je tiens à remercier Ernst Wöhr, Giovanni Ciccone et l'équipe Callaway pour la confiance qu'ils m'ont accordée. Après une saison 2019 décevante, je suis heureux de pouvoir maintenant relever ce nouveau défi et d’entamer une coopération prometteuse avec l'équipe expérimentée de Leingarten et mon nouveau coéquipier Markus Pommer. Nous sommes bien préparés et je pense que nous avons une chance pour obtenir le titre.»

Or ces objectifs ambitieux ne doivent rien au hasard. Callaway était l'équipe à battre, dans la première moitié de la saison 2019 notamment. Pommer et son coéquipier de l'époque, Marvin Kirchhöfer, qui n'a pas reçu l'approbation de R-Motorsport pour rejoindre Callaway 2020 et qui a donc dû quitter son cockpit pour Schmidt, ont remporté trois victoires lors des trois premiers week-ends de course.

Pour Schmidt, c'est la quatrième saison de l’ADAC GT Masters. En 2017, il est devenu vice-champion avec Montaplast dans le classement junior avec un total de quatre places sur le podium. En 2018, il a fêté sa première et jusqu'ici unique victoire à Most (aux côtés de Stefan Mücke). Mais en 2019, il a dû se contenter d'une place sur le podium (toujours dans l'équipe de Mücke) et de la décevante 19e place au classement final.

Lien permanent

23.03.2020 Atteignabilité Auto Sport Suisse
Hero Paint Autosport Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Suite à la décision du Conseil fédéral du lundi 16 mars 2020, vous ne pourrez malheureusement plus nous rendre visite dans nos bureaux (Social Distancing).

Vous pouvez nous joindre par téléphone comme suit: 031 979 11 11, Lundi - Vendredi (10h00 - 12h00 et 13h00 - 15h00).

Atteignabilité par e-mail / fax pendant 24/7: info@motorsport.ch, respectivement 031 979 11 12

Merci de votre compréhension!

Lien permanent

23.03.2020 Auto Sport Suisse présente son nouveau magazine
Cover fuer Story Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La première page de notre nouveau magazine

D'abord la page d'internet, puis le magazine: Auto Sport Suisse a remanié le magazine trimestriel de l'association. Vous devriez bientôt trouver votre exemplaire personnel de ce magazine dans votre boîte aux lettres.

Nous traversons actuellement une période vraiment difficile. Que vous allumiez la télévision, consultiez les informations en ligne, lisiez le journal ou bavardiez avec votre voisin en respectant scrupuleusement une «distance sociale» par-dessus la clôture du jardin, il n’existe pour l'instant qu'un seul et unique sujet de conversation. Lorsque nous avons commencé à remanier le magazine d'Auto Sport Suisse il y a environ trois mois, le terme Corona évoquait pour les plus jeunes d'entre nous la bière que l'on déguste en fin de la journée alors que les plus âgés songeaient plutôt à la Toyota Corona et les plus futés peut-être aux deux. Mais nous n'aurions au grand jamais imaginé qu'un virus appelé Corona pourrait un jour nous être fatal.

Or c'est notamment dans de tels moments difficiles que la variété est importante. Et l'enjeu se situe précisément là. Auto Sport Suisse n'a point voulu réinventer la roue. Trop nombreux sont en effet ceux qui y ont échoué. Il est important pour nous de contenter tant les jeunes que les personnes plus âgées. Avec notre nouveau magazine, nous cherchons à faire cet exercice d'équilibre.

Que cela signifie-t-il concrètement? Nous voulons nous rapprocher de l'air du temps. Des pistes de course, des pilotes, des officiels et des fans. Ce sont en effet eux qui donnent un visage à notre sport et ils doivent pouvoir s'identifier avec notre magazine.

Nous vous révélons d'ores et déjà que notre premier article de couverture sera consacré à un jeune Argovien qui fait fureur pendant les courses de côte. Les éditions allemande et française de ce magazine seront d'ailleurs à l'avenir strictement séparées. Il ne s'agit nullement de promouvoir de la sorte la «barrière des Rösti», mais simplement de faciliter la lecture...

Voilà, nous n'en dirons pour l'instant pas davantage! Nous espérons que notre nouvelle présentation vous plaira et nous profitons de l'occasion pour remercier Jürg Kaufmann. Il dirige le magazine depuis 13 ans et a évoqué de nombreuses histoires passionnantes grâce à ses connaissances de base étendues. Un grand merci également à l'imprimerie Glauser et à notre graphiste de achtung.be. Sans leur engagement, rien de tout cela ne serait possible!

Lien permanent

20.03.2020 Une cible de fléchettes pour passer le temps
Scherer Mueller Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les pilotes suisses en DTM: Fabio Scherer et Nico Müller © Jürg Streun

Le coronavirus a paralysé le secteur des courses automobiles dans le monde entier. Cela concerne également les deux pilotes suisses de DTM, Nico Müller (28 ans) et Fabio Scherer (20 ans). Auto Sport Suisse leur a demandé comment ils gèrent cette situation.

Pour Nico Müller, c'est la septième saison du DTM. Pour Fabio Scherer, c'est la première. Mais cela ne fait pas une grande différence. Ils aimeraient en effet tous deux prendre le volant immédiatement. Mais la propagation mondiale du coronavirus empêche non seulement le coup d'envoi de la saison, mais elle empêche également de s'y préparer correctement.

Normalement, vous auriez dû passer aujourd'hui votre test officiel de RTI à Hockenheim. Au lieu de cela, vous êtes cantonnés chez vous et il ne vous reste qu’à espérer que la saison puisse tout de même commencer à un moment donné. Comment occupez-vous votre temps?
Fabio Scherer: Je continue à me rendre à mon travail. Pour l'instant, tout se passe comme d'habitude. Je consacre le reste du temps à mon entraînement.
Nico Müller:
Je me suis entraîné plus que d'habitude ces dix derniers jours. Je peux aussi passer beaucoup plus de temps libre avec ma petite amie que ce que j'avais prévu pour le mois de mars.

N'avez-vous pas réduit vos séances d'entraînement en conséquence?
NM: Non. Avec les conditions météorologiques actuelles, s'entraîner à l'extérieur est de toute façon deux fois plus amusant.
FS:
Moi non plus – bien au contraire. En raison des nombreuses restrictions, je m'entraîne davantage en ce moment. On peut faire beaucoup de choses tout seul sans aucun problème. Je dispose par ailleurs également des installations nécessaires à la maison ou chez mon entraîneur privé. Pour l'instant, je dois juste renoncer au karting et au ski. En guise d'alternative, j'ai commandé une cible de fléchettes.

Comment êtes-vous en contact avec vos équipes?
NM: L'équipe a fait beaucoup de travail de développement pour le test ITR. Depuis son annulation, il ne se passe plus grand-chose. Mais les moyens de communication modernes nous permettent d’échanger régulièrement des informations. Les sujets de discussion ne manquent pas.
FS:
Nous sommes également en contact régulier. Mais la situation est assez étrange. Quelques Français travaillent dans mon équipe. Mais ils ne sont même pas autorisés à se rendre au WRT en Belgique.

Vos équipes vous ont-elles chargé de faire des devoirs à domicile?
NM: Pas pour chaque semaine. Mais on analyse les données qu'on a encore recueillies.
FS:
Je n'appellerais pas cela des devoirs. Mais j'étudie constamment les données, que ce soit celles du premier test à Jerez ou celles de mon dernier engagement dans le simulateur.

En faisant preuve de la prudence nécessaire, est-il au moins encore possible d'exécuter un programme de test sur simulateur?
FS: Malheureusement pas pour le moment.
NM:
Ce n’est effectivement plus possible. C'est pourquoi je suis actuellement en train de mettre en place un simulateur chez moi pour créer au moins à mon domicile une ambiance de course.

La voiture de course DTM de Nico pour 2020 a été présentée récemment. À quoi ressemble ta voiture, Fabio?
FS:
Si tout s'était passé normalement, nous aurions présenté ma voiture chez Audi le 9 avril. Maintenant, cette date a évidemment été reportée. Je ne peux que dire ceci : je peux toujours compter entièrement sur mes anciens sponsors.

Mueller DTM 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Toujours vert: L'Audi RS5 de Nico Müllers pour la saison 2020

Est-il concevable que la saison commence tôt ou tard sans que vous ayez pu tester la voiture auparavant?
FS:
J'espère qu'on n'en arrivera pas là. Mais si c'est le cas, je donnerai le meilleur de moi-même. Les bases que nous avons jetées lors du test de Jerez en décembre m’inspirent confiance.
NM:
Il est concevable que la saison commence sans tests. Pour un débutant comme Fabio, ce ne serait certes pas vraiment cool. Mais il ne faut pas oublier ceci : nous n'aurions pu tester la voiture qu'un jour et demi environ au moment du test ITR. Dans cette optique, cela ne fait donc pas une grande différence.

Que signifie pour vous le fait que pour la première fois depuis 2003, deux pilotes suisses (Fässler/Menu) participent au DTM 2020 ?
NM: Je trouve ça génial et je suis heureux pour Fabio. Son équipe a prouvé l'année dernière à quel point elle est compétitive.
FS:
C'est formidable pour le sport automobile suisse. Cela fait effectivement un moment que deux pilotes suisses n'ont pas couru dans le DTM. À l'époque, j'avais quatre ans...

Si vous deviez vous décrire mutuellement en trois phrases, que diriez-vous?
NM: Question difficile – Fabio est un coureur très ambitieux. Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il est un sportif à part entière. Ce qu'il fait, il le fait avec passion et aussi avec un grain de folie dans le sens positif du terme.
FS:
Nico est rapide. C'est un type formidable sur le plan humain. Et il s'est pleinement établi dans le DTM. Je me souviens encore qu’il a été chargé de mon évaluation lorsque je participais au Young Driver Challenge. Je pense qu'il s'est parfaitement acquitté de cette tâche, même si nous ne nous attendions pas à nous affronter un jour mutuellement dans le DTM.

