Les dernières nouveautés

06.05.2021 Championnat suisse des rallyes: Cinq à la place de trois
Carron Sebastien Morzine c Kaufmann Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le Rallye Mt. Blanc Morzine (photo: Sébastien Carron lors de l'édition 2020) est l'un des deux rallyes supplémentaires du calendrier 2021 © Kaufmann

Le championnat suisse des rallyes recevra deux manches supplémentaires. Comme le Rallye du Mont-Blanc Morzine, le Rallye des Bornes a été ajouté au calendrier 2021.

En raison de l'annulation du Critérium Jurassiens, le calendrier actuel du championnat suisse des rallyes ne comporte que 3 manches. Pour cette raison, le comité du rallye a demandé d'approuver les deux manches suivantes en plus des 3 manches suisses :

18./19. juin 2021, Rallye des Bornes (F)

2.-4. septembre 2021, Rallye du Mont-Blanc Morzine (F)

La CSN a approuvé cette demande à l'unanimité lors d'une consultation écrite le 28 avril 2021 et ces deux événements seront donc inclus dans le calendrier. Si la situation du Rallye des Bornes devait évoluer négativement, une épreuve de remplacement à la fin de l'automne sera envisagée.

Lien permanent

05.05.2021 Aperçu 7 Laghi: En route pour le deuxième tour!
Super Mini Tiziano Kuzhnini Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Triathlon chez les Super Minis: Kuzhnini, Allemann, Epifanio © Eichenberger

La deuxième course du Championnat suisse de karting autobau est prévue dimanche sur le circuit de 7 Laghi en Italie. Contrairement au coup d’envoi de la saison, le temps devrait rester sec cette fois-ci.

95 pilotes femmes et hommes se sont inscrits pour la deuxième course du Championnat suisse de karting autobau. Il y aura 28 participants rien que dans la catégorie la plus jeune, les Super Minis. Il s'agit d'une tendance très réjouissante, notamment à une époque comme celle-ci, où le sport automobile national doit encore composer avec des reports et des annulations dus à la pandémie persistante du coronavirus.

Commençons par les 8 à 12 ans. Les Super Minis nous ont déjà offert un sport motorisé passionnant lors de l'ouverture de la saison il y a un peu moins d'un mois. Cependant, les conditions étaient tout sauf «méridionales». Le vainqueur des trois premières courses a été Tiziano Kuzhnini, le vice-champion de l'année dernière. Il ne manquait au pilote Spirit du lac de Sempach que les deux points supplémentaires de la pole position pour remporter le maximum de 75 points. La pole position a été obtenue par Matt Corbi, qui, avec Kuzhnini, Dan Allemann et Elia Epifanio, fait également partie des grands favoris de ce week-end. «Je suis impatient de voir quel sera le rapport de forces sur le sec», a déclaré Kuzhnini, leader du classement général des Super Mini. «Je suis certain que cela va être très serré entre mes coéquipiers et moi.» On peut aussi être curieux de la performance de Chiara Bättig. La seule femme du groupe a attiré l'attention lors de l'ouverture avec une troisième place en finale et occupe la quatrième place au championnat – devant Ben Ziegler, un autre pilote de l'équipe Spirit.

OK Junior Gaspard Le Gallais Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Gaspard Le Gallais (OK Junior) occupe la deuxième place intermédiaire © Eichenberger

Avec douze pilotes inscrits, le groupe des OK Junior est le plus petit de la deuxième épreuve du Championnat suisse de cette année à 7 Laghi. Néanmoins, ces courses seront également passionnantes. Elia Pappacena, sixième des juniors en 2020, a tenu son rôle de favori lors de l'ouverture et a pris la tête du classement général avec deux victoires et une deuxième place. Son rival le plus redoutable est le pilote genevois portant le nom mélodieux de Gaspard Le Gallais. Derrière lui, on retrouvera Jérôme Huber, qui n'a pas connu un week-end parfait lors de la course d'ouverture en avril. En quatrième position, on trouvera la femme la plus rapide chez les juniors: Tina Hausmann. La gymnasienne de Küsnacht, dans le canton de Zurich, a décroché d’emblée la deuxième place de sa première finale du Championnat suisse. «Après la première course, je place naturellement de grandes attentes dans cette deuxième course et je veux absolument remonter sur le podium», déclare Pappacena. L'Argovien s'attend lui aussi à ce qu’il soit plus difficile de gagner sur piste sèche. «Sur piste sèche, tout le monde est à peu près à la même vitesse. C’est le pilote qui aura la meilleure régularité qui fera la différence.»

