Les dernières nouveautés

19.01.2022 Feller roule en DTM
Feller Ricardo DTM 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Ricardo Feller roulera pour ABT Sportsline en DTM en 2022

Ricardo Feller passe de l'ADAC GT Masters au DTM. Le jeune Argovien y court pour ABT Sportsline.

Les efforts de Ricardo Feller ont porté leurs fruits. Après son titre dans l'ADAC GT Masters, le jeune Argovien a décroché un contrat en DTM. Feller pilotera une troisième Audi pour Abt Sportsline en 2022. Il y retrouvera deux pilotes expérimentés: Kelvin van der Linde, troisième au DTM en 2021, et René Rast, trois fois champion en DTM.

«C'est tout simplement cool que ce rêve devienne réalité», déclare Feller. «Je veux me mesurer aux meilleurs en DTM, et chez ABT Sportsline, je suis à la bonne place. Je suis conscient que 2022 sera un défi. Indépendamment de mes coéquipiers, la concurrence en DTM sera probablement encore plus forte que l'année dernière. Je veux me mesurer aux meilleurs – et ils courent actuellement en DTM.»

Pour Feller, les choses commencent début avril avec les essais officiels du DTM à Hockenheim. La saison, qui compte huit week-ends de course au total, débutera ensuite du 30 avril au 1er mai à Portimão, au Portugal.

Lien permanent

18.01.2022 Cours de formation pour commissaires de piste à Savigny: 19.02.2022

Le cours de formation pour commissaires de pistes est organisé au Centre de Formation Routière (CFR) de Savigny le samedi 19 février 2022.

L'organisation et le contact du cours sont comme suit:
Yves Cutullic
Directeur des cours ASS/AOR
Route du Montagnier 116
1868 Collombey
078 638 96 80
ycutullic@accontrole.ch

Vous trouvez tous les informations nécessaires dans le bulletin d'inscription ci-après.

Lien permanent

17.01.2022 Rapport du weekend 01/2022
Zacchia Dubai Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Steve et Patrick Zacchia ont remporté la classe TCX à Dubaï

Le rapport du weekend est de retour. Cette fois-ci avec le Paris-Dakar et les 24h de Dubaï, qui ont vu la victoire de classe d'un duo suisse

Aux 24 heures de Dubaï, les Suisses ont généralement de quoi se réjouir. Cette fois aussi, lors de la 17e édition. En 2022, la victoire suisse a été remportée par Patrick et Steve Zacchia. Le tandem père-fils d'Yverdon-les-Bains a dominé les événements sur sa Ligier JS2 R dans la classe TCX presque à sa guise et s'est assuré la victoire de manière souveraine après 24 heures.

Trois Suisses sont également montés sur le podium en TCE: Yannick Mettler et Miklas Born (Team AC Motorsport, 2e place) ainsi que Gustavo Xavier (Autorama Motorsport, 3e place). Sans le différentiel cassé et un amortisseur brisé, Mettler/Born auraient probablement même pu remporter la catégorie des voitures TCR. Au moment de l'avarie, ils étaient en tout cas en tête. Pour l'équipe Autorama Motorsport de Wetzikon, les 24 heures de Dubaï se sont terminées aux 3e (#112), 4e (#111) et 6e (#116) places. «Nous sommes satisfaits de ces places», déclare le chef d'équipe Stefan Tanner. «Dubaï est toujours incroyablement difficile. Mais l'équipe et les pilotes (dont Xavier, troisième, et Jasmin Preisig et Fabian Danz, quatrièmes) ont fait un travail formidable.»

Il n'y a pas eu de podium pour les Suisses dans la catégorie GT. Alors que la victoire finale est revenue à l'équipe MS7 by WRT, plusieurs Suisses ont été éliminés très tôt. Par exemple la Lamborghini de Rolf Ineichen et Adrian Amstutz. Ou encore les deux Porsche Fach, sur lesquelles se trouvaient notamment Alexander Fach et Dominik Fischli. Le vainqueur du classement général de 2017, Daniel Allemann, n'a même pas pris le départ après un accident durant les essais.

Raffaele Marciello a donc été une fois de plus le meilleur Suisse. Le Tessinois, qui roule depuis des années sous licence suisse et qui, depuis cette année, arbore également le drapeau suisse sur sa voiture et sa combinaison, a terminé quatrième au classement général. A l'arrivée, après 24 heures, il manquait 7,7 secondes à la troisième place...

Marciello Raffaele Dubai 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Raffaele Marciello a raté le podium GT de très peu

Les Suisses qui ont participé au Dakar (vainqueur: Nasser al-Attiyah) peuvent également être fiers. Car tous ont franchi la ligne d'arrivée. Le duo Rebellion Alexandre Pesci/Stephan Kuhni s'est classé 51e dans le peloton principal, tandis que les Fribourgeois Paolo et Matteo Sottile ont vu le drapeau à damier à la 26e place dans les prototypes légers. Jérôme de Sadeleer et son navigateur français Michael Metge ont longtemps figuré dans le top 10 de la catégorie SSV. Des problèmes mécaniques les ont fait reculer à la 25e place.