Lien permanent

19.03.2020 Qu'adviendra-t-il maintenant des courses automobiles suisses?
Hero CH Meisterschaft Kartsport white Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Nous recevons sans cesse des demandes de renseignements sur l'avenir du sport automobile suisse. C'est pourquoi nous aimerions vous apporter ici un peu de clarté sur ce point.

Le groupe de travail qu'Auto Sport Suisse a provisoirement mis en place pour aborder le thème du COVID-19 a été appelé à prendre de nombreuses décisions au cours de ces dernières semaines et a procédé aux analyses les plus variées. Actuellement et jusqu'à nouvel ordre, le déroulement des différents championnats et séries est incertain et une information/planification concrète à ce sujet s’avère pratiquement impossible.

Tant que la situation actuelle prévaut, on peut certes réfléchir à la suite que l’on peut donner à l'organisation des championnats et prévoir des scénarios (reports, annulations, etc.). Cependant, il est actuellement impossible de faire une planification ou des déclarations fiables à ce sujet et cela d'autant moins que l'organisation des manifestations relève de la responsabilité des organisateurs locaux et ne peut être directement influencée par Auto Sport Suisse.

Actuellement, les directives et les décisions du Conseil fédéral, des cantons et des autorités ont priorité sur les règlements organisationnels et sportifs pour l'organisation de championnats et de séries. Les règlements fixent les exigences minimales pour un championnat suisse et si celles-ci ne devaient plus pouvoir être remplies, le groupe de travail provisoire ou les différentes commissions, y compris la Commission sportive (CSN), vont devoir réfléchir aux mesures à prendre.

D'ici là, on anticiperait les instructions politiques et sanitaires pertinentes et on ne ferait qu’alimenter de la sorte les spéculations. C'est pourquoi nous demandons à tous les acteurs et aux personnes impliquées dans le sport automobile et le karting de rester calmes, de prendre au besoin des décisions proportionnées et judicieuses et surtout d'accorder priorité à la préservation de la santé de leurs semblables. Le sport automobile va assurément reprendre tôt ou tard et, qui sait, peut-être même sortir renforcé de cette situation.

Lien permanent

18.03.2020 24h Le Mans uniquement en septembre
Logo neu Le Mans 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les 24h de Le Mans 2020 auront lieu uniquement au septembre

En raison du coronavirus les organisateurs des 24 Heures du Mans ont décidé de reporter la course de juin à septembre.

L'une des courses les plus importantes de l'année, les 24 Heures du Mans, a été reportée en raison du coronavirus. La 88e édition ne se déroule pas en juin comme prévu, mais uniquement le 19/20 septembre.

Le report de la course traditionnelle a aussi une implication sur le calendrier WEC 2020/2021. Normalement la saison prochaine aurait commencé déjà à ce temps là. Maintenant le calendrier 2020/2021 sera révisé.

Lien permanent

18.03.2020 Il se passe quelque chose – en dépit du coronavirus
Mike Coppens c Kaufmann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mike Coppens: Un concurrent chaud pour le titre? © Jürg Kaufmann

Actuellement, le coronavirus paralyse (presque) tout. Même la première manche du championnat suisse des rallyes a dû être annulée. Néanmoins, le Championnat suisse des rallyes est plus dynamique qu'on ne pourrait le penser à un tel moment.

Le championnat suisse des rallyes aurait dû commencer par le Critérium Jurassien les 17 et 18 avril. Avant même que le Conseil fédéral n'interdise les manifestations de plus de 100 personnes dans toute la Suisse, les organisateurs ont annulé le début de la saison, même si cela n’a pas été de gaité de coeur. La 43ème édition du traditionnel rallye autour de Saignelégier n'aura donc pas lieu avant 2021.

Dommage! Parce que le «Crit» aurait pu être une affaire passionnante. Une personne qui aurait sans doute dynamisé la scène avait déjà fait sensation l'année dernière au Rallye du Valais (RIV): Mike Coppens. Le Valaisan a terminé deuxième derrière le vainqueur Olivier Burri, et cette année, il sera à la recherche de la couronne du rallye dans une Skoda Fabia R5 de l'équipe de Philippe Roux. L'ancien skieur de la Coupe du monde a une haute opinion de Coppens. «Son but consiste clairement à remporter le titre», constate M. Roux sans sourciller. Coppens lui-même se montre plus réservé, car les jeux ne sont pas encore faits. «Je crois fermement au projet. Mais je ne veux pas me réjouir trop tôt.»

Un des challengers du Critérium aurait été le jeune Jérémie Toedtli. Ce jeune pilote du Jura bernois âgé de 25 ans a terminé deuxième derrière Sébastien Carron au Rallye du Chablais 2019 et a réalisé huit meilleurs temps au RIV. Il est considéré comme un grand espoir pour l'avenir. «Oui, j'aurais participé au Critérium», confirme Toedtli. On ne sait pas encore très bien à quoi aurait ressemblé la suite de son programme. Avec l'annulation du Critérium, on espère que Toedtli participera désormais au Rallye du Chablais – à condition qu'il ait lieu comme prévu à la fin du mois de mai, ce qu'espèrent vivement non seulement la fraction du rallye, mais aussi tous les participants, les fans et le personnel d'Auto Sport Suisse.

Jonathan Michellod aurait également débuté au Critérium. Le champion junior de l'année dernière a pu organiser une Skoda Fabia R5 pour les deux premiers rallyes. Michellod renonce de la sorte même au prix auquel il aurait eu droit en tant que champion junior. «J'aurais pu disputer le Chablais sur une Renault Clio V.R.S.», dit ce mécanicien automobile qualifié. «Mais grâce à un travail acharné et à des partenaires généreux, j'ai maintenant la possibilité de conduire une R5.»

Burri 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michaël Burri et sa nouvelle F2000 sur la base d'une Citroën Saxo © Archives Burri

Michaël Burri est le quatrième du groupe de ceux prendront le départ avec un nouveau programme en 2020. Fils du vainqueur valaisan et troisième du championnat 2019, il a construit une F2000 sur la base d'une Citroën Saxo. C’est avec ce «kit car», particulièrement prisé en France, qu’il aurait fêté sa première au Critérium. «Nous construisons cette voiture depuis deux ans», explique Burri jr, qui conduit cette année sous permis français. La question de savoir si Burri conduira cette voiture dans le Chablais est toujours ouverte. Du point de vue de l'organisateur, ce serait possible. Mais Burri ne récolterait pas de point dans le Championnat suisse. Il peut obtenir ces points au RIV. Là-bas, le Jurassien prépare une course avec une R5.

Il reste à espérer que tous ces projets pourront se réaliser. La situation de départ est en tout cas passionnante!

Plus de photos sur: https://www.facebook.com/AutoS...

Lien permanent

17.03.2020 FIA Motorsport Games avec plus de disciplines
Bild1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les deuxièmes FIA Motorsport Games auront lieu du 23 au 25 octobre

La FIA étend fortement les deuxièmes Motorsport Games. 15 disciplines différentes auront lieu du 23 au 25 octobre aux lieux de compétition de Marseille et du Castellet.

Le succès des premiers Motorsport Games de la FIA à Rome 2019 a incité les organisateurs à élargir leur programme. Aux six disciplines qui se sont déroulées l'année dernière autour du circuit de course de Vallelunga vont s'ajouter neuf autres.

Il convient de noter en particulier les disciplines de rallye qui ont été nouvellement introduites dans le programme. Outre le Rallye 2 et le Rallye 4 (le numéro correspond à la spécification du véhicule), deux compétitions de voitures historiques des années 70 et du début des années 80 figurent également au programme.

Quant au karting, les Motorsport Games ne comporteront plus seulement une partie du slalom. Pour les jeunes, il y aura un sprint et une discipline d'endurance. Les disciplines «Crosscar» sont également nouvelles, il s'agit de deux catégories tout-terrain séparées en catégories junior et senior.

Vous trouverez de plus amples informations et un aperçu des catégories qui seront au programme du 23 au 25 octobre dans le sud de la France sous le lien www.fiamotorsportgames.com

Lien permanent

16.03.2020 Cours de licence Karting annulé
Image 14197119 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rien ne se passe sur la piste de karting de Lyss pour le moment © Kartbahn Lyss

Malheureusement, le cours de licence du mercredi 18 mars sur la piste de karting de Lyss doit également être annulé. La question de savoir si et sous quelle forme le cours peut être rattrapé à une date ultérieure sera décidée ultérieurement.

Aujourd'hui, lundi 16 mars 2020, le Conseil fédéral et l'Office fédéral de la santé publique OFSP ont annoncé de nouvelles mesures en rapport avec la propagation du virus corona et ont fixé de nouvelles directives, notamment pour les installations de loisirs et de divertissement, les infrastructures et les restaurants.

Ces mesures empêchent l'utilisation de la piste de karting de Lyss et du restaurant sur la piste. Par conséquent, nous devons malheureusement reporter ou annuler le cours de licence prévu le mercredi 18.03.2020 pour le moment. Nous avons espéré jusqu'au bout que nous puissions empêcher cette annulation.

La question de savoir si et sous quelle forme le cours peut être rattrapé à une date ultérieure sera décidée ultérieurement.

Nous vous rembourserons les frais de cours payés dans les prochains jours et nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous communiquer vos coordonnées bancaires (nom, prénom, adresse, code postal, ville, banque, numéro IBAN) dans les prochains jours. Merci beaucoup.

Lien permanent

16.03.2020 Le slalom de Bière n'a pas lieu non plus
Biere Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le troisième slalom du calendrier a également été annulé

Le Slalom de Bière est désormais également touché par le coronavirus. L'événement de la mi-mai a été annulé. Cela augmente le nombre de courses annulées au championnat suisse à six courses.

Après 7 Laghi (Karting), le Critérium Jurassien (coup d’envoi au championnat suisse des rallyes), Reitnau (course de côte) et les slaloms d'Interlaken, Frauenfeld et Bière, six épreuves ont déjà été annulées dans le cadre du championnat suisse.

