Les dernières nouveautés

14.06.2024 Qui veut représenter la Suisse aux FIA Motorsport Games 2024?
Fiamgames2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les troisièmes FIA Motorsport Games auront lieu fin octobre à Valence

Les FIA Motorsport Games auront lieu à Valence du 23 au 27 octobre 2024. Comme lors des éditions précédentes, Auto Sport Suisse s'efforce d'amener une délégation suisse sur la ligne de départ.

En 2019, les FIA Motorsport Games ont eu lieu à Rome. En 2022, c'était au tour de Marseille d'accueillir les Jeux au Castellet. Cette année, les «Jeux Olympiques» du sport automobile se dérouleront à Valence. Et ce, du 23 au 27 octobre. Des médailles seront attribuées dans six catégories. Il y a 27 disciplines au total. Dans le détail, cela se présente comme suit:

Circuit:
GT
GT Sprint
GT (Ferrari Challenge)
Formule 4
Voitures de tourisme
Courses de camions
Drifting

Rallye:
Rallye All Stars
Rally4 Asphalte
Rally4 terre
Rally4
Rally2 Asphalte
Rally2 terre
Rally2
Rallye historique
Rallye historique asphalte
Rallye historique terre

Offroad:
Cross Car Junior
Cross Car Senior

Karting:
Karting Endurance
Karting Sprint Senior
Karting Sprint Junior
Karting Mini

Electric Street:
Auto Slalom
Karting Slalom

Esports:
Esports GT
Esports Formule 4

IMG 9825 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
La délégation suisse au Castellet en 2022 © Eichenberger

Auto Sport Suisse s'efforce également de présenter une délégation. Les pilotes suisses intéressés peuvent s'annoncer directement auprès de la fédération jusqu'au 14 juillet 2024 au plus tard (tél. 031 979 11 11 ou e-mail: info@motorsport.ch). La place dans la discipline Esports GT est déjà attribuée. La Suisse y sera représentée par Leonard Heidegger, qui a remporté le championnat officiel suisse de sim racing en 2022. Aucune candidature ne peut non plus être déposée dans la discipline Auto Slalom. Ici, c'est le vainqueur du Championnat junior 2024 qui représentera la Suisse au départ. Dans d'autres catégories, d'autres personnes intéressées se sont déjà manifestées. Auto Sport Suisse a recueilli leurs candidatures. Après l'expiration du délai de candidature, Auto Sport Suisse annoncera (rapidement) qui représentera la Suisse à Valence en 2024.

Il est important de savoir que la participation est à vos frais! Pour plus de transparence, nous avons joint une liste des coûts tels qu'ils sont calculés par l'organisateur à l'heure actuelle. On y trouve également des indications concernant l'âge, les licences requises, etc.

Pour plus d'informations, nous vous renvoyons au site officiel: https://www.fiamotorsportgames.com/ Pour des renseignements détaillés, ce lien est également utile.

IMG 0005 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Allez la Suisse, c'est aussi le slogan des Jeux de Valence © Eichenberger

Lien permanent

12.06.2024 Rallye de Bourgogne: deux jours au lieu de trois
Bild1 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michellod, vainqueur l'an dernier au Rallye de Bourgogne © Cornevaux

La troisième manche du Championnat suisse des rallyes 2024, le Rallye Bourgogne Côte Chalonnaise, sera raccourcie d'une journée en raison d'élections en France.

A l'origine, la troisième manche du Championnat suisse des rallyes, le Rallye Bourgogne Côte Chalonnaise, était prévue du 5 au 7 juillet. Or, le dimanche a été supprimé. La raison: après la dissolution de l'Assemblée nationale en France, des élections auront lieu dans tout le pays les 30 juin et 7 juillet. Pour cela, l'Etat français a prévu que toutes les rues et tous les accès (aux bureaux de vote) soient libres pour les électeurs.

En clair, cela signifie que le vendredi 5 juillet reste inchangé avec les contrôles techniques et administratifs ainsi qu'un shakedown. Le samedi 6 juillet, le parcours sera raccourci de 158,52 kilomètres (comme en 2023) à 104 kilomètres chronométrés. La présentation des équipes aux spectateurs est supprimée. Il en va de même pour les deux épreuves de Burnand/Culles les Roches et de Sainte Hélène/Moroges. Au total, huit épreuves sont désormais au programme.