X30 Challenge Kilian Streit Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Kilian Streit (photo) est le premier poursuivant de Savio Moccia en X30 © Eichenberger

Avec 21 coureurs au départ, le X30 Challenge Switzerland n'est pour une fois pas la catégorie qui compte le plus de participants. Néanmoins, la position de départ est passionnante. Savio Moccia, vainqueur en série, sera notamment mis sous pression par Kilian Streit. Bien que Moccia ait marqué le maximum de 75 points lors du premier tour, son écart par rapport au pilote Spirit Streit n'est que de 16 points. Mais Moccia ne devra pas seulement garder un œil sur Streit, car Nicolaj Sabo, Nicolas Mühlebach et Levin Lovrenovic ont également obtenu de bons résultats lors du premier week-end de course. En outre, il y aura Michael Sauter et Yoshindo Baumgartner, qui pourraient également réserver des surprises. «Je pense que la piste va être sèche, donc ce sera très serré», dit Moccia. «La chose la plus importante pour moi est d'obtenir à nouveau le plus de points possible. Si possible, trois victoires pour augmenter l'écart par rapport à la deuxième place. Néanmoins, je ne veux pas non plus prendre trop de risques. La saison sera encore longue.»

OK Senior Patrick Naescher Eichenberger Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Patrick Näscher (OK Senior) a encore du chemin à parcourir © Eichenberger

Avec 18 coureurs, le groupe des OK Séniors est plus grand qu'il ne l'a été depuis longtemps. Comme l'invité de marque Fabio Scherer n’y participera pas cette fois-ci, les cartes derrière lui seront rebattues. L'actuel deuxième au classement Alain Baeriswyl n'est séparé que par 13 points d'Alessio Fagone, septième. Cela promet des luttes de position serrées et rend difficile de placer un pilote dans le rôle de favori. Patrick Näscher est l'un des pilotes qui n'a pas terminé le premier week-end de course. Le pilote du Liechtenstein a été impliqué dans une collision lors de la première course préliminaire et a perdu contre Scherer en finale. «Nous avons des pneus différents cette année», dit Näscher. «Pour le moment, personne n'a d'expérience dans ce domaine. Je pense que ça dépendra beaucoup de qui a la meilleure configuration. Évidemment, j'espère que nous pourrons apprendre à composer avec les nouveaux pneus et ensuite revenir en tête.» Lukas Muth n’a également pas été à la pointe de ses performances habituelles lors de l'ouverture pluvieuse de la saison. Le pilote lucernois, seulement neuvième au classement général avant la deuxième course, a donc bien l'intention de se rattraper. «Tout ne s'est pas passé comme prévu lors de la première course. C'est pourquoi je me réjouis maintenant de la deuxième course à 7 Laghi où je compte attaquer pleinement.»

Start KZ2 Weibel Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Les KZ2 espèrent également avoir un meilleur temps ce week-end © Weibel

Dans la catégorie KZ2 des karts dotés d'une boîte de vitesse, le nombre de participants a également augmenté par rapport au premier week-end de course en passant de 11 à 16 participants! Nicolas Rohrbasser y est en tête. Le champion en titre genevois a presque obtenu le maximum avec 72 points. Dans la lutte pour le tour de course le plus rapide (trois points supplémentaires), son coéquipier Tobias Widmer était en tête. L'avance de Rohrbasser sur Widmer est donc de dix points. Sebastian Kraft est troisième au classement général. En dépit d'une collision, le débutant en KZ2 a réalisé une belle performance à 7 Laghi et cela n'a pas échappé à Rohrbasser. «C'est devenu très excitant en KZ2. Nous avons un bon mélange de débutants et de pilotes expérimentés. En tant que vétéran, je dois à chaque fois faire des efforts considérables pour tenir à distance les jeunes très rapides.» Une attention particulière devra être portée à 7 Laghi à la performance de Samuel Luyet, 19 ans. Le pilote avec le numéro 120 pourrait être dangereux pour Rohrbasser dans le derby romand. Le quota de femmes dans la KZ2 est également positif. En plus de Karen Gaillard, Isabelle von Lerber du Kart Racing Club bernois s'est également inscrite pour la deuxième course. La rapide pilote bernoise a terminé deuxième au classement général en KZ2 en 2019.