Le slalom de Bière aurait été lieu le 16./17. mai comme troisième manche du championnat suisse. L'organisateur a expliqué les raisons de l'annulation dans un communiqué officiel: «D’ici la fin avril, l’interdiction pour les manifestations de plus de 100 personnes sera peut-être levée mais la finalisation de l’organisation, à tous les niveaux, risque de mener à mal le bon déroulement de celle-ci.»

De ce fait, selon l'organisateur, présidé par Nicolas Genoux, il existe un risque financier pour les partenaires et sponsors de l'événement. «Nous pensons que d’attendre fin avril n’est pas la meilleure solution.»

La 55e édition du slalom de Bière n'aura donc lieu qu'en 2021.

Le cours de licence à Hockenheim (D) a également été annulé. Cela aurait été lieu le 22./23. Mars. Voir aussi: https://www.facebook.com/AutoS...

Lien permanent

14.03.2020 Pas de courses jusqu'à fin avril
Interlaken ambiance mit niederer Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Affecté par l'interdiction: le Slalom d'Interlaken

Avec la décision du Conseil fédéral d’interdire dès maintenant et jusqu’au 30 avril toutes les manifestations rassemblant plus de 100 personnes, il est maintenant évident que pendant cette période, aucune course ne pourra avoir lieu dans le cadre du Championnat suisse.

En édictant ces directives, la Confédération a dispensé les organisateurs des slaloms d’Interlaken (4 avril) et de Frauenfeld (25/26 avril) de la décision de maintenir ou non leur manifestation. Dès maintenant et jusqu’à la fin avril, les manifestations rassemblant plus de 100 personnes seront interdites sur l’ensemble du territoire suisse (voir le lien).

La situation actuelle est donc la suivante: deux slaloms, un rallye (Critérium Jurassien), une course de côte (Reitnau) et le coup d’envoi du Championnat suisse de karting autobau à 7 Laghi ont dû être annulés à cause du coronavirus et de ses répercussions.

Auto Sport Suisse vous tiendra constamment au courant des développements actuels sur sa page d’accueil et sur Facebook.

Lien permanent

13.03.2020 Le cours de formation pour fonctionnaires à Gollion est finalement annulé
Hero Paint Antidoping Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

L'Association Suisse des Organisateurs de Rallye (en bref AOR) vient maintenant d’annuler malgré tout son cours de formation pour fonctionnaires prévu pour demain. C’est ce que vient de confirmer à ASS l’organisateur Jean-Pascal Rey après que le Conseil d’Etat du canton de Vaud ait annoncé que les manifestations rassemblant avec plus 50 personnes seront interdites jusqu’à nouvel ordre.

«On ne sait pas encore si ce cours sera rattrapé ou s’il n’aura à nouveau lieu qu’en 2021», annonce Jean-Pascal Rey.

Lien permanent

13.03.2020 Le coup d'envoi du Championnat des rallyes a également été annulé
Affiche organisateur Criterium annule 724x1024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Critérium Jurassien est aussi annulé

La 43e édition du Critérium Jurassien aurait dû être le coup d'envoi du Championnat suisse des rallyes les 17 et 18 avril. Mais le coronavirus Covid-19 a également contrecarré cette manifestation.

Les organisateurs du Critérium Jurassien ont pris leur décision: en raison du coronavirus, la 43e édition du rallye populaire dans le Jura n'aura pas lieu. «Cette décision n'a pas été facile pour nous», peut-on lire dans une lettre officielle du comité d'organisation. «Mais au vu de la situation dans laquelle nous nous trouvons, nous sommes contraints d’annuler ce rallye.»

On ne sait pas très bien ce qui va maintenant se passer. Eric Jordan, organisateur en chef du Rallye du Chablais qui doit se dérouler du 28 au 30 mai, a annoncé à swissrally.ch que la décision de maintenir ou non le deuxième rallye au calendrier sera prise au plus tard le 20 avril.

La tenue du Rallye du Tessin (fin juin) est également incertaine. L'organisateur Max Beltrami pense qu'il devra prendre lui aussi une décision vers la mi-avril. Le plan B prévoit d’organiser ce rallye autour de Lugano que dans la deuxième moitié du mois de septembre. «Mais pour l'instant, nos pensées vont vers les personnes directement touchées par la pandémie.»

Lien permanent

12.03.2020 Annulation des journées de test de slalom à Ambri
Slalom Ambri 2018 Flugplatz autosprintchc Peter Wyss Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les journées de test de slalom à Ambri sont annulés aussi © Peter Wyss/AutoSprint.ch

Les annulations se suivent et se ressemblent. Après l’annulation du coup d’envoi du Championnat suisse de karting à 7 Laghi et de la course de côte de Reitnau, l’Equipe Bernoise vient maintenant d’annuler elle aussi les journées de test à Ambri de la fin mars.

Cet avis n’a rien de surprenant. Les journées de test de slalom qui devaient avoir lieu sur l’aérodrome d’Ambri (27-29 mars) n’auront pas lieu en raison du coronavirus Covid-19 qui continue à se répandre. L’Equipe bernoise compétente de son organisation a publié à ce propos le communiqué suivant: «C’est devenu malheureusement une triste réalité et nous devons nous aussi nous plier aux prescriptions des autorités. Nous nous sommes battus jusqu’au dernier moment et avons préparé des mesures avec nos interlocuteurs pour pouvoir maintenir notre manifestation en dépit de la pandémie qui sévit. Mais il s’avère maintenant que c’était malheureusement sans succès.»

Lien permanent

12.03.2020 Reitnau annule la course de côte
Josef Koch c Denise Steinmann myphoto ch Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
En 2020, il n'y aura pas de course à Reitnau en raison du coronavirus

Le coronavirus a de premières répercussions sur le Championnat suisse de la montagne. La course à Reitnau du 28 juin est annulée. C’est ce qu’a annoncé son organisateur dans un communiqué de presse.

La course de côte ACS à Reitnau n’aura pas lieu cette année. C’est la conclusion qui a été tirée par l’ACS centre. Les raisons qui sont à l’origine de cette décision sont multiples, constate Thomas Kohler, directeur de la section ACS Centre. «Il s’agit principalement de prendre en considération les besoins de la population locale, de protéger tous les assistant(e)s de cette manifestation et naturellement aussi les spectateurs et autres personnes impliquées.»

Dans sa lettre, Kohler remercie également tous du grand soutien et de la compréhension. La nouvelle date est déjà fixée. La manifestation aura comme à l’habitude lieu le dimanche 27 juin 2021.

Reitnau est la première course du Championnat suisse d’automobile à être annulée en raison du coronavirus. Sur notre homepage, nous vous tiendrons au courant d’éventuelles autres annulations ou modifications.

Lien permanent

12.03.2020 Le cours de formation pour fonctionnaires à Gollion aura lieu
Hero Paint Kalender Verband Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Auto Sport Suisse a décidé mardi d’annuler tous le cours, formations et instructions jusqu’à la fin mars en raison du coronavirus en vue de protéger toutes les personnes des risques d’infection et de quarantaine. Toutefois, comme cela est expressément indiqué dans le communiqué publié sur la homepage, il appartient à chaque organisateur de prendre une décision correspondante pour tous les autres cours dont Auto Sport Suisse n’est pas l’organisateur.

L’Association Suisse des Organisateurs de Rallye (AOR) a pris la décision de maintenir le cours de formation pour fonctionnaires organisé par ses soins le samedi, 14 mars à Gollion. C’est ce que l’organisateur Jean-Pascal Rey a confirmé à ASS.

Le cours commencera à 7.30 heures. Ouverture des portes dès 7 heures.

Lien permanent

11.03.2020 Hängärtner mise sur un bolide GP3 de Jenzer
Haengaertner Yves GP3 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La GP3-Dallara de Hängärtner a été testé par le Japonias Yuki Tsunoda

Yves Hängärtner souhaite dynamiser en 2020 le Championnat suisse des slaloms et mise pour cela sur un bolide GP3 acheté auprès de Jenzer Motorsport.

Au cours des années passées, c’est surtout avec sa Ford Escort rouge que Yves Hängärtner a fait sensation lors des courses de côte et des slaloms. Parallèlement, il a montré sur sa Tatuus Master qu’il est également capable de performer sur une voiture de formule. En 2018, ce n’est que Philip Egli qui a réussi à le battre au slalom à Interlaken et cela de seulement de 0,11 secondes.

Cette année, Hängärtner compte prendre régulièrement le départ aux slaloms et de temps à autre aussi aux courses de côte et cela avec une voiture GP3 qui a encore été engagée jusqu’à la fin 2018 sur la scène internationale. «Sur le plan technique, cette voiture se trouve dans l’état qu’elle était en 2016», constate Hängärtner et Andreas Jenzer, qui a engagé cette voiture en dernier dans le cadre des GP3 Series, d’ajouter: «C’est la voiture avec laquelle le Japonais Yuki Tsunoda a effectué pour nous ses tests à Abu Dhabi en 2018.»

Ce bolide sera prêt à être engagé à partir de la semaine prochaine. Un turbomoteur d’une cylindrée de 1760 cm3 de Renault va propulser ce véhicule de la troisième génération GP3. Hängärtner compte sur environ 280 CV. A l’origine, ce bolide était doté d’un moteur Mecachrome V6 d’une cylindrée de 3,4 litres. Il développe une puissance d’environ 400 CV. C’est d’ailleurs l’entreprise Eggenberger Motorenbau AG, qui est la voisine directe de Jenzer à Lyss dans le canton de Bern qui s’occupe du moteur, de l’électronique, du faisceau de câbles, etc.

Hängärtner ne sera pas le seul à engager en 2020 une telle voiture. Jenzer a vendu un deuxième châssis à Markus Bosshard. Le troisième châssis doit être monté en automne. «Nous avons pour objectif d’engager ces voitures dans les courses de côte», fait savoir Jenzer. «2020 sera en quelque sorte une année d’apprentissage pour nous tous.»

Le premier affrontement sérieux de Hängärtner est prévu pour les 25/26 avril dans le cadre des journées de course automobile de Frauenfeld. Hängärtner annonce: «Je dois renoncer au premier slalom de la saison à Interlaken. Il coïncide avec notre premier test à Bresse.»

