Les dernières nouveautés

09.08.2022 La date limite d'inscription aux FIA Motorsport Games approche
FIA Motorsport Games 2022 Plakat Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les FIA Motorsport Games 2022 auront lieu du 26 au 30 octobre

Les FIA Motorsport Games auront lieu fin octobre au Castellet (F). Ceux qui, du point de vue suisse, sont intéressés à y participer peuvent encore s'inscrire auprès d'Auto Sport Suisse jusqu'au 15 août.

Du 26 au 30 octobre 2022, les FIA Motorsport Games se dérouleront au Castellet et dans ses environs. La Suisse devrait également présenter une équipe lors de ces jeux. Auto Sport Suisse, en tant qu'Autorité Sportive Nationale responsable, en a été chargée et a donc lancé un appel pour que les personnes intéressées puissent s'annoncer jusqu'au 15 août auprès de l'association (info@motorsport,ch ou tél. 031 979 11 11). Cette «date limite d'inscription» approche à présent. Et pour cette raison, nous voulons attirer l'attention sur les disciplines dans lesquelles nous n'avons pas encore des pilotes intéressés:

  • Rallye4
  • Rallye Historique
  • Auto Slalom (2 pilotes mixtes nécessaires)
  • Cross Car jr.
  • Cross Car sr.
  • GT (2 pilotes nécessaires, 1x argent, 1x bronze)
  • GT Sprint
  • Karting Endurance (4 pilotes mixtes nécessaires)
  • Karting Slalom (2 pilotes mixtes nécessaires)
  • Karting Sprint sr.

Les exigences exactes pour les catégories susmentionnées en termes d'âge, de licence, de coûts, etc. peuvent être consultées sur ce lien et dans la news du 8 juillet 2022.

Dans la catégorie «Endurance» (LMP3), trois pilotes doivent être inscrits. Ici, nous n'avons connaissance que de l'intérêt d'un seul pilote.

Dans toutes les autres catégories, au moins un pilote s'est inscrit (jusqu'à présent).

Vous trouverez plus d'informations sur www.fiamotorsportgames.com

FIA Motorsport Games 2022 Delegation Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Qui représentera la Suisse dans le sud de la France?

Lien permanent

08.08.2022 Course de démonstration «Drop-in» avec Jani et Fässler à Oberhallau
Horag Hotz Drop in Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les prototypes d'endurance qui seront utilisés à Oberhallau © Horag AG

Lors de la course de côte d'Oberhallau des 27 et 28 août, le programme-cadre présentera un avenir possible pour le sport automobile. Un «carburant drop-in» sera utilisé. Les vainqueurs du Mans Neel Jani et Marcel Fässler seront au volant des deux prototypes d'endurance.

Mieux vaut tard que jamais. Les 27 et 28 août, lors de la course de côte d'Oberhallau (SH), les courses de démonstration avec du carburant synthétique, annoncées il y a un an déjà, auront lieu ultérieurement. Les prototypes d'endurance seront pilotés par les vainqueurs du Mans Neel Jani et Marcel Fässler. Le carburant à disposition est un carburant dit «drop-in», fabriqué en grande partie à partir de substances biogènes renouvelables et pouvant être utilisé sans effort technique dans des véhicules traditionnels, donc également dans des voitures de course.

Le projet e-Fuel, lancé en 2020 et financé par des fonds privés, est accompagné par des scientifiques et des experts en automobile renommés. Outre l'EMPA (Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche) et l'Institut for Mobility de l'Université de Saint-Gall (Prof. Dr Andreas Herrmann), Mario Illien (Ilmor Engineering), Fredy Lienhard (entrepreneur et fondateur d’autobau Erlebniswelt) et Markus Hotz (fondateur de Horag Hotz Racing AG) participent activement au projet.

«Nous voulons montrer de manière crédible, dans le cadre de la course de côte d'Oberhallau, les possibilités offertes par ces combustibles renouvelables», explique Markus Hotz.