À propos du circuit: en raison du coronavirus, la deuxième course se déroulera également à Castelletto di Branduzzo, près de Pavie. La plupart des participants connaissent donc ce circuit par cœur. La piste, qui est souvent utilisée comme piste d'essai, est très populaire parmi les pilotes. Le circuit, d'une longueur de 1256 mètres, est rapide, varié, offre de nombreuses possibilités de dépassement et est techniquement exigeant, notamment dans l'infield.

Vous trouverez de plus amples informations sur le Championnat suisse de karting autobau sur le site https://motorsport.ch/de/karts.... Le chronométrage et le live timing seront assurés à 7 Laghi par www.savoiechrono.com.

INDICATION IMPORTANTE: pour cause de coronavirus, la deuxième course du Championnat suisse de karting autobau se déroulera à l'exclusion du public. Chaque pilote sera autorisé à se faire accompagner par quatre personnes qui devront être inscrites à l'avance sur la piste (info@7laghikart.it) au moyen du formulaire ci-joint. Toutes les personnes présentes devront également remplir un formulaire d'auto-déclaration et le remettre à l'arrivée sur la piste. Les masques seront obligatoires pour tous les participants sur la piste. Un test PCR ne datant pas de plus de 48 heures sera requis à l'entrée en Italie.

Programme
Dimanche 9 mai 2021
08.00-08.58, session d'entraînement officielle
09.05-09.43, entraînement chronométré de 6 minutes par catégorie
09.50-11.30, course 1
11.30-12.20, pause déjeuner
12.20-14.00, course 2
14.00-16.05, courses finales (cérémonies de remise des prix après chaques finales)

Lien permanent

04.05.2021 autobau CSK 2021: Live-Timing (7 Laghi)

Ici vous trouverez le Live-Timing pour la deuxième manches du CSK à 7 Laghi: www.savoiechrono.com

Lien permanent

04.05.2021 Jonathan Michellod: «Des résultats comme celui-ci nous motivent pour l'avenir!»
Michellod Jonathan 2021 02 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jonathan Michellod: Déjà sur le podium au troisième rallye avec une R5

Le champion junior des rallyes suisses 2019, Jonathan Michellod, est monté sur le podium pour la première fois avec son copilote Stéphane Fellay sur une Skoda Fabia R5. Il a révélé à Auto Sport Schweiz comment tout cela s'est produit.

Félicitations pour ton premier podium avec une R5 lors du Rally Team 971 en Italie. Qu'est-ce que ça fait?
Jonathan Michellod:
Ca fait énormément plaisir. Surtout parce qu'on ne s'y attendait pas. C’est un sentiment vraiment agréable. Cela nous motive pour l'avenir.

Contrairement à Olivier Burri, tu n’as pas mis de pneus tendres au départ. Comment cela est-il arrivé? Est-ce que tu as eu un meilleur pressentiment qu'Olivier?
C'était un coup de chance, ou disons une coïncidence. Nous étions en train de nous préparer pour le départ quand quelqu'un est venu nous dire: «Il y a des sections humides dans la première étape. Commeça beaucoup sont passés aux pneus tendres. Notre position de départ était différente. Nous voulions faire ce rallye pour parcourir des kilomètres. Il ne s'agissait pas de gagner. C'est pourquoi nous ne nous sommes pas laissés aller à la folie et n'avons pas changé. Si c’était vraiment humide, nous aurions dû adapter notre style de conduite. Mais ce n'était pas du tout nécessaire. C'est donc par pure chance que nous avons fait le meilleur choix de pneus pour les premières étapes.

