Les dernières nouveautés

01.03.2024 Deux Suisses au service de Porsche
Fontana Alex Porsche 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Alex Fontana roulera pour Car Collection en GT Open © Porsche

Deux professionnels suisses de la course automobile prendront le départ pour Porsche en 2024: Patric Niederhauser (32 ans) en GT Challenge, Alex Fontana (31 ans) en GT Open.

Patric Niederhauser et Alex Fontana ont quelques points communs. Outre le fait qu'ils ont presque le même âge et qu'ils sont tous les deux extrêmement rapides, ils sont allés jusqu'en GP3 (aujourd'hui Formule 3) en sport automobile. À l'époque, ils ont tous deux couru, entre autres, pour Jenzer Motorsport. Après leur carrière en Formule, les deux Young Driver Coaches Niederhauser et Fontana sont passés aux voitures de sport. En 2024, un autre point commun vient s'ajouter: Tous deux roulent pour Porsche – Niederhauser dans l'équipe Rutronik en GT World Challenge, Fontana pour Car Collection en GT Open.

Pour Niederhauser, c'est un retour dans une équipe avec laquelle il a déjà connu beaucoup de succès. En 2019, le Bernois a été le premier Suisse à remporter le titre de l'ADAC GT Masters avec son coéquipier sud-africain Kelvin van der Linde (à l'époque, sur une Audi R8 LMS GT3). Pour la saison 2024, il a de grandes ambitions après une année mitigée en DTM avec Audi. «Mes attentes sont grandes», déclare Nidi. «Je connais l'équipe, l'équipe me connaît et j'ai deux collègues rapides, Sven Müller et Julien Andlauer. Je suis en tout cas motivé et je veux mettre l'un ou l'autre point d'exclamation cette année!»

Fontana aussi est impatient que la saison commence. «Je me réjouis beaucoup de la nouvelle saison», déclare le Tessinois. «Pour moi, ce sera la première fois que je pourrai courir deux années de suite avec la même voiture et la même équipe, et Car Collection est un groupe de personnes que j'aime beaucoup. De plus, je suis très fier de courir la série complète avec Hash, qui vient de mon académie de course.»

Alors que la saison débutera pour Niederhauser les 6 et 7 avril au Castellet, Fontana a encore un peu de temps devant lui. Sa première course en GT Open aura lieu les 27 et 28 avril au Portugal.

Nieder Huaser Patric Porsche 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Patric Niederhauser pour Rutronik en GTWC © Porsche

Lien permanent

29.02.2024 Slalom de Bière reporté de trois semaines
Biere Ambiance Cornevaux Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
En 2024, le Ssalom de Bière n'aura lieu que début mai © Cornevaux

Le coup d'envoi du Championnat suisse des slaloms 2024 n'aura pas lieu comme prévu à Bière. La course a été reporté de trois semaines. Le coup d'envoi sera donc donné les 27 et 28 avril à Frauenfeld.

Les rumeurs ont longtemps couru. C'est désormais une certitude: le slalom de Bière, qui devait initialement marquer le début du Championnat suisse des slaloms de cette année, est reporté de trois semaines. Le slalom près du Lac Léman aura désormais lieu les 4 et 5 mai.

Le championnat de slalom ne débutera donc que fin avril (27/28) dans le cadre des journées de courses d'automobiles à Frauenfeld. Sans le slalom de Romont, que le CO compétent a dû annuler cette semaine le cœur lourd, la saison de slalom suisse 2024 se présente comme suit:

27/28 avril, Frauenfeld
4/5 mai, Bière
18/19 mai, Bure
25/26 mai, Ambri (double événement)
22/23 juin, Chamblon

La nouvelle date de Bière supprime également la collision de dates avec les journées test de slalom à Ambri (13/14 avril).

L'annulation du slalom de Romont, communiquée en début de semaine, a également des répercussions sur le Championnat junior. Comme le slalom de Romont a été annulé, le comité des championnats a demandé au bureau de la CSN que le slalom de Bière soit désormais intégré au calendrier des championnats suisses juniors. Le bureau de la CSN a approuvé à l'unanimité cette demande d'adaptation du calendrier. Ainsi, les slaloms suivants comptent pour le championnat junior 2024: Frauenfeld, Bière, Bure et Chamblon.

Lien permanent

28.02.2024 «Mister Formule 2» Ralph Boschung met un terme à sa carrière
Boschung Ralph Bahrain 2023 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le plus grand triomphe de Boschung: la victoire en F2 à Bahreïn en 2023 © FIA Formula 2

Ralph Boschung (26 ans) a réussi presque tout ce qu'il a accompli dans le sport automobile à la force de sa volonté. Aujourd'hui, le «petit homme debout» a annoncé sa retraite.

Aucun pilote de course suisse n'a participé à autant de courses de Formule 2 que Ralph Boschung. Avec 120 courses, il occupe la quatrième place dans la liste des participants les plus assidus à la Formule 2. Seuls le Russe Artem Markelov (139), l'Allemand-Vénézuélien Johnny Cecotto jr. (133) et l'Italien Luca Filippi (132) ont pris plus souvent le départ de la Formule 2 (ou de la série qui l'a précédée, le GP2). Aujourd'hui, le jeune Valaisan de 26 ans a tiré un trait sur sa carrière en Formule 2.