Dans la catégorie des véhicules de 2 litres aussi, deux anciennes voitures Jenzer vont être engagées en 2020. Tom Zürcher et Joël Burgermeister doivent faire leurs expériences avec ces voitures lors des slaloms, respectivement des courses de côte. Les deux voitures sont dotées d’un moteur Abarth d’une cylindrée de 1160 cm3. La voiture de Zürcher a déjà parcouru les premiers kilomètres.

Haengaertner Yves Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Hängärtner sur sa ancienne Tatuus Formule Master

Lien permanent

11.03.2020 Hommage à Michel Schaer
Schaer Michel Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michel Schaer, 1945-2020

Le jeudi 5 mars, Michel Schaer est décédé à l’âge de 74 ans après une longue maladie grave.

Schaer a fait énormément pour le sport motorisé et cela bien au-delà de la région de Fribourg. Domicilié à Villarimboud, il a été non seulement directeur de course des deux slaloms Clôture (aujourd’hui Slalom Drognens) et Romont, mais il a été également chef des pistes lors de la course de côte de La Roche-la Berra et organisateur de ces manifestations.

En dehors de son activité de directeur de course, il a également assumé la fonction de Président de la commission sportive de l’ACS Fribourg et de commissaire technique. Ses connaissances professionnelles et son engagement pour la course automobile étaient exemplaires.

Auto Sport Suisse présente à sa femme Danielle, ses enfants et ses petits-enfants, à sa famille, aux proches et à ses connaissances ses sincères condoléances.

Lien permanent

10.03.2020 ASS annule les formations et cours
Hero Anti Doping white Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Le Coronavirus continue à nous tenir en haleine. Après l’annulation du coup d’envoi de la saison du Championnat suisse de karting autobau à 7 Laghi, Auto Sport Suisse a maintenant aussi pris des mesures pour les formations/cours/instructions prévus prochainement.

Le Conseil fédéral et l'Office fédéral de la santé publique OFSP ont annoncé vendredi passé au soir (6 mars) d'autres mesures en rapport avec la propagation du coronavirus. Auto Sport Suisse a également réagi aux directives renforcées et annule par conséquent tous les formations, cours et instructions jusqu’à la fin mars pour protéger toutes les personnes des risques d’infection et de quarantaine.

Ce sont concrètement les manifestations suivantes qui sont concernées:
14 mars, Formation des directeurs de course et commissaires sportifs, Egerkingen
21 mars, Formation des fonctionnaires, Büren a.A.
24 mars, Séance des organisateurs Suisse alémanique, Egerkingen
28 mars, Séminaire des commissaires techniques, Berne
31 mars, Séances des organisateurs Romandie, Gruyère

Pour tous les autres cours, notamment ceux qui ne sont pas organisés par Auto Sport Suisse, il appartient à l’organisateur correspondant de décider comment gérer la situation actuelle.

Il s’agit notamment des manifestations suivantes :
14 mars, Formation des fonctionnaires, Gollion (organisateur AOR)
23/24 mars, Cours de licence ACS, Hockenheim (organisatrice section ACS de Berne)

Il en va de même des manifestations prochaines comme par exemple la Kappelen-Trophy (organisatrice piste de karting de Lyss) du 21 mars ou du coup d’envoi du Championnat suisse des slaloms à Interlaken le 4 avril (organisatrice section ACS de Berne).

Auto Sport Suisse se réfère ici encore une fois aux directives de l’OFSP. Vous trouverez ci-après sous forme de fichier PDF la liste des autorités cantonales qui décident si une manifestation rassemblant jusqu’à 1000 personnes peut avoir lieu ou non.

Lien permanent

06.03.2020 Report du coup d’envoi du CSK autobau
7 laghi 2018 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Drapeau Rouge pour la première manche CSK autobau à 7 Laghi

Le coup d’envoi du Championnat suisse de karting autobau du 5 avril est annulé. Cette course à 7 Laghi en Italie ne pourra pas avoir lieu comme prévu en raison du risque latent du coronavirus.

Le coronavirus a donc également imposé l'annulation de la première manifestation de sport automobile dans le cadre du Championnat suisse. La première course du Championnat suisse de karting autobau à 7 Laghi en Italie ne pourra pas avoir lieu comme prévu en raison de la situation actuelle due au coronavirus. L'association Kart Sport Promotion, qui est responsable de l'organisation, a décidé, après une analyse approfondie des risques, que cette course ne pouvait pas avoir lieu près de Milan.

Il sera décidé ultérieurement si la course sera rattrapée à une date ultérieure ou si le CSK autobau 2020 ne comportera que cinq (au lieu de six) courses.

La direction d'Auto Sport Suisse soutient cette décision. Le risque d'organiser une course dans le nord de l'Italie, qui est particulièrement menacé par le coronavirus, est clairement trop grand, déclare Patrick Falk, directeur d'Auto Sport Suisse. La priorité absolue est d'exposer le moins possible les participants et le personnel au risque d'infection et de quarantaine.

Il reste à voir si les courses en Suisse (Kappelen-Trophy le 21 mars ou Slalom Interlaken le 4 avril) devront également être annulées. Auto Sport Suisse se réfère à l'article déjà publié lundi sur notre site. Il stipule notamment que les organisateurs suisses de manifestations de sport automobile doivent tenir compte des réglementations cantonales et nationales en vigueur. Nous joignons encore une fois à la présente la liste des adresses de contact.

Lien permanent

05.03.2020 Egli se réjouit d'avoir une concurrence accrue
Egli 1 c Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philip Egli a remporté sept des huit slaloms en 2019

En termes de victoires journalières, Philip Egli a été le pilote suisse le plus titré en 2019. Né à Glaris, Egli a remporté sept des huit slaloms. Il lui sera difficile de faire mieux que cela. Mais pour quelqu'un qui a déjà remporté 35 victoires au total, ce n'est pas mission impossible.

Jusqu'à une date récente, les courses automobiles ne jouaient qu'un rôle mineur dans la vie quotidienne de Philip Egli. Depuis la finale à Ambri en octobre passé, Egli n'a plus fait d'apparition en tant que pilote de course. Ce n'est que depuis le week-end dernier que le Glaronnais, domicilié à Zurich, s'occupe à nouveau de sa Dallara F393 EPR-2: «Auparavant, je n'avais jamais trouvé le temps de préparer la voiture pour la course», déclare Egli. «D'abord à cause du travail, et ensuite parce que j'ai encore fait en voyage en Afrique de l'Est pendant un mois.»

Cette année aussi, Egli va se concentrer sur le championnat des slaloms. Mais quatre autres courses figurent encore à son programme: Les Rangiers, Oberhallau et Gurnigel ainsi que la course du Kerenzerberg qui se déroulera devant son ancien domicile à Mollis. L'année dernière, Egli, 35 ans, a dominé le championnat des slaloms. Avec sept victoires journalières en sept courses, il est arrivé en finale à Ambri. «Mais je n'y ai pas connu un week-end très performant», constate de manière autocritique Egli. Une troisième place derrière les vainqueurs Marcel Maurer et Lukas Eugster a tout de même fait perdre à Egli sa place sur le podium au classement général. Mais ce n'était pas un désastre pour le pilote de Formule 3. Le plaisir est en effet prioritaire à ses yeux. «Je ne peux de toute façon pas gagner le titre de champion suisse tout seul en raison du nombre de concurrents dans ma classe. Si j'avais été à nouveau au sommet à Ambri, je serais resté troisième. Mais je ne pense de toute façon jamais au titre.»

L'Egli poursuit donc généralement d'autres objectifs. «Faire une nouvelle tentative pour gagner toutes les courses en 2020 me tente évidemment. Mais je ne pense pas que ce soit possible. La concurrence est forte. On a déjà pu le voir à Ambri.» Ce qui motive Egli, c’est remporter certaines victoires individuelles, améliorer ses propres temps et établir de temps à autre un nouveau record de temps.

Le championnat commencera pour Egli dans un mois, à savoir le 4 avril à Interlaken. À condition, bien sûr, que le coronavirus, qui a déjà conduit à l'annulation de nombreuses manifestations sportives, ne vienne pas gâcher le début du championnat suisse des slaloms dans l'Oberland bernois.

«Je me tiendrai en tous les cas prêt», déclare Egli avec défi. «Et j'espère vivement que cela sera également le cas de mes concurrents. Je suis de toute façon ravi qu'avec Marcel Maurer, Lukas Eugster, Tom Zürcher et Yves Hängärtner, le nombre des coureurs qui se battront en 2020 pour la victoire du jour soit plus grand en 2020. Cela me stimule.»

D'ici là, il ne sera pas à court de travail, notamment sur le chantier. Egli est contremaître chez l'entreprise Specogna AG à Kloten. À ce titre, il est responsable de l'extension de la ligne ferroviaire de la vallée de la Limmat sur un tronçon à Schlieren (ZH). Tout comme en slalom, il semble y avoir tout sous contrôle.

Egli 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philip Egli a également une vue d'ensemble en tant que contremaître

Lien permanent

04.03.2020 Pas de Championnat suisse de la montagne junior
Swiss Race Academy 2020 c Peter Wyss Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les sept finalistes qui à la fin ne particeperont pas au championnat

Pour la quatrième fois consécutive, un Championnat junior aurait dû être organisé dans le cadre des Championnats suisses de la montagne. Or ce projet a été annulé en raison du manque de participants intéressés.

Pour une fois, ce n'est pas le coronavirus qui nous contraint d’annuler un événement sportif. Le fait qu'il n'y aura pas de championnats suisses juniors de la montagne en 2020 a d'autres raisons. Yves Meyer, propriétaire et directeur du Swiss Driving Event Seelisberg, explique: «C'est un jour noir pour la relève suisse des courses de côte. Dans la quatrième année du Championnat suisse de la montagne junior, nous n'avons pu accueillir que sept jeunes pilotes intéressés et motivés. Malheureusement, trois conducteurs ont maintenant renoncé à y participer. Avec seulement quatre pilotes confirmés, il n'est pas possible d'organiser un championnat d'un point de vue sportif et financier. Nous nous voyons donc contraints d'annuler le Championnat suisse junior de montagne de cette année.»