Les quatre équipes engagées dans la catégorie historique ont également toutes franchi la ligne d'arrivée. Le meilleur duo était Cédric Zolliker/Benoit Burnier (Toyota), 28e. Les autres positions: Antonio Garzon/Guillermo Baeza (Toyota) à la 57e place, Philippe Maréchal/Jean-François Baud (Range Rover) à la 107e place et Mario Jacober/Sladan Miljic (Lada) à la 122e place.

De Sadeeler Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Jérôme de Sadeleer a longtemps figuré dans le top 10 de la catégorie SSV

Lien permanent

14.01.2022 Delétraz, Müller et Beche en WEC
Louis Deletraz WEC 2022 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Louis Delétraz disputera le WEC avec Robert Kubica

Le championnat du monde des voitures de sport est en plein essor. De plus en plus de constructeurs s'engagent dans le WEC. Et la délégation des pilotes de course suisses augmente elle aussi.

Le WEC (World Endurance Championship) restera passionnant du point de vue suisse en 2022. Sébastien Buemi est la tête de pont de Toyota dans la catégorie Hyperclasse. Mais cette année, l'homme d'Aigle ressentira nettement plus des adversaires que jusqu'à présent. Outre la voiture sœur, c'est surtout Peugeot, de retour dans le WEC, qui apportera plus de variété avec deux voitures pilotées entre autres par les anciens pilotes de F1 Kevin Magnussen, Jean-Eric Vergne et Paul di Resta.

Des Suisses sont également au départ en LMP2. Louis Delétraz a signé un contrat avec le nouveau venu Prema aux côtés de Robert Kubica et l'Italien Lorenzo Colombo. Le Genevois se réjouit de son nouveau défi. «Il n'est pas nécessaire de présenter l'équipe, j'ai couru de nombreuses années contre Prema dans la Formule 2 et le succès qu'ils ont eu parle de lui-même. L'équipe a encore beaucoup à apprendre dans le domaine de l'endurance, mais nous avons de grandes ambitions, des gens talentueux et beaucoup de motivation.» Outre le WEC, Delétraz effectuera également la saison complète en IMSA. L'ancien pilote d'essai de F1 y court pour l'écurie américaine Tower Motorsport – et il y retrouvera notamment Fabio Scherer, qui court pour High Class là-bas.

Outre Delétraz, Nico Müller participe également au WEC. Le Bernois, qui court parallèlement en DTM sur une Audi, roule pour l'équipe britannique Vector Sport. Müller pourra ainsi profiter de l'expérience d'un pilote très expérimenté: Sébastien Bourdais. Le Français a déjà pris le départ du Mans 14e fois. Il a terminé trois fois deuxième au classement général et a remporté la GTE Pro en 2016. Le troisième pilote de l'équipe de Müller est l'Irlandais Ryan Cullen. Müller a effectué la semaine dernière ses premiers essais à Almeria, en Espagne. «Le circuit n'est pas forcément idéal pour ce type de voitures», explique Müller. «Mais ça m'a fait du bien d'être à nouveau dans une voiture avec beaucoup de downforce.»

Mathias Beche est également de retour en LMP2. Le Suisse romand roule pour ARC Bratislava. Comme Müller et Delétraz, il est au volant d'une Oreca 07.

Mueller nico 2019 hockenheim2 Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Nico Müller: Montera-t-il sur le podium du WEC comme il le fait en DTM?

Lien permanent

13.01.2022 Le Rallye du Chablais propose deux nouvelles catégories
Chablais Programme Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le programme du Rallye du Chablais se développe pour l'édition 2022 © Eichenberger

Le Rallye du Chablais (2-4 juin) propose cette année deux nouvelles catégories. L'une d'entre elles concerne les véhicules à énergie alternative.

Le Rallye du Chablais, qui se déroulera du 2 au 4 juin 2022, se développe et accueillera pour sa 18ème édition deux nouvelles catégories. L'une d'entre elles a récemment fait ses débuts au Rallye du Valais: le Championnat d'Europe FIA des véhicules historiques de rallye, qui se déroulera dans le cadre du Tour European Rally (TER). Il se composera en 2022 de neuf manches dans toute l'Europe. Le Rallye du Chablais sera la troisième manche de cette compétition.

Le «Chablais» emprunte également de nouvelles voies dans le domaine des énergies alternatives en tant qu'organisateur du premier rallye ENRS-E (Energies Nouvelles Régularité Sportive). Les véhicules autorisés à participer à l'événement doivent être 100% électriques, hybrides ou fonctionnant à l'hydrogène ou à d'autres sources d'énergie (gaz naturel). Deux étapes sont prévues au départ d'Aigle, au cours desquelles une moyenne imposée de 49,9 km/h ne doit pas être dépassée. Pour participer au premier rallye ENRS-E, il est possible d’obtenir une licence journalière.

Pour plus d'informations, cliquez sur le site de l'organisateur: www.rdch.ch

2022 europemap ehrc graphic final Motorsport Suisse | Auto Sport Suisse
Le calendrier du championnat européen des rallyes historiques de la FIA 2022

Lien permanent

Associés

Équipementier