«Il y a plusieurs raisons pour lesquelles j'ai arrêté», explique Boschung. «La raison décisive est ma santé.» Boschung souffre de douleurs cervicales depuis 2022. L'année où celles-ci sont apparues pour la première fois, il a dû renoncer à de nombreuses courses. Un spécialiste de Monaco avait alors diagnostiqué chez Boschung un syndrome des facettes, une maladie dégénérative de la colonne vertébrale. «Chez moi, ce sont les vertèbres supérieures, c'est-à-dire C1 et C2, qui sont touchées», précise Boschung. Il s'est certes senti mieux l'année dernière, «mais je ne me suis vraiment senti bien que pendant la pause hivernale». C'est à cette période que la décision de raccrocher le casque a été prise. La question de savoir s'il s'agit d'une fin définitive n'est pas encore tout à fait gravée dans le marbre. «Il ne faut jamais dire jamais», dit Boschung de manière éloquente, «mais pour l'instant, cela ne ressemble pas à un retour.» Ni en direction du sport GT, où les contraintes sur la nuque seraient moindres. «Je dois penser à ma santé», dit Boschung en grinçant des dents.

P90104130 high Res saturday race 1 podi Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Boschung (au centre) sur le podium BMW en 2012 avec Delétraz (à droite) © BMW

Mais un homme comme lui ne tournera définitivement pas le dos au sport automobile. Boschung a vécu pour sa passion comme personne d'autre. Sans manager, il s'est maintenu courageusement au plus haut niveau international pendant des années. Il a souvent connu des revers. Il n'était pas rare qu'il doive vivre selon la devise «de la main à la bouche». Déjà en GP3 2016, il n'a pas pu terminer la saison par manque d'argent. En 2017, 2018 et 2019, il en a été de même en Formule 2. Quatre années de suite, il a ainsi manqué la finale de la saison à Abu Dhabi. Mais à chaque fois, il était de retour lors des essais qui ont suivi la dernière course. Boschung – un homme debout? En quelque sorte, oui. En tout cas, quelqu'un qui ne s'est pas laissé abattre.

Interrogé sur son plus beau souvenir dans le sport automobile, Boschung l'élude: «Je n'aime pas regarder en arrière.» Il est néanmoins fier de ce qu'il a accompli. Et le fait qu'il ait enfin pu remporter sa première course de Formule 2 l'année précédente lors de la 96e tentative lors de l'ouverture à Bahreïn «était déjà un coup de foudre. Certes, j'avais déjà décroché quelques places de podium auparavant. Mais gagner une course, c'est tout simplement un sentiment encore une fois bien meilleur.» Le fait qu'il ait remporté cette victoire pour l'équipe espagnole Campos Racing l'a rendue encore plus spéciale. Le chef d'équipe Adrian Campos était décédé de manière inattendue en 2021. «Le fait d'être au sommet en son honneur et de voir l'équipe exulter m'a profondément touché», déclare Ralph.

Boschung GP3 Jenzer Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Boschung en GP3 en 2015 avec Jenzer Motorsport © GP3

Boschung a commencé sa carrière en karting. En 2012, il s'est lancé dans le sport automobile via la BMW Talent Cup. En 2015, il a finalement rejoint le GP3 avec Jenzer Motorsport en passant par les ADAC Formel Masters. Dès le troisième week-end de course à Silverstone, il est monté sur le podium.

La suite de l'histoire de Boschung n'est pas encore connue. Il est évident qu'avec son expérience, il peut être d'une grande aide pour les jeunes pilotes. L'homme de Monthey pourrait donc très bien s'imaginer un travail au-delà du mur des stands. «J'ai pris quelques décisions qui se sont révélées mauvaises par la suite. Je peux transmettre cette expérience.»

Auto Sport Suisse souhaite à Ralph beaucoup de bonheur et surtout une bonne santé pour la suite de sa vie!

Boschung Ralph 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Boschung et le chef d'équipe Adrian Campos, décédé en 2021 © Archives Boschung

Lien permanent

27.02.2024 Le slalom de Romont n'aura pas lieu
Schneider Denise Steinmann myphoto ch Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Romont a accueilli un slalom en CS pour la dernière fois en 2019 © myphoto.ch

La finale du Championnat suisse des slaloms à Romont est annulée. Le comité d'organisation a informé Auto Sport Suisse que la course ne pourrait pas avoir lieu en raison des conditions imposées par l'armée.

Le slalom de Romont a eu lieu pour la dernière fois en 2019. En 2024, il aurait dû marquer la fin de saison du Championnat suisse des slaloms les 21 et 22 septembre. Mais cela n'aura pas lieu. Le comité d'organisation autour du directeur de course Hans Pfäuti a informé Auto Sport Suisse que la course ne pourrait pas avoir lieu en raison des conditions imposées par l'armée.