Vous trouverez ci-joint le communiqué officiel de l'organisateur.

Lien permanent

12.06.2024 24h du Mans: Aura-t-il encore un triomphe suisse?
Sebastien Buemi Test Le Mans 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sébastien Buemi vise une cinquième victoire au Mans avec Toyota © WEC

Dix pilotes suisses seront au départ de la plus grande course automobile du monde, les 24 heures du Mans, le week-end prochain. Trois d'entre eux ont déjà remporté cette classique. Sébastien Buemi en 2018-2021 et 2022, Neel Jani en 2016 et Fabio Scherer (en LMP2) en 2023.

La 92e édition des 24 Heures du Mans aura lieu le week-end prochain. Cinq des 23 hypercars qui se disputeront la victoire finale seront pilotées par un Suisse. Parmi ce quintette, tous peuvent bien entendu espérer une victoire dans la Sarthe. Le Mans a finalement ses propres lois. Et avec les conditions météorologiques incertaines qui règnent actuellement, l'issue de la course est assez ouverte.

Du point de vue suisse, c'est toutefois Sébastien Buemi qui a le plus de chances. Le Vaudois participe pour la 13e fois à la course d'endurance la plus connue au monde pour Toyota. Il a déjà gagné quatre fois. La dernière fois, c'était en 2022. Il est monté huit fois sur le podium au total. Depuis 2018, il n'a jamais fait pire que deuxième au classement général. Lors de la journée d'essais du week-end dernier, la Toyota #8 a été la troisième plus rapide.

Neel Jani compte jusqu'à présent 13 participations. Le Seelandais a gagné en 2016 avec Porsche et revient cette année avec les Stuttgarter (dans une Proton-Porsche). «Notre répétition générale pour Le Mans s'est bien passée», déclare Jani. «A Spa, nous avons dominé la course pendant une grande partie de la course et nous avons également réalisé le meilleur tour en course. Spa est toujours un bon indicateur pour Le Mans, c'est pourquoi nous sommes très motivés. Là-bas, les petits détails comptent toujours. Ce sont eux qui déterminent la position finale. Bien sûr, il faut aussi avoir la chance nécessaire, ce que nous n'avons malheureusement pas eu avec le drapeau rouge à Spa. Notre objectif est de ne pas nous précipiter en course et d'être prêts lorsque la victoire se jouera à la fin.»

Neel Jani Test Le Mans 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Neel Jani réussira-t-il à créer la surprise avec la Proton-Porsche? © WEC

Nico Müller rêve lui aussi d'une telle victoire. Reste à savoir s'il y parviendra à sa troisième tentative avec la nouvelle Peugeot 9X8. L'année dernière, le Bernois avait même mené la course. Au vu des performances réalisées jusqu'à présent dans le WEC, les deux autres Suisses devront faire appel à une bonne dose de chance en course s'ils veulent se retrouver en tête. La BMW M Hybrid V8 de Raffaele Marciello, novice au Mans, et la Lamborghini SC63 d'Edoardo Mortara ne font pas partie des favoris en termes de performance.

En LMP2 (16 voitures au départ), les espoirs suisses reposent sur le vainqueurs de classe en WEC Louis Delétraz ainsi que sur Fabio Scherer, vainqueur de la catégorie à Le Mans en 2023. Scherer a remporté une victoire héroïque en deuxième division l'année dernière. Le pilote d'Engelberg a fait toute la course avec un pied cassé, après qu'une Corvette lui ait roulé dessus dans les stands! Également au départ en LMP2: le Liechtensteinois Matthias Kaiser.

Les Suisses sont également au départ en LMGT3 (23 équipes). Outre l'expérimentée Rahel Frey (Iron Dames, six participations au Mans) et le St-Moritzois Thomas Flohr, qui prendra le départ pour la huitième fois, Grégoire Saucy fera ses débuts au Mans sur la McLaren 720S GT3 de United Autosports.