Les courses de démonstration sont prévues sur les deux jours, à savoir le samedi (jour d'entraînement) et le dimanche (jour de la course). Selon le président Sascha Schlatter, les voitures de course LMP de Jani et Fässler seront probablement utilisées trois fois par jour (à chaque fois après les courses normaux).

Pour en savoir plus sur la course de côte d'Oberhallau, consultez le site Internet www.bergrennen-oberhallau.ch

Jani Faessler Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Sont prévus pour les courses de démonstration: Neel Jani et Marcel Fässler

Lien permanent

08.08.2022 Rapport du week-end 14/2022
Marciello Nuerburgring 2022 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Raffaele Marciello est actuellement le numéro 1 parmi les pilotes GT3 © ADAC

Le Tessinois Raffaele Marciello, vainqueur des 24 heures de Spa il y a une semaine, a été de nouveau le top pilote suisse par excellence le week-end dernier.

Raffaele Marciello est en pleine forme! Le Tessinois de 27 ans compte depuis longtemps parmi les pilotes GT3 les plus rapides du monde. Après être monté sur la plus haute marche du podium aux 24 heures de Spa-Francorchamps il y a une semaine, Marciello était également une classe à part ce week-end à l'ADAC GT Masters. Lors de la première course du samedi, Marciello s'est imposé avec Maro Engel, de retour dans la série, en partant de l'arrivée. Lors de la deuxième manche, Marciello a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position après une pénalité. Marciello n'est donc pas seulement seul en tête du classement général, le pilote d'usine Mercedes né à Zurich est également champion à mi-parcours du GT Masters.

«Nous pouvons être très satisfaits de ce week-end», déclare Marciello. «La voiture a très bien fonctionné et nous avons marqué beaucoup de points. La pénalité dans le box était un peu étrange, tout dépend de la manière dont on interprète les choses. Mais c'est comme ça et mon objectif reste le championnat de l'ADAC GT Masters.»

Pour les deux autres Suisses, le week-end du Nürburgring a été moins réjouissant. Patric Niederhauser (Audi R8 LMS), 4e samedi, est sorti du top 10 dimanche lors de la deuxième course (12e). Le champion en titre Ricardo Feller a dû se contenter des 12e et 17e places. La meilleure Lamborghini d'Emil Frey s'est classée 6e le dimanche.

Les pilotes suisses ont également décroché deux podiums outre-Atlantique. Lors de la course IMSA de Road America, Louis Delétraz et Fabio Scherer ont pris respectivement la deuxième et la troisième place en LMP2. Pour Delétraz, la joie de la deuxième place a toutefois été limitée. Le Genevois a perdu la tête dans le sprint final parce qu'il a dû économiser de l'essence...

La deuxième place est également revenue à Eric Berguerand lors de la course de côte d'Osnabrück. Le Valaisan, meilleur Suisse, n'a toutefois eu aucune chance face à la gagnante du jour, Christian Merli. Au cumul des deux manches les plus rapides, il a manqué 2,8 secondes au leader du championnat suisse pour devancer Merli, désormais quadruple vainqueur à Osnabrück. Marcel Steiner est passé tout près du podium. Deuxième pilote de voiture de sport le plus rapide, le Bernois a terminé à deux dixièmes de seconde du Français Sébastien Petit. Robin Faustini a terminé la course dans le nord de l'Allemagne à la sixième place, juste devant son collègue de la marque Osella, Joël Volluz. Joël Burgermeister, au volant de la Tatuus-Abarth F4 evo, a assuré une victoire suisse dans sa catégorie. Le seul pilote de voitures de tourisme suisse est Kyrill Graf, de Rupperswil, qui s'est classé cinquième dans sa catégorie au volant de la BMW M3 GTR.

Berguerand anzere Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Eric Berguerand: 2e place à Osnabrück © Kaufmann (photo prise à Anzère)

Lien permanent

05.08.2022 autobau SKM 2022: 4eme manche Levier (FRA) / Inscris-toi maintenant !

La quatrième manche de l’autobau Championnat Suisse de Karting 2022 aura bientôt lieu.