À la date de clôture des inscriptions, le 13 janvier, seules six inscriptions avaient été reçues pour la Swiss Race Academy 2020 ou le Championnat suisse de la montagne. Or il en aurait fallu au moins huit. Toutefois, afin de pouvoir effectuer malgré tout une véritable sélection, le délai d'inscription a été prolongé. En outre, les titulaires de licences NAT jusqu'à l'âge de 28 ans ont également été autorisés à s'enregistrer. Fin janvier, sept nouveaux arrivants ont ensuite été présentés – dont une femme. Mais comme trois d'entre eux ont maintenant fait marche arrière, il n'y aura pas de nouveau champion junior en 2020.

Les précédents lauréats étaient Rolf Reding (2017), Thomas Schmid (2018) et Rico Thomann (2019).

Lien permanent

02.03.2020 Informations sur le virus Corona
Hero Anti Doping white Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Le coronavirus continue de faire la une des journaux. De nombreuses manifestations sportives ont déjà été annulées. Sous peu, les manifestations de sport automobile en Suisse et celles à l'étranger qui font partie du Championnat suisse pourraient également être touchées.

Le coronavirus bouleverse le monde depuis plusieurs semaines. Il a commencé en Chine et s'est maintenant étendu à de nombreux autres pays. Entre-temps, les premiers cas ont également apparu en Suisse. Il n'est pas encore possible de prévoir les répercussions que cela aura sur les manifestations de sport automobile en Suisse ou dans les pays voisins. Les premières courses qui seraient affectées par une éventuelle annulation sont le Trophée Kappelen du 21 mars, le Slalom d'Interlaken du 4 avril et le coup d'envoi du Championnat suisse de karting CSK autobau à 7 Laghi du 5 avril.

Aujourd'hui, la situation est la suivante : le Conseil fédéral a interdit toute manifestation de plus de 1000 personnes dans toute la Suisse jusqu'au 15 mars 2020 au moins – cf. lien. Pour les manifestations de moins de 1000 personnes, les organisateurs doivent évaluer les risques avec les autorités cantonales compétentes afin de déterminer s'ils peuvent les organiser ou non. La plupart des cantons ont spécialement mis en place à cet effet des lignes téléphoniques d'urgence à l'intention des organisateurs de manifestations. Vous trouverez de plus amples informations sur les sites web des différents cantons (cf. fichier PDF ci-dessous).

Pour plus d'informations, ainsi que pour les questions et réponses concernant le coronavirus, veuillez consulter le site de l'OFSP.

Lien permanent

28.02.2020 autobau CSK 2020 : annonce du nouveau directeur de course

Après la fin de la saison 2019, lorsque l'actuel directeur de course, Peter Boontjes, a démissionné pour des raisons professionnelles, Auto Sport Suisse a pourvu le poste de directeur de course de l’autobau Championnat Suisse de Karting 2020.

Avec le Français Joel Blanc, nous avons trouvé un directeur de course qui connaît bien les courses internationales et qui a une très bonne expérience des événements de la CIK-FIA. Ces dernières années, il a non seulement géré des courses en France (FFSA), mais aussi de nombreux événements internationaux dans le cadre des événements de la CIK-FIA.

Nous nous réjouissons de cette nouvelle coopération et souhaitons à Joel Blanc des débuts réussis dans l'autobau CSK 2020.

Joël Blanc / © Photo KSP Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Joël Blanc / © Photo KSP

Lien permanent

28.02.2020 Tout sera-t-il prêt à temps?
Steiner Marcel 01 0220 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Marcel Steiner derrière le moteur Honda Civic, qu'il a installé à titre provisoire

En 2020, Marcel Steiner se déplacera de plus en plus à l'étranger. Mais il sera encore présent pour la moitié des courses de côte en Suisse. Quand il fera tourner son nouveau Honda Turbo, il pourrait même mettre en difficulté le champion Éric Berguerand.

Comme on le sait, Marcel Steiner ne participera e 2020 pas à toutes les courses du Championnat suisse de la montagne. Il en a actuellement quatre à son agenda: Reitnau, Les Rangiers, Oberhallau et Gurnigel. Ce pilote d'Oberdiessbach ne participera pas autres manifestations.

Ceux qui imaginent que, après la décevante saison 2019, Steiner n'osera pas affronter le champion de la montagne Éric Berguerand et préférera donc courir à l'étranger se trompent lourdement. «Je ne cherche pas à éviter Éric», dit Steiner. «Mais cette année, je veux simplement participer à des manifestations que j'aime particulièrement et certaines courses en Allemagne, en Autriche ou en République tchèque en font précisément partie.» D'ailleurs par le passé, Steiner s'était déjà accordé une pause dans le Championnat suisse: à savoir en 2013. «À cette époque, j'ai conduit cinq courses en Championnat suisse – la course qui m'a valu un accident aux Rangiers y comprise.»

La date du début de la saison pour Steiner est encore incertaine. Le vice-champion de l'année dernière prévoit un premier test sur le circuit de la Bresse (F) pour le début du mois d'avril. Il ne peut dire pour l'instant si sa LobArt sera prête d'ici là. Parce que Steiner a de grands projets. Le quintuple champion suisse passe d'un moteur V8 Mugen de 3 litres à un moteur turbo Honda. Le moteur de la Civic Type R servira de base. Il est actuellement assemblé chez Helf-Tec Engineering à Hildisrieden (LU) et converti de 2000 cm3 à 1750 cm3.

Steiner Marcel 02 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Steiner mise sur un turbo Honda de 1,75 litre en 2020

«Nous pensons que c'est l'avenir», dit Steiner, en référence à Geoffrey Schatz. Il a remporté le Championnat de France en 2019 avec une Norman-Oreca-Turbo, battant tous les records. Steiner n'attend pas seulement plus de puissance du nouveau moteur, il prévoit aussi une réduction de poids d'environ 20 kilogrammes.

Steiner sait déjà que le nouveau groupe moteur est adapté. Sa LobArt a déjà été dotée de ce type de moteur. Le Bernois a par ailleurs récemment installé un modèle identique, «pour pouvoir me faire une idée de l'espace disponible», explique Steiner.

Si tout se déroule comme prévu et si ce pilote de 44 ans réussit à concilier toutes ses activités extérieures à la course, il participera à une douzaine de manifestations en 2020, dont les Hillclimb Masters à Braga (P) les 10 et 11 octobre. «Je me réjouis d'aborder cette saison. Le défi que représente le nouveau moteur est pour moi une incitation supplémentaire. Maintenant, j'espère simplement que tout sera prêt à temps.»

Lien permanent

27.02.2020 Recherchons un responsable technique

Vous intéressez-vous au sport et notamment au sport motorisé? Avez-vous «du flair pour la technique»? Souhaitez-vous collaborer activement avec des commissaires passionnés par la technique et leur donner votre soutien sur le plan administratif? Êtes-vous tenté d’exercer une activité intéressante au sein d’une jeune association qui a le vent en poupe?

Alors vous êtes exactement la personne que nous cherchons. Nous sommes à la recherche pour notre bureau à Liebefeld/BE pour tout de suite ou au plus tard au 1er mai 2020 d’un(e) technicien(ne) pour un emploi à 100%.

Si nous avons réussi à susciter votre intérêt, nous vous prions de bien vouloir nous envoyer votre dossier de candidature d’ici au vendredi 20 mars à:

Patrick Falk
Directeur Auto Sport Suisse
Könizstrasse 161
3097 Liebefeld
falk@motorsport.ch

Vous pouvez trouver l'annonce d'emploi complète ici!

Lien permanent

24.02.2020 autobau CSK 2020 : Information 1er manche à 7 Laghi / Virus Corona

Chères pilotes, chers pilotes,

Pour le moment nous sommes en train d’observer la situation actuelle concernant le développement du Coronavirus en Italie et sommes en contact avec les gérants de la piste ainsi qu’avec l’autorité nationale Italienne. Pour le moment nous supposons que l'événement aura lieu comme prévu le 04/05 avril 2020 à 7-Laghi.

Nous vous informerons dès que nous aurons plus d’informations à ce sujet.

Merci de votre attention.

Auto Sport Suisse

Lien permanent

24.02.2020 En bref 06/2020
Rebellion 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rebellion a gagné les 6h d'Austin

Deuxième victoire saisonnière pour Rebellion
Rebellion a remporté sa deuxième victoire saisonnière lors des 6 Heures d’Austin/Texas dans le cadre du championnat du monde d’endurance FIA. L’équipe d’Alexandre Pesci, qui quittera à la fin de cette saison le Championnat du monde des voitures de sport est restée haut la main en tête de la course du début à la fin sur le Circuit des Amériques. La deuxième place est allée à la Toyota avec le numéro 8 (Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley). Au classement général, la deuxième Toyota avec Conway/Kobayashi/Lopez reste en tête. Mais la différence n’est plus que de cinq points au lieu des huit points jusqu’à présent. L’équipe Cool-Racing a manqué de très peu le podium LMP2. En remportant la place 4, Antonin Borga, Alexandre Coigny et Nicolas Lapierre ont remporté jusqu’à présent leur meilleur résultat saisonnier.

Beche 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Mathias Beche va disputer l'European Le Mans Series

Beche participera à l’ELMS
Mathias Beche va participer en 2020 à l’European Le Mans Series. Ce Romand court pour l’équipe polonaise Inter Europol aux côtés de Jakub Smiechowski. Beche a participé en dernier pour les Polonais à l’Asian Le Mans Series sur une Ligier JS P217 et y a terminé la saison au cinquième rang du classement général. «Je suis impatient de commencer la prochaine saison», annonce Beche. «Dans l’ELMS, les performances du groupe sont très proches.» Beche prendra également comme dans les années précédentes le départ aux 24h du Mans. Son meilleur résultat était jusqu’ici le troisième rang au classement général 2018 sur la Rebellion R13.