«Nous aurions aimé organiser cette année le 50e slalom automobile de Romont et fêter ce jubilé», explique-t-on du côté du comité d'organisation. «Tout s'est longtemps présenté sous les meilleurs auspices, mais malheureusement, nous devons également annuler la manifestation de cette année. Les conditions de l'armée ne peuvent pas être remplies en raison des mesures de construction. Le terrain ne serait disponible que le vendredi à 16 heures et une grande partie du paddock ne pourrait pas être utilisée. De plus, la route serait en mauvais état.»

Le comité d'organisation a également émis des réserves en matière de sécurité. Le parcours aurait dû être adapté au chantier. Le temps n'aurait pas suffi pour procéder à ces adaptations. «Toutes ces circonstances et les incertitudes qui en résultent nous ont malheureusement contraints à annuler, le cœur lourd, la manifestation de cette année. Nous restons en contact avec l'armée et espérons que nous pourrons tout de même organiser un jour le 50e slalom automobile de Romont.»

Le Championnat suisse des slaloms s'achèvera donc – comme en 2023 – avec la course de Chamblon les 22 et 23 juin. Au total, cinq manifestations sont au programme, le slalom d'Ambri étant à nouveau considéré comme une double manifestation.

Lien permanent

26.02.2024 Lancement réussi du projet Young Drivers 2024
Young Drivers 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les Young Drivers 2024: Maxim Harder, Kai Perner, Joaquim Van Thunye, Sergio Koch, Eric Schopfer, Diego Gama (rangée du haut), Vladimir Sauer, Christopher Holst, Lalou Zbinden, Timéo Ruppen, Henry dos Santos, Tiziano Kuznini et Neil Russell (manquaient à Seelisberg: Florian Esteve, Noah Massa, Samuel Schär et Marlon Bayer) © Eichenberger

Hier dimanche, le projet Young Drivers initié par Auto Sport Suisse a démarré la nouvelle année. L'Eventcenter Seelisberg d'Yves Meyer a accueilli le premier atelier 2024.

Il y a un an, le projet Young Drivers d'Auto Sport Suisse débutait à l'hôtel Meilenstein de Langenthal. La deuxième saison a été inaugurée hier dimanche – à l'Eventcenter Seelisberg, surplombant le lac des Quatre-Cantons. L'hôte du premier atelier était Yves Meyer. Le directeur de l'Eventcenter, de loin le pilote de drift le plus performant de Suisse depuis des années, a mis quatre de ses Toyota GR86 à la disposition de la relève. «Faire de la course ne consiste pas seulement à mettre les gaz», explique Meyer. «La course automobile exige bien plus. Je trouve très important que les jeunes pilotes de la relève aient un aperçu des différents aspects de la vie d'un pilote de course. J'ai moi-même participé au projet Young Drivers en 2015. Le fait qu'Auto Sport Suisse ait relancé ce programme l'année dernière est formidable et nous sommes très heureux que l'Eventcenter Seelisberg ait pu donner le coup d'envoi de la nouvelle saison.»

Yves Meyer formait le jury avec les deux pilotes expérimentés Röbi Wicki ainsi que Hans Schori. Parmi les 13 participants et participantes qui se sont rendus à l'Eventcenter pour le premier atelier, ceux qui avaient déjà participé au YDP en 2023 ont pu prendre place dans l'une des Toyota. Tous les participants de l'année précédente qui, en raison de leur âge, ne pourront plus prendre le départ du YDP en 2024, ont également pu faire quelques tours de piste sous la direction des instructeurs. L'un ou l'autre exercice d'adresse était également au programme. Il s'est avéré que faire entrer un ballon dans un but avec une voiture n'est pas si simple...

Parallèlement, un premier média training a eu lieu. Les participants n'ont pas seulement dû rédiger leur propre communiqué de presse, ils ont également donné une interview devant la caméra et ont été briefés individuellement. Comme l'Eventcenter Seelisberg dispose également d'un nombre impressionnant de simulateurs de course, les Young Drivers ont également pu faire des tours de piste virtuels. Le fait que l'un des novices ait réalisé le meilleur temps au tour a attiré l'attention et promet une année passionnante pour les jeunes pilotes en herbe en 2024.

Pour ce qui est du reste du programme du YDP, les prochaines séances d'entraînement individuel sont prévues avec l'ancien pilote Adrian Zaugg. L'entraîneur d'athlétisme travaillera de manière ciblée avec les jeunes coureurs de la relève sur leur condition physique et leur établira des programmes individuels. Le 23 avril, une soirée de simracing sera ensuite organisée en parallèle à Horgen (ZH) et à Lyss (BE). Parmi les autres points forts du YDP figurent un test dans l'équipe de Formule 4 de Jenzer Motorsport ainsi qu'une visite d'une course internationale (en 2023, les Young Drivers ont assisté à la finale du DTM à Hockenheim). Le vainqueur du YDP sera annoncé en décembre. Il (ou elle) recevra un prix de 30’000 francs suisses, lié à un programme de course automobile.

Young Drivers Seelisberg 2024 Gruppenfoto Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les Young Drivers lors de la photo de groupe avec les instructeurs Yves Meyer et Röbi Wicki (à droite) © Eichenberger

Lien permanent

Associés

Membre de

Équipementier