La manifestation aura lieu les 20/21 août 2022 à Levier (FRA) et il est possible de s’y inscrire via www.go4race.ch

La clôture des inscriptions pour la quatrième course est fixée au dimanche, 14.08.2022 à 24h00.

Sois de la partie et mesure-toi avec de nombreux autres pilotes pour remporter des victoires et des points!

Nous nous réjouissons de recevoir ton inscription à l’autobau Championnat Suisse de Karting 2022 et nous tenons avec plaisir à ta disposition pour tout renseignement complémentaire.

Flyer22 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse

Lien permanent

04.08.2022 Que fait donc Robin Furrer?
Robin Furrer 2013 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
En 2013, Robin Furrer devient champion chez les Super Minis © Archives Furrer

Comme lors des dernières éditions, nous publions ici l'un ou l'autre article du magazine trimestriel de l'ASS. Partie 3: Que fait donc Robin Furrer?

À 20 ans, Robin Furrer est en fait bien trop jeune pour cette rubrique. Pourtant, son parcours est exceptionnel et digne d'admiration. Il a découvert le karting à l'âge de sept ans. Avec son frère, de deux ans son cadet, il a fait ses débuts sur le circuit de karting de Bonaduz. En 2009, le blondinet dispute ses premières courses en Trofeo Vega et signe sa première victoire dès le premier week-end.

D’emblée, Robin se mêle également aux premiers rangs du championnat suisse de karting. En 2012 et 2013, il s’adjuge le titre chez les Super Minis. Et en 2014, il est vice-champion. Tout laisse présager une brillante carrière. Mais c’est à ce moment-là qu’il y met un terme. «Je n'avais déjà plus de plaisir en 2014», se souvient-il. «J’ai réalisé qu’en sports motorisés, la réussite dépendait de trop nombreux facteurs et ça m'a dégoûté.»

Un substitut est rapidement trouvé. Robin Furrer se lance dans les courses cyclistes. «Je faisais déjà du vélo à l'époque du karting», explique-t-il. «Mais au début, ce n'était que pour l'entraînement.»

Furrer Robin Action Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Deuxième carrière: Robin Furrer comme coureur cycliste © VC Mendrisio

Le cyclisme est moins une question de technique et dépend davantage de la condition physique et du mental, ce qui a plu au jeune garçon. De plus, son père est un ancien coureur cycliste professionnel, ce qui constitue un atout. Robin prend en compte le conseil de son père, de passer les deux premières années par le cyclisme de base. Dès la troisième saison, il enregistre ses premiers succès. Il termine 2e au classement général du championnat suisse et est sélectionné dans l'équipe nationale des moins de 17 ans.

Aujourd'hui, le jeune homme de Hurden (SZ) fait partie de l'équipe Elite des moins de 23 ans du VC Mendrisio. Selon le diplômé de la United School of Sports de Zurich, les deux prochaines années seront décisives pour la suite de sa carrière. Il passe environ 24 heures par semaine sur son vélo de course. En parallèle, il travaille à mi-temps comme comptable. Son objectif est clair: «Je veux devenir professionnel et disputer un jour une grande épreuve comme le Tour de France ou le Giro d'Italia.»

Robin ne regrette pas d'avoir arrêté le karting. «Je me demande parfois où j’en serais aujourd'hui, si j'avais continué. Notamment quand je pense à mes ex-concurrents, comme Ricardo Feller par exemple. Mais si je suis dans un mauvais jour à vélo, je sais exactement que j’en suis le seul responsable. Ce qui n'était pas toujours aussi simple à évaluer en karting.»

À la question de savoir si l'expérience acquise en karting peut être utile pour les courses cyclistes, Furrer répond qu’il n'y a jamais vraiment pensé. «Mais il y a effectivement des parallèles. Par exemple dans la technique des virages. Et à la descente, j'ai aussi un bon feeling pour la vitesse grâce au karting.»

Robin Furrer Portraet Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Robin Furrer aujourd'hui devant ses trophées de karting © Eichenberger

Lien permanent

Associés

Membre de

Équipementier