Legeret 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Lucas Légeret passe de LMP3 au GT3

Légeret passe de LMP3 au GT3
Le pilote Lucas Légeret âgé de 18 ans seulement passe de la LMP3 au GT3. Ce pilote lausannois de grande taille s’est engagé auprès de l’équipe AKKA et y conduit une Mercedes AMG. Cinq courses pour le GT World Challenge Europe figurent au programme de Légeret. Son apogée de la saison seront les 24h de Spa-Francorchamps. Ce jeune Romand commencera sa saison les 12/13 mars avec les courses d’essai officielles au Castellet. La première course aura lieu les 9/10 mai à Silverstone.

Lien permanent

21.02.2020 Réunions des organisateurs 2020

Comme vous le savez certainement, le sport automobile est en constante évolution, ce qui nécessite également des changements dans les structures nationales en Suisse. La Commission Sportive Nationale (CSN) surveille constamment cette évolution et s'efforce d'adapter les courses automobiles de notre pays aux nouvelles structures de manière judicieuse.

Afin de pouvoir transmettre le plus rapidement possible les informations et explications pertinentes à tous les organisateurs, le CSN a décidé de tenir à nouveau la réunion traditionnelle des organisateurs sous forme de réunion d'information.

Nous avons le plaisir de vous informer que la prochaine réunion d'information pour la Suisse romande a été programmée comme suit :

MARDI 31 MARS 2020 À 19H15

Restoroute Motel de la Gruyère, Le Restoroute 174, 1644 Avry-devant-Pont

Les organisateurs ont reçu l’invitation pour cette réunion.

Lien permanent

19.02.2020 Hommage à Jean-Claude Béring
Bering Jean Claude Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jean-Claude Béring, 1944-2020 © Laurent Missbauer

Vendredi 14 février passé, l’ancien champion européen de la montagne Jean-Claude Béring est mort à l’âge de 75 ans.

Béring avait commencé sa carrière sur une Mini Cooper. Plus tard, il avait participé aux courses de côte, slaloms et rallyes avec des voitures telles que Triumph, BMW, Lancia, Audi, Porsche et Renault. En 1975 et 1976, ce pilote de La-Chaux-de-Fonds a remporté le titre du Championnat européen de la montagne chez les véhicules GT sur une Porsche Carrera RS. Il l’avait acheté au célèbre chef d’orchestre autrichien Herbert von Karajan.

Sur le plan national aussi, Béring a été performant. En 1977, il a gagné le titre de champion suisse des véhicules de série des groupes 1, respectivement 3. Le Jurassien y conduisait une Triumph Dolomite. Béring a vécu le sommet de sa carrière en sport motorisé en 1975 avec sa participation aux 24 heures du Mans. Sur une Porsche Carrera RS du Club de Porsche romand, il y a remporté aux côtés des deux pilotes allemands Klaus Utz et Horst Godel la 19e place au classement général. Et cela en dépit de ses problèmes de santé. Les gaz d’échappement avaient tellement mis à mal le «Grand», comme l’appelaient ses amis, qu’il a dû se faire traiter par un médecin encore pendant la course.

Dans le secteur des rallyes, Béring a laissé également une forte impression. En 1983, il a décroché derrière Eric Ferreux avec même nombre de points que celui-ci le deuxième rang au classement général du Championnat suisse des rallyes sur une Renault 5 Turbo. Ses performances sur une Audi ayant appartenu à Michèle-Mouton sont également légendaires. Avec cette voiture, Béring a remporté entre autres le Critérium Neuchâtelois 1984 avec son homonyme Jean-Claude Schertenleib comme navigateur.

Après s’être retiré de la course automobile active, Jean-Claude Béring a continué à pratiquer la conduite automobile en professionnel en tant que chauffeur de bus des entreprises de transport neuchâteloises.

Auto Sport Suisse présente à sa famille, ses proches et ses amis ses sincères condoléances.

Lien permanent

18.02.2020 La rapide Léna roule en Formule 4
Buehler 04 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Léna Bühler passe du karting à la Formule 4 espagnole

Après Karen Gaillard, Miklas Born (les deux en 24h Series), Mike Müller (VW Up Cup) et Jasin Ferati (Formule 4 italienne), Léna Bühler vient maintenant elle aussi de réussir le saut du karting au sport automobile.

L’année passée, Léna Bühler a performé de manière éclatante dans le X30 Challenge Switzerland. Cinq victoires de manches et un troisième rang au classement général avec un retard de neuf points seulement sur le champion Savio Moccia, telle est la carte de visite de cette pilote rapide de Valeyres-sous-Montagny près d’Yverdon. Cette année, elle ne sortira son kart plus qu’à des fins d’entraînement. En effet, la pilote suisse de karting la plus rapide de 2019 va passer cette année dans le sport automobile et plus exactement dans la Formule 4 espagnole.

Bühler a déjà effectué en décembre des courses de test en Formule 4 en Espagne. Entre autres également pour l’équipe d’Andreas Jenzer. En 2020, elle ne roulera toutefois pas pour cette équipe de Lyss, qui prendra le départ dans le Championnat italien, mais pour l’équipe Drivex de Madrid. Celle-ci n’est pas une inconnue dans la Formule 4 espagnole, bien au contraire: en 2019, elle a même remporté de manière souveraine le Championnat avec le pilote argentin Franco Colapinto. Une des raisons qui ont poussé Bühler à opter pour Drivex était la bonne impression que cette équipe donnait à Bühler dès le départ. «Je me suis d’emblée sentie parfaitement à l’aise dans cette équipe», constate Léna.

Ayant remporté le troisième meilleur chrono pendant les tests, à deux dixièmes de seconde seulement derrière la valeur de référence, Bühler a placé la barre haut. «J’espère être aussi performante lors des tests officiels en avril et pendant les courses», annonce cette pilote de 22 ans. «Mais pour l’instant, je suis déjà heureuse du résultat réalisé pendant les tests.»

Si tout se passe sans accroc, Bühler s’est déjà fixé un objectif ambitieux pour 2021. «Je veux passer aux W Series, le Championnat automobile de formule 3 réservé exclusivement aux femmes», révèle la pilote romande.

Pour Léna, la saison commencera les 25/26 avril au Castellet. Les six courses restantes auront lieu sur la péninsule ibérique.

Buehler 03 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Léna Bühler lors des tests en Espagne avec sa équipe Drivex

Lien permanent

17.02.2020 En bref 05/2020
79832813 10157261744142326 8807219272427241472 o Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Rebellion Racing: Après les 24h du Mans c'est fini

Rebellion Racing annonce la fin des activités en sport automobile
13 ans de sport automobile suffisent. Du moins pour Rebellion Racing. Son chef Alexandre Pesci a mis fin aux activités en sport automobile moins de dix jours après l'annonce qu'une deuxième voiture serait engagée aux 24 heures du Mans. «Rebellion Racing va cesser toutes ses activités de course après une dernière participation aux 24 heures du Mans en juin», a déclaré un communiqué de presse. Rebellion a participé pour la première fois au Mans en 2008 (sous le nom de Speedy Racing). En 2014, l'équipe a fêté sa victoire de classe avec Mathias Beche, Nick Heidfeld et Nicolas Prost. En 2018, Rebellion a terminé à la troisième place du classement général derrière Toyota. La décision de la Rebellion de se retirer de la course a également un impact sur Peugeot. L'équipe suisse avait annoncé une coopération technique avec le constructeur automobile français en décembre 2019. Peugeot va maintenant probablement devoir gérer seul ce projet de Hypercar.

5 W6 I0469 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Troisième au Mexique: Sébastien Buemi

Buemi sauve l'honneur suisse
Lors de la quatrième manche de Formule E à Mexico-City, Sébastien Buemi a enfin décroché pour la Suisse la première place sur le podium. Buemi, qui était par moment en deuxième place et est retombé plus tard à la quatrième place, a bénéficié l’élimination de Sam Bird peu avant la fin. Le meilleur Suisse au classement général reste Edoardo Mortara, à la neuvième place. Selon ses propres déclarations, le Genevois n'avait aucune chance de gagner sur la piste raccourcie du GP, mais il a tout de même marqué quatre points à la huitième place. Nico Müller aurait quant à lui pu faire mieux. Le débutant en Formule E était dans le top cinq quand il a quitté la piste au premier virage. Le pilote de Porsche Neel Jani continue lui aussi à attendre impatiemment un succès. Le Zélandais a franchi la ligne d'arrivée en 14e position.

82530704 1521993677966664 4275347915456643072 o Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grégoire Saucy a terminé la Toyota Racing Series comme sixième

Une bonne sixième place pour Saucy
Grégoire Saucy a terminé la Toyota Racing Series en Nouvelle-Zélande à une bonne sixième place. Le Jurassien, qui participe en 2020 à la Formule Renault Eurocup pour ART, a longtemps été troisième au classement général de la série hivernale Downunder, mais n'a réussi à décrocher que la sixième place lors des deux derniers week-ends de course. Saucy peut toutefois être fier de sa performance. Deux places sur le podium et la deuxième place parmi les débutants, voilà une belle performance pour un pilote qui n'a eu «que» l'expérience de la Formule 4 jusqu'à présent. Le deuxième pilote suisse en lice, Axel Gnos, a terminé à la 18e place du classement final. Le titre est revenu au Brésilien Igor Fraga.

Lien permanent

13.02.2020 Abonnez-vous à notre Newsletter!
Bild4 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Vous tient au courant: la newsletter d'Auto Sport Suisse

Auto Sport Suisse continue à mettre les gaz! Dès maintenant, vous pouvez vous enregistrer sur notre nouveau site Internet pour recevoir notre Newsletter mensuelle.

Souhaitez-vous être constamment au courant de la situation la plus récente du sport motorisé suisse? Dans ce cas, Auto Sport Suisse vous propose dès maintenant un nouveau service: à la fin de chaque mois, nous publierons une Newsletter en langues allemande et française. Celle-ci passera non seulement en revue le mois écoulé, mais elle vous informera également sur les dates des courses et des cours à venir.

Pour cela, il suffit de vous enregistrer avec votre prénom, nom et adresse E-mail sur le site:

https://motorsport.ch/fr/conta... . Important: Ceux qui souhaitent recevoir la Newsletter en langue allemande doivent s’enregistrer sur la page d’accueil allemande. Ceux qui souhaitent la recevoir en langue française doivent s’inscrire sur la page d’accueil française.