Dans la Michelin Le Mans Cup, qui se déroule dans le cadre des 24 Heures sous la devise «Road to Le Mans», des Suisses et des Suissesses sont également au départ. En LMP3, Miklas Born (Reiter Engineering), Pieder Decurtins/Samir Ben (Haegeli by T2 Racing) et David Droux (Cool Racing). En GT3, Gino Forgione (AF Corse) et Karen Gaillard (Iron Dames) sont au départ. Deux courses sont au programme du MLMC: une le jeudi, une autre le samedi avant le warm-up proprement dit. Le départ de la 92e édition sera donné samedi à 16 heures. La course sera ouverte par l'ancien footballeur français Zinedine Zidane.

Gregoire Saucy Test Le Mans 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Grégoire Saucy participe pour la première fois aux 24h du Mans © Archives Saucy

Lien permanent

11.06.2024 Rapport du week-end 15/2024
Aitken Emil Frey Zandvoort 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jack Aitken et l'équipe d'Emil Frey ont gagné à Zandvoort © DTM

Le week-end dernier a été entièrement consacré au Championnat suisse de montagne à Hemberg. Mais il y a également eu l'une ou l'autre course internationale avec la participation suisse. Entre autres, la course DTM à Zandvoort avec Emil Frey Racing comme vainqueur.

L'équipe Emil Frey Racing de Safenwil a fêté ce week-end sa deuxième victoire de la saison lors de la course DTM de Zandvoort (NL). Comme lors de la première course à Oschersleben, c'est l'Anglais Jack Aitken qui en est responsable. Samedi, Aitken s'est assuré la pole position et a remporté une victoire sans appel en partant de l'arrivée. Lors de la deuxième course, Aitken n'a pas pu réitérer sa superbe performance de la veille et s'est classé 16e, ce qui est presque l'inverse pour Thierry Vermeulen, le deuxième pilote EFR. Quinzième le samedi, il s'est amélioré le dimanche et a manqué le podium de seulement 0,2 seconde en se classant quatrième. Pour Ricardo Feller, le week-end ne s'est pas déroulé comme prévu. Après avoir terminé 8e lors de la première manche, le pilote Audi ABT a dû se contenter de la 11e place lors de la deuxième. Au championnat, Feller conserve la troisième place, tandis qu'Emil Frey est cinquième au classement par équipe. La course 2 à Zandvoort a été remportée par l'Allemand Marco Wittmann.

Parallèlement au DTM, le deuxième week-end de course de l'ADAC GT Masters s'est déroulé à Zandvoort. Le meilleur Suisse a été Alexander Fach. Le Schwytzois, qui a fêté ses 22 ans vendredi, s'est offert un cadeau d'anniversaire en terminant 9e de la première course et 2e de la deuxième. Pour Fach et son équipe Fach Auto Tech, il s'agissait du premier podium de la saison en cours. Les autres Suisses se sont classés 10e et 7e (Alain Valente/Jean-Luc d'Auria) ainsi que 12e et 9e (Grégory de Sybourg).

Thomas Toffel est passé tout près d'une place sur le podium lors de la troisième course de l'EuroNASCAR à Brands Hatch. Dans la catégorie 2, l'homme de Givisiez s'est classé 4e de la finale.

Jenzer Motorsport a fêté trois victoires en un week-end lors de la troisième course de Formule 4 CEZ sur le Slovakiaring. Oscar Wurz a remporté les courses 1 et 2, le Tchèque Max Karhan la troisième course. Au championnat, Wurz est en tête avec 170 points à mi-parcours. Kirill Kutskov du Maffi Racing suit à la deuxième place.

Alexander Fach Zandvoort 2024 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Alex Fach (à droite) est monté pour la première fois sur le podium à Zanvoort © ADAC GT Masters

Lien permanent

10.06.2024 Course de côte de Hemberg : résultats provisoires

A l'occasion de la première course de côte de la saison 2024 à Hemberg, trois (3) contrôles d'essence ont eu lieu le 09 juin 2024. Les échantillons prélevés, d'une contenance d'un litre chacun, ont été envoyés après la manifestation au laboratoire d'essai compétent et approuvé par la FIA. Jusqu'à la publication des valeurs de carburant, 1 litre de chaque échantillon reste plombé chez les pilotes et chez Auto Sport Suisse. Les résultats du groupe E1 1600 à 2000cc (où les échantillons ont été prélevés) ainsi que le classement SCRATCH sont donc provisoires. En cas d'incohérence dans les échantillons, ceux-ci seront transmis au cas par cas aux instances juridiques pour évaluation.

Lien permanent

Associés

Membre de

Équipementier