Comment est-ce que tu décris ton collaboration avec Burri? S'agit-il d'une relation professeur-élève?
On peut dire ça – oui. Je l'avais contacté avant mon premier sortie avec un R5. Et il m'a donné beaucoup de conseils précieux. Et il me donne encore des conseils importants aujourd'hui. Je profite beaucoup de son expérience. Et je suis en quelque sorte devenu son élève.

Vous n’avez jamais terminé plus bas que P8 sur une étape. Cela montre une énorme cohérence. D'où cela vient-il?
C'est vrai, ça s'est très bien passé dès le départ. C'est un rallye qui demande un certain rythme. Si tu ne la touches pas, tu peux perdre beaucoup de temps. Donc, nous avons travaillé dur sur ce point. J'ai eu le sentiment que nous avions eu une bonne symbiose entre la voiture, le pilote, le copilote et les notes que nous avons pris.

Quel est ton plan pour l'avenir?
L'utilisation d'un R5 est très coûteuse. Bien sûr, je conduirais aussi souvent que possible. Mais bien sûr, nous devons toujours faire attention au budget.

A quel point souhaites-tu que le Championnat suisse des rallyes commence par le «Chablais» à la fin du mois de mai?
Cela fait maintenant plus d'un an et demi que nous attendons tous et espérons que cela recommence. Les rallyes sur le sol national me manquent. Et bien sûr, j'espère vraiment que nous pourrons bientôt conduire à nouveau en Suisse. Alors, croisons les doigts et espérons que ça marchera!

Michellod Jonathan 2021 01 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Michellod et sa Skoda Fabia R5 © Rolling Fast Photography

Lien permanent

03.05.2021 Bratschi vise le titre de champion d'Europe
Ronnie Bratschi mit Mitsubishi Evo Egmo Foto Peter Wyss Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Ronnie Bratschi et sa Mitsubsihi Evo 7RS © Peter Wyss

Ronnie Bratschi est de retour après son accident au Gurnigel 2019 avec sa Mitsubishi nouvellement reconstruite. La priorité pour l'homme d'Uri est le championnat européen de montagne.

Plus d'un an et demi après son accident lors de la course de côte à Gurnigel, Ronnie Bratschi est de retour sur les pistes de course. Le polymécanicien d'Altdorf (UR) a depuis entièrement reconstruit sa Mitsubishi Evo 7 RS par ses propres moyens. Cela a été possible grâce à ses partenaires fidèles et Michelin, qui lui fournit des pneus de course de côte spécialement conçus, directement depuis l'usine en France. «J'ai également reçu un grand soutien de la part de ma famille et de mes collègues», déclare Bratschi. «Sans eux un nouveau départ à cette échelle ne serait pas possible.»

Le pilote de course d'Uri a construit sa Mitsubishi selon les règles de la nouvelle classe supérieure de la FIA pour les voitures de tourisme, afin de disputer des titres avec elle dans le championnat européen de montagne. Bratschi apporte une grande expérience internationale de la Coupe internationale de course de côte de la FIA, qu'il a remportée à trois reprises. «Le championnat d'Europe est la plus grande compétition à laquelle nous pouvons participer en tant que pilotes des courses de côte. Je suis impatient de découvrir de nombreuses nouvelles courses de côte intéressantes et stimulantes.»

Les premiers seront la course de côte de Boticas au Portugal et Al Fito en Espagne, les deuxième et troisième week-ends de mai. Fin mai, la troisième édition de l'EBM est prévue à Sternberk, en République tchèque. Les autres courses de montagne qui auront lieu en raison de l'évolution constante de la situation sanitaire dans les différents pays sont encore incertaines. La seule chose qui est sûre, c'est l'objectif de Ronnie Bratschi: «Comme avant la longue pause forcée, je veux courir pour des victoires et des records de courses. Ensuite, nous verrons comment ça se passe.»

Lien permanent

Associés

Équipementier