Nous nous réjouissons de continuer à vous tenir en permanence au courant de l’actualité.

Lien permanent

13.02.2020 Philipp Krebs: «Le prochain champion conduira une Clio III»
Podium Bergpokal Schoepfer Krebs Buerki Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philipp Krebs à côté de Stephan Schöpfer (à gauche) und Martin Bürki (à droite) lors du dîner des champions 2019

Les pilotes de la Renault Classic Cup ont voté. En 2020, il y aura trois classes au sein de la Coupe au lieu de deux. Nous avons demandé au champion Philipp Krebs quelles répercussions cette décision aura.

Cette année, la Renault Classic Cup sera divisée en trois classes au lieu de deux jusqu'ici. Cette décision a été prise par les conducteurs actifs lors de l'assemblée générale. Elle nécessite encore l'approbation officielle d'Auto Sport Suisse. Mais lorsque ce changement de réglementation entrera en vigueur, les pilotes de Clio II auront du mal à s'adapter. Philipp Krebs serait également touché. Nous avons discuté de cette nouvelle situation avec le champion suisse en titre et vainqueur de la Coupe de la montagne.

Philipp krebs renault clio rs 1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Philipp Krebs et sa Renault Clio II

ASS: Jusqu'à présent, la Renault Clio II et la RS III Cup ont été regroupées en un seul classement. Tel ne sera plus le cas en 2020. Pour pouvoir marquer des points complets, il faudra désormais avoir au moins quatre adversaires dans sa classe. En 2019, cela n'a pas toujours été le cas avec les Clios II. Crains-tu à présent de ne plus pouvoir, à l'avenir, rouler que pour la moitié des points et de n'avoir par conséquent plus aucune chance de défendre ton titre ?
Philipp Krebs: Oui, cela m’en a bien l’air. En fait, il y a suffisamment de Clios II. Mais il est rare qu'elles soient toutes sur place. Je pense donc que le prochain champion de la Renault Classic Cup sera un pilote avec une Clio III. Mais à ce stade, je tiens à souligner une fois de plus que je ne suis pas «avide de titres». Quand j'ai senti l'année dernière que je pouvais gagner la coupe de la montagne ainsi que la Renault Classic Cup, ça m'a certes démangé. Mais à part cette chance de remporter un double titre, chance qui ne sera reproduira probablement pas, gagner un championnat n'est pas si important à mes yeux.

Peux-tu comprendre l'avancée des pilotes de Clio III ?
En tant que personne extérieure, oui, absolument. Il est juste que chacun participe à la compétition dans sa propre classe. Après tout, les Clio RS IV Cup plus récentes avec leurs moteurs 1600 turbo ont déjà participé à des compétitions dans leur propre catégorie. J'aurais peut-être plaidé plutôt pour quatre voitures au lieu de cinq. Mais il faut composer avec le fait qu'il faudra désormais cinq participants par classe pour obtenir le nombre total de points.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement pour toi ? Ta voiture de champion est à vendre - vas-tu passer aux Clios III pour avoir plus de chances de remporter le titre ?
Elle est à vendre, c'est vrai et si je peux en retirer un bon prix, je m'en séparerai. Il est possible que j'achète ensuite une Clio III. Si je ne vends pas ma voiture, je m’engagerai encore une autre saison avec la Clio II.

Quel sera l'impact de ces nouvelles règles sur les courses sur circuit de la Renault Classic Cup ?
Si les Clio II et III continuaient à rouler dans la même catégorie, elles recevraient normalement toujours des points complets. Mais maintenant, il doit y avoir au moins cinq participants dans les deux classes. S'il y en a moins, on n’attribuera que de demi-points. Comme les courses à l'étranger sont déjà associées à des coûts plus élevés, ce changement de règle pourrait bien exercer un impact négatif sur la décision de certains participants. D'autre part, il faut se rappeler que ceux qui effectuent des courses sur circuit ne se laissent généralement pas décourager. Nous verrons comment cela évoluera. Comme en 2019, je ne participerai de toute façon qu'à des slaloms et à des courses de côte, quelle que soit la voiture.

Lien permanent

11.02.2020 Joël Grand se concentre entièrement sur le Championnat suisse
Grand Joel 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Joël Grand sur sa Osella PA21 lors de la course de côte aux Paccots

En 2020, Joël Grand (32 ans) veut participer à toutes les courses de côte avec sa nouvelle Osella PA21 JRB. Le Valaisan a eu l'occasion de se faire une première idée de son nouveau véhicule lors de la finale de la saison aux Paccots.

Joël Grand a enrichi le championnat suisse de montagne avec sa Formule Masters. L'homme de Chalais près de Sierre a utilisé trois modèles différents au cours des dernières années. Son plus grand triomphe a eu lieu en 2017, lorsqu'il a battu Romeo Nüssli aux Paccots par deux centièmes de seconde en additionnant les deux chronos, célébrant ainsi sa première et jusqu'ici unique victoire générale sur la montagne.

2020 marquera pour lui la fin des voitures de formule. Mais Grand avait en réalité déjà changé de voiture et de catégorie avant la fin de la saison dernière. Lors de la finale de la saison aux Paccots, le pilote de l'équipe Gruyère Racing a engagé sa nouvelle Osella PA21 JRB pour la première fois en E2-SC. «C'était une question d'argent et de travail», a déclaré Joël Grand en expliquant son passage de la Formule Masters à la voiture de sport. «J'ai adoré conduire les Masters, mais il était temps de commencer quelque chose de nouveau.»

La première course aux Paccots s'est terminée pour Grand à la huitième place du classement général, ce qui est une bonne performance, si l'on considère que c'était la première fois qu'il utilisait la voiture dans des conditions de compétition. «Nous avons changé quelques détails au cours du week-end», a déclaré Grand, «cela nous a permis de comprendre la voiture de mieux en mieux.»

Par rapport à l'Osella PA30 de Simon Hugentobler, troisième aux Paccots, Grand a eu un retard d'un peu plus de cinq secondes par course. Mais la comparaison est trompeuse. Dans la voiture du Valaisan, il y a un moteur de moto original de 1000cc de BMW. À l'arrière de l'Osella de Hugentobler, un moteur de 3 litres fournit en revanche une puissance nettement supérieure. «Mon objectif est d'avoir un jour moi aussi un moteur de 3 litres pour avoir une chance de gagner le championnat», déclare Grand. «Mais pour l'instant, je vais commencer modestement.»

Afin d'être bien préparé pour la saison de montagne, Grand, entraîné par Roland Bossy, prévoit de participer à un ou deux slaloms. L'ancien co-pilote de rallye a fait ses débuts dans cette discipline il y a des années. Mais il en a gardé des souvenirs plutôt mitigés. «Lors de mon premier slalom en 2008, je suis arrivé dernier», déclare Grand.

Joël se passe de courses préparatoires à l'étranger. Ce pilote qui travaille comme représentant dans un marché de boissons valaisan manque d'argent et de temps pour ce faire. «En outre, je veux me concentrer pleinement sur le championnat suisse.»

Grand présentera sa nouvelle voiture aux médias et à un groupe restreint d'invités lors d'une conférence de presse à la mi-mars. Auto Sport Suisse a déjà eu l'occasion de jeter un coup d'œil à l'Osella fraîchement peinte. Nous ne vous révélerons que cela: cette voiture de sport élégante a aussi fière allure!

Lien permanent

10.02.2020 Fredy Eugster, qui d’autre?
Eugster fredy 2019 sim meister Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Fredy Eugster, Champion 2019, était le Simracer le plus rapide à Horgen

Le samedi à Horgen (ZH), la première épreuve de qualification pour le deuxième Championnat suisse de Simracing a eu lieu. A cette occasion, le champion en titre Fredy Eugster a une fois de plus annoncé la couleur.

Avec 1:45,490 min, Fredy Eugster a été le Simracer le plus rapide lors de la première preuve de qualification en 2020 à Horgen (ZH). Dans sa Porsche virtuelle 911 GT3 Cup, ce Suisse oriental a devancé l’ancien champion de rallye junior Thomas Schmid de quatre dixièmes de seconde. C’est Nathanaël Mahler qui a décroché la 3e place avec un autre retard de quatre dixièmes de secondes. Ce trio s’est assuré de la sorte d’emblée une participation à la finale à Mollis (GL).

Goe Stettler, qui a mené la catégorie Ü40 nouvellement mise en place s’est classé bon quatrième. Stettler a failli même remporter la 3e place. Ce ne sont que 5 millièmes de secondes qui l’ont séparé de Mahler, troisième au classement. Stettler a été suivi par Julien Apotheloz sur une P5. S’il veut encore participer à la finale, l’ancien gagnant du Young Driver Challenge devra encore se qualifier lors d’une autre épreuve de qualification.

La pilote la plus rapide et aussi la seule femme dans le groupe des 44 participants a été Barbara Baeriswyl. Cette pilote de Suzuki-Cup s’est elle aussi qualifiée pour la finale dans le classement des dames. «Dommage qu’une seule femme ait participé à la première épreuve de qualification», constate l’organisateur Wani Finkbohner de la Racing Fuel Academy. Nous espérons que pour les prochaines manifestations, nous pourrons accueillir un plus grand nombre de femmes prêtes à prendre le volant.»

La deuxième épreuve de qualification aura lieu le 7 mars au centre Porsche de Genève. On n’y conduira plus à Imola, mais sur le circuit virtuel Red Bull Ring à Spielberg (A).

Pour de plus amples informations et l’inscription, prière de consulter le site Internet: www.racingfuel-academy.com/championship

Lien permanent

07.02.2020 autobau CSK: Chronométrage 2020

Après examen des différentes offres des chronométreurs, il est maintenant certain que le chronométrage et le live timing des 6 courses de l’autobau CSK pour l'année 2020 seront garantis par le prestataire suivant :

Savoie Chrono Impact
3, chemin du Four
Brison les Oliviers
F-73100 Brison Saint Innocent
www.savoiechrono.com

Après la coopération fructueuse avec l'équipe de Savoie Chrono dans les années 2015 à 2018, nous sommes heureux de pouvoir mener la nouvelle saison du CSK 2020, à nouveau avec cette équipe bien rodée de la France.

Lien permanent

06.02.2020 En 2020, Maggi roulera en première ligue
Maggi Giorgio 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Giorgio Maggi (au milieu avec chapeau de cowboy) disputera la première division en 2020

Giorgio Maggi passe au sein de son équipe Hendriks Motorsport d'Euro-NASCAR 2 à Euro-NASCAR Pro.

Pour Giorgio Maggi, 2020 sera une année vraiment sérieuse. Le pilote de 22 ans, originaire de Hergiswil, est en train de monter en grade. Dans la série européenne de NASCAR, Maggi passe de la deuxième à la première ligue. Il reste fidèle à son équipe Hendriks Motorsport des Pays-Bas.

Maggi est impatient de relever ce nouveau défi. «En 2019, j'ai prouvé que je suis à la hauteur pour participer à cette série. Le fait que cette année, je puisse conduire dans la ligue européenne de haut niveau est pour moi à la fois une grande opportunité et un honneur.»

Maggi a mené la deuxième division l'année dernière jusqu'à la dernière course dans sa Ford Mustang. Dans un final serré, il a perdu le titre au profit du Danois Lasse Sörensen. Avec quatre pole positions, trois victoires et onze places dans le top cinq, ce pilote nidwaldien a toutefois marqué les esprits.

Il doit en grande partie à son équipe le fait d'avoir aussi de bonnes chances dans l'Euro-NASCAR Pro en 2020. Elle a remporté le titre en 2019 avec Loris Hezemans parmi les «Grands» et cette année encore, elle fait partie des équipes favorites avec Hezemans comme équipier de Maggi.

Parallèlement à son engagement auprès d'Euro-NASCAR, Maggi prévoit aussi de participer à une ou deux courses de 24 heures. La course à Zolder figure en tête de liste de cet ancien pilote du GT Masters. Il y a remporté la victoire en 2019 sur une Norma-Honda. Mais Maggi a encore d'autres projets. Les États-Unis, berceau de la série NASCAR, sont la grande destination de tous ceux qui ont succombé à l'attrait des voitures de tourisme V8 archaïques. Un Suisse participant à la NASCAR! C'est du jamais vu! Nous croisons donc les doigts pour lui!

Lien permanent

05.02.2020 En bref 04/2020
Deletraz Louis 2020 Rebellion Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Louis Delétraz disputera les 24h du Mans pour la première fois

Une deuxième voiture pour Le Mans
Rebellion engage une deuxième voiture pour les 6 heures de Spa et la course classique des 24h au Mans. À côté du trio habituel composé de Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman, le Genevois Louis Delétraz et les deux pilotes français Romain Dumas et Nathanaël Berthon se relayeront au volant d’un deuxième véhicule. Delétraz, dont l’objectif principal en 2020 consiste à remporter le titre en Formule 2, prendra la première fois le départ à la Sarthe. Dumas a déjà gagné cette course à deux reprises: en 2010 (sur Audi) et en 2016 (sur Porsche).

Saucy Gregoire 2020 Neuseeland 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grégoire Saucy a defendu P2 à Nouvelle-Zélande

Rang 2 pour Saucy en Nouvelle-Zélande
Grégoire Saucy a défendu avec succès le week-end passé son troisième rang général dans la Toyota Racing Series en Nouvelle-Zélande. Le pilote jurassien a même remporté son résultat jusqu’ici le meilleur en remportant la deuxième place dans la troisième course. Avec six courses encore à venir, le retard de Saucy sur le leader Igor Fraga du Brésil n’est que de 48 points. Le deuxième au classement Liam Lawson n’a qu’une avance de 31 points sur Saucy. En revanche, le deuxième pilote suisse Axel Gnos n’a pas connu un week-end réjouissant. Cet Espagnol domicilié à Lausanne a subi deux accidents, dont l’un sans sa faute, et doit se contenter de la 15e place.

S Imracing 2020 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La deuxième saison du championnat Simracing commencera samedi

Première épreuve qualificative à Horgen
Simracer attention! Ce samedi de 10-17 heures, la première épreuve qualificative pour le Championnat suisse de Simracing aura lieu à Horgen (ZH). Sous l’égide de la FIA et d’Auto Sport Suisse, on cherchera un successeur à Fredy Eugster, champion Simracing de 2019. Il existera nouvellement aussi deux sous-catégories: cette année, il y aura pour la première fois aussi une catégorie «Dames» et une catégorie «Plus de 40 ans». Vous trouverez de plus amples informations sur les conditions de participation sur le site Internetwww.simracingseries.ch. Les frais d’inscription se montent à 50 francs.

Lien permanent

03.02.2020 Date incorrecte
2019 TCR photo news 108 3cb04ee994216b94c4983b51c88182b6 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
TCR am Berg: Sechs Rennen sind geplant

Une erreur s’est malheureusement glissée dans le calendrier des TCR Hill Climb Series. La course de côte St Agatha (A) 2020 aura lieu le 26/27 septembre 2020 et n’est pas au 19/20 septembre. Nous nous excusons! Voici encore une fois le calendrier corrigé:

2./3. mai, Eschdorf (LUX)

30./31. mai, Verzegnis (I)

20./21. juin, Beaujolais (F)

25./26. juillet, Hauenstein (D)

15./16. août, Les Rangiers (CH)

26./27. septembre, St. Agatha (A)

Lien permanent

03.02.2020 A nouveau prêts à entrer en action dès le début de la saison
Wuethrich Simon 2019 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La Golf de Wüthrich après l'accident à Reitnau © Archive Wüthrich

La saison des courses de côte 2019 s'est heureusement déroulée sans aucun incident grave. Ce sont Ronnie Bratschi et Simon Wüthrich qui ont subi le plus de tôles froissées. Nous leur avons demandé où en est la remise en état de leurs véhicules.

Les accidents font partie de la course automobile. Tant qu'ils ne comportent pas de blessés et qu’on ne froisse que de la tôle, c’est un moindre mal. La saison passée, un seul pilote a été blessé: Louis Berguerand, le père du champion de la montagne Eric Berguerand. Lors de la course d'Anzère, il a subi une fracture ouverte du bras. Depuis, papa Berguerand va de nouveau beaucoup mieux. Eric, son fils préoccupé, annonce: «Dans deux ou trois mois, il retrouvera sans doute sa forme habituelle.»

Les Berguerands ne sauraient toutefois pour l'instant pas encore dire si cela suffira pour faire un retour en début de saison. Tel n'est pas le cas de Simon Wüthrich et de Ronnie Bratschi. Ces deux pilotes-là travaillent d'arrache-pied pour faire leur retour. Contrairement à Berguerand père, leurs accidents les ont laissés indemnes. Mais leurs deux voitures ont été gravement endommagées. La Turbiene Golf de Wüthrich a terminé sa course à Reitnau sur un rail de garde après une trace d'huile non signalée . Bratschi s'est renversé au Gurnigel avec sa Mitsubishi Evo VIII et a fini sa course dans la forêt. L'accident s'est produit sous la pluie – à une vitesse relativement faible. «A cet endroit, vous conduisez à faible vitesse», constate le pilote d'Uri. «Mais le bras oscillant transversal s'est cassé à l'arrière droite et j'ai soudainement perdu le contrôle de la roue.»

Bratschi Ronnie 2019 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Quand Bratschi laissera-t-il de nouveau voler les étincelles? © Archive Bratschi

Depuis, Bratschi et Wüthrich ont investi de nombreuses heures dans la remise en état de leurs véhicules. Alors que Bratschi avait besoin d'un nouveau châssis, celui de Wüthrich était toujours intact. Mais une grande partie de la technologie a été endommagée. En particulier le radiateur et les suspensions. Wüthrich évalue les dégâts de sa Golf rouge à environ 25’000 francs – sans compter les travaux. La situation est similaire pour le véhicule de Bratschi.

Bratschi arrive même à tirer quelque chose de positif de cet accident. Alors qu’il a déjà beaucoup investi dans la sécurité de sa voiture ces dernières années, cet accident lui a permis d’améliorer encore la situation. «Le bras oscillant transversal était en fait bien dimensionné avec un diamètre de 35 millimètres, ce qui n’a pourtant pas permis d’éviter l'accident. Cela montre les forces à l'œuvre.»

Wuethrich Simon 2019 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
L'équipe Wüthrich a encore beaucoup de travail à faire © Archive Wüthrich

Alors que Bratschi a pu réparer les dégâts sur sa voiture grâce à des sponsors et des partenaires, Wüthrich a lancé une campagne de financement par «crowdfunding» auprès du partenaire ASS «I believe in you». Il s’agissait de récolter 15’000 francs. Après seulement quatre jours, ce montant a été atteint. 45 personnes/entreprises ont soutenu l'action. «Je referais la même chose dans un cas similaire», dit Wüthrich, tout en espérant qu'il n'aura pas besoin de ce soutien à l'avenir. «Pendant dix ans, ma voiture n'a pas eu une seule bosse. J'espère que ce sera de nouveau le cas à l'avenir.»

On ne sait toujours pas où et quand Wüthrich et Bratschi seront de retour sur la grille de départ avec leurs voitures remises en état. Wüthrich a marqué en rouge sur son calendrier les jours de course à Frauenfeld. Bratschi peut quant à lui envisager d’entrer de nouveau en action à Hemberg, mais il laisse ouverte la question de savoir s'il participera auparavant encore à l'une ou l'autre course à l'étranger.

Mais d'ici là, tous deux auront encore du pain sur la planche. Ils en profiteront pour rendre aussi leur voiture encore plus rapide. «Au cours de la remise en état, on remarque des points que l'on peut encore améliorer sur la voiture», constate Wüthrich en souriant. «C'est pourquoi nous allons encore y ajouter quelques pièces en fibre de carbone.» Il est donc évident: le spectacle doit continuer! Les fans s'en réjouiront!

Lien permanent

Associés

Équipementier